Dossier secret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dossier secret (titre original : Mr. Arkadin) est un film franco-hispano-suisse réalisé par Orson Welles, sorti en 1955.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Richissime marchand d'armes, Gregory Arkadin (Orson Welles) prétend être devenu amnésique et engage un aventurier sans scrupules, Guy van Stratten (Robert Arden), pour qu'il l'aide à retrouver les témoins de son passé. À mesure que ces derniers éclairent l'enquêteur sur les activités que pratiquait Arkadin avant qu'il ne devienne un magnat tout puissant, ils sont assassinés...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Dossier secret
  • Titre original : Mr. Arkadin (US) Confidential Report (UK)
  • Réalisation : Orson Welles
  • Scénario : Orson Welles adapté du roman "Dossier Secret" de Raymond Chandler.
  • Image : Jean Bourgoin
  • Musique : Paul Misraki
  • Pays d'origine : Drapeau de la France France / Drapeau de l'Espagne Espagne / Drapeau de la Suisse Suisse
  • Production : Film Organisation SA — Cervantes films — Sevilla Films Studios (Madrid)
  • Format : noir et blanc - son mono
  • Genre : thriller
  • Durée : 93, 95, 98 ou 105 minutes (selon le montage)
  • Date de sortie : 1955

Distribution[modifier | modifier le code]

Par ordre d'apparition au générique :

Commentaires et critiques[modifier | modifier le code]

  • « Exilé en Europe, loin de Hollywood, Orson Welles est l'auteur complet de ce film qui traite, dans un univers proche du roman noir, tous ses thèmes majeurs : le pouvoir, la corruption, le mensonge, la manipulation, la mémoire et le secret de la personnalité. Construit à coups de flash-back, empruntant comme Citizen Kane la structure de l'enquête, Monsieur Arkadin est un jeu de miroirs déformants et de pièges, dont la mise en scène multiplie les audaces baroques. Au centre de ce brillant exercice, l'auteur lui-même, en démiurge ambigu, a le charisme et la vulnérabilité d'un héros shakespearien. »[1]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • La plantation des cheveux et la forme de la moustache ont été inspirées par celles de Staline à qui, selon Welles, on pouvait comparer Arkadin par son côté « russe sans pitié, plein de sentimentalité pour certaines choses, vous savez ce curieux trait de caractère typiquement slave, j'aime beaucoup ça ».
  • Carton d'ouverture : « Un roi puissant demanda un jour au poète : Que pourrais-je vous offrir ? Il répondit sagement : N'importe quoi, sire... sauf votre secret. »
  • Le tournage de ce film a eu lieu durant 8 mois à Madrid et en Espagne, à Munich, Paris et Rome.
  • L'histoire est inspirée par un épisode de The Lives of Harry Lime, une émission de théâtre radiophonique de Old-Time Radio, lui-même basé sur le personnage d'Orson Welles dans Le Troisième Homme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Lenne. Petit Larousse des films. 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]