Aleksandr Mostovoï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mostovoï.
Aleksandr Mostovoï
Aleksandr Mostovoi 2007.jpg
Mostovoï en 2007
Biographie
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Drapeau du Portugal Portugal[1]
Naissance 22 août 1968 (45 ans)
Lieu Léningrad Flag of the Soviet Union.svg
Taille 1,77 m
Période pro. 1986-2005
Poste Milieu offensif
Parcours junior
Saisons Club
1986 Drapeau : URSS Presnya Moscou
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1987-1992 Drapeau : URSS Spartak Moscou 106 (34)
1992-nov. 1993 Drapeau : Portugal Benfica 9 (0)
déc. 1993-1994 Drapeau : France SM Caen (prêt) 15 (3)
1994-1996 Drapeau : France RC Strasbourg 65 (16)
1996-2004 Drapeau : Espagne Celta Vigo 259 (66)
2005 Drapeau : Espagne Deportivo Alavés 1 (1)
1987-2005 Total 427 (108)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1990-1991 Drapeau : URSS Union soviétique 13 (3)
1992 Drapeau : Communauté des États indépendants CEI 2 (0)
1992-2004 Drapeau : Russie Russie 50 (10)
1990-2004 Total 65 (13)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Aleksandr Vladimirovitch Mostovoï (russe : Александр Владимирович Мостовой), né le 22 août 1968 à Ostankino, près de Moscou (Union soviétique), est un ancien footballeur russe, surnommé « le Tsar ».

Mostovoï était connu pour son fort tempérament[2] qui l'a parfois conduit au conflit avec ses entraîneurs, comme avec Georgi Yartsev lors de l'Euro 2004[1]. Il participe à la Coupe du Monde 94 ainsi qu'à l'Euro 96. Membre de la sélection russe lors de la Coupe du monde 2002, il ne participe pas à la compétition à cause d'une blessure. En 2010, il est marié et est père de deux enfants.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mostovoï sous le maillot du Spartak, en vétéran.

Mostovoï débute en 1986 au club moscovite du FC Presnya Moscow (en). Après une saison, il est recruté par le grand club du Spartak Moscou, avec lequel il est champion d'URSS en 1987, pour sa première saison, puis en 1989. En 1991, il est un des cadres de l'équipe. Il inscrit 13 buts, ce qui en fait le quatrième meilleur buteur du championnat derrière Kolyvanov, Salenko et Shkvyrin), et l'un des artisans de la 2e place du club moscovite.

En fin de saison, il est sollicité par le club portugais du Benfica Lisbonne. Il s'engage alors pour trois saisons au Portugal où il retrouve Vasili Kulkov (en) et Sergueï Yuran, deux anciens coéquipiers. Malgré ses qualités techniques, il n'arrive pas à s'imposer dans l'équipe et demande à avoir plus de temps de jeu.

En décembre 1993, le Stade Malherbe Caen fait appel à lui sous forme de prêt jusqu'à la fin de la saison. Recruté pour combler la longue blessure du meneur de jeu Stéphane Dedebant, il fait mieux qu'assurer l'intérim et devient une pièce maîtresse de l'équipe[3]. Il marque notamment le but de la victoire lors de la réception de l'Olympique de Marseille (1-0)[4]. Il aide le club à se maintenir, de sorte que les dirigeants normands tentent de le conserver mais l'indemnité demandée par le club portugais est trop élevée pour le club normand[5].

Finalement, le RC Strasbourg, qui vient de recruter l'ancien entraîneur caennais Daniel Jeandupeux, obtient son transfert. Le club alsacien concrétise son ambition avec les arrivées de Franck Sauzée, Xavier Gravelaine et Alexander Vencel. Mostovoï s'impose immédiatement comme titulaire[6]. Longtemps installés dans la première moitié du classement, les Alsaciens terminent la saison à la 10e place, relativement décevante par rapport au potentiel de l'équipe, et s'inclinent en finale de la coupe de France face au PSG (0-1). Qualifiés pour la Coupe Intertoto 1995, les Strasbourgeois remportent la compétition, qui leur ouvre les portes de la Coupe UEFA 1995-1996, où ils sont finalement éliminés en 16e de finale par le Milan AC (0-1 et 1-2). Longtemps positionnés dans le premier tiers du classement, ils terminent à une décevante neuvième place[7].

Ses performances attirent de plus grands clubs en Europe ; la Lazio de Rome et l'AS Rome sont cités[8]. Il signe finalement en 1996 au Celta Vigo pour 325 millions de pesetas (soit environ 2 millions d'euros)[1]. Il joue son premier match le 22 septembre 1996 lors de la défaite 0-2 contre le Bétis Séville. Sa vista et son caractère font de lui un des chouchous du Stade Balaídos et les supporters le surnomment « El Zar de Balaidos »[1]. La première saison est délicate, malgré ses bonnes performances, et ce n'est qu'à partir de la saison 1997-1998 que le club galicien obtient des résultats notables. Lors de cette saison-là, l'équipe bat notamment, le 29 mars 1998, le FC Barcelone (champion) 3-1 avec un but du Russe. Le 11 avril 1998, il inscrit un doublé lors de la victoire 2-1 face au Real Madrid CF. Le Celta termine 6e et se qualifie pour la Coupe UEFA.

La saison 1998-1999 est plutôt réussie, le club termine cinquième et est éliminé en 1/4 de finale de Coupe UEFA par l'Olympique de Marseille (2-2, 0-1). Les performances de Mostovoï se maintiennent et il marque, notamment, le 11 avril 1999 lors de la victoire 5-1 contre le Real Madrid CF. La saison suivante, le Celta est de nouveau éliminé en 1/4 de finale de Coupe UEFA, par le RC Lens cette fois-ci (0-0 et 1-2). Il remporte ensuite la Coupe Intertoto 2000, et est finaliste de la Coupe du Roi (défaite 1-3 contre le Real Saragosse).

Il joue sa meilleure saison en 2002-2003, il inscrit 10 buts en 30 matchs et l'équipe termine quatrième de la Liga. Il marque des buts importants comme le 26 janvier 2002 où il inscrit un doublé contre la Real Sociedad (victoire 3-1) ou le 20 avril 2002 contre le FC Barcelone (victoire 2-1).

Il joue sa dernière saison au club en 2003-2004, la saison est catastrophique et le Celta Vigo est relégué en Segunda División[9]. Après huit saisons, 55 buts[10] et 235 matchs en première division espagnole (record du club en la matière[réf. nécessaire]), il quitte le club dont il a marqué l'histoire.

En mars 2005, à 36 ans et alors qu'il n'a pas joué depuis plusieurs mois, il signe un contrat de quelques mois avec le Deportivo Alavés de Dmitry Pietrman (en), en deuxième division espagnole.

Carrière[modifier | modifier le code]

Champ. Coupe Europe Total
Saison Club Champ. M. B. M. B. M. B. M. B.
1986 FK Presnya Moscou (en) Drapeau : URSS Championnat d'URSS D2 ? ? - - - - ? ?
1987 FK Spartak Moscou Drapeau : URSS Championnat d'URSS 18 6 - - - - 18 6
1988 27 3 - - - - 27 3
1989 11 3 - - - - 11 3
1990 23 9 - - - - 23 9
1991 27 13 - - - - 27 13
1992-1993 Benfica Lisbonne Drapeau : Portugal Liga portugaise 9 0 - - 3 0 12 0
1993-nov. 1993 0 0 - - 0 0 0 0
déc. 1993-1994 SM Caen Drapeau : France Ligue 1 15 3 - - - - 15 3
1994-1995 RC Strasbourg Drapeau : France Ligue 1 29 6 4 1 - - 33 7
1995-1996 32 9 3 1 6 2 41 12
1996-1997 Celta de Vigo Drapeau : Espagne La Liga 31 5 6 1 - - 37 6
1997-1998 34 8 3 1 - - 37 9
1998-1999 33 6 2 1 7 2 42 9
1999-2000 26 6 0 0 7 2 33 8
2000-2001 30 9 3 2 7 2 40 13
2001-2002 30 10 0 0 1 3 31 13
2002-2003 27 5 0 0 4 1 31 6
2003-2004 24 6 2 0 8 2 34 8
mars 2005 Deportivo Alavés Drapeau : Espagne Segunda División 1 1 0 0 - - 1 1
TOTAL 427 108 23 7 43 14 493 129

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection

En club

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (es) « Qué fue de... Mostovoi, el 'Zar de Balaídos' », Cadena SER,‎ 23 janvier 2009 (consulté le 4 juillet 2011)
  2. (en) Lotina fights for Vigo job, but CV lacks imagination, The Scotsman, 28 novembre 2002
  3. Saison 1993-94 du SM Caen, Petite histoire du Stade Malherbe de Caen
  4. Fiche de Caen 1-0 Marseille (Championnat - 34ème journée), om-passion.com
  5. Saison 1994-95 du SM Caen, Petite histoire du Stade Malherbe de Caen
  6. Fiche joueur, racingstub.com
  7. Hommage, racingstub.com
  8. (en) Aleksandr Mostovoi
  9. Fiche de Mostovoi, footballdatabase.eu
  10. Liga Top Scorers
  11. Aleksandr Mostovoi - International Appearances, rsssf.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :