Elpénor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la mythologie grecque, Elpénor est l'un des compagnons d'Ulysse lors de son retour de Troie.

Il est cité pour la première fois au chant X de l'Odyssée, lors de l'escale d'Ulysse sur l'île de Circé. Il est décrit comme le plus jeune des compagnons encore vivants à ce moment, et comme un personnage globalement médiocre, peu valeureux au combat et peu utile au conseil.

Elpénor est le seul compagnon d'Ulysse à périr sur l'île de Circé : s'étant enivré, il tombe de la terrasse du palais de Circé et se tue sur le coup à la fin du chant X. Ulysse le voit ensuite lors de sa visite aux Enfers, au chant XI, où Elpénor lui réclame les honneurs funèbres pour le repos de son âme ; Ulysse les lui rend au début du chant XII. Le philosophe Théophraste explique dans son ouvrage Histoires des plantes[1] qu'en son temps, près du mont Circé, on montrait le prétendu tombeau d'Elpénor.

Évocations artistiques[modifier | modifier le code]

Le personnage d'Elpénor a été repris par Jean Giraudoux dans Elpénor, un court roman mythologique publié en 1919, qui réécrit de façon humoristique plusieurs épisodes de l'Odyssée.

Ezra Pound, dans le Chant I de l’Ébauche de XXX Cantos, qu'il compose à la fin du XXe siècle, décrit les circonstances de la mort d'Elpénor et le sacrifice que lui fait Ulysse[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. V, 8, 3
  2. Ezra Pound, Les Cantos, Flammarion, 2002, p. 22.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]