Dario Cologna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dario Cologna Cross country skiing pictogram.svg
Dario Cologna, 2011 Swiss cross-country skiing championships - Duathlon.jpg
Dario Cologna
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active De 2002 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Suisse Suisse
Naissance (28 ans)
Lieu de naissance Santa Maria Val Müstair
Taille 1,79 m (5 10)
Poids 74 kg
Club SC Val Müstair
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 3 0 0
Championnats du monde 1 1 0
Coupe du monde (globes ind.) 5 2 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 11 13 6
* Dernière mise à jour : 14 février 2014

Dario Cologna, né le à Santa Maria Val Müstair, est un fondeur suisse qui a débuté sa carrière en 2002. Il est l'un des meilleurs fondeurs de l'histoire. Premier Suisse à remporter un titre olympique, à l'occasion du quinze kilomètres libre en 2010, il remporte deux autres titres olympiques quatre ans plus tard lors des Jeux de Sotchi, sur le skiathlon et le quinze kilomètres classique. Il est également champion du monde du skiathlon lors des mondiaux de 2013 à Val di Fiemme, édition où il remporte également la médaille d'argent sur le cinquante kilomètres.

En Coupe du monde, il remporte trois gros globes de cristal, trophée récompensant le vainqueur du classement général de la Coupe du monde, en 2009, 2011 et 2012. Il compte trente-et-un podiums dont onze victoires individuelles. Parmi celles-ci figure le Tour de ski, compétition qu'il remporte à trois reprises, et les Finales de la Coupe du monde, remportés à deux reprises.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Avant d'accéder à la Coupe du monde, Dario Cologna remporte une médaille de bronze sur l'épreuve du dix kilomètres lors des championnats du monde juniors en 2006 à Kranj en Slovénie. Il fait ses débuts en coupe du monde de ski de fond le 26 novembre 2006 à Kuusamo lors d'une épreuve de quinze kilomètres qu'il abandonne. Lors de cette saison 2006-2007, il dispute un total de cinq courses de Coupe du monde, obtenant ses premiers points avec une vingt-cinquième place à Falun lors d'une poursuite. C'est un an plus tard à Rybinsk qu'il intègre pour la première fois le top 10 d'une course avec une huitième place lors d'un trente kilomètres, performance qu'il renouvelle à Otepää sur un quinze kilomètres classique. Il termine ensuite sixième à Liberec, sur 11,4 kilomètres libre et enfin quatrième à Bormio lors d'un 3,3 kilomètres libre[1].

Saison 2008-2009 : la révélation[modifier | modifier le code]

Finalement, il se révèle véritablement lors de la saison 2008-2009 où après un premier podium, sur un quinze kilomètres à La Clusaz[2], il parvient à s'emparer du maillot de leader du classement général, performance rééditée lors du Tour de ski 2008-2009 où lors de la première étape, il s'impose sur le quinze kilomètres devant l'Allemand Axel Teichmann[3] et conserve cette place après la deuxième étape[4]. Lors de la sixième étape de ce tour, il s'assure presque d'une victoire finale en terminant cinquième du vingt kilomètres classique, malgré la victoire de Teichmann[5]. Au terme de la dernière poursuite, il devance le Norvégien Petter Northug de 36 secondes, pour remporter sa première victoire dans le Tour de ski[6], ce qui constitue sa première victoire en Coupe du monde. Il enchaine par une cinquième place à Otepää. Il se présente aux mondiaux de Liberec avec le dossard rouge représentant le premier de la Coupe du monde. Il termine tout d'abord sixième du quinze kilomètres classique, course remportée par l'Estonien Andrus Veerpalu[7], puis 41e de la poursuite. Lors de la finale du sprint, il termine à la quatrième place, derrière Ola Vigen Hattestad, Johan Kjølstad et Nikolay Morilov[8]. Il termine ensuite avec une septième place avec le relais suisse. Après les étapes de Lahti et Trondheim, il occupe la deuxième place du classement général de la Coupe du monde derrière Petter Northug. Il se rapproche de celui-ci de la deuxième course des Finales de la Coupe du monde, disputée sur un 3,3 kilomètres libre[9]. Lors de la course suivante, il s'impose sur la poursuite, disputée sur une distance de vingt kilomètres, reprenant l'avantage sur Northug, vingtième[10]. Avec 1 minute 20 d'avance, et plus de cinquante points à son avantage, il est pratiquement certain de remporter le gros globe de cristal récompensant le vainqueur de la Coupe du monde. Lors de la dernière course, disputée sur format par handicap[11], il part avec un avantage de 58 secondes sur le Russe Alexander Legkov, et termine finalement à la première position, avec 41 secondes d'avance sur le Français Vincent Vittoz[12]. Il devient le premier fondeur suisse à remporter le classement général de la Coupe du monde[12].

2010 : premier titre olympique[modifier | modifier le code]

Portrait d'un fondeur, avec des lunettes.
Dario Cologna lors du Tour de ski 2009-2010

La préparation de sa saison 2009-2010, dont le principal événement sont les Jeux olympiques de Vancouver, est perturbée par une blessure, une déchirure musculaire à une cuisse[13]. Il est toutefois présent lors des premières étapes de Coupe du monde, à Beitostoelen et Kuusamo. Il obtient son premier Top 10 à Rogla où il termine cinquième d'un sprint classique. Pour ses débuts au Tour de ski, il termine quatrième du prologue à Oberhof, douzième d'un quinze kilomètres classique par handicap, et dixième d'un sprint. Onzième lors d'un sprint à Prague, il termine à la deuxième place du trente-cinq kilomètres libre disputé entre Cortina d'Ampezzo et Dobbiaco, course remportée par Petter Northug, prenant la deuxième place du classement général[14]. Lors de la course suivante, dont il termine à la huitième place, il perd près de 30 secondes sur Northug, premier du classement général et troisième de la course[15]. Sur le vingt kilomètres classique départ en ligne suivant, il ne parvient pas à suivre le Tchèque Lukáš Bauer et Petter Northug, terminant finalement quatrième à 33 secondes du premier et deux secondes du deuxième qui craque vers la fin[16]. Cinquième temps de la la dernière course, la montée de l'Alpe Cermis (it), il termine à la troisième place du classement général, à 1 minutes 32 du vainqueur, Lukáš Bauer[17]. Avant les Jeux, il obtient deux troisièmes places à Canmore, sur un quinze kilomètres libre et un sprint classique.

Pour sa première épreuve aux Jeux de Vancouver, lors d'un quinze kilomètres libre, il s'impose de 24 secondes face à l'Italien Pietro Piller Cottrer, et 35 secondes sur le troisième Lukáš Bauer[18],[19]. Il devient ainsi le premier Helvète à remporter un titre olympique en ski de fond, et le premier depuis Andy Grünenfelder aux Jeux de Calgary à remporter une médaille[19]. Il termine ensuite treizième de la poursuite, onzième du sprint par équipe, dixième avec le relais et dixième du cinquante kilomètres classique. Après les jeux, il remporte le prologue des Finales de Falun, épreuve dont il termine finalement à la huitième du classement général. Il termine finalement quatrième du classement général de la Coupe du monde, classement remporté par Petter Northug.

saison 2010-2011 : deuxième globe de cristal[modifier | modifier le code]

Pour le début de la saison 2010-2011, il s'impose au dix kilomètres de Kuusamo, épreuve comptant pour le Nordic Opening, épreuve finalement remportée par Alexander Legkov devant le Suisse[20]. Il enchaine par une quatrième et une troisième place à Davos, et une quatrième à La Clusaz, étape où il remporte également le relais avec Toni Livers, Remo Fischer et Curdin Perl, ce qui constitue la première victoire dans une première collective pour la Suisse[21]. Après une septième place à Oberhof lors du prologue du tour de ski, il remporte le jour suivant un quinze kilomètres poursuite devant Devon Kershaw[22]. À Oberstdorf, il termine ensuite troisième du sprint et deuxième du vingt kilomètres,derrière le Finlandais Matti Heikkinen lors de cette course disputée sur une poursuite de deux fois dix kilomètres[23]. Il continue d'enchainer les bons résultats, terminant deuxième à Toblach lors d'un sprint. Lors de la traversé de Cortina à Toblach, il parvient à conserver son avantage initial, environ 40 secondes, pour finalement s'imposer avec 1 minute 06 sur le Suédois Marcus Hellner[24]. Sur le vingt kilomètres classique suivant, il est uniquement devancé par Petter Northug, conservant un avantage important avant la montée de l'Alpe Cermis[25]. Parti avec 1 minute 18 d'avance sur le Norvégien, le Suisse conserve 27 secondes d'avance sur ce dernier pour remporter son deuxième Tour de ski, seul Lukáš Bauer ayant déjà réussi un tel doublé[26].

Pour sa première épreuve des championnats du monde 2011, il termine neuvième du sprint, éliminé en demi-finale[27]. Sur la poursuite, il connait un incident de ski à trois kilomètres de l'arrivée, terminant à la 24e place. Toutefois, il reconnait que celui-ci n'est pas la cause de son échec en disant qu'il est alors incapable de suivre l'accélération du rythme de la course[28]. Lors du quinze kilomètres classique, il termine à la 25e place. Neuvième avec le relais suisse, il termine ses mondiaux avec une vingtième place sur le cinquante kilomètres, cédant après quarante kilomètres pour terminer avec 1 minute 49 de retard sur le vainqueur Petter Northug[29]. Après les mondiaux, il termine sa saison lors des Finales où il obtient la troisième place, derrière Northug et un autre Norvégien, Finn Haagen Krogh[30]. Il remporte ainsi deux globes de cristal, celui du classement général et celui des courses de distance[30].

saison 2011-2012 : troisième globe de cristal[modifier | modifier le code]

L'objectif du fondeur des Grisons est de remporter un troisième globe de cristal lors de la saison 2011-2012 et de remporter le Tour de ski[31]. Il obtient son meilleur résultat lors du début saison lors du Nordic Opening où il se classe deuxième du classement général derrière Petter Northug[32]. Il remporte sa première victoire de la saison à Rogla en Slovénie où il devance Nikolay Morilov sur un sprint libre[33]. Il débute le Tour de ski par une deuxième place lors du prologue d'Oberhof, devancé par l'autre grand favori de la compétition, Northug[34]. Il termine ensuite troisième, malgré une chute à 500 mètres de l'arrivée, lors de la poursuite, toujours disputée à Oberhof[35]. Cologna termine ensuite cinquième du sprint classique d'Oberstdorf, puis deuxième du skiathlon disputé sur ce même lieu, toujours derrière Northug, mais reprenant du temps sur celui-ci grâce aux sprints de bonifications disposés sur le parcours[36]. Lors des courses se déroulant à Toblach, il se classe troisième du cinq kilomètres classique, derrière Alexander Legkov et Eldar Roenning, et du sprint libre, derrière Nikolay Morilov et Petter Northug. Lors de la course par handicap entre Cortina et Dobbiaco, il se fait d'abord rejoindre par Petter Northug, parti 13 secondes derrière lui, puis le lâche un peu plus loin. Il termine finalement l'étape avec 1 minute 15 d'avance sur Northug et 1 minute 16 sur Legkov et Kershaw[37]. Sa troisième place à Val di Fiemme sur le vingt kilomètres mass-start classique lui permet de s'assurer un avantage important avant la montée finale de l'alpe Cermis. Au terme de cette course, il devance finalement le Suédois Marcus Hellner de 1 minute 02 et le Norvégien Petter Northug de 1 minute 44, devenant également le premier fondeur à remporter trois fois le Tour de ski[38]. Il enchaine par deux victoires à Otepää, sur un sprint puis un quinze kilomètres, épreuves disputées en style classique. Lors de sa course suivante en Coupe du monde, il termine deuxième d'un trente kilomètres à Nove Mesto na Morave, toujours en classique. Après deux courses dans le Top 10, dont une deuxième place, à Szklarska Poreba, il remporte une nouvelle victoire en s'imposant lors du skiathlon de Lahti. Il obtient un nouveau podium en terminant à la deuxième place du cinquante kilomètres d'Oslo, disputé en classique, où il est devancé par Eldar Roenning[39],[40]. Lors des Finales de Falun, il termine deuxième du prologue, puis remporte le quinze kilomètres classique pour remporter le classement général de ce mini-tour[41]. Il remporte finalement le classement général de la Coupe du monde avec 2 216 points, soit le meilleur total de points jamais atteint par un fondeur[41]. Son avance sur le second du classement, Devon Kershaw, est de 750 points.

Saison 2012-2013 : premier titre mondial[modifier | modifier le code]

Quatrième du prologue du Tour de ski disputé à Oberhof, épreuve remportée par Northug[42], il termine à cette même place lors des deux courses suivantes, un quinze kilomètres classique[43] puis un sprint. Lors de la traversée entre Cortina et Toblach en Italie, course de trente-cinq kilomètres disputé en style libre, il termine troisième, la victoire étant remportée par Northug[44], ce qui le positionne à 10 secondes 9 de Northug au classement général. Il est ensuite troisième à Toblach derrière Alexey Poltoranin et Northug d'un cinq kilomètres classique[45], puis onzième d'un quinze kilomètres classique. Il part avec le dossard rouge de leader lors de la montée finale, Alexander Legkov se voyant pénalisé de quinze secondes de pénalité pour une irrégularité lors du sprint de la dernière course. Au pied de la montée, quatre fondeurs sont en tête : Legkov, Vylegzhanin, Northug et Cologna[46]. Legkov s'échappe alors pour remporter le Tour de ski, Cologna prenant la deuxième place à dix-huit secondes du Russe[47].

Il remporte son premier titre mondial lors des mondiaux 2013 de Val di Flemme. Il s'impose devant deux Norvégiens, Martin Johnsrud Sundby et Sjur Roethe[48]. Il termine ensuite huitième du quinze kilomètres libre, puis sixième avec le relais suisse. Quelques jours plus tard, il remporte une deuxième médaille, l'argent, lors du cinquante kilomètres, disputé en style classique, course remportée par le Suédois Johan Olsson[49]. Lors des Finales disputées à Falun, il termine à la cinquième place du classement général. Ce résultat le contraint à laisser Northug remporter le globe de cristal de la Coupe du monde devant Legkov, le Suisse prenant la troisième place[50].

saison 2013-2014 : blessure et doublé aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Il se blesse à la cheville au début de la saison 2013-2014, mais fait son retour peu avant les Jeux olympiques de 2014, à Toblach avec une deuxième place durant le quinze kilomètres classique[51]. Pour la première épreuve de ces Jeux, il remporte lors de la médaille d'or du skiathlon en démarrant sur la dernière montée, seuls le Suédois Marcus Hellner et le Norvégien Martin Johnsrud Sundby parvenant à le suivre[52]. Éliminé dès les quarts de finale du sprint libre en raison de deux chutes[53], il remporte un deuxième titre olympique lors de la course suivante en s'imposant nettement sur le quinze kilomètres classique, devançant le Suédois Johan Olsson de près de 30 secondes[54]. Il est ensuite absent du relais, préservé par son encadrement pour les deux dernières courses[55], le sprint par équipe et le cinquante kilomètres. Sur le sprint par équipe, où il est associé à son frère Gianluca, il termine à la cinquième place de la finale[56]. Il figure une nouvelle fois parmi les favoris lors du cinquante kilomètres, il casse son ski gauche à moins de deux kilomètres de l'arrivée, alors qu'il figure encore dans le groupe de tête[57].

À son retour des Jeux, il est contraint de déclarer forfait à Lahti pour un rhume. Lors du cinquante kilomètres classique d'Oslo, il abandonne après 23 kilomètres, gêné par des douleurs au pied, et accusant déjà un retard de plus d'une minute sur la tête de la course[58]. En raison de cette blessure, il décide de ne pas participer aux Finales de la Coupe du monde[59]. Il est opéré de nouveau en mars[60].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Dario Cologna est le premier Suisse à remporter un titre olympique en ski de fond à l'occasion du 15 km en style libre des Jeux olympiques de 2010 devant Pietro Piller Cottrer et Lukáš Bauer[19]. Lors des Jeux de Sotchi en 2014, il obtient deux nouveaux titres, sur l'épreuve de skiathlon et sur le 15 kilomètres classique.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite / Skiathlon
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
Épreuve inexistante à cette date médaille d'or, Jeux olympiques Épreuve inexistante à cette date 13e 10e 11e 10e
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
26e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date médaille d'or, Jeux olympiques médaille d'or, Jeux olympiques 27e 5e

Légende :

  • médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Dario Cologna remporte deux médailles aux Championnats du monde en trois participations. Il remporte un titre mondial sur la poursuite, quinze kilomètres en classique suivis de quinze kilomètres en style libre, de l'édition de 2013 à Val di Flemme, où il remporte également l'argent du cinquante kilomètres.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
Mondiaux 2009
Drapeau : République tchèque Liberec
4e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 6e 41e 7e
Mondiaux 2011
Drapeau : Norvège Oslo
9e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 25e 24e 20e 9e
Mondiaux 2013
Drapeau : Italie Val di Fiemme
Épreuve inexistante à cette date 8e Épreuve inexistante à cette date médaille d'or, monde médaille d'argent, monde 6e

Légende :

  • médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 3 gros globes de cristal en 2009, 2011 et 2012.
  • 2 petits globes de cristal :
    • Vainqueur du classement de la distance en 2011 et 2012.
  • 31 podiums :
    • 30 podiums en épreuve individuelle : 11 victoires, 13 deuxièmes places et 6 troisièmes places.
    • 1 podium en épreuve par équipes : 1 victoire, 0 deuxième place et 0 troisième place

Différents classements en coupe du monde[modifier | modifier le code]

Dario Cologna a remporté le gros globe de cristal à trois reprises en 2009, 2011 et 2012, auxquels s'ajoutent deux petits globes de cristal de la distance en 2011et 2012. Dans les circuits intégrés à la Coupe du monde, il a remporté à trois reprises le Tour de ski et à deux reprises les Finales. Seul le Nordic Opening manque à son palmarès.

Saison / Épreuve Général Distance Sprint Tour de ski
depuis 2007
Finales
depuis 2008
Nordic Opening
depuis 2011
Class. Points Class. Points Class. Points
2007 145e 6 94e 6 - - - Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2008 37e 193 35e 113 37e 76 30e 40e Épreuve inexistante à cette date
2009 1er 1346 2e 541 9e 205 1er 1er Épreuve inexistante à cette date
2010 4e 885 4e 384 13e 197 3e 8e Épreuve inexistante à cette date
2011 1er 1566 1er 706 12e 180 1er 3e 2e
2012 1er 2216 1er 1052 6e 404 1er 1er 2e
2013 3e 1364 2e 644 9e 210 2e 5e 4e
2014 67e 80 40e 80

Légende :

  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Dario Cologna compte onze victoires individuelles en Coupe du monde, dont trois Tours de ski et deux Finales de la Coupe du monde qui sont des courses à étapes. Il s'agit du Suisse le plus victorieux de l'histoire de la Coupe du monde.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 10 km
30 km 50 km Tour de ski ou
Finales ou
Nordic Opening
libre classique libre classique libre classique
2008-09 Tour de ski
Finales
2009-10
2010-11 Drapeau : Finlande Lahti Tour de ski
2011-12 Drapeau : Norvège Oslo
 
Drapeau : Estonie Otepää
 
Drapeau : Estonie Otepää
 
Drapeau : Finlande Lahti
 
Tour de ski
Finales
2012-13 Drapeau : Russie Sotchi

Il compte également huit victoires sur des courses de mini-tour : une sur le Nordic Opening, en 2010, quatre sur le Tour de ski, à Oberhof en 2008 et 2011, la traversée de Cortina à Toblach en 2011 et une à toblach, et trois lors des Finales de Falun.

Championnat du monde junior[modifier | modifier le code]

En trois participations aux Championnats du monde juniors, Dario Cologna a remporté une médaille de bronze sur le 10 km en style classique en 2006.

Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 10 km
Relais
libre classique libre classique
Mondiaux 2004
Drapeau : Norvège Stryn
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 24e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 8e
Mondiaux 2005
Drapeau : Finlande Rovaniemi
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 23e Épreuve inexistante à cette date 29e Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2006
Drapeau : Slovénie Kranj
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date médaille de bronze 22e Épreuve inexistante à cette date
Légende :
Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

En 2012, il est désigné Suisse de l'année, succédant au palmarès au skieur Didier Cuche[61]. En décembre 2013, il devient le premier fondeur depuis Sepp Haas en 1968 à se voir décerner le titre de Sportif suisse de l'année pour l'année 2013 par le Crédit Suisse, le titre chez les femmes revenant à la gymnaste Giulia Steingruber[62].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fond: Cologna au pied du podium », sur rts.ch,‎ 20 novembre 2008
  2. « Un podium pour Dario Cologna en ski nordique! », sur archives.tdg.ch,‎ 6 décembre 2008
  3. « Gaillard 7e du 15km », sur lequipe.fr,‎ 28 décembre 2008
  4. « Gaillard pour la gagne », sur eurosport.fr,‎ 29 décembre 2008
  5. « Kuitunen frappe fort, Cologna tient bon », sur eurosport.fr,‎ 3 janvier 2009
  6. (en) « Cologna, Kuitunen win Tour de Ski titles », sur nytimes.com,‎ 4 janvier 2009
  7. Mirko Hominal, « CM Liberec : Andrus Veerpalu , un champion en or », sur ski-nordique.net,‎ 20 février 2009
  8. « Cologna quatrième du sprint à Liberec », sur rts.ch,‎ 26 février 2009
  9. « Dario Cologna se classe 2e à Falun », sur journal.24heures.ch,‎ 20 mars 2009
  10. « Dario Cologna domine les 20 km de Falun », sur tgd.ch,‎ 21 mars 2009
  11. Les fondeurs partent dans l'ordre du classement du mini-tour, avec un retard correspondant à leur retard au classement.
  12. a et b « Dario Cologna remporte la Coupe du monde! », sur rts.ch
  13. « Cologna souffre d'une déchirure musculaire », sur rts.ch,‎ 27 octobre 2009
  14. « Cologna battu au sprint par Northug », sur rts.ch,‎ 23 janvier 2010
  15. « Tour de ski: le Suédois Richardsson gagne la 5e étape », sur lepoint.fr,‎ 7 janvier 2010
  16. « Bauer, contre-pouvoir », sur lequipe.fr,‎ 9 janvier 2010
  17. « Tour de ski: Lukas Bauer l'emporte, Alex Harvey 22e », sur lapresse.ca,‎ 10 janvier 2010
  18. « Cologna régale la Suisse », sur eurosport.fr,‎ 15 février 2010
  19. a, b et c « "Super Dario" Cologna fond sur l'or du 15km », sur rts.ch,‎ 27 février 2010
  20. « Une 2e place finale pour Cologna à Kuusamo », sur rts.ch,‎ 29 novembre 2010
  21. « Dario Cologna et son relais remportent le 4x10km de La Clusaz, une première en Coupe du monde! », sur rts.ch,‎ 19 décembre 2010
  22. « Dario Cologna donne le ton à Oberhof », sur rts.ch,‎ 1er janvier 2011
  23. « Cologna patron du Tour et de la Coupe du monde! », sur rts.ch,‎ 3 janvier 2011
  24. Mirko Hominal, « L'exploit pour Cologna, la bonne affaire pour les Français », sur ski-nordique.net,‎ 3 janvier 2011
  25. « Tour de ski: victoire d'étape pour Northug, Cologna reste leader », sur rtl.be,‎ 8 janvier 2011
  26. « Cologna, impérial, décroche son 2e Tour de Ski », sur rts.ch,‎ 10 janvier 2011
  27. « Cologna sorti en demies du sprint », sur rts.ch,‎ 24 février 2011
  28. « Nouvel échec de Cologna sur le 30 km poursuite », sur rts.ch,‎ 27 février 2011
  29. « Nouvelle désillusion pour Cologna sur 50 km. Northug sacré », sur tdg.ch,‎ 6 mars 2011
  30. a et b « Dario Cologna ramène 2 Globes de Falun », sur rts.ch,‎ 20 mars 2011
  31. « Cologna condamné à l'excellence », sur rts.ch,‎ 17 novembre 2011
  32. « Dario Cologna a pris la 2e place du mini Tour de ski de Kuusamo/FIn derrière Petter Northug/NOR », sur rts.ch,‎ 27 novembre 2011
  33. « "Super Dario" Cologna gagne le sprint à Rogla », sur rts.ch,‎ 18 décembre 2011
  34. « Northug devance Cologna sur le fil », sur rts.ch,‎ 29 décembre 2011
  35. « Oberhof: Cologna arrive 3e malgré une chute », sur tgd.ch,‎ 30 décembre 2011
  36. « Cologna 2e à Oberstdorf et à un souffle de Northug », sur rts.ch,‎ 1er janvier 2012
  37. « Cologna réussit un grand tour. 3e sacre en vue », sur rts.ch
  38. « Dario Cologna s’offre un triplé inédit sur le Tour de ski », sur letemps.ch,‎ 9 janvier 2012
  39. « Cologna s'offre la 2e place des mythiques 50km d'Oslo », sur rts.ch,‎ 10 mars 2012
  40. Mirko Hominal, « Eldar Roenning triomphe à Oslo », sur ski-nordique.net,‎ 10 mars 2012
  41. a et b « Dario Cologna a remporté le mini-Tour de Falun, étape finale de la CDM 2011/12 », sur rts.ch,‎ 18 mars 2012
  42. « Randall et Northug dominent », sur lequipe.fr,‎ 29 décembre 2012
  43. « A Oberhof, la 2e étape du Tour de ski est revenue au Russe Vylegzhanin. Dario Cologna se place au 4e rang. », sur rts.ch,‎ 30 décembre 2012
  44. « Northug secoue ses rivaux », sur lequipe.fr,‎ 3 janvier 2013
  45. Mirko Hominal, « Alexey Poltoranin devant les stars », sur ski-nordique.net,‎ 4 janvier 2012
  46. « Tour de ski : 7ème étape Alpe Cermis (ITA) », sur dauphinordique.com,‎ 6 janvier 2012
  47. Mirko Hominal, « Alexander Legkov roi du Tour 2013 », sur ski-nordique.net,‎ 6 janvier 2012
  48. « Dario Cologna enfin sur le toit du monde! », sur rts.ch,‎ 23 février 2013
  49. « Dario Cologna remporte la médaille d'argent du 50km », sur tdg.ch,‎ 3 mars 2013
  50. « Northug en apothéose », sur lequipe.fr,‎ 24 mars 2013
  51. « Dario Cologna a balayé toutes les craintes »,‎ 1er février 2014
  52. Dominique Issartel, « Dario Cologna impérial, les Français dans le coup », sur lequipe.fr,‎ 9 février 2014
  53. « Fond: Cologna chute deux fois en quarts. Eliminé! », sur rts.ch,‎ 11 février 2014
  54. « Dario Cologna double la mise sur 15 km », sur tdg.ch,‎ 14 février 2014
  55. « Relais (H) : Cologna passe son tour », sur beinsports.fr,‎ 15 février 2014
  56. « La Finlande titrée, les Cologna cèdent sur la fin », sur bluewin.ch,‎ 19 février 2014
  57. « Fond: Cologna victime d'un ski cassé lors du 50km, triplé russe! », sur rts.ch,‎ 23 février 2014
  58. « 50 km: Cologna contraint à l'abandon à Oslo », sur lematin.ch,‎ 8 mars 2014
  59. « Cologna, touché à un pied, renonce à la fin de saison », sur rts.ch,‎ 11 mars 2014
  60. « Dario Cologna de nouveau opéré », sur nordicmag.info,‎ 18 mars 2014
  61. « Le skieur Dario Cologna a été sacré "Suisse de l'année 2012" », sur rts.ch,‎ 13 janvier 2013
  62. « Dario Cologna élu sportif suisse de l'année », sur 24heures.ch,‎ 15 décembre 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :