Mélanie Doutey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mélanie Doutey

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Mélanie Doutey en 2009 à l'avant-première du film Une petite zone de turbulences.

Naissance 22 novembre 1978 (35 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France française
Profession actrice
Films notables La Fleur du mal
Il ne faut jurer de rien !
El Lobo

Mélanie Doutey est une actrice française née le 22 novembre 1978 à Paris 16e[1]. Elle est la fille des comédiens Alain Doutey et Ariele Séménoff.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un DEUG d’anglais, elle étudie au Cours Périmony puis au Conservatoire, et débute au cinéma en 1998 dans Les Gens qui s’aiment de Jean-Charles Tacchella.

En 2001, elle tient le rôle principal du film Leïla de Gabriel Axel, puis enchaîne l’année suivante avec Le Frère du guerrier de Pierre Jolivet pour lequel elle obtiendra une nomination au César du meilleur espoir féminin. Elle ressort diplômée en 2002 du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris.

En 2003, elle joue dans La Fleur du mal, une chronique bourgeoise de Claude Chabrol. Elle obtient cette même année le Prix Suzanne-Bianchetti.

En 2004, on la retrouve dans le film espagnol El Lobo aux côtés d’Eduardo Noriega.

Mélanie Doutey en 2011 à la 36e cérémonie des César.

En 2005, Mélanie Doutey joue le rôle titre dans la série télévisée Clara Sheller, qui la révèle concrètement au grand public. Malgré le grand succès de cette série (six millions de téléspectateurs sur France 2), elle ne reprend pas son rôle pour une deuxième saison, préférant privilégier sa carrière au cinéma et au théâtre.

En 2006 on la retrouve sur le grand écran dans Président de Lionel Delplanque aux côtés d’Albert Dupontel, dans Fair Play avec Marion Cotillard et Benoît Magimel ainsi que dans la comédie musicale On va s'aimer d’Ivan Calbérac.

En 2007, Mélanie Doutey revient au théâtre dans la pièce Confidences trop intimes aux côtés de Jacques Gamblin. Elle est aussi à l’affiche de la comédie romantique Ce soir je dors chez toi ainsi que du téléfilm allemand Troie, la cité du trésor perdu, diffusé sur Sat.1, et qui fut entièrement tourné en anglais.

En 2008, Mélanie Doutey tourne dans Une femme à abattre, puis participe aux films Le Bal des actrices de Maïwenn et Rien de personnel de Mathias Gokalp (2009) qui furent bien reçus par la critique.

Fin 2009, Mélanie Doutey partage l’affiche avec Kad Merad pour le film d’aventures R.T.T.

Elle est à l'affiche du film Une petite zone de turbulences en 2010 d’Alfred Lot, avec Michel Blanc et Miou-Miou puis participe en tant que jury au Festival Premiers plans d'Angers.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est la fille des comédiens Alain Doutey et Arielle Séménoff.

À partir de 2002, Mélanie Doutey vit avec le comédien Gilles Lellouche. Ils ont une petite fille, Ava, née le 5 septembre 2009 à Paris[2]. Ils se sont séparés début 2013.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Mélanie Doutey photographiée par le Studio Harcourt en 2008.

Court-métrage[modifier | modifier le code]

Voxographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Elle est figurante dans le clip En apesanteur de Calogero, en 2002.

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Gens du cinéma, extrait de naissance 16/01653/1978
  2. Mélanie Doutey a accouché d'une petite fille ! Elle, 11 septembre 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :