Agriculture en Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'agriculture de l'Espagne est l'une des plus importantes d'Europe de l'Ouest. Une large partie du climat de l'Espagne est semi-aride et continentale, avec des différentiels de températures et de pluviométries annuels importants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1960, l'Espagne est touché par un important exode rural, ce qui a provoqué la fermeture de nombreuses exploitations agricoles. Le recensement agricole de 1982 a enregistré la disparition d'environ un demi million d'exploitations agricoles entre 1962 et 1982. De même, entre 1960 et 1973, 1,8 millions de personnes ont émigré vers des zones urbaines. En 1960, 42 % de la population active travaillaient encore dans l'agriculture, mais en 1986, seulement 15 % de la population y travaillait. Entre 1960 et 1983, le nombre de tracteurs est passé de 52 000 à 593 000 et le nombre de moissonneuses de 4 600 à 44 000. La productivité agricole sur une même surface augmentant en moyenne de 3,5 % entre 1960 et 1978. Si l'agriculture, créait 23 % de la valeur ajoutée du pays en 1960, ce chiffre n'était plus que de 15 % en 1970, de 5 % en 1986 et de 4 % en 2000.

Dans les années 1980, environ 5 millions d'hectares ont été utilisés par l'agriculture permanente (vergers, les oliveraies, et vignes), 5 millions en jachères, 13,9 millions d'hectares étaient utilisés par la pâture et les prairies permanentes et 11,9 millions en zones forestières.

La superficie cultivée de l'Espagne était en 1998 de 14 285 000 hectares. La mécanisation de l'agriculture, ainsi que l'utilisation de fertilisants ont fortement augmenté, en 1998, le pays compté 841 932 tracteurs, et 49 729 moissonneuses.

En 1999, la production de blé était de 5,084 millions de tonnes sur une superficie de 2 242 millions d'hectares, celles de l'orge de 7,399 millions de tonnes sur 3,119 millions d'hectares, celles du maïs de 3,777 millions de tonnes sur 399 000 d'hectares, celles du riz de 845 000 tonnes sur 112 000 hectares. Les haricots secs avaient une production de 24 000 tonnes sur 20 000 hectares, celle des betteraves à sucres était de 7,998 millions de tonnes sur 138 000 hectares, celle des tomates de 3,840 millions de tonnes sur 64 000 hectares, celle des pommes de terres de 3,312 millions de tonnes sur 135 000 hectares, celle du raisin 4,969 millions de tonnes sur 1,163 millions d'hectares, celles des graines de tournesol de 556 000 tonnes sur 874 000 hectares et celles des pêches de 987 000 tonnes sur 23 000 hectares.

Structure agraire[modifier | modifier le code]

L'Espagne, sur un total de 50,5 millions d'hectares de terre, possède une surface exploitée de 20,6 millions d'hectares. Cependant une large partie des sols espagnols sont considérer comme pauvre, seulement 10 % des terres sont ainsi considérées comme étant de bonnes ou de très bonnes qualités. Comparé aux autres pays d'Europe de l'Ouest, la proportion de terre dévolue à l'agriculture est relativement faible en Espagne.

Les principales formes d'exploitations agricoles en Espagne sont constituées des latifundia et des minifundia. Aux recensements agricoles de 1982, 50,9 % des terres espagnoles était possédées par des exploitations de plus de 200 hectares, alors que celle-ci ne représentait que 1,1 % des exploitations en nombre. De l'autre côté, 61,8 % des exploitations espagnoles possédaient moins de 5 hectares de terres, sur 5,2 % des terres espagnoles. De plus, 25 % des exploitations agricoles possédaient moins de 1 hectares, et ne représentaient que 0,5 % des terres. Les minifundia sont surtout présent dans le nord et le nord ouest du pays, alors que les latifundia sont concentrés dans le sud, dans les régions de Castille-La Manche, d'Estrémadure, de Valence, et d'Andalousie.

Seulement 17 % des surfaces cultivées espagnoles sont irriguées, mais ces surfaces produisent environ 40 à 45 % de la valeur ajoutée de la production agricoles, et 50 % de la valeur des exportations. Plus de la moitié des surfaces irrigués sont cultivés avec du mais ou des cultures de maraichage. Les autres cultures présentes dans l'irrigation sont le coton, la betterave à sucre, le raisin, les pommes de terre, les oliveraies, etc …

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :