Enter the Wu-Tang (36 Chambers)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Enter the Wu-Tang (36 Chambers)

Album de Wu-Tang Clan
Sortie Drapeau : États-Unis 9 novembre 1993
Enregistré 1992–1993
Firehouse Studio
New York
Durée 61:31
Genre Rap East Coast, rap hardcore, gangsta rap
Producteur RZA, Ol' Dirty Bastard, Method Man
Label Loud, Columbia

Albums de Wu-Tang Clan

Singles

  1. Protect Ya Neck
    Sortie : 3 mai 1993
  2. Method Man
    Sortie : 3 août 1993
  3. C.R.E.A.M.
    Sortie : 31 janvier 1994
  4. Can It Be All So Simple
    Sortie : 22 février 1994

Enter the Wu-Tang (36 Chambers)

Compilation des critiques
Périodique Note
Allmusic 5 étoiles sur 5[1]
Robert Christgau A–[2]
Entertainment Weekly A[3]
RapReviews 10/10[4]
Rolling Stone 4 étoiles sur 5[5]
Sputnikmusic 4.5 étoiles sur 5[6]

Enter the Wu-Tang (36 Chambers) est le premier album studio du Wu-Tang Clan, sorti le 9 novembre 1993, sur le label Loud Records et distribué via RCA Records.

Contenu[modifier | modifier le code]

Le titre de l’album fait référence à un film de kung-fu hongkongais de 1978, La 36e chambre de Shaolin. RZA, leader officieux du groupe et producteur de l’album, parsème ainsi l’album de samples provenant de films de kung-fu. On retrouve également de nombreux samples de soul ainsi que des beats pénétrants et lourds, participant à l’ambiance inquiétante de l’album, encore aujourd’hui caractéristique du style new yorkais des années 1990.

Influence[modifier | modifier le code]

Cette empreinte sonore particulière permit un retour au premier plan du rap new yorkais sur la scène américaine, notamment au détriment du rap californien.

Son influence et son succès permirent de ce fait l’émergence de nombreux artistes de qualité à New York tels que Nas, The Notorious B.I.G., Mobb Deep ou encore Jay-Z. Aujourd’hui encore, cet album a une énorme influence sur l’ensemble des productions modernes.

Réception[modifier | modifier le code]

Malgré une atmosphère crue et une faible publicité, l’album a conquis les « charts » américains, se classant 8e au Top R&B/Hip-Hop Albums et 41e au Billboard 200[7]. Il a été certifié en 1995 disque de platine par la Recording Industry Association of America (RIAA) le 15 mai 1995[8], avec plus d'un million de copies vendues sur le sol américain.

Contrairement à la plupart des groupes de hip-hop, le Wu-Tang ne donna pas de suite immédiate à cet album, du fait que plusieurs membres du groupe aient sorti des albums solos avant de se concentrer sur un deuxième album collectif, Wu-Tang Forever, qui ne sortira que quatre ans plus tard.

Le magazine Rolling Stone l'a classé à la 29e place des « 100 meilleurs albums des années 1990[9] » et 387e des « 500 plus grands albums de tous les temps[10] ».

The Source l'a intégré dans sa liste des « 100 meilleurs albums de rap[11] » et a classé les morceaux C.R.E.A.M. et Protect Ya Neck dans les « 100 meilleurs singles de rap[11] ».

Les Inrockuptibles l'ont rangé à la 59e place des « 100 albums des années 1986-1996[12] ».

Il fait également partie des 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie[13].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Tous les titres sont produits par RZA, à l'exception de Da Mystery of Chessboxin', coproduit par Ol' Dirty Bastard, et Wu-Tang Clan Ain't Nuthing ta Fuck Wit, coproduit par Method Man.

Édition CD[14][modifier | modifier le code]

No Titre Contient un (des) sample(s) de[15] Durée
1. Bring da Ruckus Synthetic Substitution de Melvin Bliss 4:10
2. Shame on a Nigga Black and Tan Fantasy de Thelonious Monk

Different Strokes de Syl Johnson
Mama Said Knock You Out de LL Cool J

You're Movin' Too Slow de Johnny Vastano
2:57
3. Clan in da Front Ba-Lue Bolivar Ba-Lues-Are de Thelonious Monk

Honeybee de The New Birth
The Love You Save des Jackson 5
Synthetic Substitution de Melvin Bliss

Pass the Bone de The Genius featuring RZA
4:33
4. Wu-Tang: 7th Chamber Spinning Wheel de Dr. Lonnie Smith

As Long as I've Got You des Charmels

Adrian Cronauer 1 de Robin Williams
6:05
5. Can It Be All So Simple The Way We Were / Try to Remember de Gladys Knight & the Pips
I Got The... de Labi Siffre
6:53
6. Da Mystery of Chessboxin' Tramp d'Otis Redding et Carla Thomas 4:48
7. Wu-Tang Clan Ain't Nuthing ta Fuck Wit Theme From Underdog de W. Watts Biggers

Nobody Beats the Biz de Biz Markie featuring T.J. Swan
Papa Was Too de Joe Tex
Tomorrow d'Andrea McArdle

In the Rain des Dramatics
3:36
8. C.R.E.A.M. As Long as I've Got You des Charmels
Money (Dollar Bill Y'all) de Jimmy Spicer
4:12
9. Method Man Chim Chim Cheree de Dick Van Dyke, Julie Andrews, Karen Dotrice et Matthew Garber

Method of Modern Love de Hall & Oates
Get Off of My Cloud des Rolling Stones
Sport de Lightnin' Rod featuring Kool & The Gang
Super Sporm de Captain Sky
Pat-a-cake, Pat-a-cake, Baker's Man (Chanson enfantine)
Fat Albert Theme d'Ed Fournier et Ricky Sheldon
I Taut I Taw a Puddy Tat de Tweety Pie featuring Sylvester the Cat
How Many Licks? (Publicité pour les Tootsie Pops)

Green Eggs and Ham du Dr. Seuss
5:50
10. Protect Ya Neck The Grunt des J.B.'s

Fame d'Irene Cara
She'll Be Coming 'Round the Mountain (Traditionnel)

Rock the Bells de LL Cool J
4:52
11. Tearz After Laughter (Comes Tears) de Wendy Rene

Get Me Back on Time, Engine #9 de Wilson Pickett

The Way We Were de Barbra Streisand
4:17
12. Wu-Tang: 7th Chamber—Part II Clan in da Front du Wu-Tang Clan 5:08
13. Method Man (Skunk Mix) Going to Kentucky (Traditionnel)

I'm Just a Bill de Jack Sheldon
Disco Lady de Johnnie Taylor

Synthetic Substitution de Melvin Bliss
3:12

Édition vinyle[16][modifier | modifier le code]

Face A : Shaolin Sword
No Titre Durée
1. Bring da Ruckus 4:10
2. Shame on a Nigga 2:57
3. Clan in da Front 4:33
4. Wu-Tang: 7th Chamber 6:05
5. Can It Be All So Simple 6:53
6. Protect Ya Neck (Intermission) 4:52
Face B : Wu-Tang Sword
No Titre Contient un (des) sample(s) de[15] Durée
1. Da Mystery of Chessboxin' 4:48
2. Wu-Tang Clan Ain't Nuthing ta Fuck Wit 3:36
3. C.R.E.A.M. 4:12
4. Method Man 5:50
5. Tearz 4:17
6. Wu-Tang: 7th Chamber – Part II 5:08
7. Conclusion Protect Ya Neck du Wu-Tang Clan 1:02

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Wu-Tang Clan Enter the Wu-Tang (36 Chambers) Review », Allmusic (consulté le 3 décembre 2014)
  2. (en) « Wu-Tang Clan Enter the Wu-Tang (36 Chambers) Review », Robert Christgau (consulté le 3 décembre 2014)
  3. (en) « Wu-Tang Clan Enter the Wu-Tang (36 Chambers) Review », Entertainment Weekly (consulté le 3 décembre 2014)
  4. (en) « Wu-Tang Clan :: Enter the Wu-Tang (36 Chambers) :: Loud/RCA », RapReviews (consulté le 3 décembre 2014)
  5. (en) « Wu-Tang Clan Enter the Wu-Tang (36 Chambers) Review », Rolling Stone (consulté le 3 décembre 2014)
  6. (en) « Wu-Tang Clan Enter the Wu-Tang (36 Chambers) Review », Sputnikmusic (consulté le 3 décembre 2014)
  7. (en) « Wu-Tang Clan Enter the Wu-Tang (36 Chambers) Awards », Allmusic (consulté le 3 décembre 2014)
  8. (en) « Wu-Tang Clan », RIAA (consulté le 3 décembre 2014)
  9. (en) « 100 Best Albums of the Nineties », Rolling Stone (consulté le 3 décembre 2014)
  10. (en) « 500 Greatest Albums of All Time », Rolling Stone (consulté le 3 décembre 2014)
  11. a et b (en) The Source, Rocklist.net (consulté le 3 décembre 2014)
  12. (en) « Les Inrockuptibles : Les 100 Albums des années 1986 - 1996  », Disques de l'année (consulté le 3 décembre 2014)
  13. (en) « 1001 Albums You Must Hear Before You Die », Rocklist.net (consulté le 3 décembre 2014)
  14. (en) « Wu-Tang Clan Enter the Wu-Tang (36 Chambers) CD Edition », Discogs (consulté le 3 décembre 2014)
  15. a et b (en) Tracks sampled by Wu-Tang Clan, Who Sampled (consulté le 3 décembre 2014)
  16. (en) « Wu-Tang Clan Enter the Wu-Tang (36 Chambers) Vinyl Edition », Discogs (consulté le 3 décembre 2014)