Les Côtelettes (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Côtelettes est un film français de Bertrand Blier, sorti en 2003 d'après sa pièce du même nom créée en 1997.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un homme âgé débarque un soir chez Léonce, son fils et sa nouvelle compagne, et annonce qu'il vient « pour l'emmerder ». Il questionne en particulier Léonce sur ses relations avec Nacifa, sa femme de ménage, dont il révèle qu'elle vient également chez lui, et qu'elle a bouleversé sa vie. Ils parlent de leur rapport aux femmes, à cette femme en particulier, au trouble, à la féminité.

Comme souvent chez Blier, réalité et onirisme se mélangent. Les personnages « jouent » ostensiblement les scènes, la mort intervient régulièrement (mort de personnages, ou personnification de La Mort) comme ressort dramatique dénué de toute réalité (un personnage tué disparaît simplement de l'histoire, sans aucune conséquence pour son assassin), les protagonistes changent de lieu ou de temps au gré des évènements évoqués, qu'ils commentent ou modifient au fur et à mesure.

Thématique[modifier | modifier le code]

Le réalisateur renoue avec le surréalisme avec l'apparition du personnage allégorique et inquiétant, La Mort étant habituellement représentée avec toge noire et faux mais cette fois différemment amenée grâce au jeu de Catherine Hiegel. Blier joue de cette apparition et se permet même de donner des répliques sur ce personnage de Faucheuse qui se plaint subitement de son sort et du rôle que le destin lui fait tenir.

Le sujet central du film, deux personnes à l'âge de la retraite trouvant le réconfort auprès d'une présence féminine que le clivage social classique ne leur permet plus d'espérer, annonce par continuité directe son prochain film.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Les Côtelettes sur l’Internet Movie Database