La 36e Chambre de Shaolin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La 36e chambre de Shaolin)
Aller à : navigation, rechercher

La 36e Chambre de Shaolin

Titre original Shao Lin san shi liu fang 少林三十六房
Réalisation Liu Chia-liang
Scénario Kuang Ni
Eric Tsang
Acteurs principaux
Sociétés de production Shaw Brothers
Pays d’origine Drapeau de Hong Kong Hong Kong
Genre Film d'action
Sortie Drapeau de Hong Kong Hong Kong : 2 février 1978
Drapeau de la France France : 8 avril 1981
Durée 111 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La 36e Chambre de Shaolin (Shao Lin san shi liu fang) est un film hong-kongais réalisé par Liu Chia-liang, sorti en 1978.

La 36e Chambre de Shaolin est considérée comme l'un des plus importants et des plus influents films de kung-fu jamais réalisé[1],[2],[3]

Synopsis[modifier | modifier le code]

C'est jour d'exécution à Canton, qui vit sous le joug des Mandchous.
Liu Yu-Te, fils du poissonnier est étudiant du Professeur Ho. Avec deux de ses camarades, il voit les corps des rebelles exposés. C'en est trop, et il décide de s'engager auprès de son professeur dans la résistance. Il fera passer des messages à travers les poissons séchés. Mais les activités du professeur sont vite découvertes, et une répression est organisée. Les deux camarades et la famille de Liu sont tués.

Blessé, il parvient à s'échapper et se réfugie au monastère de Shaolin. Il veut y apprendre le kung fu. Mais l'enseignement est réservé aux moines. Obsédé par l'idée de vengeance, il se convertit, et devient le moine San De. Il va passer cinq ans à apprendre le kung fu dans les 35 chambres qui développent chacune un talent particulier : équilibre, force des bras, des jambes, des poignets, de la tête, agilité des yeux, puis le maniement des différentes armes.

Il y fait preuve de talents exceptionnels, et on lui propose donc de diriger une chambre. Il refuse car son souhait est de créer une 36e chambre où le kung fu serait enseigné aux laïcs, leur permettant de résister à l'oppresseur. On lui refuse, et il se voit obligé d'aller quêter pendant un an au bénéfice du monastère. Il retourne à Canton, où il accomplira sa vengeance, et de retour à Shaolin, il créera finalement la 36e chambre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Gordon Liu Chia-Hui (parfois crédité sous le nom de Liu Chia-hui) : Moine Shaolin San Te
  • Lo Lieh (Lieh Lo) : General Tien Ta
  • Yu Yang : Hung Hsi-Kuan
  • Norman Chu Siu Keung : Liu Tsai
  • Wang Yu : Rice Miller Six
  • Lung Chan : Le Moine
  • Hoi San Lee : le Doyen des Moines
  • Chia Yung Liu : Le Général Yin
  • Siu Tien Yuen : l'institutueur
  • Simon Yuen Hsiao-Tien : Maître

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 24e Festival du film asiatique : Meilleurs combats

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film est le premier d'une trilogie réalisée par Liu Chia-liang et produite par la Shaw, qui comporte également Retour à la 36e chambre et Les Disciples de la 36e chambre. L'histoire n'est pas vraiment suivie entre les films, Gordon Liu jouant un autre rôle que celui qu'il interprète dans le premier.
  • Gordon Liu est le frère adoptif de Liu Chia-liang. Le style de kung fu qu'il pratique dans le film est le Hung gar style de kung-fu qui a été popularisé par le légendaire Wong Fei Hung que Gordon Liu a déjà interprété dans Combat de maîtres et Martial Club. Ce rôle le marquera à jamais. Quentin Tarantino fera appel à lui pour Kill Bill.
  • Un groupe de rap américain, le Wu-Tang Clan, s'est inspiré de ce film pour son premier album Enter the Wu-Tang (36 Chambers).
  • Le groupe de rap français IAM, fait une référence à ce film dans le titre « Le style de la mouette ». Ce titre, rare, est uniquement disponible en version live.
  • Le moine San Te a réellement existé ; il a joué un rôle dans la résistance aux Mandchous et serait l'inventeur du fléau à 3 branches, comme il est raconté dans le film. Le reste du scénario est inventé ou adapté de récits populaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pollard Mark, « Movie Reviews: 36th Chamber of Shaolin », Kung Fu Cinema,‎ 26 juin 2007
  2. Neveu Janick, « 36th Chamber of Shaolin Review », Kung Fu Cult Cinema,‎ 27 aout 2003
  3. Sanjuro, « Reviews: The 36th Chamber of Shaolin », LoveHKFilm.com,‎ 2003

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]