5e armée blindée de la Garde (Union soviétique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 5e armée.
5e armée blindée de la Garde
L'insigne de la Garde soviétique (1941)
L'insigne de la Garde soviétique (1941)

Période 10 février 1942
Pays Flag of the Soviet Union (1923-1955).svg Union soviétique
Allégeance Red Army flag.svg Armée rouge
Branche blindés
Type Armée de terre mécanisée
Surnom La Garde d'acier
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Bataille de Koursk
Bataille de Prokhorovka
Bataille de Tcherkassy
Opération Bagration
Bataille de Vilnius (1944)
Offensive de la Baltique
Bataille de Memel
Encerclement d'Heiligenbeil
Commandant Pavel Rotmistrov
Vassili Volsky

La 5e armée blindée de la Garde est une formation blindée de la Garde soviétique qui combattit lors de nombreux affrontements militaires durant la Grande Guerre patriotique.

Historique[modifier | modifier le code]

La 5e armée blindée de la Garde est formée le 10 février 1942. Son organisation militaire varia à travers son histoire, mais en général elle fut composée de deux Corps de chars de la Garde ou plus et d'un Corps mécanisé de la Garde ou plus. Cette Armée de blindés était considérée comme une formation d'élite. Sous la doctrine militaire des opérations en profondeur prônée par l'Armée rouge, les Armées de blindés étaient principalement utilisées dans l'exploitation à grande échelle des offensives majeures. Une fois qu'une brèche était ouverte par les autres unités dans les lignes ennemies, en général par des armées de choc ou combinant plusieurs armes différentes, l'armée de chars était envoyée dans cette faille pour s'enfoncer le plus loin possible en territoire ennemi, attaquer par la suite les flancs arrières de l'armée adverse et prendre le contrôle des principaux centres de communication afin de désorganiser et même d'interrompre toute réaction ennemie.

En 1943, la 5e armée blindée de la Garde joua un rôle significatif lors de la bataille de Koursk, devenant l'une des formations sollicitées pour la contre-attaque à Prokhorovka. Subordonnée au Front de la steppe, la 5e Armée avait sous son commandement à Koursk le 18e Corps de chars, le 29e Corps de blindés, le 2e Corps de chars, le 5e Corps mécanisé de la Garde et quelques unités plus réduites, ce qui aboutissait à un total d'environ 850 blindés.

Au début de l'année 1944, elle prit part à la réduction de la poche de Korsoun-Tcherkassy.

En juin 1944, la 5e armée blindée de la Garde fut utilisée comme principale force d'attaque durant l'offensive soviétique d'été dénommée opération Bagration. La formation fut engagée dans une attaque le long de la route reliant Moscou à Minsk, suivant ainsi les percées précédemment effectuées par les divisions de fusiliers de la 11e Armée de la Garde, et compléta par la suite l'encerclement et la libération de Minsk. Elle fut employée dans l'opération visant à libérer Vilnius du joug de la Wehrmacht. Cependant, les lourdes pertes subies par l'Armée rouge amenèrent le commandant de ces unités, le général de corps d'armée Pavel Rotmistrov à être relevé de ses fonctions et à être remplacé par Vassili Volsky.

À la fin de l'année 1944, la 5e armée blindée de la Garde fut engagée contre la IIIe Armée de Panzers dans le cadre de l'offensive de la Baltique, et repoussa les forces allemandes à se replier dans une poche de résistance à Memel. Ensuite, elle se déplaça vers le Sud et prit part à l'offensive de Prusse-Orientale en étant intégrée au 2e Front biélorusse alors sous le commandement de Constantin Rokossovski ; elle continua son offensive à partir de la ville d'Elbing, ce qui isola avec succès les forces de la Wehrmacht du reste de son armée en Prusse orientale, dans une poche désormais connue sous le nom de poche d'Heiligenbeil.

Après la guerre, Pavel Rotmistrov écrivit un mémoire et l'Histoire de cette unité que fut la 5e armée blindée de la Garde à travers l'ouvrage La Garde d'acier.

De la fin de la guerre à l'éclatement de l'Union soviétique en 1991, la 5e Armée blindée de la Garde stationna au sein du District militaire biélorusse.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]