Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En France, le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) est un diplôme d'État dans le domaine de la comptabilité et de la gestion créé en 2006 et sanctionnant cinq années d'études après le baccalauréat.

Finalité[modifier | modifier le code]

Tout comme le diplôme de comptabilité et de gestion pour le niveau Licence, le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion est un diplôme délivré par l’État et possède une finalité professionnelle. La préparation au diplôme supérieur de comptabilité et de gestion permet d’acquérir des bases indispensables à tous les étudiants qui se destinent à une carrière dans les domaines de la comptabilité et de la gestion. Le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion englobe sept domaines de compétence indispensables pour exercer les métiers de la comptabilité et pour la formation du futur expert comptable.

Réforme des diplômes de comptabilité[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la réforme LMD, deux nouveaux diplômes sont mis en place à la rentrée 2007[1]:

  • le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) sanctionnant trois années d’études supérieures après le baccalauréat.
  • le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) sanctionnant deux années d’études supérieures supplémentaires.

Ces nouveaux diplômes remplacent le diplôme préparatoire aux études comptables et financières, le diplôme d'études comptables et financières et le diplôme d'études supérieures comptables et financières. Ces diplômes ont été délivrés pour la première fois en 2008 et font partie du cursus de l’expertise comptable.

En 2010, le ministère décide d’attribuer à ces diplômes les grades de licence et master[2].

Préparation[modifier | modifier le code]

Le candidat peut préparer le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion seul et en candidat libre. La préparation au diplôme supérieur de comptabilité et de gestion peut se faire dans un IUT, dans une université ou dans une formation privée, en présentiel ou à distance. L’Institut National des Techniques Économiques et Comptables (INTEC), établissement public faisant partie du CNAM, prépare également aux épreuves du DSCG. Les personnes inscrites à l’INTEC disposent d’une double chance, en passant le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (diplôme d'État) et le diplôme spécifique de l’INTEC : le DSGC (Diplôme Supérieur de Gestion et de Comptabilité). En effet, le DSGC de l'INTEC dispense de 5 des 7 épreuves du DSCG (les épreuves de Comptabilité et Audit, ainsi que Gestion Juridique Fiscale et Sociale devant être obtenues aux épreuves d'Etat pour valider le DSCG à partir du DSGC de l'INTEC).

Obtention[modifier | modifier le code]

Sont admis à se présenter aux épreuves du diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) les candidats qui sont titulaires du diplôme de comptabilité et de gestion (DCG), du DECF, d’un master délivré en France ou dans un autre État membre de l’Espace européen de l’enseignement supérieur, ou qui sont titulaires des titres ou de diplômes admis en dispense du DCG. Le DSCG est délivré aux candidats qui ont satisfait à l’ensemble des épreuves suivantes :

Épreuves ECTS (crédits) Coefficient Nature de l’épreuve Durée
1 Gestion juridique, fiscale et sociale 20 1,5 Écrit 4 h
2 Finance 15 1 Écrit 3 h
3 Management et contrôle de gestion 20 1,5 Écrit 4 h
4 Comptabilité et audit 20 1,5 Écrit 4 h
5 Management des systèmes d’information 15 1 Écrit 3 h
6 Épreuve orale d’économie se déroulant partiellement en anglais 15 1 Oral 1 h
7 Relations professionnelles 15 1 Oral 1 h
8 Épreuve facultative 15 1 Écrit 3 h

L’épreuve « Relations professionnelles » prévoit la réalisation d’un stage dont la durée est d’au moins douze semaines et la soutenance d’un mémoire. Les candidats peuvent en outre se présenter à une épreuve facultative de langue étrangère.

Les épreuves sont indépendantes. Le DSCG est obtenu si la moyenne générale est égale ou supérieure à 10 sur 20 sur l'ensemble des épreuves, sans avoir de note inférieure à 6 sur 20. Les notes comprises entre 6 et 10 sur 20 peuvent être conservées par le candidat pour une compensation ultérieure.

Dispenses[modifier | modifier le code]

Les dispenses sont prévues par l’arrêté du 9 janvier 2008[3]. Certains masters ayant la mention ou la spécialité "Comptabilité Contrôle Audit" ont obtenu toutes les dispenses du DCG et celles du DSCG (à l'exception de l'UE1 et UE4).

Épreuves du DSCG 1 2 3 4 5 6 7
MASTER GESTION mention ou spécialité Comptabilité Contrôle Audit délivré par certaines universités   X X   X X X
Diplôme Supérieur de Gestion et de Comptabilité délivré par l’INTEC (CNAM)   X X   X X X

Remarque : aucune dispense n’est accordée pour les épreuves de Gestion juridique, fiscale et sociale et de Comptabilité et audit.

Notes et références[modifier | modifier le code]