Bell X-22

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bell X-22
Un X-22 au parking
Un X-22 au parking

Rôle ADAC/ADAV expérimental
Constructeur Drapeau : États-Unis Bell Aircraft Corporation
Équipage 2
Premier vol 17 mars 1966
Production 2
Dimensions
Longueur 12,07 m
Envergure 11,96 m
Hauteur 6,31 m
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 4 763 t
Max. au décollage 8 020 t
Motorisation
Moteurs 4 turbomoteurs General Electric YT58-GE-8D
Puissance unitaire 932 kW
Performances
Vitesse maximale 410 km/h
Autonomie 712 km
Plafond 8 475 m

Le X-22 est un avion à décollage et atterrissage verticaux expérimental américain, doté de 4 rotors basculants carénés développé par la firme Bell Aircraft Corporation dans les années 1960. L'appareil peut décoller à la verticale lorsque ses rotors sont placés à 90° ou après une courte phase de roulage les rotors étant dans ce cas placés à un angle de 45°. Un des buts du programme est de définir les capacités tactiques d'un avion de transport à rotors basculants. Une exigence du programme est que l'appareil puisse atteindre une vitesse de 525 km/h. Lors du développement les ingénieurs utilisent les données recueillies dans le cadre du programme X-18 qui a déjà défriché les problèmes techniques inhérents à cette formule.

Conception[modifier | modifier le code]

En 1962 l'US Navy lance un appel d'offre pour un avion ADAC/ADAV équipé de 4 rotors basculants carénés. Bell Aircraft Corporation, qui av déjà acquis une certaine expérience dans le développement de ce type d'appareil, présente un de ses projets développés sur fond propre : le Model D2127. En 1964 la Navy commande deux prototypes de l'appareil qu'elle renomme X-22.

L'avion est équipé d'ailes en tandem, d'hélices tri-pales carénées et synchronisées de 2,13 m de diamètre entrainées par quatre turbomoteurs General Electric YT58-GE-8D montés deux à deux en emplanture de la voilure arrière. Le contrôle est assuré par la variation de l'angle d'incidence des pâles ainsi que par des gouvernes (ailerons et élevons placés dans le souffle des hélices.

Historique du programme[modifier | modifier le code]

Vue de la cabine d'un X-22

L'appareil effectue son premier vol le 17 mars 1966 suivi quasi immédiatement par des transitions du vol stationnaire au vol horizontal. Le bon comportement en vol de l'appareil permet aux ingénieurs de se focaliser rapidement sur les caractéristiques particulières des rotors basculants.

Le 8 août 1966 le premier prototype s'écrase à la suite de la rupture d'un mécanisme servant au contrôle du pas d'une des hélices. Selon Stanley Kakol, un des pilotes d'essai du programme, cet élément est le seul de la chaîne de contrôle à ne pas être redondant. Les techniciens prélèvent des pièces sur la carcasse de l'appareil afin de permettre au second prototype de prendre enfin l'air, tandis que le fuselage est utilisé pendant quelque temps comme simulateur de vol.

Le second prototype prend l'air le 26 août 1967 et est ensuite équipé d'un système de commande de vol et de stabilisation amélioré développé par le laboratoire aéronautique de Cornell. Bien que le X-22 soit considéré à l'époque comme le meilleur appareil à rotors basculants jamais développé le programme est abandonné. Le X-22 est ensuite cédé au laboratoire aéronautique de Cornell ou il continue à servir d'appareil de recherche jusqu'en 1988. Bien que la formule de rotors carénés ait fait ses preuves lors des essais en vol du X-22, cette formule n'est pas reprise sur les modèles suivants.

Postérité[modifier | modifier le code]

Le second prototype est exposé au Niagara Aerospace Museum dans l'état de New York[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Bell X-22." aero-web.org. Retrieved: 30 December 2010.

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Bell X-22 » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Appareils similaires[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Markman, Steve and Bill Holder. Straight Up: A History of Vertical Flight. Atglen, PA: Schiffer Publishing, 2000. ISBN 0-7643-1204-9.
  • (en) Rogers, Mike. VTOL: Military Research Aircraft. New York: Orion Books, 1989. ISBN 0-517-57684-8.

Liens externes[modifier | modifier le code]