Aimar-Charles-Marie de Nicolaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aimar-Charles-Marie de Nicolaï, né le 14 août 1747 à Paris où il est mort guillotiné le 7 juillet 1794, est un magistrat français, conseiller du roi en tous ses conseils et premier président de la Chambre des comptes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chancelier et garde des sceaux de l'Ordre du Saint-Esprit, il fut élu, en 1789, membre de l'Académie française où il remplaça le marquis de Chastellux et fut reçu par Claude-Carloman de Rulhière. Dans son discours de réception, il fit l'éloge de Louis XVI et suscita les murmures du public. Condamné à mort comme « ennemi du peuple », il fut guillotiné en 1794. On lit dans le Moniteur : « Nicolaï convaincu de s'être rendu l'ennemi du peuple en conspirant contre sa liberté et sa sûreté, en provoquant, par la révolte des prisons l'assassinat et la dissolution de la représentation nationale, etc. a été condamné à mort (19 messidor). »

Aimar-Charles-Marie était le père de Aymard-François de Nicolaï, chambellan de Napoléon Ier et pair de France, et d'Aymard-Charles-Marie-Théodore, pair de France et marquis de Nicolaÿ.

Lien externe[modifier | modifier le code]