Suzanne Flon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flon.

Suzanne Flon, née le au Kremlin-Bicêtre (banlieue de Paris) et décédée le à Paris, est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issue d'un milieu modeste, Suzanne Flon a découvert la comédie grâce à l'une de ses institutrices qui lui apprit à bien dire les vers et lui donna surtout le goût de les réciter.

Après avoir été quelques mois la secrétaire d'Édith Piaf, elle monte sur les planches en 1943 dans Le Survivant de Raymond Rouleau sous le nom d'Anne Lancel, puis l'année suivante dans Antigone de Jean Anouilh, au Théâtre de l'Atelier. Elle fait ses débuts au cinéma en 1947 dans Capitaine Blomet d'Andrée Feix.

Suzanne Flon obtient la notoriété avec des pièces comme L’Alouette de Jean Anouilh ou La petite hutte d’André Roussin. Elle s'affiche aussi régulièrement sur les grands et petits écrans. En 1961, elle fait une interprétation remarquée d'une mère dans tu ne tueras point (Claude Autant-Lara). Elle travaille avec les plus grands metteurs en scène français, tels André Barsacq et Jean Vilar. Suzanne Flon a notamment tourné avec John Huston, Orson Welles, Joseph Losey, Jean Becker, Emil-Edwin Reinert, etc. Elle a également joué dans Le Complexe de Philémon avec Henri Guisol.

À 81 ans, elle joue encore sur les planches dans L’Amante anglaise de Marguerite Duras et aurait dû jouer fin 2005 à Paris dans Savannah Bay.

Elle s'appuyait aussi sur une voix caractéristique, chaude et légèrement pointue. Elle a été pendant plus de 60 ans une valeur sûre du théâtre français. Suzanne Flon meurt à l’âge de 87 ans des suites d'une gastro-entérite. Elle a été incinérée au Père-Lachaise (destination des cendres inconnue)[1],[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]


Précédé par César de la meilleure actrice dans un second rôle Suivi par
Fanny Cottençon pour L'Étoile du Nord
Suzanne Flon pour L'Été meurtrier
1984
Caroline Cellier pour L'Année des méduses
Hélène Vincent pour La vie est un long fleuve tranquille
Suzanne Flon pour La Vouivre
1990
Dominique Blanc pour Milou en mai


Précédé par Molière de la comédienne Suivi par
-
Suzanne Flon pour Léopold le bien aimé
1987
Jeanne Moreau pour Le Récit de la servante Zerline
Tsilla Chelton pour Les Chaises
Suzanne Flon pour La Chambre d'amis
1995
Christiane Cohendy pour Décadence

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir le site findagrave
  2. Hubert Lizé, « L'adieu à Suzanne Flon », Le Parisien,‎ 22 juin 2005 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]