Cesana Torinese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cesana Torinese
La rue principale de Cesana Torinese,la nuit, pendant les Jeux olympiques de 2006
La rue principale de Cesana Torinese,
la nuit, pendant les Jeux olympiques de 2006
Nom occitan Cézanne
Nom piémontais Cesana
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Piedmont.svg Piémont 
Province Provincia di Torino-Stemma.svg Turin 
Code postal 10054
Code ISTAT 001074
Code cadastral C564
Préfixe tel. 0122
Démographie
Gentilé cesanesi
Population 1 040 hab. (31-12-2010[1])
Densité 8,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 57′ 00″ N 6° 48′ 00″ E / 44.95, 6.8 ()44° 57′ 00″ Nord 6° 48′ 00″ Est / 44.95, 6.8 ()  
Altitude Min. 1 354 m – Max. 1 354 m
Superficie 12 130 ha = 121,3 km2
Divers
Saint patron San Giovanni Battista
Fête patronale 24 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Piémont

Voir sur la carte administrative du Piémont
City locator 14.svg
Cesana Torinese

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Cesana Torinese

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Cesana Torinese
Liens
Site web http://www.comune.cesana.to.it/

Cesana Torinese (en français Césane, en occitan alpin "Cézanne") est une commune italienne d'un peu plus de 1 000 habitants, située dans la province de Turin, dans la région Piémont, dans le nord-ouest de l'Italie.

C'est l'un des sites des Jeux olympiques d'hiver de 2006, qui a accueilli les épreuves de biathlon, de bobsleigh, de luge et de skeleton.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • En italien : Cesana Torinese
  • En piémontais : Cesana
  • En occitan : Cézanne

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se situe dans la partie haute du val de Suse aux pieds du col du Montgenèvre et du sommet du Chaberton.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cesana Torinese (qui s'est toujours appelée Cézanne jusqu'à la période fasciste[réf. nécessaire]) se trouve sur les traces d'une voie romaine allant de la plaine du Pô à ce qui était alors la Gaule. Durant le haut Moyen Âge, cette voie perdit de son importance pour le commerce mais la conserva au niveau de l'utilisation militaire. Le village fut propriété des dauphins de Viennois, d'ancienne et prestigieuse noblesse du Dauphiné, jusqu'à la fin du XIVe siècle lorsqu'ils vendirent l'ensemble de leurs domaines à Philippe VI de France à la condition que l'héritier de la couronne de France soit appelé le dauphin. En 1155, le dauphin Guigues V d'Albon obtint de l'empereur germanique Frédéric Barberousse l'autorisation de battre monnaie à Cézanne; en 1281, la monnaie porte le portrait du dauphin.

Avec la concession des dauphins de Viennois en 1343 naquit la République des Escartons, sur un territoire qui est actuellement à cheval entre l'Italie et la France. Cézanne se trouvera dans l'écartons d'Oulx jusqu'à la fin de 1713, quand elle fut cédée à la Savoie par le traité d'Utrecht. Entre le XIVe et le XVIIe siècle, le village souffrit directement et indirectement des guerres de religion entre les catholiques et les protestants (l'Église vaudoise dans les vallées de Pragela).

En 1928 on a uni à Cesana Torinese des communes jusqu'alors autonomes: Bousson, Fenils, Mollieres, Solomiac et Thures.

Économie[modifier | modifier le code]

Station de sport d'hiver à Cesana.

L'économie du village repose actuellement surtout sur le tourisme, et en particulier celui des sports d'hiver. En effet, Cesana Torinese possède une station de ski faisant partie du domaine skiable alpin de la Via Lattea.

Cesana Alta (Césane le Haut) est, avec Saint-Véran, dans le département français des Hautes-Alpes, l'un des villages les plus hauts d'Europe. Composé de chalets se trouvant au milieu de forêts de pins (altitude 2 000 m) et sur le plateau du Colle Bercia (altitude 2 230 m), l'endroit est relié au chef-lieu par des télésièges et cabines avec vues panoramiques. Enfin, Cesana Alta est doté de grands pâturages utilisés par les troupeaux.

Culture[modifier | modifier le code]

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église de Saint Jean-Baptiste a encore trois absides ainsi qu'un clocher de construction romane (XIIe siècle). Le portail est de 1518. Le plafond, en bois, du XVIIe siècle. À côté de l'église il y a une fontaine du XVe siècle.

Sport[modifier | modifier le code]

La flamme olympique devant la mairie

La commune de Cesana Torinese fait partie du domaine skiable franco-italien de la Voie lactée (Via lattea). Elle possède une piste de luge, bobsleigh et de skeleton : la Cesana Pariol. Cette piste fut utilisée à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver de 2006.

Un trail se court chaque année depuis 1964 le 1er dimanche d'août. L'épreuve réunit les meilleurs athlètes de la discipline et relie Cesana à Montgenèvre en passant par le sommet du mont Chaberton à 3 131 m.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
14 juin 2004 en cours Roberto Serra    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Autagne, Balbières, Bousson, Champlas Seguin, Colombières, Désertes, Fenils, Mollières, Montechiaro, Pra Claud, San Sicario Alto, San Sicario Borgo, Solomiac, Thures (Chabaud, Lause, Rhuilles, Thuras, Thures, Thures-Gorlier, Rif-la-Chenal, Champ-Quartier).

Bousson, Désertes, Fenils, Solomiac et Thures étaient, avant la période fasciste, des communes à part entière.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Abriès (FR-05), Cervières (FR-05), Claviere, Montgenèvre (FR-05), Névache (FR-05), Oulx, Sauze di Cesana, Sestrières

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.