XXXe millénaire av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

LXe millénaire av. J.-C. | Le millénaire av. J.-C. | XLe millénaire av. J.-C. | XXXVe millénaire av. J.-C. |
XXXe millénaire av. J.-C.
| XXIXe millénaire av. J.-C. | XXVIIIe millénaire av. J.-C. | XXVIIe millénaire av. J.-C. | XXVIe millénaire av. J.-C.

Voir aussi : Liste des millénaires, Chiffres romains


À proprement parler, le XXXe millénaire av. J.-C. couvre la période allant de l'an 30 000 av. J.-C. à l'an 29 001 av. J.-C. compris.

Cependant, les références au XXXe millénaire av. J.-C. sont généralement à prendre au sens large, aucune date de cette période ne pouvant être estimée suffisamment précisément.

Évènements[modifier | modifier le code]

30 000 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

  • Europe : glaciation alpine de Würm IIIB

Europe[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

  • Premier peuplement du Japon par des peuples venus du continent asiatique. Les premières populations d’hommes modernes semblent s’être fixées dans le sud, à Minatogawa, dans la région d’Okinawa. Elles seraient originaires du Pacifique sud. Les premiers habitants du Japon sont arrivés à la faveur d’une période de refroidissement entraînant la baisse des eaux de la mer. Ils vivent de cueillette et de chasse. Ils exploitent les gisements d’obsidienne au nord du Kantô ; certaines communautés du littoral en font venir une meilleure variété par bateau.
  • Inde : Arrivée probable des Nishadas (proto-australoïdes) parlant des langues munda. Ce groupe de langues est répandu de Madagascar à l’île de Pâques, en passant par l’Asie du Sud-Est et l’Australie[1].
    • La civilisation des plus anciens peuples de l’Inde a perduré jusqu’à nos jours. Vivant de chasse et de cueillette et méprisant l’agriculture, ces petits groupes ont conservé leurs coutumes et leurs institutions. Animistes, ils ont un régime social matriarcal et la polyandrie est très répandue.

Océanie & pacifique[modifier | modifier le code]

  • En Australie, les sites du lac Mungo et de Keilor, vieux de plus de 30 000 ans, ont livré des restes humains et des outils de pierre.
    • Site du lac Mungo : sépultures à crémation, restes de nourritures (mollusques d’eau douce, poissons, petits marsupiaux). Une sépulture révèle que le corps a été recouvert d’ocre rouge, matériau apporté sur place à des fins cultuelles.

Inventions, Découvertes, Introductions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Daniélou, Histoire de l'Inde, Fayard, (ISBN 9782213639536, présentation en ligne)