Auxiliaire de vie scolaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir AVS.
Auxiliaire de vie scolaire
Code ROME (France) K2104 - Éducation et surveillance au sein d'établissements d'enseignement

En France, un auxiliaire de vie scolaire (AVS) est une personne s'occupant de l'accompagnement, de la socialisation, de la sécurité et de l'aide à la scolarisation d'enfants en situation de handicap ou présentant un trouble de santé invalidant, dans des classes spécialisées ou dans des classes ordinaires[1].

  • Toutes les classes spécialisées (hormis quelques exceptions) bénéficient d'un AVS, dit AVS collectif (AVS-CO).
  • L’attribution d’un(e) AVS (individuel ou mutualisé, respectivement AVS-i et AVS-M) à un élève peut être envisagée - quelle que soit la nature de son handicap et quel que soit le niveau d’enseignement - dès lors qu’un examen approfondi de sa situation fait apparaître le besoin, pour une durée déterminée, d’une aide humaine apportée dans le cadre de la vie scolaire quotidienne, en vue d’optimiser son autonomie dans les apprentissages, de faciliter sa participation aux activités collectives et aux relations interindividuelles et d’assurer son installation dans les conditions optimales de sécurité et de confort.

L'AVS collectif[modifier | modifier le code]

L'AVS collectif, AVS-CO, travaille dans une école, un collège ou un lycée dans une classe spécialisée (CLIS ou ULIS) accueillant des élèves en situation de handicap. Il est nommé par la Direction Académique des Services de l’Éducation Nationale et employé par un Établissement public local d'enseignement.

L'AVS individuel, mutualisé[modifier | modifier le code]

Conformément à la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées [2], c'est la famille de l'enfant mineur, qui demande la présence d’un Auxiliaire de Vie Scolaire au directeur de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

Une commission de la MDPH, la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH), étudie la demande et adresse une notification d'aide humaine qui précise :

  • Le nom et prénom de l’élève
  • Le type d'aide attribuée (individuelle AVS-i ou mutualisée AVS-M)
  • Le nombre d’heures hebdomadaires attribuées à l’élève si aide individualisée
  • Le lieu de scolarisation de l’élève.

Cette notification est envoyée à la famille, à l'enseignant référent de scolarisation [3] et au coordonnateur AVS départemental[4], chargé de la mise en œuvre.

L'auxiliaire de vie scolaire est ensuite affecté soit au suivi individuel d'un élève (AVS-i : AVS individuel) soit au suivi de plusieurs élèves en situation de handicap, scolarisés en milieu ordinaire (AVS-M, pour une aide mutualisée).

Le rôle de l'AVS[modifier | modifier le code]

L’auxiliaire de vie scolaire peut être amené à effectuer quatre types d’activités :

  • Des interventions dans la classe définies en concertation avec l’enseignant (aide pour écrire ou manipuler le matériel dont l’élève a besoin) ou en dehors des temps d’enseignement (interclasses, repas, …). Il peut également s’agir d’une aide aux tâches scolaires ;

Amener l'enfant vers une autonomie et une socialisation par diverses méthodes éducatives et pédagogiques en collaboration avec un éducateur (support images, renforçateurs positifs...)

  • Des participations aux sorties de classes occasionnelles ou régulières : en lui apportant l’aide nécessaire dans tous les actes qu’il ne peut réaliser seul, l’AVS permet à l’élève d’être partie prenante dans toutes les activités qui enrichissent les apprentissages scolaires. Sa présence vise également à éviter l'exclusion de l’élève dans la vie scolaire.
  • L’accomplissement de gestes techniques ne requérant pas une qualification médicale ou paramédicale particulière, est un des éléments de l’aide à l’élève ;
  • Une collaboration au suivi des projets de scolarisation (réunions d’élaboration ou de régulation du projet personnalisé de scolarisation de l’élève, participation aux rencontres avec la famille, réunion de l’équipe de suivi de scolarisation, …)

Les différents contrats des AVS[modifier | modifier le code]

Différents dispositifs d'emploi sont concernés pour ce type de missions:

  • Contrats de droit public à durée déterminée d'assistants d'éducation (AED), non titulaires de la Fonction publique, dans la limite d’un engagement maximal de six ans
    • AED AVS-i (auxiliaire de vie scolaire individuel)
    • AED AVS-M (auxiliaire de vie scolaire mutualisé – peut prendre en charge plusieurs enfants)
    • AED AVS-CO (auxiliaire de vie scolaire dans les dispositifs collectifs)
  • Contrat unique d'insertion, qui sont des contrats aidés de cohésion sociale de droit privé avec l'Éducation nationale, par Contrat à durée déterminée (CDD) annuel pendant deux à cinq ans, en fonction des caractéristiques des employés concernés (par exemple : employés porteur de handicap ou seniors de plus de 50 ans : contrat de cinq ans). Selon les départements, les personnes en CUI, sont appelées EVS – Emploi vie scolaire – ou ASEH – Aide à la scolarisation des élèves handicapés.

Devenir AVS-CO[modifier | modifier le code]

  • Conditions de recrutement : être titulaire du baccalauréat ou d'un titre de niveau IV équivalent.
  • Envoyer sa candidature à l'EPLE employeur et/ou au dispositif AVS départemental
  • Conditions de recrutement : être titulaire du baccalauréat ou d'un titre de niveau IV équivalent.
  • Le recrutement des Auxiliaires de Vie Scolaire Individuel relève de la compétence du Directeur Académique des Services Départementaux de l’Éducation Nationale. C'est donc auprès des Directions Départementales des Services de l’Éducation nationale qu'il faut se renseigner sur les modalités d'envoi des candidatures.

Devenir AVS-M[modifier | modifier le code]

  • Conditions de recrutement : être titulaire du baccalauréat ou d'un titre de niveau IV équivalent.
  • Envoyer sa candidature à l'EPLE employeur et/ou au dispositif AVS départemental

Devenir ASEH/EVS[modifier | modifier le code]

  • Conditions de recrutement : être éligible à un contrat unique d'insertion.
  • Envoyer sa candidature à l'EPLE employeur et/ou au dispositif AVS départemental

La formation des AVS[modifier | modifier le code]

Une formation d'adaptation à l'emploi de 60 heures est proposée avec les objectifs suivants :

  • Permettre aux AVS d’acquérir les compétences utiles à l’exercice de leurs fonctions actuelles pour contribuer à la mise en œuvre du projet individualisé de l’élève dans l’école (acquérir de l’assurance et de l’efficacité pour le bien-être de l’élève, garantir la cohérence de travail avec le ou les enseignant(s), l’équipe éducative) ;
  • Développer des connaissances et des compétences qui leur permettent de s’inscrire dans un objectif de professionnalisation et de certification, en utilisant les possibilités offertes par la validation des acquis de l’expérience.

Les domaines de la formation

Ils répondent aux caractéristiques particulières des fonctions confiées à ces personnels.

Des éléments de connaissance du fonctionnement du système éducatif

Organisation de la scolarité ; rôles et responsabilités dans le premier et le second degrés.

Fournir des repères

  • Dans l’organisation de la scolarité des élèves, le déroulement des cursus et le processus d’orientation ;
  • Dans le fonctionnement de l’école et de l’EPLE (temps scolaire et péri-scolaire notamment, cantine ou garderie dans le 1er degré) ;
  • Dans l’organisation et le fonctionnement des établissements et services sanitaires et médico-éducatifs et les conditions de leur intervention à l’école ;
  • Dans l’organisation et le fonctionnement de la MDA, CDA

Des éléments de connaissance relatifs aux besoins des élèves handicapés et aux situations de handicap

Fournir des repères et susciter une réflexion

  • Développement (psychologique, psychomoteur, social, affectif…) de l’enfant et du jeune adulte ;
  • Diversité des besoins des personnes et des situations de handicap liées à une déficience sensorielle (visuelle ou auditive), à une restriction motrice ou une maladie invalidante, à une atteinte psychique ou une atteinte intellectuelle ;
  • Personne handicapée/situation de handicap/représentation du handicap ;
  • Aide/assistance ; autonomie/risque de dépendance.

Des compétences en lien direct avec les tâches qui leur sont confiées

Aide à l’élève sur le plan matériel, sur le plan scolaire, mais aussi facilitation de la communication et de la socialisation. Se doter, de compétences

  • En matière de gestes d’hygiène et de gestes techniques (installation et déplacements de l’élève, soins d’hygiène, aide aux repas…) ;
  • En matière d’aide aux tâches scolaires : programmes scolaires et compétences à acquérir ; situation d’apprentissage et situation d’évaluation ; compréhension et explicitation des consignes ; diversité des supports d’apprentissage, diversité des documents, adaptation des documents ; utilisation des TUIC ;
  • En matière de communication (langue/langage, oral/écrit, textes/images…) ;
  • En matière de méthodes éducatives et de démarches de médiation…

Fournir des repères et susciter une réflexion

  • La place et le rôle de l’AVS dans l’école, au sein de l’équipe pédagogique et éducative ;
  • La place et le rôle de l’AVS dans la classe, auprès de l’élève accompagné, des autres élèves ;
  • La place et le rôle de l’AVS dans l’environnement de l’enfant, la relation aux familles, aux équipes de soins ;
  • Se connaître, comprendre sa relation à l’autre ;
  • Savoir écouter/savoir s’exprimer.

Les perspectives d'avenir[modifier | modifier le code]

  • Le 2 juillet 2009, l'Assemblée nationale, sur proposition du gouvernement, a voté à l'unanimité, une solution de pérennisation pour tous les auxiliaires de vie scolaire (AVS) en fin de contrat par une continuité de mission dans le cadre de la loi sur la mobilité dans la fonction publique en faveur des enfants handicapés scolarisés en exprimant le besoin. Cette option s'est traduite par une circulaire de l'Éducation nationale n'ouvrant ce droit qu'aux seuls assistants d'éducation, disposant de compétences techniques spécifiques.

Malgré tout, il se pose de plus en plus la question de la pérennisation de ces emplois pour un besoin durable.

  • Un groupe de travail sur la professionnalisation des accompagnants des enfants et adolescents en situation de handicap a été mis en place le 16 octobre 2012[5].
  • En juin 2013, le groupe de travail sur la professionnalisation des accompagnants des enfants et adolescents en situation de handicap a remis son rapport, donnant les pistes d'une éventuelle professionnalisation des AVS[6]. En août 2013, le gouvernement annonce la transformation progressive des contrats (de CDD en CDI) de 28000 auxiliaires de vie scolaire, une reconnaissance du métier et une action pour leur formation[7].

Les associations AVS[modifier | modifier le code]

Unaisse[modifier | modifier le code]

L'Union nationale pour l'avenir de l'inclusion, scolaire, sociale et éducative (Unaisse) est une association nationale créée par des auxiliaires de vie scolaire de plusieurs régions de France en vue de mettre en place une réflexion et des actions concrètes pour la reconnaissance de leurs missions d'accompagnement scolaire d'élèves en situation de handicap en milieu ordinaire en tant que véritable métier[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]