Liste des diplômes en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette liste des diplômes en France des diplômes délivrés au nom de l’État n'inclut pas les diplômes de l'enseignement supérieur privé tel que défini par l'article L731-1 du Code de l'Education[1]. Elle regroupe à la fois les diplômes actuellement en vigueur et ceux qui n'existent plus, qui sont marqués comme tels. Cette liste n'est pas exhaustive et ne concerne pas les établissements privés d'enseignement supérieur.

Elle ne traite pas des diplômes d'ingénieurs, voir notamment l'article Études d'ingénieurs en France.

Enregistrement des diplômes[modifier | modifier le code]

En France, l'enregistrement d'une certification professionnelle par l'État se fait au sein du Répertoire national des certifications professionnelles tenu par la Commission nationale de la certification professionnelle (service dépendant du ministre chargé de la Formation professionnelle), il lui est attribué à cette occasion un niveau gradué de V à I dans la classification interministérielle des qualifications professionnelles de 1967 ou 1969. Pour les diplômes délivrés au nom de l'État, cet enregistrement est dit « de droit » (même s'il n'est pas automatique) ; pour les autres diplômes et titres, l'enregistrement passe par une commission technique, à la demande de l'organisme délivreur.

Cette procédure succède à l'ancienne procédure d'« homologation ».

Dans le cas des diplômes techniques ou socioprofessionnels, l'organisme chargé de la certification du diplôme est tenu de réunir une commission professionnelle consultative de quatre collèges représentant les employeurs, les salariés, les pouvoirs publics, des personnalités qualifiées (représentants de l'état en plus du ministre de la jeunesse et du sport)[2],[3].

Aides à l'orientation[modifier | modifier le code]

  • Les centres d'information et d'orientation (CIO) dépendent de l'Éducation nationale. Ils s'adressent aux scolaires, étudiants mais également aux adultes sortis du système scolaire. Ils sont animés par des conseillers d'orientation psychologues (COPSY ou COP) qui assurent aussi des permanences dans les établissements scolaires publics du secondaire et du supérieur. On peut connaître l'adresse du CIO le plus proche de son domicile en allant sur les sites des rectorats ;
  • Le réseau national « information jeunesse » constitué du Centre d'information et de documentation jeunesse situé à Paris et des Centres d'information jeunesse (CIJ), bureaux d'information jeunesse (BIJ) ou points Information jeunesse (PIJ) municipaux ou associatifs. Ces lieux sont accessibles à tous, gratuitement et anonymement, et les visiteurs sont accueillis par un informateur jeunesse sans rendez-vous[4].
  • Le réseau national des MIFE propose une orientation spécialisée pour les adultes (www.intermife.fr/) en utilisant le concept de guidance professionnelle personnalisée pour une orientation tenant compte des problématiques spécifiques des adultes (reconversion, mobilité, enfants, parcours scolaire initial...)

La classification interministérielle des qualifications professionnelles[modifier | modifier le code]

Voir l'article Nomenclature des niveaux de formation.

Diplômes de l'Éducation nationale et du ministère chargé de l'Enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

Cette liste ne présente que les grades ; les diplômes correspondants sont beaucoup plus nombreux[5].

Niveau V[modifier | modifier le code]

Niveau IV[modifier | modifier le code]

Niveau III[modifier | modifier le code]

Niveaux II & I - Diplômes universitaires nationaux[modifier | modifier le code]

Attention : cette classification n'est pas en harmonie avec la réforme Licence-Master-Doctorat

  • Diplômes de second cycle (licence ou maîtrise)
  • Troisième cycle universitaire (DEA, DESS, MASTER, DHET, Doctorat)
  • Diplômes de Grande école
  • Diplôme de qualification supérieure de la gendarmerie

Ancienne graduration[modifier | modifier le code]

Filière générale[modifier | modifier le code]
  • DEUG (bac+2) : Diplôme d'Études Universitaires Générales
  • Licence (bac+3)
  • Maîtrise (bac+4)
  • DEA (bac+5) : Diplôme d'Études Approfondies
  • DESS (bac+5) : Diplôme d'Études Supérieures Spécialisées
  • Doctorat (bac+8)
Filière technique et/ou professionnelle[modifier | modifier le code]
Diplômes universitaires[modifier | modifier le code]
  • DEUP (Bac+2) : Diplôme d'Études Universitaires Professionnalisées (délivré en IUP)
  • Licence professionnelle (Bac+3)
  • MST : Maîtrise des Sciences et Techniques (bac+4)
  • MSG : Maîtrise des Sciences de Gestion (Bac+4)
  • DESS : Diplôme d'Études Supérieures Spécialisées (bac+5)
  • DHET : Diplôme de Hautes Études Technologiques (bac+5)
  • DRT : Diplôme de Recherche Technologique (bac+6)
  • DEIS : Diplôme d'État d’Ingénierie Sociale
Diplômes du CNAM[modifier | modifier le code]
  • DPC Diplôme de premier cycle (bac+2)
  • DPCE Diplôme de premier cycle économique (bac+2)
  • DPCT Diplôme de premier cycle technique (bac+2)
  • DESA Diplôme d'études supérieures appliquées (bac+4)
  • DESE Diplôme d'études supérieures économiques (bac+4)
  • DEST Diplôme d'études supérieures techniques (bac+4)
  • DSC Diplôme supérieur de comptabilité (bac+4)
  • DSG Diplôme supérieur de gestion (bac+4)

Nouvelle graduation[modifier | modifier le code]

  • Licence (Bac+3)
    • Licence
    • Licence professionnelle
    • Diplôme national de technologie spécialisé
  • Master
    • 1re année de master (Bac+4) (délivrance possible d'une maîtrise)
    • Master professionnel (Bac+5)
    • Master recherche (Bac+5)
    • Master métiers de l'enseignement (Bac+5)
  • Diplôme d'ingénieur (Bac+5)
  • Doctorat (recherche uniquement) (Bac+8)

La formation des médecins se clôt par le Diplôme d'État de docteur en médecine. La formation des vétérinaires (dans l'une des quatre écoles nationales vétérinaires françaises) se clôt par un diplôme d'État de docteur vétérinaire. La formation des pharmaciens et des dentistes se clôt respectivement par le diplôme d'État de docteur en pharmacie et le diplôme d'État de docteur en chirurgie dentaire.

À titre transitoire, le DEUG, à l'issue de la 2e année de licence (L2), et la maîtrise, à l'issue de la 1re année de master (M1), peuvent toujours être délivrés.

Les universités proposent souvent des diplômes d'université (DU) ou des diplômes inter-universitaires (DIU). Par ailleurs, il existe un diplôme délivré au-delà du doctorat : l'habilitation à diriger des recherches ou HDR.

La scolarité à l'École nationale des chartes est sanctionnée par le diplôme d'archiviste paléographe.

En 2006 (arrêté du 2 juin 2006), les détectives privés bénéficièrent d'un tout premier diplôme d'État créé par le ministre chargé de l'Enseignement supérieur : la licence professionnelle sécurité des biens et des personnes option enquêtes privées.

Titre reconnu niveau I par l'État[modifier | modifier le code]

Titre reconnu niveau I (Bac+5) par l'État, selon la classification interministérielle des qualifications professionnelles.

  • La Nomenclature des niveaux de formation de 1969 renvoie à un niveau de qualification et de responsabilité dans l’emploi par un personnel.
  • Le personnel occupe des emplois exigeant normalement une formation de niveau égal ou supérieur à celui des écoles d'ingénieurs.
  • En plus d'une connaissance affirmée des fondements scientifiques d'une activité professionnelle, une qualification de niveau I nécessite la maîtrise de processus de conception ou de recherche.

Un titre de niveau I peut être équivalent à un Master 2 dans une des spécialités scientifiques ou à un diplôme d’ingénieur. (titre de niveau 1 : diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS), diplôme d’études approfondies (DEA), master M2 (suite à la réforme Licence-Master-Doctorat), diplôme d'ingénieur, ...).

  • Avant 2002, un titre était homologué niveau I par la Commission technique d’homologation des titres et diplômes de l’enseignement technologique.
  • Depuis 2002, un titre est homologue niveau I par la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) qui se substitue à la Commission technique d’homologation des titres et diplômes de l’enseignement technologique.

La Commission technique d’homologation (CTH) a été instituée par la loi de 1971 sur l’enseignement technologique. Elle a été régie par les décrets successifs de 1972, 1977 et 1992 avant de laisser place à la Commission nationale de la certification professionnelle créée le 17 janvier 2002 par la Loi de modernisation sociale (no 2002-73). La Commission nationale de la certification professionnelle établit et actualise le Répertoire national des certifications professionnelles. Le Répertoire national des certifications professionnelles a été créé par l'article L. 335-6 du code de l'éducation.

Diplômes relevant d'autres ministères[modifier | modifier le code]

Affaires sociales[modifier | modifier le code]

Les titulaires du DEETS, du DEES, du DECESF, du DEEJE et du DEASS souhaitent voir leur diplôme reconnu comme étant de niveau II, la formation durant trois années après le baccalauréat.

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Diplôme d’État de docteur vétérinaire (loi du 31 juillet 1923 non codifiée).
  • Certificat de fin de scolarité des études vétérinaires (art. R. 812-54 du code rural)
  • Diplômes de spécialisation vétérinaire (art. R. 812-55 du code rural)
  • Diplôme de paysagiste DPLG (art. R. 812-27 du code rural)
  • Diplôme d'ingénieur des industries agricoles et alimentaires (art. R. 812-31 du code rural)
  • Diplôme d'agronomie approfondie et diplôme d'ingénieur agronome (art. R. 812-39 du code rural)
  • Brevet d'études professionnelles agricoles (BEPA) : diplôme de niveau V, similaire à un BEP mais sous la tutelle du ministère de l'agriculture
  • Brevet de technicien agricole (BTA) diplôme de niveau IV
  • CCTAR: Certificat de capacité technique agricole et rurale.niveau IV
  • Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) : diplôme de niveau III, similaire à un BTS mais sous la tutelle du ministère de l'agriculture.


Il existe différents diplômes à chaque niveau[6].

Culture[modifier | modifier le code]

Ministère de la Jeunesse de l'éducation populaire et des sports[modifier | modifier le code]

Il existe un certain nombre de diplômes d'état non professionnel et professionnel enregistré au RNCP, qui sont indispensables pour exercer dans l’animation socioculturelle et socio-éducative : Ses diplôme sont de niveau 5 au niveau 2 ( BAPAAT, BPJEPS, DEJEPS et DESJEPS).

Intérieur (sécurité civile)[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la formation des citoyens acteurs de sécurité civile, il est institué une unité d'enseignement permettant de tenir l'emploi de sécurité civile de « formateur PSE 1 et PSE 2 ». Les diplômes pairs complètent la formation d'instructeur, impairs de moniteur.

    • PAE1 Pédagogie appliquée aux emplois/activités de classe 1
    • PAE2 Pédagogie appliquée aux emplois/activités de classe 2
    • PAE3 Pédagogie appliquée aux emplois/activités de classe 3
    • PAE4 Pédagogie appliquée aux emplois/activités de classe 4

Paramédical[modifier | modifier le code]

Ministère chargé de l'emploi[modifier | modifier le code]

  • Le ministère chargé de l'emploi délivre près de 300 titres professionnels du niveau V au niveau II.

L'ensemble de ces titres sont accessibles sur le site https://www.banque.di.afpa.fr/EspaceTitre/rech.asp (fermé)

Diplômes de formations commerciales ou financières[modifier | modifier le code]

Liste des diplômes professionnels spécifiques[modifier | modifier le code]

Ces diplômes permettent l'accès à une profession spécifique.

  • Diplôme de responsable commercial (DRC), attribué par l'Institut commercial supérieur des arts et métiers au sein du Conservatoire national des arts et métiers[7]
  • Diplôme universitaire professionnel d'enquêteur privé (DUP, diplôme universitaire)[8]
  • Diplôme professionnel de l'Alliance française de Paris (DPAFPDPPE)
  • Diplôme professionnel de Professeur des écoles (attribué par le Recteur d'académie après un an de stage)
  • Diplôme de conservateur des bibliothèques (DCB)
  • Diplôme professionnel en infographie (DPI)
  • Diplôme de l'Institut des Métiers du Notariat (DIMN, bac+4).
  • Diplôme d'Aptitude aux Fonctions de Notaire (bac+5).
  • Diplôme Supérieur de Notariat (DSN, bac+7).
  • Certificat supérieur en informatique appliquée (CSIA, Bac+3).

Il y a aussi le certificat de formation à la sécurité (CFS) pour devenir membre du personnel navigant commercial.

  • Diplôme certifié d’État de perruquier maquilleur plasticien

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Code de l'éducation - Article L731-1 », sur http://legifrance.gouv.fr/,‎ 15/07/2014 (consulté le 15/07/2014)
  2. http://dcalin.fr/textoff/code_education.html
  3. http://www.legifrance.gouv.fr/
  4. Aller sur le site http://www.cidj.com pour plus de renseignements.
  5. On trouve sur le site eduscol une liste des diplômes (de 97 pages) téléchargeable avec ce lien direct. Une grande partie des diplômes sont téléchargeables via le site du CRDP de Bordeaux.
  6. Une partie des diplômes est disponible sur http://www.chlorofil.fr/certifications/textes-officiels.
  7. Site de l'ICSV)
  8. formation ufedp sur ufedp.online.fr

Lien externe[modifier | modifier le code]