6,35 mm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le 6,35 mm est une munition du début de XXe siècle utilisée dans des pistolets automatiques de très faible encombrement. Le 6,35mm est également connu sous la dénomination anglo-saxonne de .25 ACP.

Usage du 6,35mm[modifier | modifier le code]

6.35

La puissance de la munition de 6,35 mm est particulièrement faible. Développant moins d'énergie qu'une .22 Long Rifle, elle présente un diamètre plus important ce qui lui vaut des capacités de perforation très faibles. Son pouvoir vulnérant et en conséquence son pouvoir d'arrêt sont très réduits. Cependant il ne faut pas oublier que cette munition est conçue pour neutraliser un assaillant. La puissance d'arrêt pour une balle est réduite mais un chargeur complet est bien certainement mortel. L'énergie en joules est l'ordre de 120 joules et la vitesse en sortie de canon de 250 mètres par seconde.

C’est le pistolet automatique Browning modèle 1906 qui a rendu cette cartouche assez populaire au cours de la première moitié du XXe siècle. Cette arme a été copiée dans le monde entier, propageant ainsi la munition qui lui correspondait. De dimension très réduite, le Browning modèle 1906 et ses nombreux avatars sont des pistolets « de poche » ou « de dame » car facilement dissimulables. Jusqu’à la fin des années 1930 il était courant, en France, de porter une arme de défense.

En cas d’agression, il était néanmoins plus sage de faire confiance à ses qualités dissuasives, et à la détonation éventuellement produite, qu’à son pouvoir d'arrêt car l’assaillant, même blessé, pouvait vraisemblablement encore agir.

Cette munition est en passe de devenir obsolète mais demeure assez largement produite en raison du grand nombre d’armes chambrées pour ce calibre.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Poids de l’ogive : de 2,9 à 3,2 grammes
  • Vitesse initiale : de 230 à 250 m/s
  • Énergie : 104 joules

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • 25 Auto
  • .25 Auto
  • .25 ACP
  • 6,35 mm
  • 6,35 mm Browning
  • 6,35 x 16 mm SR

Voir aussi[modifier | modifier le code]