Karin Thürig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karin Thürig
Image illustrative de l'article Karin Thürig
Karin Thürig avec sa médaille de bronze aux Jeux olympiques d'été de 2008
Informations
Nom Thürig
Prénom Karin
Date de naissance 4 juillet 1972 (42 ans)
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Équipe professionnelle
2005-2006
2007
2008
2009
Univega Pro Cycling Team
Raleigh-Lifeforce
Cervélo-Lifeforce
Bigla

Karin Thürig, née le 4 juillet 1972 à Rothenburg, est une coureuse cycliste suisse. Évoluant sur piste et sur route, elle est spécialiste du contre-la-montre. Elle est notamment championne du monde du contre-la-montre en 2004 et 2005, médaillée de bronze du contre-la-montre des Jeux olympiques de 2004 et 2008 et championne du monde de poursuite sur piste en 2003. Également duathlète et triathlète, elle est la sœur d'Andrea Thürig.

Biographie[modifier | modifier le code]

Karin Thürig naît le 4 juillet 1972 à Rothenburg, dans le canton de Lucerne. Jusqu'en 1997, elle joue au volleyball avec le BTV Lucerne en ligue nationale B (deuxième niveau suisse). Elle devient ensuite entraîneuse d'aérobic et de fitness[1].

À l'âge de 25 ans, Thürig commence le duathlon[1]. Elle atteint rapidement le plus haut niveau puisqu'elle est deux fois championne du monde dans cette discipline[2]. Elle change à nouveau de sport en 2001 et commence le cyclisme, une des deux disciplines du duathlon, car le duathlon n'est pas devenu une épreuve olympique[1].

Karin Thürig est troisième du contre-la-montre lors des Championnats du monde de cyclisme sur route 2002 à Zolder (Belgique) ainsi que vainqueur du triathlon Ironman France la même année. Elle remporte la médaille de bronze du contre-la-montre lors des Jeux olympiques d'été de 2004 à Athènes (Grèce)[3]. Un mois plus tard, elle championne du monde du contre-la-montre à Bardolino en Italie. Elle est ensuite nommée sportive suisse de l'année 2004[4].

Thürig est médaillée de bronze en poursuite individuelle lors des Championnats du monde de cyclisme sur piste 2005 à Los Angeles (États-Unis). Fin septembre, elle est à nouveau championne du monde du contre-la-montre sur route[3]. Elle est à nouveau médaillée de bronze du contre-la-montre lors des Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin, en Chine, avec seulement deux secondes d'avance sur la Française Jeannie Longo-Ciprelli[5]. Elle remporte quatre fois le Chrono champenois, en 2004, 2006, 2007 et 2008, et détient le record de victoires dans cette compétition avec Jeannie Longo-Ciprelli[6].

En 2009, Karin Thürig arrête sa carrière cycliste après une neuvième place aux Championnats du monde. Elle continue en revanche le triathlon[7]. Elle est championne d'Europe de triathlon sur la distance Ironman 70.3 en 2011 à Wiesbaden (Allemagne). Pendant sa carrière de triathlète, elle a remporté au total cinq Ironman et deux Ironman 70.3[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Cyclisme sur route[modifier | modifier le code]

Cyclisme sur piste[modifier | modifier le code]

  • 2003
    • Arc en ciel.png Championne du monde de la poursuite individuelle
  • 2005
    • Med 3.png Médaillée de bronze de la poursuite individuelle aux championnats du monde

Triathlon[modifier | modifier le code]

Duathlon[modifier | modifier le code]

  • Championne du monde sur longue distance en 2001 et 2002
  • Championne de Suisse en 2001, 2002 et 2003

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Raphael Galliker, « 25 years Powerman Zofingen », sur powerman.ch (consulté le 20 mars 2014)
  2. (en) Tim Maloney, « Thürig thrashes the field in Verona », sur .cyclingnews.com,‎ 2004 (consulté le 20 mars 2014)
  3. a et b « Karin Thürig », Site du dyclisme (consulté le 20 mars 2014)
  4. « Federer et Thürig, sportifs de l'année », Swissinfo,‎ 19 décembre 2004 (consulté le 20 mars 2014)
  5. « Karin Thürig arrache le bronze au contre-la-montre », 24 heures,‎ 13 août 2008 (consulté le 20 mars 2014)
  6. « Palmarès », sur chrono-champenois.com (consulté le 20 mars 2014)
  7. « Karin Thürig décevante 9e du "chrono" », Radio télévision suisse,‎ 26 septembre 2009 (consulté le 20 mars 2014)
  8. « Karin Thürig prend sa retraite du sport d'élite », sur swisstriathlon.ch,‎ 21 octobre 2011 (consulté le 20 mars 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]