Wikipédia:Oracle/semaine 49 2012

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Semaines : 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52  | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 



Recherches linguistiques[modifier le code]

Bonjour,

Voici une question pour les wikipédiens linguistes.

Existe-t-il en français des recherches équivalentes à celles que les linguistes ont lancé dans la langue anglaise au sujet de l'invariance notionnelle des submorphèmes lexicaux ? Ces linguistes, que l'on pourrait qualifier "guillaumiens", ont montré que certains submorphèmes, en position initiale de mots, sont porteurs d’une invariance tant phonologique que notionnelle, tels que le segment sl- pris en exemple par Crystal, notamment dans slack, slime, slop, slouch, slow et slug (cf. Tournier 1985: 146),et sont doués non pas d’un sens, mais d’un potentiel de sens en attente des conditions, tant systémiques qu’énonciatives, lui permettant de devenir linguistiquement signifiant. Le raisonnement qui autorise une telle transposition est celui qui veut que toute valeur attribuable à un ensemble de mots donnés sur la base d’une invariance notionnelle (ex. : la ‘mollesse’ ou la ‘lenteur’ dans certains ‘mots en sl-’ de l’anglais) doit être fixée, du fait même de son invariance, dans le plus petit segment structurellement invariant des mots en cause (ex. : sl- dans slack, slime, slop, etc.), dans la mesure où, dans ces mots, une notion invariante ne peut être véhiculée, par définition, par un segment variable (ex. : -ack dans slack, -ime dans slime, -op dans slop, etc.).

Je n'ai trouvé que des recherches linguistiques de ce genre en anglais, en allemand, suédois, arabe, mais aucune en français ? Quelqu'un pourrait m'indiquer des références de cette submorphémique lexicale en français ?

Avec mes remerciements anticipés. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 79.81.120.249 (discuter), le 3 décembre 2012 à 16:09‎ (CET).

Vous semblez avoir déjà une bonne expertise du sujet, et vous connaissez sans doute déjà l'Institut de Linguistique Française qui fait partie du CNRS et où se trouvent un bon nombre des linguistes français. --Rene1596 (d) 3 décembre 2012 à 18:13 (CET)
Voir aussi Portail:Linguistique et son café Projet:Langues/Café des linguistes.--Doalex (d) 3 décembre 2012 à 22:01 (CET)
Je me demande s'il ne vaut pas mieux poser la question au Bistro du Portail:Ésotérisme (ou alors à la Wikipédia en charabia)... -- Xofc [me contacter] 4 décembre 2012 à 07:19 (CET)
Pas de charabia ici mais des phrases qui expliquent ce qu'en anglais américain on appelle des phonesthemes [1], le posteur originel connait visiblement bien le mot et le sujet. Pour revenir à la question, une personne ayant fait une recherche sur le phonesthème "st" en anglais m'a dit n'avoir jamais entendu parler de telles recherches sur le français.--82.216.146.212 (d) 4 décembre 2012 à 10:40 (CET)
En suivant les liens, on tombe sur Symbolisme phonétique (qui fait déjà référence à http://signelinguistique.e-monsite.com/ ...) et Symbolisme des sons qui semble contenir d'autres références. Sinon, vous pouvez toujours poser la question à l'auriculogue Christian Dufour qui semble être un expert de la question. -- Xofc [me contacter] 4 décembre 2012 à 12:23 (CET)
On trouve des choses en français, ou du moins en version bilingue, comme ceci par exemple, avec des références à l'intérieur. Oblomov2 (d) 4 décembre 2012 à 14:01 (CET)
Voir aussi Gustave Guillaume et David Crystal. -- Xofc [me contacter] 4 décembre 2012 à 20:26 (CET)

Dans des domaines proches : (pour les sceptiques) Numérologie, Kabbale,...; (du côté linguistique/informatique/statistique/sémantique/...) Loi de Zipf, Ngram Viewer, N-gramme, digramme, Traitement automatique du langage naturel, Ontologie (informatique), Subsomption, Web sémantique... (Les premiers liens concernent les mots; en fait, je cherchais le nom de la technique utilisée dans les moteurs de recherche pour aussi donner des résultats donnant des termes approchants ou synonymes; on ne serait pas loin de pouvoir chercher si les mots contenant 'cr' sont (statistiquement) plus violents que ceux contenant 'sm'.


Questionneur: Merci pour vos réponses qui témoignent de vos recherches. Hélas je connais les références indiquées et à part signelinguistique.e-monsite, aucune d'elles ne traite des submorphèmes du français : l'article bilingue sur la submorphémie lexicale ne traite que de la langue anglaise par des linguistes français avec lesquels je suis déjà en contact. Il est fort curieux que ces linguistes étudient les submorphèmes dans une langue autre que la leur. Vous semblez donc confirmer que le français est exclu de ces recherches de sémantique submorphémique. Peut-être que les linguistes anglais s'intéressent eux au français ?

Merci de me tenir au courant si vous découvriez un article concernant la langue française.

clé usb protégée en écriture[modifier le code]

Bonjour;,

J'ai une clé usb sur laquelle je fais beaocup de téléchargement jusque là sans problème. Récemment, il me met un message quand je fais un enregistrement : clé usb protégée en écriture. Pour faire ce téléchargement vous devez enlever la protection en écriture.... concrètement il faut faire qoi pour que cela fonctionne ?

je vous remercie pour votre aide.

Il y a probablement un petit curseur, un genre de bouton à coulisser, qui verrouille la clé par sécurité : le mettre dans l'autre position et re-essayer. --MGuf (d) 3 décembre 2012 à 17:03 (CET)
Il se peut aussi que :
  • suite à une déconnexion "brutale", le système de fichier ait été endommagé. Il faut alors sauvegarder le contenu de la clef (enfin ce qu'on peut...) et la reformatter.
  • Une clef USB n'est pas éternelle : À force d'écrire dessus, elle s'use...
--Serged/ 3 décembre 2012 à 17:37 (CET)
  • que pour une raison ou un autre votre OS monte la clef comme protégée en écriture.
rv1729 3 décembre 2012 à 18:14 (CET)
Tu es certain qu'une déconnexion brutale peut endommager le système de fichier? A priori, ça ne fait que laisser la clé avec des fichiers incomplets. Le format FAT serait aussi mal conçu que ça? Arnaudus (d) 3 décembre 2012 à 18:27 (CET) Note en passant : Une clef usb peut très bien être formatée en ext3 ou ext4. rv1729 3 décembre 2012 à 20:55 (CET) Bien sûr, auquel cas la question ne se pose évidemment pas. Ça ne risque pas de favoriser les échanges avec le bas peuple, ceci dit. Arnaudus (d) 4 décembre 2012 à 08:54 (CET)
Par expérience, oui : une déconnexion en phase d'écriture peut tout niquer. (pas moi, mais un camarade voyageur, qui finissait un gros rapport de stage pendant son voyage, travail en direct sur la clé, zéro sauvegarde (Smiley: triste) : il met le point final, dit "finit", et arrache la clé "en vainqueur" ! (le pauvre). --MGuf (d) 3 décembre 2012 à 18:33 (CET) D’où l’expression « une belle tête de vainqueur » ? rv1729 3 décembre 2012 à 20:56 (CET)
J'ai bousillé une fois le système de fichiers d'une clé USB sans même l'arracher, simplement j'ai dû faire une manip pas très catholique. Toutefois j'ai réussi à récupérer les bouts ensuite sur une autre machine. Je suggère vivement d'éviter d'enregistrer directement le document courant sur la clé USB. Oblomov2 (d) 4 décembre 2012 à 14:06 (CET)
Je vais vous raconter une histoire qui est arrivée à mon père quand il est venu me voir à Pékin : Il a rempli son appareil photo. Qu'à cela ne tienne, s'est-il dit, je suis en Chine je vais trouver une carte SD pas chère dans un marché. Pas de problème, il a acheté une carte de, tenez-vous bien, 200Go. Le vendeur a mis la carte sur l'ordi, puis dans son appareil, il y avait bien une dispo d'environ 196Go. Et le voilà qui prend des photos à tour de bras. Jusqu'à ce qu'il prenne la photo numéro 834. Et crac, la carte devient bloquée en lecture et en écriture. En d'autres termes, bonne pour la poubelle ! J'ai fini par comprendre, le vendeur avait modifié le système de fichier de la carte, qui faisait en réalité 2Go, mais qui croyait faire 200Go. Bien sûr, la photo supplémentaire ayant percé le plafond, la carte est morte. Nous n'avons pas pu récupérer les photos. Bertrouf 5 décembre 2012 à 03:49 (CET)Merci pour cette édifiante anecdote... Moralité : toujours commencer par formater un disque avant de l’utiliser. Ceci dit, je ne comprends pas que tu n’ais rien pu récupérer (en dumpant le contenu de la carte, les fichiers devaient être contigus), ni qu’il ait fallu jeter la carte (refaire une table de partition, reformater, c’est toujours possible normalement...) rv

Qui connait Tyler Cheffield 1743[modifier le code]

BONJOUR QUI PEUT ME DONNER DES INFOS SUR CETTE HOMME CAR J AI UN AMIS QUI POSSEDE UNE THEIERE EN ETAIN SIGNER TYLER CHEFFIELD 1743

SUR INTERNET, abuser de CAPITALES est l'équivalent de CRIER (pardon) dans le langage parlé. Merci de respecter la tranquillité de l'Oracle, qui préfère les questions qui lui sont murmurées à l'oreille...
Êtes-vous sur que c'est Cheffield, et pas plutôt Sheffield? et 1843 au lieu de 1743. Parce que nous avons un John Tyler de Sheffield qui fabriquait de tels objets entre 1836 et 1869 Dhatier jasons-z-en 3 décembre 2012 à 17:53 (CET)
quelques exemples (ebay)] et une idée des prix. Plus général, pour ne pas se faire une fausse idée. — Hautbois [canqueter] 3 décembre 2012 à 18:52 (CET) C’est joli et pas cher, on se laisserait tenter... rv1729 3 décembre 2012 à 20:57 (CET) … mon frère, qui s'est lancé dans la brocante depuis un moment, a une expression : « C'est d'la caill' »Hautbois [canqueter]

L'aléatoire au niveau macroscopique[modifier le code]

Bonjour. Pensez-vous que l'on puisse dire que l'aléatoire existe au niveau macroscopique Par exemple, on peut penser qu'un lancer de dé n'est que pseudo-aléatoire puisque l'on peut prévoir, si on sait dans quelles conditions et comment il a été lancé, sur quel nombre on tombera. Cependant, j'ai appris récemment que la physique quantique avait montré qu'il existait un réel aléatoire au niveau microscopique (désintégration nucléaire, position de l’électron dans une case quantique...). Pensez-vous que cela implique que l'aléatoire existe au niveau macroscopique (puisqu'il est composé de plein d'éléments microscopiques)? Merci d'avance pour vos réponses, en espérant que ma question vous semble claire :) --Icylittlething (d) 3 décembre 2012 à 21:20 (CET)

Bonjour, il vous reste à enchaîner avec la théorie du chaos : nombre de systèmes dynamiques amplifient les incertitudes microscopiques, pour peu qu’on leur en laisse le temps. Bref, le hasard est une réalité. Une remarque en passant, votre commentaire sur le lancer de dés peut se reformuler en disant qu’un tel système est du type « système déterministe avec variables non observées » ou « latentes » ou « cachées ». Ce point peut se discuter : je sais qu’on a maintenant des systèmes camera / ordinateur qui prévoient le résultat d'un lancer de dé avec quelques secondes d’avance (à partir d’images du lancer), mais si la main (même robotisée et munie de capteur très précis) agite les dés dans un gobelet (opaque) pendant un temps assez long, cela devient impossible. rv1729 4 décembre 2012 à 00:36 (CET)
J'imagine que le lancer de dés n'est pas le meilleur exemple, parce qu'on finit toujours par se demander où commence le chaos déterministe. Par exemple, le frottement des dés contre les molécules d'air finit forcément par générer des petites fluctuations aléatoires, etc.
Il existe des systèmes naturels ou artificiels qui amplifient le hasard moléculaire bien mieux que des dés. Par exemple, il existe des composants informatiques capables de générer de l'entropie à partir de fluctuations quantiques (de mémoire, ces systèmes ont été utilisés pour les tirages des lotos "rapido" ou autres). Du coup, une fluctuation quantique, et on gagne au loto (ou non), de quoi modifier sensiblement le monde macroscopique! Mais il existe des exemples tout à fait naturels, le meilleur que je connaisse étant la ségrégation des chromosomes lors de la méiose : si on a des yeux bleus ou marron, c'est directement lié à des phénomènes aléatoires liés à l'agitation des molécules d'ADN et des enzymes qui assurent la recombinaison. Après, je ne suis pas assez calé en physique pour savoir si les fluctuations moléculaires (diffusion des molécules, changements de conformation...) sont exactement la même chose que l'incertitude quantique... Arnaudus (d) 4 décembre 2012 à 08:52 (CET)
Merci de m'avoir répondu, c'est un sujet me tient à cœur :) Ce que je voulais dire, avec l'exemple du dé, c'est que je me demandais si il était possible de le prévoir (et non pas si nous pouvons ou pourrons un jour le faire) ou si au contraire c'était autant possible de savoir quel chiffre on aura que de déterminer, justement, où se trouvera un électron à un instant t, ou quand se désintégrera un atome. Et à propos de la théorie du chaos: si j'ai bien compris (peu probable :D), il s'agit de dire que les possibilités de prévoir un événement sont nulles lorsque le temps et/ou le nombre de variables à prendre en compte tende(nt) vers +oo? Si je ne me suis pas complétement planté, ceci m'amène une question: En admettant que dans notre exemple, le temps ne tend pas vers +oo, c'est sur le nombre de variables qu'il y a un doute: pensez-vous que (en ignorant un instant les problèmes que posent la physique quantique, vous m'avez déjà répondu là-dessus (encore merci d'ailleurs :) ), et en supposant donc qu'on est dans un système déterministe) le nombre de variables, est, justement, infini ou non? --Icylittlething (d) 4 décembre 2012 à 10:48 (CET)
Plusieurs points. Il ne s’agit pas de parler de la probabilité de faire une prédiction correcte, cela nous emmène trop loin ; simplement du fait qu’il y a des sytèmes dynamiques, des systèmes qui évoluent avec le temps, qui ont la propriété d’amplifier les incertitudes au fil du temps, jusqu’à pouvoir rendre sensible au niveau macroscopique les aléas microscopiques. Si on admet qu’au niveau quantique, il y a du « hasard vrai », et pas seulement des variables cachées ou observées avec une précision insuffisante, alors dans un tel système il y a du hasard vrai au niveau macroscopique également. Le meilleur exemple est sans doute donné par la météo. Un autre exemple, si les dés ne vous plaisent pas, est la machine à boules qui tire les résultats du Loto.
Le temps n’a pas besoin de tendre vers l’infini. Il suffit qu’il soit assez grand. Mathématiquement comme philosophiquement, ça n’est pas du tout la même chose. Si après quelques minutes de rotation du tambour, une incertitude d’un picomètre sur la position des boules au départ se répercute au niveau macroscopique, disons en une incertitude de 1 mm, après quelques minutes encore l’incertitude sera de plusieurs centimètres, et le tirage est bien aléatoire.
L’autre point est le nombre de variables. S’il est vrai que dans la nature le nombre de variables tend à être élevé, ça n’est pas du tout nécessaire. La suite logistique (issue de travaux de modélisation des populations animales) en donne un excellent exemple. Essayez de simuler le comportement de cette suite pour μ = 3,8 et x₀ = 0.5 ou x₀ = 0.5000001. Au bout d’un petit nombre d’itérations, vous n’avez plus du tout les mêmes valeurs. Si la vraie valeur de x₀ est tirée au hasard entre ces valeurs (petite imprécision), alors les valeurs possibles pour x₁₀₀ s’étalent entre 0 et 1 (pas uniformément, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit). rv 4 décembre 2012 à 11:33 (CET)
Voyez l'effet papillon qui suppose qu'un battement d'aile d'un papillon pourrait déclencher une tornade à l'autre bout du monde. En fait, il y a des phénomènes de régulation qui atténuent les effets qui se produisent à un niveau inférieur. Il serait théoriquement impossible de savoir comment se comporte un train formé de plusieurs wagons, car ils ont chacun un effet sur l'autre. Mais en réalité, on prévoit très bien comment se comporte un train, en appliquant les lois générales des mouvements. C'est comme pour une photo. On n'a pas besoin qu'elle ait un grain hyperfin pour qu'elle soit une bonne photo. Donc, les phénomènes quantiques, on peut les négliger habituellement et faire malgré tout des prévisions convenables. Les aléas existent au niveau macroscopique quand on n'a pas assez d'informations. Par exemple, on peut croire que les bouchons sur les routes se forment aléatoirement, quand on ne sait pas qu'il y a des accidents ou des heures de pointe. On peut croire que le score d'un bon club de handball est aléatoire, avant d'apprendre qu'il y a de la triche. On trouve souvent des raisons a postériori, ce qui implique que le hasard ne dépend pas que de la situation, mais aussi de la façon dont on la voit. Si on ferme les yeux, on se cogne aléatoirement. --Rene1596 (d) 5 décembre 2012 à 01:50 (CET)
Donc selon toi le hasard n’existe pas ? Allez vas-y René, prédis nous les résultats des tirages du loto, on te regarde. Plus sérieusement, ta position philosophique (le hasard n’est qu’une modélisation rendue nécessaire par des observations imprécises et incomplètes ; les mécanismes sous-jacents sont pleinement déterministes) remonte à Laplace ; elle est intenable aujourd’hui. rv 5 décembre 2012 à 08:53 (CET)
Exactement, quoique de des recherches nombreuses tentent tout de même de modéliser un comportement moyen qui ne colle pas trop mal avec la réalité, mais qui peut souffrir ponctuellement de gros écart :e le cas de la météo et du déplacement des dunes dans le désert sont des exemples. Mais même cette approche se trouve souvent en butte au hasard, et une modélisation moyenne n'est pas possible : volcans, tremblements de terre etc. v_atekor (d) 5 décembre 2012 à 10:47 (CET)
Bien sûr le hasard macroscopique n’est pas omniprésent. Et comme tu le dis, on peut toujours travailler en espérance : tout va très bien si la variance n’explose pas. rv 5 décembre 2012 à 11:28 (CET)
Je crois que l’idée d’un monde déterministe est effectivement intenable, mais pas plus aujourd’hui qu’à l’époque de Laplace. Les observations "quantiques" ne changent pas fondamentalement la donne, car on peut toujours aujourd’hui donner au monde une interprétation déterministe compatible avec ces observations : la théorie de Bohm. Ça nécessite certes une variable cachée globale (l’état du monde à un instant donné), mais ça reste un modèle déterministe (régi par l’équation de Schrödinger, déterministe).
En revanche, même si je pense que la science consiste à trouver les meilleurs modèles déterministes possibles du monde, je pense que le monde lui-même n’est pas déterministe, pour une autre raison : incompatibilité entre le déterminisme et la notion de libre-arbitre. Je suis convaincu, personnellement, que lorsque je prends une décision, elle n’était pas déjà prédéterminée par l’état du monde il y a mille ans, et que ce n’est pas non plus juste une question de hasard. Mais si vous ne croyez pas au libre-arbitre, alors le déterminisme reste défendable pour vous.
Grasyop 5 décembre 2012 à 13:53 (CET)
Là c’est de la métaphysique, je préfèrerais éviter. De toutes façons, le libre-arbitre, ça n’est pas non plus du hasard, c’est encore un troisième truc. Le truc avec les modèles à variables cachées, c’est que les variables cachées ne sont pas simplement non observées, elles sont vraiment inaccessibles à un moment donné, et inutilisables pour faire de la prédiction. Il n’existe pas de moyen empirique de choisir entre les deux modèles, c’est une question d’option personnelle. Si on choisit le modèle à variables cachées, alors le hasard demeure, sa définition a peut-être vaguement changé : le hasard est le dévoilement progressif de variables qui étaient cachées dans le passé. Ça colle tout à fait avec la définition de l’entropie dans les systèmes dynamiques. Pas de problème pour moi. rv1729 5 décembre 2012 à 21:37 (CET)
Désolé, trop occupé ces jours-ci, mais essentiellement je suis d’accord avec tes remarques. Et « le libre-arbitre, ça n’est pas non plus du hasard », c’est justement ce que j’ai essayé de dire : il y a ça, en plus. Grasyop 12 décembre 2012 à 14:54 (CET)

Bibliographie Yvon Gattaz[modifier le code]

Bonjour,

Yvon Gattaz est-il le père de Pierre Gattaz ? (qui répond en ce moment à Yves Calvi dans l'émission "Mots croisés").

Merci du renseignement.

Probablement. Cet article l'affirme. Dhatier jasons-z-en 4 décembre 2012 à 01:50 (CET)

Signification d'un mot ancien[modifier le code]

Bonjour les Pythies friandes de langue française !

Je cherche la signification de « margajeat ». N'existe ni dans Littré, ni dans le dico Académie 4e éd. ni dans l'Atilf ni dans Du Gange, ni dans le DMF ni dans le BDLP ni... dans le wikt ! (Arséniure, où es-tu ?) mais bien dans L’Art de bien traiter de L.S.R. (1674) qui compare les mets deFrançois Pierre de La Varenne à « des gueuseries que l’on souffriroit plus volontiers parmy les Arabes, & les margajeats que dans un climat espuré comme le nostre, ou la propreté, la delicatesse, & le bon goust font l’objet & la matiere de nos plus solides empressemens. » Je souligne, lui pas : préface, page 7.

Qui trouve la réponse ? Mort de rire Égoïté (d) 4 décembre 2012 à 17:35 (CET)

Il s'agit probablement de "Margageat" (avec un g). Pas de correspondance dans le TLFI, mais ici (ou ), une définition qui semble correspondre. Mitch-Mitch 4 décembre 2012 à 17:45 (CET)
Mort de rire J'aurais bien parié mille euros que tu trouverais, toi ! (mais j'les ai pas, donc...) Mille mercis ! Bisou Égoïté (d) 4 décembre 2012 à 18:12 (CET)
C'est presque de la flagornerie à ce stade là Mort de rire! Je suis ravi que tu sois heureuse d'être contente. Mitch-Mitch 5 décembre 2012 à 13:40 (CET)
CQui (d) Je serait partis vers d'autres Indes, avec les Maharaja --5 décembre 2012 à 15:01 (CET)

Mise à l'épreuve du corps humain et vieillissement[modifier le code]

Bonjour, il y a une question que je me pose souvent : somme toute, sur le long terme, une mise à l'épreuve (« raisonnable ») du corps humain a-t-elle un impact plutôt positif ou négatif sur le vieillissement, ou la santé en général ? La question reste bien sûr valable pour tout organisme multicellulaire.

Autrement dit, devrait-on plutôt considérer une mise à l'épreuve comme une « usure » du corps, ou plutôt comme un « entraînement » qui par réaction/défense rend le corps « meilleur » sur le long terme (en termes de santé & longévité notamment) ? Ça rejoint un peu le dicton « Tout ce qui ne te tue pas te rend plus fort »...

Une « mise à l'épreuve » en question pourrait être un effort physique (comme simplement du sport), une infection ou maladie, l'absorption d'une substance toxique, une blessure, une exposition temporaire à des conditions difficiles (température par exemple), ... Dans tout les cas, quelque chose de « raisonnable » qui induit éventuellement une phase d'affaiblissement du corps, mais avec un rétablissement par la suite (donc, pas de membre/organe ou autre perdu qui ne se régénérerait pas par exemple).

Une façon courante de voir cette question serait que tout ceci « use » petit à petit le corps, qui finit par se dégrader et qu'il faudrait donc « préserver », protéger, pour le garder en meilleure santé le plus longtemps possible... Mais en même temps il semble que de l'exercice physique régulier augmente généralement la santé et la longévité ; est-ce valable pour un exercice plus intensif, comme par exemple dans le cas d'un sportif professionnel ? Qui plus est il me semble que le vieillissement physiologique (sénescence) est aussi quelque chose de « programmé » génétiquement, et non forcément dû à l'usure progressive infligée au corps. Et les organismes vivants ne sont-ils pas généralement « prévus » pour pouvoir réagir sans compromettre leur santé à de petites agressions ? parfois même ça en devient bénéfique, cf. tout le concept du vaccin...

Voilà, toute sorte de réponse, façon différente de voir cette question, ou autre, m'intéresse beaucoup ; merci !

Cos, 4 décembre 2012 à 19:18 (CET)

je pense qu'au début de sa vie, pendant sa période de croissance (typiquement pendant l'adolescence), le corps a besoin d'épreuve pour grandir et se fortifier. mais en fin de vie, une pratique physique douce de type gymnastique, mouvement (par exemple le Tai-chi-chuan), danse ou même jardinage est ce qu'il se fait de mieux en terme de vieillissement. pour moi, tout dépend donc de l'âge où l'on se trouve dans la vie.--Moulins (d) 4 décembre 2012 à 22:22 (CET)
CQui (d) Une mise à l'épreuve dépend de l'âge, un effort violent pour une personne âgée est un effort faible pour un sportif en plein force de l'âge... Egalement, j'entendais hier dans un reportage télé que prendre un vaccin pour une morsure de serpent alors que le venin n'avait pas été injecté pouvait faire autant de dommage que le venin. Il n'y a pas de réponse parfaite. --5 décembre 2012 à 14:49 (CET)
Juste un point de détail, en passant, mais l'expression « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort » n'est, à ma connaissance, pas tout à fait un dicton (à moins qu'il ne soit en train de le devenir) mais une phrase inspirée de Nietzsche dans le Crépuscule des Idoles. Cdt. --JoleK (d) 6 décembre 2012 à 11:49 (CET)

peut-être un article intéressant pour vous : Les excès de sport raccourcissent l’espérance de vie sur Carevox--88.160.13.244 (d) 7 décembre 2012 à 22:37 (CET)

Où trouver une plume d'aigle ?[modifier le code]

Tête d'aigle

bonjour les Pythies, j'aimerai savoir où est-ce que l'on a le plus de chance de trouver une plume d'aigle, en France et/ou en Europe. Par avance, merci, --Moulins (d) 4 décembre 2012 à 20:32 (CET)

... là où il y en a, mais cela ne doit pas être facile à trouver. Notre article Aquila_(genre) comporte des cartes de répartition qui pourront vous aider. Également, notre article Aigle vous liste les différentes espèces qualifiées du nom d'aigle; en cliquant sur chacun, vous connaitrez leurs lieux de vie. Dhatier jasons-z-en 4 décembre 2012 à 20:39 (CET)
Je ne vous conseille pas cette prospection dans le milieu naturel, les aigles sont des espèces protégées sensibles au dérangement et vous risquez un procès-verbal pour perturbation intentionnelle lors de votre recherche de plumes, si vous êtes à proximité du nid art L411-1 CE ; de plus les périmètres éloignés sont parfois protégés par les arrêtés préfectoraux de protection de biotope. Même la détention des plumes pourrait éventuellement vous valoir des ennuis (la plume est une partie d'une espèce protégée dont la détention est interdite).--jean-louis venet (d) 4 décembre 2012 à 22:25 (CET)
merci du conseil, mais je ne souhaite pas déranger ces animaux, encore moins les mutiler. et je ne crois pas qu'il soit interdit de ramasser ou de posséder une plume d'aigle. par exemple, la députée canadienne Nycole Turmel en possède [2].--Moulins (d) 4 décembre 2012 à 23:22 (CET)
Si, c'est interdit, sauf si vous êtes amérindien. Mais on peut acheter des plumes plus ou moins légalement sur des sites de commerce en ligne, avec le gros risque d'avoir une plume de dindon taillée et peinte. Bertrouf 5 décembre 2012 à 02:30 (CET)
Le plus simple est de s'adresser directement aux fauconniers qui en ramassent régulièrement dans leurs cages. Par exemple au Château des Milandes, en Dordogne (http://www.milandes.com/site.php), où un spectacle est donné pendant toute la saison estivale, j'ai ainsi obtenu une plume de pygargue (de celui-ci - en fait celle-ci, c'est une belle jeune fille de 21 ans) Cobra Bubbles Dire et médire 5 décembre 2012 à 10:09 (CET)
Tu pourrais prendre la plume en photo ? Impossible d'en trouver une belle et entière sur Commons. Bertrouf 6 décembre 2012 à 09:52 (CET)
ben non, je l'ai donné à un ami qui, justement, cherchait une plume d'aigle... Cobra Bubbles Dire et médire 6 décembre 2012 à 20:27 (CET)
Ou alors, pour une grande plume : l’aigle de Meaux. Morburre (d) 6 décembre 2012 à 14:03 (CET)

Hommes les plus grands du monde[modifier le code]

bonjour, je ne trouve pas dans votre liste des hommes les plus grands du monde , EDDIE CARMEL ? est-ce un oubli de votre part?

Certainement un oubli, oui, si on en croit l'article anglais en:Eddie Carmel. Mais pas de ma part, je n'ai rien a voir avec la rédaction de cet article Liste des hommes les plus grands du monde. (Si vous voulez tout savoir, j'ai créé l'article Edward Niño Hernández, mais rien sur les grands). Si vous avez envie d'ajouter l'info, nous vous en prions. Vous pouvez-même créer l'article Eddie Carmel, et quelqu'un fera l'interwiki. Comme dit le bandeau : n'hésitez pas. Bertrouf 5 décembre 2012 à 02:26 (CET)
Il n'y avait plus assez de place.--Doalex (d) 5 décembre 2012 à 10:30 (CET) Je sors mais il fait froid.

Le Mec dans Sœur Marie-Thérèse des Batignolles[modifier le code]

Yoh! Je suis en train d'analyser la fantastique Sœur Marie-Thérèse des Batignolles (pour la WP allemande). Dans les dessins de Maëster se chachent plein de choses et je m'apperçois d'un homme qui est là assez souvent. C'est qui? Merci 62.241.105.170 (d) 5 décembre 2012 à 11:24 (CET)

Ca serait pas léandri : photos images google - Avatar 5 décembre 2012 à 11:30 (CET)
C'est qui, ce Maëster, d'abord ? Maëster ? Ich weiß nietsch…
Je pense que c’est Maëster. Un autoportrait plus récent, sans moustache : http://maester.over-blog.com/article-5918628.html Non tu dois avoir raison... rv 5 décembre 2012 à 11:33 (CET)
Probable que ce soit une caricature de Bruno Léandri, tu peux voir sa trombine sur cette page de recherche images, avec quelques caricatures de lui par Solé, Edika et d'autres, où la moustache; les lunettes et les cheveux longs signent le personnage. -O.--M.--H.- 5 décembre 2012 à 13:19 (CET)
Confirmed et là l'ensemble en réalité. Merci! Case closed. 62.241.105.170 (d) 5 décembre 2012 à 13:39 (CET)
C’est bien un autoportrait de Maëster, j’affirme. Morburre (d) 5 décembre 2012 à 13:46 (CET)
Euh, t'es sûr Morburre ? Maëster n'a pas de moustaches : un autoportrait par ici.--JoleK (d) 5 décembre 2012 à 14:25 (CET)
Moi non plus je n’ai pas de moustaches. N’empêche, j’en ai eu. Et lui aussi, il y a longtemps. On est plus tout jeune, hélas. Morburre (d) 5 décembre 2012 à 14:32 (CET)
Ah bravo Jolek ! Un lien vers une page qui modifie la fenêtre du navigateur, c'est pas terrible... Et sinon, Morburre, il y a deux problèmes à ta suggestion : Maëster n'a pas non plus les cheveux longs (ça aussi ça peut changer) mais surtout ne porte pas de lunettes, bref difficile d'imaginer que, ne portant pas la moustache, ni les cheveux longs, ni des lunettes, il ferait sa propre caricature avec tous ces attributs. -O.--M.--H.- 5 décembre 2012 à 14:48 (CET)
Ah, je ne savais pas que ça posait problème. Je vais tâcher de m'en souvenir. --JoleK (d) 5 décembre 2012 à 15:57 (CET)
Maëster avec lunettes, moustache et queue-de-cheval .? + grain de beauté (2ième image) ? Mais OUI! Le grain de beauté !!62.241.105.170 (d) 5 décembre 2012 à 14:53 (CET)
Pour dessiner, on peut compter sur les accessoires (le poil, les lunettes) mais ça varie dans le temps ; pour mieux dessiner, il y a tout le reste : la configuration du visage, nez, menton, zyeux, etc. Morburre (d) 5 décembre 2012 à 15:09 (CET)
Je lisais Fluide à l’époque de ces bédés, et j’en avais retenu que Maëster se dessinait ainsi (également dans Athanagor Wurlittzer il me semble). Avatar m’a collé un doute, je me suis dit que pendant toutes ces années j’avais confondu Maëster et Léandri... et puis non. Merci Morburre de m’avoir redonné foi en moi. rv1729 5 décembre 2012 à 21:31 (CET)
Ok, convaincu, autocaricature basée sur un Maëster plus jeune, d'avant la célébrité... -O.--M.--H.- 6 décembre 2012 à 03:17 (CET)
Allez en paix, et ne péchez plus. Morburre (d) 6 décembre 2012 à 07:53 (CET)
… amen ! — Hautbois [canqueter]

Photo de l'ouverture des Jeux olympiques de 1936 : Coubertin à la suite d'Hitler ?[modifier le code]

Coubertin et la "Führer" des JO de 1936 ?

Salut les pythies. Pouvez-vous me dire si Coubertin est présent sur cette photo ? S'il est connu que Coubertin a apporté son soutien aux JO de 1936 et à Hitler par la même occasion, et qu'il était bien présent à Berlin, je n'ai pas trouvé de certitude quant à sa présence sur cette image de la cérémonie d'ouverture. Trois officiels du comité olympique sont identifiés aux côtés d'Hitler mais Coubertin n'ayant plus de fonction organisationnelle, depuis 1925, dans l'organigramme du CIO, dont il ne semble plus qu'être membre ou président honoraire, il n'est pas dit qu'il était, dès lors, tenu de défiler à la suite d'Hitler, bien qu'il soit tout à fait possible qu'il l'ait tout de même fait, vu son implication dans ces jeux. Donc, si quelqu'un peut infirmer ou confirmer sa présence sur cette image (et éventuellement lui attribuer une place précise), qu'il en soit d'avance remercié. --JoleK (d) 5 décembre 2012 à 13:53 (CET)

Peu probable: "1925 verkündete Coubertin vor dem Olympischen Komitee seinen Rücktritt als Generalsekretär. Es wurde gemunkelt, dass er die finanziellen Mittel für seine Aufgaben nicht mehr aufbringen konnte. Seine offizielle Begründung war, dass er zurücktreten wollte, bevor er zu alt werde und seine geistigen Fähigkeiten nachlassen würden. Er trat nun nicht mehr offiziell auf, wurde jedoch Ehrenpräsident der Olympischen Spiele auf Lebenszeit. 1937 starb Coubertin in Genf. Sein Herz ruht in einer Marmorsäule in Olympia." 62.241.105.170 (d) 5 décembre 2012 à 15:03 (CET)
Merci pour ce début de réponse mais puis-je avoir la traduction de cette phrase (j'ai de vagues notions d'allemand mais elles sont loin) et éventuellement la source, des fois que ce soit utile à l'article ? D'autre part, Hitler tenait beaucoup à mettre Coubertin en avant, qui avait, je le rappelle, une fonction honorifique, donc il est possible qu'il ait tout de même défilé ce jour là. --JoleK (d) 5 décembre 2012 à 15:53 (CET)
En 1925 Coubertin annonce au comité olympique son retrait de la fonction de Secrétaire général. Des bruits courraient, disant qu'il n'arrivait plus à réunir les moyens financiers pour cette tâche. Sa justification officielle était qu'il voulait se retirer, avant qu'il ne devienne trop vieux et que ses capacités mentales ne déclinent. Il n'est alors plus apparu officiellement, mais est devenu président d'honneur à vie des jeux olympiques. En 1937, Coubertin décède à Genève. Son coeur repose dans une colonne de marbre à Olympie. Mitch-Mitch 5 décembre 2012 à 17:12 (CET) Danke sehr. --JoleK (d) 5 décembre 2012 à 17:26 (CET)
Non il n'était pas sur place en août 1936, car malade et affaibli, il mourra l'année suivante, mais il aurait pu y figurer, un message de lui-même sera radiodiffusé cependant, concernant l'inauguration avec hommage et remerciements au gouvernement et au peuple allemand pour la préparation des jeux Vidéo Ina.--Doalex (d) 5 décembre 2012 à 17:55 (CET)
Ach so. Il n'était pas présent en 36, j'étais persuadé du contraire. Voilà qui règle ma question. Merci beaucoup. --JoleK (d) 5 décembre 2012 à 18:14 (CET). C'est étrange parce que de nombreuses sources (voir ici, p. 22 par exemple) parlent d'un discours de clôture des jeux sans qu'il soit jamais précisé qu'il était éventuellement radiodiffusé voire non-prononcé --JoleK (d) 5 décembre 2012 à 18:17 (CET)
C'est bien là toute la question et une partie de la réponse peut se trouver tout simplement ici dans la référence de bas de page .--Doalex (d) 5 décembre 2012 à 19:55 (CET)
On peut intituler sa prose Discours de clôture .... comme un titre et n'en révéler le contenu qu'à quelques proches lors d'un dîner, (de cérémonie de clôture évidemment !) et en publier l'intégralité par la suite.--Doalex (d) 5 décembre 2012 à 20:03 (CET)

Petit papa Noël[modifier le code]

Bonjour,
Oracle, Ô grand Oracle, puits de science et de sagesse, sauras-tu me dire pourquoi "c'est un peu à cause de moi" si le petit papa Noël va "avoir très froid" ? Qu'ai-je donc à me reprocher ? 212.180.5.197 (d) 5 décembre 2012 à 14:35 (CET)
Bonjour. Le Père Noël va avoir très froid car si Noël n'existait pas, il n'aurait pas à devoir sortir durant la nuit du 24 au 25 décembre Clin d'œil (enfin cela vaut surtout pour l'hémisphère nord ^^) Cdlt, --Floflo (d) 5 décembre 2012 à 14:41 (CET)
Il faut bien culpabiliser un peu les enfants qui sont gâtés ce jour là. Sourire --JoleK (d) 5 décembre 2012 à 16:09 (CET)
Oui, enfin... C'est surtout à cause de tous ces enfants qu'il va devoir sortir dans le froid. C'est pas tellement la faute à Noël. Mitch-Mitch 5 décembre 2012 à 16:22 (CET)
Noël ? Le ou laquelle ? Clin d'œil Égoïté (d) 6 décembre 2012 à 02:17 (CET) qui va, ok, faire dodo...

Solutions agricultures[modifier le code]

Bonjour cher Oracle je souhaiterais avoir quelques informations. J'ai fait des recherches sur l'hybridation et les OGM et je me demandais si on pourrait envisager des méthodes de substitution (manipulation des plantes) de ces deux grandes techniques de production. Je vous remercie par avance. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Rozana32 (discuter), le 5 décembre 2012 à 16:21‎.

D'autres sauront vous en dire plus sur la question mais comme je me suis un peu penché dessus récemment, je vous réponds : vous pouvez déjà aller regarder du côté de l'article Culture sélective des plantes. Il y a notamment la sélection massale pratiquée longtemps avant l'hybridation. Sinon, je peux éventuellement vous conseiller la lecture de ce passage tiré de l'ouvrage Sciences, chercheurs et agriculture:Pour une histoire de la recherche agronomique par Christophe Bonneuil, Gilles Denis, Editions L'Harmattan, 2008, qui a l'air d'avoir un point de vue équilibré sur la question des alternatives au maïs hybride en lien avec le système de production. Cordialement. --JoleK (d) 5 décembre 2012 à 16:41 (CET)
Je pense qu'il faut préciser la question : substitution à ces méthodes dans quel but ? v_atekor (d) 5 décembre 2012 à 16:42 (CET)
Voir cette question posée par la même personne Wikipédia:Oracle/semaine 47 2012#Hybridation des plantes, vous (les pythies) y trouverez certainement des éléments de réponse compte tenu de la longueur des interventions.--Doalex (d) 5 décembre 2012 à 18:19 (CET)

Auguste Le Breton et le verlan[modifier le code]

Dans l'article Auguste Le Breton, il y a un extrait du Du rififi chez les hommes. On y lit :

« Pour que les caves qui les serraient de trop près n'entravent pas, elle ajouta en verlen :... »

C'est le rédacteur de l'article qui a fait une faute de frappe, ou Le Breton qui utilise une variante personnelle de verlan ? --Serged/ 6 décembre 2012 à 10:22 (CET)

Ce n'est pas une erreur du rédacteur de l'article, sinon même si ce mot "verlen" semble très rare il a du être utilisé car est au moins aussi logique que "verlan" et notre article indique que cette pratique existe au moins depuis le Moyen-Age, même si elle semble surtout popularisée sous ce mot "verlan" depuis les 1970's. --Epsilon0 ε0 6 décembre 2012 à 12:00 (CET)
Ce qui m'étonne c'est que le TLFI atteste le mot « verlan » seulement depuis 1968, comme inversion de « (à) l'envers ». Mais comme il me semble bien aussi que cela se pratique depuis plus longtemps (voir par exemple l'argot des bouchers, le louchébem, au milieu du XIXème siècle) il est donc possible que l’orthographe, avant les années 70, était bien « verlen », le verlan de « l'envers ». --JoleK (d) 6 décembre 2012 à 12:34 (CET)

C'est moi qui ai rédigé, sur l'article Auguste Le Breton, qui écrivait bien verlen. J'ai rédigé, d'après l'édition originale du Rififi Mike Coppolano (d) 6 décembre 2012 à 13:57 (CET) Add : Miriam Nieser, Le verlan, règles et usage, Studienarbeit aus dem Jahr 2005 im Fachbereich Romanistik - Französisch - Linguistik, Philipps-Universität Marburg, Quellen im Literaturverzeichnis, éditeur Grin-Verlag 2007 p. 3 Auparavant le verlan s'écrivait verlen. C'est Auguste Le Breton qui a introduit ce terme et qui, le premier s'est servi de la métathèse en littérature + Métathèse (linguistique)

Merci Mike de cette précision ! Tu pourrais rajouter une petite note dans l'article, pour éviter que des lecteurs croient que c'est une faute de ta part ! --Serged/ 6 décembre 2012 à 14:47 (CET)
Déjà Fait ! Mike Coppolano (d) 6 décembre 2012 à 14:51 (CET)

Quartz en résonance parallèle.[modifier le code]

Bonjour, Suite à la lecture de cette page : Oscillateur quartz , je voudrais vous poser une question: pour quelle raison la résonance parallèle concerne les fréquences < 30 MHZ et la résonance série les fréquences > 30 MHz. Est-ce un choix ? Une contrainte ? Et si oui, est-elle liée à la nature du quartz ou bien à la celle des circuits oscillateurs associés ? Merci pour la réponse.

Cordialement — Le message qui précède, non signé, a été déposé par ‎90.45.189.231 (discuter).

Salut. Dans ce document PDF on peut lire ceci : « Lorsqu'un quartz est placé dans un circuit oscillateur, celui-ci ramène une capacité parasite qui, dans le cas où l'on utilise la résonance parallèle, s'ajoute à la capacité C0 et tend à diminuer la fréquence des oscillations ». C'est donc un choix qui exploite une contrainte, ou une contrainte qui guide un choix. -O.--M.--H.- 7 décembre 2012 à 17:36 (CET)

Désistement de demande d'asile pour obtention d'un titre de séjour[modifier le code]

Bonjour,

On raconte qu'en France, quand des demandeurs d'asile déposent, parallèlement, une demande de titre de séjour pour raison médicale [3] ou parfois pour d'autres motifs, des préfectures françaises exigent que le demandeur se désiste de sa demande d'asile pour que sa demande de titre de séjour soit instruite. Quelle serait la raison de cette exigence ?

Merci. Apokrif (d) 7 décembre 2012 à 18:44 (CET)

Salut. Qui raconte ça ? Tu as des sources ? -O.--M.--H.- 7 décembre 2012 à 18:53 (CET)
Pour le motif médical, j'ai donné le lien; pour les autres motifs, je sais[réf. insuffisante] que des demandeurs d'asile l'ont affirmé (et ma question a été retweetée par la CIMADE, donc elle doit sembler fondée). Apokrif (d) 7 décembre 2012 à 19:01 (CET)

demandez à amnesty international qui pourront certainement vous renseigner.--88.160.13.244 (d) 7 décembre 2012 à 22:43 (CET)

+ [4] Apokrif (discuter) 20 mars 2016 à 22:00 (CET)
D'après ta source, ce n'est pas légal. Et renoncer à sa demande d'asile, c'est renoncer aux droits qui vont avec le temps de l'instruction de la demande : notamment celui au séjour. Encore faut-il en être informé. Tu peux aller voir du côté de France Terre d'Asile ou du Gisti aussi. Sur l'application aléatoire du droit des étrangers en préfecture, voir ce rapport bien documenté (et en Creative Commons Clin d'œil). --JoleK (d) 8 décembre 2012 à 04:36 (CET)
Merci, mais ma question portait sur les raisons de cette exigence, et non sur sa légalité ou son opportunité (à l'instinct, je miserais sur un système informatique qui ne pourrait pas gérer deux types de demandes en même temps, mais je n'en sais rien). Apokrif (d) 8 décembre 2012 à 23:08 (CET)
"ce rapport": lequel ? Il y a plein de choses sur le site en lien. Apokrif (d) 8 décembre 2012 à 23:11 (CET)
C'est bien le rapport, vers lequel je t'ai renvoyé mais la mise en page laisse effectivement un peu à désirer. Il faut aller voir du côté de l'introduction pour mieux en comprendre l'organisation (par ici tu as une analyse générale des pratiques préfectorales, si ça t'intéresse, notamment leur grande autonomie, introduisant des pratiques à géométrie variable). Sur la raison, j'aurai tendance à considérer qu'il y a une volonté de pousser certains demandeurs à abandonner les droits qui accompagnent toute demande d'asile le temps de l'instruction de la demande (ces droits ne sont pas les mêmes dans le cas d'une demande de régularisation, où l'on est notamment expulsable, voir les nombreuses arrestations aux guichets des préfectures suivies d'expulsions, ces dernières années). Un demandeur d'asile aura droit au séjour, donc sera non-expulsable, comme je l'ai déjà évoqué mais il aura également droit à l'allocation temporaire d'attente de 11 euros par jour ainsi que le droit à demander un logement (rarement honoré vu la pénurie de solutions d'hébergement). Par les temps d'économie que nous vivons ainsi que les politiques restrictives en matière migratoire (d'après Eurostat, en France en 2011, il y a eu 76 765 demandes d'asile mais seulement 10 740 décisions positives), et également les pratiques préfectorales qui ne respectent pas toujours le droit des étrangers, sans parler du manque de moyens humains des institutions ayant à traiter ces questions, il n'y aurait malheureusement rien d'étonnant à vouloir diminuer le nombre de demandes d'asile. --JoleK (d) 9 décembre 2012 à 18:22 (CET)
Pour l'asile et la préfecture, voir aussi: [5] [6] [7] [8] Apokrif (d) 10 décembre 2012 à 16:58 (CET)
Ama, pour que la demande de titre de séjour pour raisons médicales puisse être instruite complètement, il faut contacter les autorités du pays du demandeur pour connaitre la réalité de la possibilité de soins dans ce pays. Mais lorsqu'une demande d'asile est formée, on s'abstient de contacter ces autorités pour des raisons aisément compréhensibles. Donc mécaniquement la demande de titre pour motif médicale serait bloquée tant que la demande d'asile serait pendante. Une explication plausible. Apollon (d) 12 décembre 2012 à 00:19 (CET)
Je n'ai jamais entendu dire qu'on contactait le pays d'origine pour avoir des infos sur un traitement, mais ce n'est pas impossible. Cependant, dans ce cas, on n'aurait pas besoin de fournir à ce pays l'identité du demandeur, il suffirait de poser des questions sur la prise en charge de telle maladie, sans préciser qui en souffre. Apokrif (d) 16 décembre 2012 à 23:08 (CET)
  • Dans le projet de loi en cours: « Introduction d’une règle prévoyant que tout demandeur d’asile est informé qu’il peut solliciter un titre de séjour sur un autre fondement pendant l’instruction de sa demande, afin de paralléliser les procédures d’asile et d’examen de titre. Si la demande d’asile est rejetée et qu’une mesure d’éloignement est notifiée, la possibilité de déposer une demande de titre de séjour pour un autre motif est subordonnée à l’existence de circonstances nouvelles. » adresse bloquée par le détecteur de spam: https://t.co/tVbDNA7Dhu. Apokrif (discuter) 11 janvier 2018 à 23:14 (CET)

Pourquoi "à la Mancelle" ?[modifier le code]

Bonsoir. Je me demande à quoi se réfère l'expression "à la Mancelle" au XVIIIe s. Marin donne une recette de perdrix à la Mancelle page 159 (et, hormis le bouillon et les sauces, je pense que c'est la seule recette de son abrégé). Rien à voir avec Mancelle me semble-t-il. Ni avec la Mancelle - trop tard). Peut-être avec Le Mans mais cela ne m'aide pas. Cela ne ressemble pas à ce type de préparation non plus. Donc ? Amclt, Égoïté (d) 7 décembre 2012 à 23:36 (CET)

Salut Égoïté, ben oui, parce que ça se fait ainsi au Mans, voir sur cette page une liste de recettes « du Mans » ou « à la mancelle ». Il semble que ça ne se réfère pas à une préparation particulière mais que telle recette (rouelle de veau, pigeon, poularde...) se fait de telle manière au Mans et alentour. -O.--M.--H.- 8 décembre 2012 à 03:45 (CET)

Une question perturbante sur notre société[modifier le code]

Bien le bonsoir à vous,

Je suis étudiant en Neurosciences Cognitives (branche plus cérébrale et scientifique de la Psychologie). Mon apprentissage et le savoir qui m'a été transmis m'ont permis de me questionner sur l'apport non-négligeable, et récent de ces quelques dernières dizaines d'années, des Neurosciences sur notre société. C'est, je crois, dans le domaine de la communication que ceci est le plus marquant. L'émergence des "téléphones intelligents" capables de comprendre et de réagir aux demandes de l'utilisateur nécessite, à coup sûr, une compréhension poussée des désirs et intentions humaines, pour laquelle l'explosion des neurosciences aura sans aucun doute été un atout considérable. Car ce sont bien les temps de latence de certaines zones du cerveau humain, les relations parfois étranges existant entre différents éléments cérébraux : comme la couleur et certains comportements (par exemple le rouge utilisé par des enseignes de restauration qui suscite la faim chez l'individu), comme certains sons, certains odeurs, qui agissent comme des "tampons"(pardonnez moi l'expression), au niveau cérébral, qui sont mesurés. Toutes ces choses échappent totalement au sujet qui ne peut être conscient d'une manipulation qu'il ne voit ni ne connaît pas.

La publicité me paraît, aujourd'hui, avoir acquis une expertise en neurosciences tout à fait exceptionnelle dans le sens où il suffit de regarder une publicité pour un café lambda avec un peu d'attention pour repérer de nombreux éléments visuels, auditifs, capables de susciter le désir et l'attirance de l'homme. Ce n'est cependant pas ici que je voie un problème, mais plutôt dans le fait que la publicité, qui envahit notre quotidien de plus en plus, ne paraît plus se contenter de susciter le désir, mais aussi d'agir dans les comportements, dans la mémoire de chacun, en modifiant les représentations sociales communément admises (définissant un idéal familial, corporel, finalement un idéal de vie la plupart du temps inaccessible afin de le combler/ou de tenter de l'atteindre par la consommation): Cela me permet d'approcher ma question...

Car depuis plusieurs jours je cherche en vain des pistes de réflexion sur un sujet qui me préoccupe. Y a t-il un lien entre l'installation de la publicité dans notre quotidien et l'explosion du nombre de dépressions, de TCA (anorexie et boulimie) et autres troubles psychiques? De plus, bien que de nombreux gouvernements aient mis en garde les population de façon implicite contre la publicité en ôtant des écrans de télévision les publicités sur le tabac et l'alcool, je ne parviens à trouver aucune étude concernant l'impact de la publicité sur le fonctionnement cérébral, sur le bien-être de l'individu, sur le développement psychique de l'enfant...

Je m'excuse pour la longueur de la question mais elle n'était pas si facile que ça à amener.

Arthur Monceau. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 85.68.10.89 (discuter), le 8 décembre 2012 à 01:08‎ (CET).

Bonjour. Voir aussi Neuromarketing. Dans un domaine approchant, on a 'Surcharge informationnelle' (plus développée en anglais). -- Xofc [me contacter] 8 décembre 2012 à 10:52 (CET)
A mon humble avis, il n'y a pas "la" publicité, mais "des" publicités, et pas non plus "un" public, mais "des" publics. Par exemple moi, quand je vois une pub stupide, ça me rend méchant et je boycotte immédiatement le produit vanté par mesure de représailles. Oblomov2 (d) 8 décembre 2012 à 12:11 (CET)
Plus inquiétant encore, àmha aussi, le fonctionnement cérébral des publicistes créateurs de publicité, ceci dit la question n'en est pas une, mais elle contient des sujets de réflexion abordés sur le web, le reste c'est du TI.--Doalex (d) 8 décembre 2012 à 14:06 (CET)
Tout le monde se croit imperméable à la publicité, comme à l’hypnose (que j’évoquais récemment ici). C’est vrai pour la plus grande partie, mais tout le monde a un point faible, une envie, un rêve qui ne demande qu’à être titillé par une pub convaincante. Le rendement de la pub est extrêmemnt faible (rapport entre personnes touchées et acheteurs) alors que la pub paraît globalement agressive et envahissante, ce qu’elle est par définition puisque c’est ce qu’on lui demande : être vue et entendue. Donc les effets de la pub doivent être à peu près les mêmes sur le comportement psychique en général que sur le comportement consommateur : un tout petit pourcentage. De toutes façons la publicité a toujours existé, à commencer par le marchand de pommes qui les astique pour les faire briller. Et la pub use, et fabrique des mythologies. Si rationaliste soit-il, l’homme est un animal mythologique, il a besoin d’images et d’histoires :de contes de fées autrefois, et aujourd’hui de contes de fées aussi, mais qui s’appellent autrement. La publicité est devenue très technique, elle a perdu énormément de sa créativité brouillonne et bon enfant pour appliquer des recettes et des technologies. Rien que pour les pubs télévisées, comptez les spots où le monde est devenu un écran tactile, ou des doigts font glisser et disparaître des objets (qui ne rêve pas de ça ?). J’étais parti pour une revue des clichés de la pub, mais ça va comme ça (faudrait le faire un jour). Enfin, ne confondez pas les annonceurs (ceux qui ont besoin de n’importe quoi, y compris de la pub, pour vendre leurs produits, les publicitaires (pas publicistes) qui font la publicité parce qu’ils sont payés pour, et les diffuseurs (presse, radio, télé, afficheurs) qui transmettent au public. Morburre (d) 9 décembre 2012 à 09:59 (CET)
Merci Morburre pour la rectification, pan sur le bec comme on dit dans un journal qui vit sans publicité, c'est l'effet hypnotique d'un mot tellement entendu sous sa forme incorrecte, et jamais, je l'avoue, je n'ai songé à vérifier si le sens était le bon.--Doalex (d) 9 décembre 2012 à 12:02 (CET)
<Mode aigri>L'anorexie est un luxe de pays riches, il n'y en a pas en Éthiopie.</Mode aigri>
Sinon, pour être plus constructif, il ne faut pas voir de lien entre deux conséquences distinctes d'une même cause. Comme disait Pierre Barthélémy, les pays riches ont plus de publicité et aussi plus de boulimiques (et aussi plus de tueurs en série, et aussi plus de contrôles techniques, et aussi plus de ventes de sapins de noël, et aussi plus de...) Bertrouf 11 décembre 2012 à 03:29 (CET)
« La publicité envahit notre quotidien de plus en plus » : des références sur cette affirmation qui est devenue, depuis très longtemps, un lieu commun ? À la télévision (sur les chaînes publiques françaises en tout cas) le temps a été limité. Au cinéma, je n’y vais pas souvent mais j’en vois beaucoup moins qu’avant. L’affichage est très sévèrement règlementé, tant en ville qu’en rase campagne, et l’affichage « sauvage » a de moins en moins de possibilités. La presse n’a pas l’air de progresser (ou de régresser, si vous préférez) beaucoup. Reste les maillots des joueurs de foot (cela a-t-il des répercussions sur le niveau mental des supporters, c’est une chose que je n’évoquerai même pas) et les fringues (difficile de s’habiller sans se transformer en enseigne ambulante). Morburre (d) 11 décembre 2012 à 16:56 (CET)
Tu n'as pas tort de dire que la réglementation a évolué. Néanmoins, elle n'est pour autant pas toujours respectée en ce qui concerne l'affichage urbain (à Lille, par exemple seuls 20% des panneaux illégaux étaient supprimés). Et dans pas mal de grande villes, le système Decaux a consisté à mettre les vélos en libre-service pour un coût réduit pour les municipalités en échange de nouveaux panneaux publicitaires, éclairés en permanence à Paris. Et dans le métro parisien, de nouveaux panneaux ont récemment fait leur arrivée, avec des images animées et une caméra pour observer les réactions de l'éventuel chaland. Je crois savoir que les abribus vont suivre. Et il me semble que les courriers publicitaires, SMS et appels commerciaux, sans parler du spam, ont fortement augmenté ces dernières années. Dans un autre genre, un directeur de camping m'a raconté qu'il était incité à faire de la pub, notamment en affichage urbain, à travers des abattements fiscaux ou des subsides, il doit en être de même dans d'autres professions commerciales. Bon tout cela reste difficilement quantifiable mais je n'ai pas l'impression d'un recul. --JoleK (d) 11 décembre 2012 à 19:06 (CET)
Mon âge avancé m’a fait oublier internet et le télémarketing sous toutes ses formes. Évidemment toutes les législations et restrictions suscitent la créativité, au moins pour tourner la difficulté. Plus il y a de lois, plus il y a de possibilités de les contourner. Mais globalement, j’ai le net sentiment que le maximum de l’« invasion » publicitaire a été atteint (en gros) dans les années 70. Disons que depuis, comme le dit notre questionneur, la pub a progressé en technicité. Morburre (d) 12 décembre 2012 à 07:46 (CET)
Pour recadrer la question, sur l'exemple de l'anorexie due éventuellement aux conséquences d'une publicité centrée sur la minceur, rien que pour ce type de TCA nous avons des articles bien différents, car l'anorexie existe depuis longtemps, voir donc Anorexie et Anorexie mentale et les causes autres , déficiences ou carences héréditaires découvertes en même temps que les peptides, et à la suite les neuropeptides (non neuro-transmetteurs) et particulièrement le Neuropeptide Y, ce ne sont que quelques exemples qui diminuent les probabilités de l'influence des messages publicitaires en général je dénonce la bêtise du contenu et de sa forme, la répétition à en vomir (anorexie ? Sourire), le seul apport négatif de la télévision c'est d'en faire des tonnes sur des sujets liés à des pathologies rares (voir les pourcentages) et de mettre en scène ce qu'attendent les gens, comme souvent, le spectaculaire et le voyeurisme.--Doalex (d) 13 décembre 2012 à 10:50 (CET)

Bonsoir, merci beaucoup à tous pour vos réponses constructives et désolé pour mon temps de latence de réponse. Tout cela est vrai. Néanmoins ce qui me permet de m'interroger sur un lien éventuel entre publicité et mauvaise santé mentale, ce sont des exemples que j'ai pu lire, comme celui-ci, écrit par un docteur es philosophie (j'éviterai de citer le livre, cela pourrait être vu comme de la publicité =p ) : "Et comme d'habitude, sous prétexte de nous vendre du bonheur, on nous rend malheureux : en étalant ces images de voyages, de vacances et d'ailleurs dans les couloirs du métro ou sur les affiches 4 par 3 le long des trottoirs, on cherche à montrer à tous les passants que leur cadre de vie est triste, leur existence laborieuse, monotone, pénible et misérable, bref, que la vraie vie est ailleurs. Ce sont ces pubs, ces campagnes et ces affiches qui nous rendent malheureux, en nous faisant croire et sentir qu'on ne doit absolument pas se satisfaire de la vie telle qu'elle est. François Brune le dit mieux que personne : "le pire ennui du métro est qu'on n'échappe pas au club méditerranée" ".(Gilles Vervisch). Comment trouver un équilibre mental lorsque des annonceurs nous poussent à l'insatisfaction permanente? =s C'est du moins ce que je ressens en tant qu'individu constamment soumis à la publicité... Arthur Monceau.

Bonjour Arthur. Le meilleur moyen de lutter contre le malaise engendré par la publicité, c'est : 1# être bien dans ses baskets 2# apprendre à décrypter les astuces marketing des créateurs. Certaines sont tissés de fil blanc, d'autres jouent sur des codes implicites. Une fois assimilé, on ne s'en formalise plus autant. Bertrouf 24 décembre 2012 à 02:48 (CET)

Origine d'un confusion Hergètes Ilergetes Il = H[modifier le code]

Bonjour une recherche sur le terme Hergètes m'a fait découvrir une confusion sur Google livres due à la lecture fautive H pour I l (L minuscule) , ce qui fait que l'on trouve en effet des occurrences pour une recherche Hergètes, mais en allant lire le texte trouvé on lit Ilergetes (peuple de l'Ibérie). Il y a une mention écrite Hergète dans l'article de Saliou Ndiya, « Le recours aux otages à Rome sous la République », Dialogues d'histoire ancienne, n°21-1/1995 ..., Volume 21 ; Volumes 569 à 596, p. 158, note 35. Sauriez-vous si l'on retrouve plus tôt cette confusion qui semble provenir d'une mauvaise lecture numérisée ? Merci Philippe Nusbaumer (d) 8 décembre 2012 à 10:21 (CET)

En seconde lecture, je vois plus simple encore il faut lire i-l-e-r-g-e-t-e et ce, pour le nom commun, comme par exemple le peuple ilergete, si on veut nommer une tribu on va écrire avec une majuscule au début du mot comme un nom propre, puisque pas de frontières mais un lieu d'implantation d'origine, ce qui donne Ilergetes ou ILERGETES.--Doalex (d) 8 décembre 2012 à 10:49 (CET)

Qui était Jean Muret ?[modifier le code]

Bonjour. J'aurais aimé avoir des éléments biographiques sur le Jean Muret qui a écrit en 1682 le Traité des Festins. Les marchands de livres anciens disent qu'il a été nommé au poste de premier secrétaire à l'ambassade d'Espagne par l'archevêque d'Aubusson, maréchal de France et gouverneur du Dauphiné, auquel il dédicace son ouvrage. Pourriez-vous trouver mieux ? Amclt, Égoïté (d) 8 décembre 2012 à 15:04 (CET)

Encore un illustre inconnu, dont on n'est même pas sûr du prénom... Le tome 36 de Hoefer est introuvable sur Google mais Michaud nous sauve un peu (volume 29 ; p. 608) : voir : [9] --Mistig (d) 8 décembre 2012 à 18:44 (CET) P.-S. : guère mieux sur Gallica : [10]
Selon d'autres recherches son inspiration venait d'un autre Traité des festins des anciens de Jean- Guillaume Stuckius ou Stuck ou Johann Wilhelm Stucki, voir par exemple ceci sur GoogleBooks cité maintes fois et que tu connais sans doute ? Ceci ne fait pas avancer la biographie de Jean Muret.--Doalex (d) 8 décembre 2012 à 20:19 (CET)
Serait-il aussi l'auteur de Cérémonies funèbres de toutes les nations publié en 1675 ? (écrit peut-être à l'intention de ceux qui seraient morts d'avoir trop mangé ! Trop dur pour moi... Moi bobo à la tête. Moi aller me coucher.). Faute de faire progresser sa biographie, ça pourrait compléter sa bibliographie ! - Cymbella (répondre) - 8 décembre 2012 à 23:09 (CET)_J'aimais bien bibo, bientôt on aura aussi bobographie.Clin d'œil--Doalex (d) 9 décembre 2012 à 12:06 (CET)
Merci à tous ! Bon dimanche, Égoïté (d) 9 décembre 2012 à 10:13 (CET)

Le paradoxe de Venturi ![modifier le code]

Effet Venturi

Bien le Bonjour, pythies.
Si on part du principe que l'anévrisme diminue localement la pression du sang (la logique voudrait ça, mais il se peut que j'ai tort), alors son contraire, la sténose, fait augmenter localement cette pression. Mais alors le Paradoxe de Venturi ne dit pas le contraire dans ce cas-là ? Que la pression diminue malgré une sténose ? Pas sûr de tout comprendre... o___O
Merci pour les éclaircissements !

Je ne trouve aucun document donnant un indice en faveur d'une diminution de la pression dans les anévrisme, et l'effet venturi suggère le contraire. (Ceci dit, je connais mieux l'effet venturi que les anévrismes et les sténoses) v_atekor (d) 9 décembre 2012 à 21:22 (CET)
Effectivement, le "principe" en question ne paraît pas en phase avec la réalité. Ce n'est pas parce qu'il y a une poche qui se forme que la pression baisse : une fois que la poche est remplie et est stable, sa pression est en équilibre avec celle de l'artère où elle se forme (à l'élasticité des parois près, qui peut jouer un peu entre systole et diastole). Si la pression "diminuait localement", le sang ne pourrait plus circuler (il ne peut pas aller d'une basse à une haute pression). Ce n'est qu'avec une rupture d'anévrisme que la pression s'effondre (et souvent le bonhomme avec, en fait).
En réalité, si l'on tient compte de l'effet Venturi, la vitesse du sang étant moindre dans l'anévrisme sa pression est donc (un peu) plus élevée que dans le reste du segment artériel. Inversement, effectivement, la pression diminue au droit d'une sténose parce que la vitesse du sang y est plus rapide : c'est le même effet Venturi qui fait que quand on lâche une baudruche elle s'envole en faisant "flap-flap-flap" du bec : l'écoulement de l'air dans l'embouchure créé une dépression qui provoque la constriction du tuyau, ce qui ralentit le débit et permet la réouverture du canal par élasticité, et le cycle recommence. Mais s'agissant du sang, les vitesses ne sont pas telles que l'effet soit très sensible : je ne crois pas qu'une sténose fasse flap-flap-flap à l'auscultation... ^_^
Cordialement, Biem (d) 12 décembre 2012 à 08:52 (CET)

conservation du vin[modifier le code]

Cave à vin typique de Mutenice, en Tchéquie.

Bonjour, je voudrais savoir comment conserver le vin. J'ai entreposé quelques bouteilles de vin rouge de Bourgogne dans la cave d'un ami en Chautagne. Il s'agit d'une cave non enterrée dans un cellier. J'ai constaté qu'il y faisait très froid, d'ailleurs le compteur d'eau qui s'y trouve a gelé l'an passé. Est-ce que le vin peut geler également ? Quelle est la température la plus basse qu'un vin peut supporter ? Merci de votre réponse. Meilleures salutations. Christine.

Un vin titrant 12 % d'alcool gèle à environ -5°C, à 10%, c'est environ -4°C. Le problème sera plus l'éclatement de la bouteille que la perte de qualité. Dhatier jasons-z-en 9 décembre 2012 à 13:37 (CET)
… quand un vin gèle, il se déstructure et, comme tout aliments, il ne retrouve pas toutes ses qualités en décongelant. Sa composition est compromise, son vieillissement est donc plus que douteux voire impossible. Pour une bonne conservation, voir Cave à vin, particulièrement La conservation du vin (entre 10 et 15°). — Hautbois [canqueter] 9 décembre 2012 à 19:59 (CET)

Aide Mathématique[modifier le code]

Bonjour a vous, chers pythies! J'ai bel et bien lu la description de l'oracle wikipédia, ou il est inscrit, je cite, "ce n'est pas quelqu'un qui fait les devoirs scolaires a votre place" mais en ce jour je rencontre un problème d'ordre mathématique, alors je vous implore de bien vouloir m'aider et me montrer comment résoudre les équations x/x+2= -(1/4)x+1 et x/x+2<-(1/4)x+1 dans l'ensemble des nombres réels. Je vous remercie d'avance et vous souhaite une bonne journée!

Bonjour,
en effet nous ne ferons pas vos devoirs, mais nous pouvons vous aiguiller.
pour la première question, multipliez des deux côtés par x+2, vous êtes ramené à une équation du second degré que vous devez savoir résoudre (reprendre votre cours sinon).
pour la seconde, utilisez le résultat de la première ; n’hésitez pas à faire un dessin, ou des essais numériques. Vous pouvez aussi revenir en nous faisant part de ce que vous avez fait et de vos blocages.
rv1729 9 décembre 2012 à 14:26 (CET)
Piège pour l'inéquation où on ne peut pas faire comme pour l'équation car en multipliant par x+2 on multiplie par une expression qui peut être négative (si x<-2). Méthode :

1) Tu passes tout du même coté du signe <

2) Tu mets au même dénominateur

3) tu additionnes les 2 fractions

3) tu factorises le numérateur (il est possible que ce soit inutile)

4) Tu fais un tableau de signes et tu conclues. --Joël DESHAIES (d) 9 décembre 2012 à 17:31 (CET)

Subtilité annexe, se rappeler que le dénominateur d'une fraction ne peut pas être égal à 0. --Epsilon0 ε0 9 décembre 2012 à 18:32 (CET)

Banderole "soutenez-nous"[modifier le code]

Bonjour, Depuis deux ans je contribue, modestement à votre encyclopédie. Cette fois-ci, après plus d'une semaine, je suis toujours importuné par votre communiqué, sur fond jaune en haut de page, sur le sujet. L'année passée, il avait disparu sitôt ma contribution acceptée. Par avance, je vous remercie de me faire savoir ce qu'il en est. FC

Bonjour, la méthode la plus définitive est de vous créer un compte par "Connexion" en haut à droite de cette page : Identifiant, pseudonyme, mot de passe, autoriser les cookies etc. Sauf qu'il ne sera vraisemblablement pas tenu compte de vos dons précédents si vous vous n'aviez pas de compte. Sinon, solution temporaire, cliquer sur une croix de St André noire en haut à droite dans ce fichu bandeau.--Joël DESHAIES (d) 9 décembre 2012 à 17:41 (CET)
Cette personne a un compte depuis 4 ans et confond contribution et soutien, en résumé son compte est utilisateur:Berthran (voir le diff. de sa question [11] et ses contributions [12]), et si en 2011 le bandeau a disparu après un don en fin d'année c'est certainement le hasard, depuis hier d'ailleurs je n'ai pas vu appraitre le bandeau sur fr.wikipédia.--Doalex (d) 10 décembre 2012 à 11:36 (CET)

comment trouver la réponse à sa question de ce matin sur oracle ? semaine 49[modifier le code]

comment trouver rapidement la réponse à sa question ?

En regardant dans la semaine 49, vous y trouverez une réponse mais pas forcément la réponse.--Doalex (d) 9 décembre 2012 à 16:57 (CET)
En faisant une rapide recherche à partir de cette page. Normalement sur la plupart des navigateurs internet en faisant Ctrl+F (ou "pomme"+F) on a un petit bandeau de recherche. Autre option : tout en haut de la page il y a un sommaire. et sinon, un outil pratique :
Avez-vous pensé à rechercher dans les archives, comme indiqué dans l'en-tête ? Dans sa grande bonté, l'Oracle vous offre la possibilité de le faire directement ici :
Old book bindings.jpg
Mitch-Mitch 9 décembre 2012 à 19:03 (CET)
Après tout ces conseils, j'en donne un autre à Mitch-mitch: faire des rectifications d'orthographe, de mettre des majuscules ou d'en retirer c'est une bonne chose, par contre interpréter le sens de mon intervention en est une autre car lorsque j'écris une réponse (c'est dans le sens de première réponse et la seule au moment où j'interviens) en second lieu l'article indéfini signifie aussi une des réponses possibles ce qui explique qu'ensuite j'écrive « mais pas forcément la réponse », l'article la se place dans le sens de ce n'est pas la réponse universelle, et une dernière chose, la question est « comment trouver rapidement la réponse » et c'est bien aussi le sens de mon intervention.--Doalex (d) 10 décembre 2012 à 11:07 (CET) Et merci au passage pour être un de ceux qui ouvrent souvent la nouvelle semaine de l'Oracle.
Ha oui, en relisant comme ca, je comprends mieux le sens!! Mais ce que j'ai rectifié n'était pas non plus faux Clin d'œil Toutes mes excuses pour cette correction intempestive! Enfin, l'essentiel est que notre contributeur ait trouvé ce qu'il cherche (ce qui n'est pas certain)! Mitch-Mitch 10 décembre 2012 à 17:33 (CET)

Recherche achat d'un cabinet de courtage en Assurance en PACA[modifier le code]

Bonjour,

Fort, d'une expérience de plus de 20 ans dans une grande compagnie d'Assurance. je suis à la recherche d'un achat de cabinet de courtage en PACA (IARD et VIE).

Pouvez vous me guider pour obtenir une liste des Cabinets étant potentiellement en vente de la région PACA. Ou tout simplement la liste des courtiers en vente !

Autrement, me guider vers un autre site qui me fournirons ce genre d'information. Vous remerciant par avance !

Cordialement, SALLES Jean François

(coordonnées personnelles retirées)

Hum... Sans vouloir vous offenser, je ne peux m'empêcher de faire un simple calcul : 2012-20 ans d'expérience = 1992. À cette époque, déjà, les ordinateurs (et internet) existaient. Même si vous n'en avez pas alors utilisé, vous avez appris leur usage depuis et ne pouvez très probablement pas vous en passer dans votre métier. Étant donné vos compétences, vous êtes - mieux que nous sans doute - à même de trouver cette information. D'autant que nous ne traitons ici que de sujets encyclopédiques et que nous ne faisons pas fonction d'annuaire. Adressez-vous donc aux moteurs de recherche... Bien à vous, Égoïté (d) 9 décembre 2012 à 23:10 (CET)

Téléphone Wikipédia n'est ni un annuaire,ni une base de données, ni un site de renseignements téléphoniques, mais une encyclopédie.
De ce fait, les articles qui la composent ne doivent pas se borner à être de simples compilations de sources primaires, mais doivent au contraire s'appuyer sur des sources secondaires qui analysent le sujet et le mettent en perspective.

Masters en Physiopatho[modifier le code]

Question déplacée en semaine 50 - Mitch-Mitch 14 décembre 2012 à 08:36 (CET)

simple curiosité[modifier le code]

Bonjour,

La Belgique a t-elle eu des moments difficiles??

merci de votre attention

… non, non, c'est un pays de bisounours un peu simplets dont on ne raconte que des histoires belges pour faire rire les enfants. — Hautbois [canqueter] 25 décembre 2012 à 08:08 (CET)