Grotte de Gorham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grotte de Gorham
Image illustrative de l'article Grotte de Gorham
Vue de la grotte de Gorham sur la face est du Rocher de Gibraltar
Coordonnées 36° 07′ 13″ nord, 5° 20′ 31″ ouest
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Territoire britannique d'outre-mer Gibraltar
Type de roche calcaire
Signe particulier cavité naturelle ornée
Protection Patrimoine mondial Patrimoine mondial (2016)

Géolocalisation sur la carte : Gibraltar

(Voir situation sur carte : Gibraltar)
Grotte de Gorham

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Grotte de Gorham
Vue de la Mer d'Alboran depuis la grotte de Gorham

La grotte de Gorham se situe à Gibraltar, en territoire britannique d'outre-mer, dans le sud de la péninsule Ibérique, sur la face sud-est du rocher de Gibraltar. Elle doit son nom au capitaine A. Gorham, un officier britannique qui la découvrit en 1907. Elle s'ouvre dans une roche calcaire.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1848, le site voisin de la Carrière de Forbes livra le deuxième crâne néandertalien connu (après celui des Grottes Schmerling, à Engis en Belgique) ; celui-ci ne fut toutefois pas immédiatement identifié comme le témoin d'une espèce humaine disparue.

La grotte de Gorham fut fouillée de 1948 à 1954 par J.A. Waechter, puis de 1999 à 2005 par une équipe du Musée de Gibraltar conduite par Clive Finlayson. Elle a livré une stratigraphie de plus de 10 m de puissance, comportant six niveaux moustériens et deux niveaux rattachés à l'Épigravettien du Levant espagnol.

Néandertal[modifier | modifier le code]

Gravures préhistoriques néandertaliennes sur une paroi de la grotte de Graham

Le 1er septembre 2014 fut annoncée la découverte, sur le sol d'une plateforme rocheuse située au fond de la grotte et recouverte de sédiments, de formes géométriques abstraites[1] gravées remontant à plus de 37 000 ans avant notre ère[2]. Elles constituent le premier exemple connu d'art pariétal abstrait dû aux Néandertaliens[3].

Les recherches récentes semblent montrer que les Néandertaliens y ont vécu depuis 65 000 ans avant notre ère jusqu'à −28 000 ans, voire −24 000 ans, ce qui constitue le témoignage le plus tardif de présence néandertalienne en Europe[4]. Ils auraient donc cohabité avec les Homo sapiens, présents dans la région depuis environ 40 000 ans avant notre ère[3].

Patrimoine mondial de l'UNESCO[modifier | modifier le code]

L'« ensemble des grottes de Gorham », un ensemble de quatre cavités remarquables, a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2016[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La gravure forme un croisillon qui est le résultat de passages répétés d'une pointe lithique très dure notamment en silex.
  2. (en) Joaquín Rodríguez-Vidal, Francesco d’Errico, Francisco Giles Pacheco, Ruth Blasco, Jordi Rosell, Richard P. Jennings, Alain Queffelec, Geraldine Finlayson, Darren A. Fa, José María Gutiérrez López, José S. Carrión, Juan José Negro, Stewart Finlayson, Luís M. Cáceres, Marco A. Bernal, Santiago Fernández Jiménez et Clive Finlayson, « A rock engraving made by Neanderthals in Gibraltar », Proceedings of the National Academy of Sciences, vol. 111, no 37,‎ , p. 13301–13306 (DOI 10.1073/pnas.1411529111)
  3. a et b « Découverte de la première gravure néandertalienne dans une grotte à Gibraltar », sur culturebox.francetvinfo.fr, (consulté le 3 septembre 2014)
  4. (en) « Did Neanderthals Last Longer? », sur CBS News, (consulté le 3 septembre 2014)
  5. « Cinq nouveaux sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial », sur UNESCO, (consulté le 16 juillet 2016)