Maurice Gourdault-Montagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Gourdault-Montagne (2012)

Maurice Gourdault-Montagne, né le 16 novembre 1953, est un diplomate de carrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l’Institut d'études politiques de Paris (IEP), maîtrise de droit de Paris 2 Assas et diplômé de l'Institut national des langues et civilisations orientales (hindi et ourdou), Maurice Gourdault-Montagne est également titulaire du DEUG d'allemand (Paris 4 Sorbonne).

Entré au Quai d'Orsay en 1978, il a occupé différents postes diplomatiques en Inde (1981-1983) et en Allemagne (1988-1991) ainsi qu'à l'administration centrale au cabinet du ministre des Affaires étrangères (1986-1988), comme porte parole adjoint du Quai d'Orsay (1991-1993) et comme directeur adjoint du cabinet du ministre Alain Juppé (1993-1995) dont il est devenu le directeur de cabinet à Matignon de mai 1995 à mai 1997.

Ambassadeur de France au Japon de 1998 à 2002 (succédant à Jean-Bernard Ouvrieu, remplacé par Bernard de Montferrand), il a été le conseiller diplomatique du président de la République Jacques Chirac lors de son second mandat (2002-2007) et sherpa français au G8. À ce titre, il a préparé la présidence française du G8 d'Évian de 2003. Il a été chargé du dialogue stratégique franco-indien et du dialogue stratégique franco-chinois en tant que représentant personnel du président de la République entre 2002 et 2007. En décembre 2007, il est devenu ambassadeur de France au Royaume-Uni (Londres). Pressenti pour l'ambassade de France à Berlin[1], il est nommé à ce poste le 9 février 2011[2]. C'est alors Bernard Émié qui lui a succèdé à Londres.

En juin 2014 ,la presse a annoncé qu'il était pressenti pour prendre la direction de l'Ambassade de France en Chine à l'été,Philippe Etienne, ambassadeur auprès de l'Union européenne à Bruxelles, devant prendre sa succession.

Il a été élevé à la dignité d'Ambassadeur de France en Conseil des Ministres en février 2012.

Il est membre du conseil d'administration de la fondation Renault depuis 2005.

Il est promu officier de la Légion d'honneur lors de la promotion de Pâques 2010[3]. La décoration lui est remise le 2 juin 2010 par Alain Juppé[4].

Parcours[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :