Osprey GP2 Osprey I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Osprey GP2 Osprey I
Image illustrative de l'article Osprey GP2 Osprey I
Un X-28 Sea Skimmer sur sa remorque de transport.

Constructeur aéronautique Drapeau : États-Unis Construction amateur
Type Hydravion ULM
Premier vol 12 août 1970
Motorisation
Moteur 1 moteur à pistons Continental C-90 de 90 ch
Dimensions
Envergure 7,0 m
Longueur 5,26 m
Hauteur 1,60 m
Surface alaire 9 m2
Nombre de places 1
Masses
Masse à vide 272 kg
Masse maximum 408 kg
Performances
Vitesse de croisière 190 km/h
Vitesse maximale (VNE) 217 km/h
Vitesse de décrochage 89 km/h
Plafond 5 500 m
Vitesse ascensionnelle 11 m/s
Distance franchissable 595 km

Le Osprey GP2 Osprey I aussi connu sous les noms de Pereira GP2 Osprey, Air Skimmer et Sea Skimmer est un hydravion ULM monoplace dessiné par Eut Tileston pour le constructeur amateur George Pereira. Un appareil est testé par l'US Navy sous le nom de X-28. La version de base n'étant pas équipé de train d'atterrissage, elle ne peut atterrir et décoller que sur l'eau.

GP2 Osprey I[modifier | modifier le code]

Le premier vol a lieu le 12 août 1970 depuis le delta de Sacramento. Pereira créa la société Osprey Aircraft en vue de vendre les plans de l'appareil aux constructeurs amateur, les plans incluaient aussi une remorque rendant possible la mise en œuvre de l'appareil sans aide extérieure[1]. En février 2011 ces plans sont toujours disponibles à la vente[2].

Le programme X-28 Sea Skimmer[modifier | modifier le code]

En 1971 l'US Navy montre de l'intérêt pour cet hydravion et commissionne le Naval Air Development Center pour mener une étude sur son utilisation dans des missions de patrouille fluviale au Viêt Nam[2]. Le programme stipulait que l'appareil devait être léger, capable de voler en VFR, d'un coût unitaire inférieur à 5 000 USD et dont la construction pourrait avoir lieu sur le théâtre d'opération sans investissement majeur[3].

Après avoir visité les installations d'Osprey Aircraft et rencontré George Pereira, la Navy fait l'acquisition d'un appareil qu'elle désigne X-28A et commence ses essais en vol fin 1971. Bien que les essais en vol aient démontré que l'appareil était d'un pilotage aisé et qu'il pourrait sans problème être mis en service à grand échelle le projet est finalement abandonné[4].

Postérité[modifier | modifier le code]

Le seul exemplaire du X-28A jamais produit est exposé au Kalamazoo Air Zoo à Portage dans le Michigan[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jane's All the World's Aircraft 1985–86, p.606
  2. a, b et c [1] Site officiel d'Osprey Aircraft
  3. (en) Jenkins, Landis and Miller 2003, p.36
  4. (en) Pima Air & Space Museum website

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Osprey Osprey I » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jane's All the World's Aircraft 1985–86, London, Jane's Publishing
  • Dennis R. Jenkins, Tony Landis, and Jay Miller, American X-Vehicles: An inventory—X-1 to X-50, Washington D.C., NASA,‎ 2003 (lire en ligne)
  • (en) Jay Miller, « USAF X-Series Aircraft (Part II) », Aerophile, vol. 1, no 2,‎ 1977, p. 72–102

Liens externes[modifier | modifier le code]