Hiller X-18

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hiller X-18
Le X-18 lors d'essais au sol
Le X-18 lors d'essais au sol

Rôle ADAC/ADAV expérimental
Constructeur Drapeau : États-Unis Hiller Aircraft Corporation
Équipage 2-3
Premier vol 24 novembre 1959
Retrait 1964
Production 1 prototype
Dérivé de Chase YC-122
Dimensions
Longueur 19,2 m
Envergure 14,6 m
Hauteur 7,5 m
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 12,15 t
Max. au décollage 14,85 t
Motorisation
Moteurs
Performances
Vitesse maximale 407 km/h
Altitude de croisière 10 800 m

Le X-18 est un avion de transport expérimental développé par la Hiller Aircraft Corporation dans les années 1950. Le but du programme X-18 est de développer et de tester en vol un ADAC/ADAV à voilure basculante.

Conception[modifier | modifier le code]

En 1955, l'USAF passe un contrat avec la Hiller Aircraft Corporation pour la production d'un démonstrateur technologique d'ADAC/ADAV à voilure basculante. Stanley Hiller Jr, qui a déjà acquis une grande notoriété en concevant à l'âge de 20 ans le XH-44, un des premiers hélicoptères américain, dessine les plans de l'appareil qui sera désigné X-18.

Afin de réduire les coûts et le temps de développement, l'appareil est constitué d'éléments empruntés à d'autres programmes expérimentaux. Le fuselage est celui d'un Chase YC-122 et les turbopropulseurs sont pris sur les prototypes d'Avions à décollage et atterrissages verticaux Lockheed XFV (en) et Convair XFY Pogo (en). L'appareil est doté d'hélices contrarotatives tri-pales de 4,80 m de diamètre et d'un turboréacteur Westinghouse J34 dont les sorties de gaz situées placées sur et sous la queue permettent le contrôle en tangage à basse vitesse.

Historique du programme[modifier | modifier le code]

Différents clichés montrant le basculement de l'aile du X-18.

L'appareil fait son premier vol le 24 novembre 1959 depuis la base Edwards. Lors du programme d'essai les ingénieurs ont à faire face à plusieurs phénomènes :

  • Lorsque la voilure du X-18 est basculée en vol, elle rend l'appareil très sensible aux rafales de vent.
  • Les hélices n'étant pas liées mécaniquement, la panne d'un des moteurs signifie la perte de l'appareil.
  • En vol vertical la portance est contrôlée par la puissance des moteurs, ces derniers n'étant pas suffisamment réactifs l'appareil est très difficile à piloter.

En juillet 1961, lors du 20e et dernier vol, le mécanisme de changement de pas d'une des hélices est endommagé lors d'une tentative de passage en vol stationnaire à 10 000 ft et l'appareil part en vrille, l'équipage parvient à reprendre le contrôle du X-18 et à se poser sans encombre. L'avion est interdit de vol mais le programme continue et une plateforme dédiée à l'étude des décollages verticaux est construite. Les ingénieurs mènent des essais de décollages et atterrissages verticaux et de vols stationnaires récoltant ainsi de nombreuses données. Le 18 janvier 1964 le programme est abandonné et l'appareil est ferraillé.

Les études menées dans le cadre du programme X-18 ont permis de défricher les technologies nécessaires à la conception d'un ADAC/ADAV à voilure basculante. Les ingénieurs tirèrent de nombreuses leçons des essais du X-18. L'une d'elle est qu'il était nécessaire de lier mécaniquement les hélices, ainsi dans le cas de la perte d'un moteur, les deux hélices peuvent être entrainées par le moteur restant évitant une perte de contrôle de l'appareil. Ils définirent aussi que seul un contrôle du pas des hélices permettait de faire varier suffisamment rapidement la portance pour rendre l'appareil contrôlable.

Ces principes furent plus tard appliqués avec succès sur d'autres ADAC/ADAV de transport pour aboutir bien des années plus tard au premier convertible opérationnel le V-22 Osprey.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Hiller X-18 » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Appareils similaires[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]