Antoine-Louis Séguier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Séguier
Antoine-Louis Séguier (1726-1792)

Antoine-Louis Séguier (1er décembre 1726 à Paris - 26 janvier 1792 à Tournai) est un magistrat et avocat français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est avocat du roi en 1748, avocat général au Grand Conseil en 1751, puis au Parlement de Paris en 1755. Protégé de Louis XV, il est élu membre de l'Académie française en 1757, mais il n'a laissé que quelques discours, mémoires et réquisitoires. Adversaire des philosophes des Lumières, qu'il qualifie de « secte impie et audacieuse » et dont il dénonce la « fausse sagesse ». Il est reçu dans la Confrérie des Pénitents blancs de Montpellier en 1772 et en devient prieur en 1778[1]. Il émigre dès les débuts de la Révolution en 1790 et meurt en Belgique en 1792. Il est enterré dans l'église Saint-Jacques à Tournai (pierre tombale à l'entrée à droite).

Famille[modifier | modifier le code]

Le 29 décembre 1767 il épouse Marguerite Henriette Vassal, fille de Jean Vassal, écuyer, secrétaire du roi près la chambre des comptes de Montpellier et receveur général des finances du Languedoc. Ils ont pour enfants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de la Confrérie des Pénitents blancs de Montpellier
  2. Antoine-Jean-Matthieu Séguier. Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, des principales familles nobles du Royaume, (etc), Volume 8, p. 243-244. 1827.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]