Samuel Étienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samuel Étienne
Image illustrative de l'article Samuel Étienne
Samuel Étienne sur le plateau de l'édition nationale du 12/13 sur France 3 en septembre 2011.

Naissance (42 ans)
Rennes (Ille-et-Vilaine)
Profession Journaliste et animateur de télévision
Médias
Télévision France 3
Radio Présentateur du 12/13 (depuis septembre 2010)

Samuel Étienne, né à Rennes (Ille-et-Vilaine) le [1],[2], est un journaliste et animateur de télévision français.

Après une dizaine d'années au sein du groupe Canal+, il rejoint France Télévisions en 2008. Depuis septembre 2010, il présente notamment l'édition nationale du 12/13 sur France 3.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts[modifier | modifier le code]

Ancien élève à l'Institut d'études politiques de Paris après un baccalauréat série C[3] obtenu en 1989[4], Samuel Étienne débute sa carrière en 1994 comme journaliste sur l'antenne de Radio Nostalgie, puis au sein de la radio d'informations économiques BFM. De 1995 à 1999, il présente des journaux ainsi que la revue de presse sur Radio France internationale[5]. En 1999, il anime aussi un journal télévisé pour les enfants sur Disney Channel[3].

1999-2008 : présentateur au sein du groupe Canal+, sur i>Télé puis Canal+[modifier | modifier le code]

En , il participe au lancement de la chaîne d'information en continu i>Télé, filiale du groupe Canal+, où il présentera notamment les journaux du soir en semaine[3]. À partir d', il présente l'émission de débat N'ayons pas peur des mots sur i>Télé, en présentant en parallèle le journal du soir à 23h sur la chaîne[3].

Au printemps 2006, Samuel Étienne refuse la proposition de France 3, qui lui proposait d'animer le nouveau talk-show culturel quotidien, Ce soir (ou jamais !) (finalement confié à Frédéric Taddéi). « Le projet de France 3 était séduisant mais l'aventure d'i>Télé est enthousiasmante. En cette année de présidentielle, je ne pouvais pas me résoudre à l'abandon de l'émission. » explique alors le journaliste[6]. De à , parallèlement à ses activités sur i>Télé et Canal+, il présente chaque mercredi Planète société, une soirée de documentaires d'actualité sur Planète[7].

Entre [8] et , il assure la présentation du JT de Canal+ du lundi au vendredi à 18h50, en remplacement de Charlotte Le Grix de La Salle. Il cesse alors de présenter les journaux du soir sur i>Télé (il est remplacé par Claire Fournier) mais poursuit l'animation de N'ayons pas peur des mots. Parallèlement, entre et il est le joker[Quoi ?] de Pascale Clark[9] à la présentation de l'émission quotidienne En aparté diffusée sur Canal+.

À partir de , il présente, accompagné des chroniqueurs Ariel Wizman, Anne-Élisabeth Lemoine et Nicolas Domenach, une nouvelle émission d'information et de divertissement, L'Édition spéciale, diffusée du lundi au vendredi à 12h40 sur Canal+ à la place de l'émission En aparté[3], tout en restant aux commandes de N'ayons pas peur des mots et en conservant son émission sur Planète. À la fin de la saison, il cesse de présenter L'Édition spéciale[10], Bruce Toussaint lui succédant à la rentrée 2008[11],[12]. À la fin de la saison 2007/2008, il quitte également Planète et i>Télé, où l'émission N'ayons pas peur des mots s'arrête le 11 juillet 2008, après avoir été présentée quelques jours par Olivier Benkemoun[13].

Depuis 2008 : présentateur sur France Télévisions, principalement sur France 3[modifier | modifier le code]

Contacté notamment pour animer la matinale sur Europe 1[14], Samuel Étienne rejoint finalement en le service public pour présenter chaque vendredi en deuxième partie de soirée sur France 3 Comme un vendredi, un magazine d'actualité de 70 minutes autour d'un invité, avec notamment un reportage de treize minutes et une revue de presse[15],[16],[17].

Il anime aussi Questions de génération, un magazine politique mensuel avec la participation de lycéens diffusée sur France 4[18],[19].

Au printemps 2009, parallèlement à ces deux émissions, Samuel Étienne anime une série de neuf émissions sur les archives de la télévision[20]. Télescopie est diffusé le jeudi en troisième partie de soirée sur France 3 en partenariat avec l'INA. Pendant l'été, toujours sur France 3, il remplace Catherine Matausch à la présentation des journaux du week-end (12/13 & 19/20)[21].

En septembre 2009, il poursuit la présentation de 7 à voir (nouveau nom de Comme un vendredi, désormais diffusée le dimanche soir en deuxième partie de soirée) sur France 3 et de Questions de génération sur France 4[22]. Il est parallèlement le joker de Laurent Bignolas pour la présentation du 19/20 de France 3 en semaine[23]. En janvier 2010, il reprend de façon permanente la présentation du magazine 18:30 Aujourd'hui, jusqu'alors assurée par Laurent Bignolas mais toujours intégrée au sein du 19/20[24].

À la rentrée de septembre 2010, après l'arrêt du magazine 18:30 Aujourd'hui, il reprend la présentation du journal de la mi-journée, le 12/13, toujours sur France 3[25] : le magazine dominical 7 à voir et la mensuelle Question de génération sont supprimés dans la foulée[26]. Il anime également sur Public Sénat le magazine, Tous au vert, consacré à l'écologie citoyenne : un jury de quatre jeunes y départage des projets écologiques[27]. Fin mars 2011, il succède à Béatrice Schönberg et Marie Drucker pour présenter les documentaires du mercredi en première partie de soirée, ces dernières abandonnant leurs interventions sur France 3 car le groupe France Télévisions souhaite que chaque visage soit clairement associé à une seule de ses chaînes[28]. À la rentrée de septembre 2011, France 3 lui confie un nouveau magazine diffusé un mercredi sur deux, Histoire immédiate (en alternance avec Des racines et des ailes), composé d'un documentaire suivi d'un débat[29]. Il ne le présente plus à la rentrée 2012.

De fin juillet à fin août 2012, il présente la revue de presse de France Inter tous les week-ends[30].

L'été 2013, il passe l'été sur Europe 1, présentant la revue de presse dans la matinale de la semaine, ainsi que l'émission Des clics et des claques, de 20 h à 21 h 30[31].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Samuel Étienne » sur ozap.com
  2. «  S.Etienne: le public lui souhaite son anniversaire...- VIDEO » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  3. a, b, c, d et e (fr) « N'ayons pas peur des mots » sur le site officiel de Caméra Subjective qui produit l'émission
  4. « Interview de Samuel Étienne » sur la page de Questions de génération sur le site officiel de France 4
  5. « Présentation » sur la page de Questions de génération sur le site officiel de France 4
  6. « Samuel Étienne choisit de rester sur I>Télé » sur Imedias.biz, 8 juin 2006.
  7. « Samuel Étienne » sur Imedias.biz
  8. « Le ton zen de Samuel Étienne contre le choc de l'info » sur Telesatellite.com,
  9. Julien Mielcarek, « Samuel Étienne aux commandes d'En aparté dès le 4 décembre », sur ozap.com,‎ 28 novembre 2006
  10. « EXCLUSIF / Samuel Étienne: "Je quitte la mi-journée sur C+" » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  11. « Canal+: "Samuel Étienne n'était pas fait pour le midi" » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  12. « Bruce Toussaint va remplacer Samuel Étienne à la mi-journée sur Canal+ » sur le site de Télérama,
  13. « EXCLU: La fin de "N'ayons pas peur des mots" sur I Télé » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  14. « Sans suite » sur immedias, le blog de Renaud Revel, sur le site officiel L'Express,
  15. « Samuel Étienne présentera le magazine politique de France 3 », Télé 2 semaines,
  16. « Samuel Étienne présentera "Comme un vendredi" sur France 3 » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  17. « Samuel Étienne s'installe sur France 3 le 3 octobre » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  18.  « Officiel: Samuel Étienne arrive sur France 3 et France 4 » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  19. Julien Mielcarek, « S. Étienne présentera "Questions de génération" sur F4 »,
  20. Julien Mielcarek, « Samuel Étienne va présenter un magazine d'archives télé » sur Ozap.com,
  21. Julien Mielcarek, « Samuel Étienne de retour au JT sur France 3 » sur Ozap.com,
  22. « Samuel Étienne prépare sa rentrée » sur le site officiel de l'hebdomadaire Le Nouvel Observateur, 17 juillet 2009
  23. V.S., « Samuel Étienne joker de Bignolas à Noël », sur programme-tv.net,‎ 8 octobre 2009
  24. Julien Mielcarek, « Samuel Étienne remplace Laurent Bignolas au "18.30" », sur Ozap.com,‎ 21 décembre 2009
  25. Julien Mielcarek, « France 3 : Samuel Etienne va présenter le journal de la mi-journée », sur Ozap.com,‎ 9 juillet 2010
  26. « La fin de 7 à voir pour Samuel Étienne », sur Télé Obs,‎ 22 juillet 2010
  27. « Tous au vert : Samuel Etienne, nouveau spécialiste de l'écologie sur Public Sénat », sur tele.premiere.fr,‎ 13 octobre 2010
  28. Julien Mielcarek, « Béatrice Schonberg remplacée par Samuel Etienne sur France 3 », sur PureMédias,‎ 16 mars 2011
  29. « Histoire immédiate : un nouveau magazine documentaire animé par Samuel Etienne sur France 3 », sur tele.premiere.fr,‎ 24 juin 2011
  30.  « Samuel Étienne passera l'été sur France Inter », sur teleobs.nouvelobs.com,‎ 6 juin 2012
  31.  « Samuel Etienne matin et soir sur Europe 1 », sur leparisien.fr,‎ 10 juin 2013
Précédé par Samuel Étienne Suivi par
Stéphane Lippert
Présentateur du 12/13 sur France 3 (depuis 2010)
-