Bernard Émié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernard Émié en 2013.

Bernard Émié est un diplomate français, né le 6 septembre 1958, fils de Pierre Emié, directeur de sociétés, et de Jacqueline née Bernard. Il est ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française au Royaume-Uni de 2011 à 2014 puis ambassade de France en Algérie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernard Émié est élève à l'Institut d'études politiques de Paris dont il est diplômé en 1979. Admis en 1981 à l'École nationale d'administration (promotion Solidarité), il choisit la carrière diplomatique à la sortie de l'école et est titularisé comme secrétaire des Affaires étrangères en 1983.

De 1984 à 1986, il est premier puis deuxième secrétaire à l'ambassade de France en Inde à New Delhi. Entre 1986 et 1988, il est membre du cabinet de Jean-Bernard Raimond, ministre des Affaires étrangères, en qualité de conseiller technique. Il sert ensuite à l'ambassade de France aux États-Unis à Washington, D.C. comme premier secrétaire puis comme deuxième conseiller (1988-1992).

Revenu à l'administration centrale du ministère des Affaires étrangères, il est délégué dans les fonctions de sous-directeur d'Afrique du Nord à la Direction d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Entre 1993 et 1995, il est appelé au cabinet d'Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, en qualité de chargé de mission. En 1995, il rejoint la Présidence de la République auprès de Jacques Chirac et de son conseiller diplomatique d'alors, Jean-David Levitte, comme conseiller technique et conseiller diplomatique-adjoint.

En 1998, il est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Amman en Jordanie. En 2002, il est rappelé à l'administration centrale comme directeur d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. En 2004, il est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Beyrouth au Liban.

Le 1er septembre 2007 il est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Ankara en Turquie. Il présente ses lettres de créance au président de la République de Turquie, Abdullah Gül, le 21 septembre.

Par un décret en date du 21 mars 2011, il est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Londres au Royaume-Uni[1], où il succède à Maurice Gourdault-Montagne. Il est nommé ambassade de France en Algérie le 31 juillet 2014[2].

Enthousiaste de vins fins, Émié appartient à la Confrérie des chevaliers du Tastevin au château du Clos de Vougeot en Bourgogne.

Honneurs et décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 21 mars 2011 portant nomination d'un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, publié au JORF du 22 mars 2011.
  2. Décret du 31 juillet 2014, JORF no 177 du 2 août 2014, texte no 50, NOR MAEA1413017D.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]