7,65 × 17 mm Browning

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
7,65 x 17 mm Browning

.32 ACP

image illustrative de l’article 7,65 × 17 mm Browning
cartouches 22LR, 7,65 × 21 mm Parabellum, 7,65 × 17 mm Browning et 9mm court sur fond centimétrique
Caractéristiques
Calibre 7,94 mm
Corps de douille 9,93
Pays d'origine Allemagne
Mesures
Ø diamètre collet 8,55 mm
Ø projectile 7,85 mm
Longueur de douille 17,30 mm
Longueur de la cartouche 25,00 mm
Poids
Poids du projectile 4-5 g
Vitesse de sortie V0 280 - 330 m/s
Énergie du projectile 170 - 240 J
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 7,65.

La cartouche 7,65 × 17 mm Browning ou .32 ACP ou encore .32 Auto, conçue par John M. Browning, a initialement été fabriquée par la FN Herstal dès 1899. Cette munition adaptée aux pistolets semi-automatiques de petit et moyen gabarit a été très largement distribuée tant aux États-Unis qu’en Europe.

Utilisation[modifier | modifier le code]

De très nombreuses armes ont été chambrées dans ce calibre. Les plus célèbres sont le Browning M1900, le Browning M1910 (modèle 10), le Walther PP (et PPK), le modèle « Le Français » de Manufrance, le Mauser HSc et le MAB modèle D. De nombreux pistolets automatiques de conception plus récente sont calibrés à 7,65 mm. Le principal avantage étant dû à la puissance modérée de ce calibre qui ne nécessite pas de concevoir une arme à culasse calée, ce qui en simplifie la fabrication et en réduit les coûts.

Nettement supérieur en tout points au 6,35 mm (.25 ACP), le 7,65 Browning est doté d’une capacité de perforation raisonnable mais d’un pouvoir vulnérant limité.

Bien qu’utilisé par les forces de police et les armées (pistolet RUBY en France) depuis sa création, il s’avère que ce calibre est plus adapté aux armes de défense des particuliers. Son succès initial est lié à la permissivité des législations européennes avant la Seconde Guerre mondiale qui a permis sa très large diffusion ainsi que la disponibilité sur le marché d'armes peu onéreuses créant des conditions très favorable pour sa commercialisation.

De nos jours, ce calibre est tombé en désuétude et n'est guère plus employé par les forces de l’ordre à quelques exceptions près, notamment en France pour les policiers municipaux[1] . *

Malgré cela, le .32 ACP demeure encore très largement produit et distribué par l’ensemble des fabricants mondiaux dans une grande variété de projectiles.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Poids de l’ogive : de 3,9 à 4,6 grammes
  • Longueur de l'étui : 17 mm
  • Vitesse initiale : de 244 à 296 m/s
  • Énergie en joules : 215

Comparaison entre du 7,65 mm et de différentes munitions[modifier | modifier le code]

munitions de pistolet semi-automatique munitions de revolver
Munition 7,65

mm

Browning

7,65 mm

Luger

9 mm

court

9 mm

Luger

.38 super

auto

.357 SIG .40 S&W 10 mm

Auto

.45 ACP .38

special

.357

magnum

.41

magnum

.44

magnum

Diamètre balle (mm) 7,94 7,65 9,01 9,01 9,04 9,06 10,17 10,17 11,43 9,06 9,06 10,40 10,90
Diam. balle (inch) .32 .309 .355 .355 .356 .357 .40 .40 .45 .357 .357 .41 .44
long. cartouche (mm) 25 29.8 25,00 29,70 32,51 28,96 28,80 32,00 32,40 39,00 40,00 40,40 41,00
long. douille (mm) 17,30 21.59 17,30 19,15 22,86 21,97 21,60 25,20 22,80 29,3 33,00 32,80 32,60
Poids balle (g) 4 - 5 4 - 6 6 8 - 12 8 - 10 6,5 - 8,1 8,7 - 13 9 - 15 11 - 15 8 - 10 8 - 12 11 - 17 16 - 22
Vitesse min. (m/s) 280 320 290 330 370 410 300 350 255 270 380 380 360
Vitesse max. (m/s) 335 400 350 400 430 490 340 490 340 350 520 480 450
Energie min. (J) 170 410 280 480 570 690 635 680 480 300 780 830 1000
Energie max. (J) 240 480 360 550 740 820 800 960 670 450 1090 1500 1800

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]