Vol 17 Emery Worldwide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vol 17 Emery Worldwide
Un Douglas DC-8 d'Emery Worldwide, similaire à celui impliqué dans l'accident
Un Douglas DC-8 d'Emery Worldwide, similaire à celui impliqué dans l'accident
Caractéristiques de l'accident
Date16 février 2000
TypePerte de contrôle après le décollage
CausesBlocage et détachement d'une partie de la gouverne de profondeur droite, défaut de maintenance
SiteAéroport de Sacramento Mather, Californie, États-Unis
Coordonnées 38° 33′ 40″ nord, 121° 15′ 04″ ouest
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilDouglas DC-8-71 (F)
CompagnieEmery Worldwide
No  d'identificationN8079U
Lieu d'origineAéroport de Sacramento Mather, Californie, États-Unis
Lieu de destinationAéroport international de Dayton, Ohio, États-Unis
PhaseDécollage
Équipage3
Morts3
Survivants0

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
localisation

Le vol Emery Worldwide 17 était un vol cargo intérieur régulier reliant Reno dans le Nevada à Dayton dans l'Ohio avec une escale intermédiaire à l'aéroport Mather, près de Sacramento, en Californie. Le 16 février 2000, le Douglas DC-8 effectuant la liaison s'est écrasé sur un chantier automobile peu après son décollage de l'aéroport de Sacramento Mather, tuant les trois membres d'équipage présents à bord [1],[2]. Une enquête menée par le NTSB (conseil national de la sécurité des transports américain) a révélé que, pendant la rotation de l'avion, une pièce de commande s'était détaché sur la gouverne de profondeur droite, ce qui a entraîné une perte de contrôle du tangage. Les pilotes ont tenté en vain de retourner à l’aéroport. Le NTSB a également constaté qu’une procédure de maintenance inadéquate, mise en œuvre par Emery Worldwide, introduisait une charge incorrecte sur les boulons censés relier la pièce à la gouverne [3].

Quinze recommandations ont été émises par le NTSB [4]. L’une des recommandations était d’inspecter chaque DC-8 sur un sol américain afin de prévenir d’autres accidents pouvant être causée par la déconnexion de pièces de la gouverne de profondeur. La Federal Aviation Administration (FAA) a par la suite constaté plus de 100 infractions de maintenance de la part de la compagnie aérienne, dont une qui a provoqué un autre accident le 26 avril 2001. Emery Worldwide a définitivement immobilisé toute sa flotte le 13 août 2001 [5].

Avion et équipage[modifier | modifier le code]

L’appareil impliqué dans l’accident était un Douglas DC-8-61, construit sous l'immatriculation N8079U en 1968. Opéré par United Airlines (1968-1990) et Líneas Aéreas Paraguayas (1990-1994), il a été ensuite modifié en version fret avant d'être vendus [6]. En mars 1994, l'avion a été récupéré par Emery Worldwide et avait accumulé environ 84 447 heures de vol. En juillet 1983, les moteurs Pratt & Whitney JT3D ont été remplacés par des moteurs CFM International CFM56 afin de moderniser l’avion de la série -60 à un avion de la série -70.

L’équipage était composé du commandant de bord Kevin Stables, 43 ans, qui avait enregistré 13 329 heures de vol dont 2 128 heures sur DC-8, de l'officier pilote de ligne George Land, 35 ans, qui avait enregistré 4 511 heures de vol dont 2 080 heures sur DC-8 et du mécanicien navigant Russell Hicks, 38 ans, qui avait à son compteur 9 775 heures de vol dont 675 heures sur DC-8.

Accident[modifier | modifier le code]

Le vol 17 était un vol cargo intérieur régulier reliant l'aéroport international de Reno–Tahoe dans le Nevada à destination de l'aéroport international de Dayton dans l'Ohio avec une escale intermédiaire à l'aéroport de Sacramento Mather, en Californie. Le vol était opéré par Emery Worldwide, qui était alors une importante compagnie de fret aux États-Unis, en utilisant un Douglas DC-8-71F avec 3 membres d’équipage à son bord.

Après avoir terminé la checklist roulage, les membres de l'équipage ont lancé la checklist avant décollage à environ 19 h 47, heure locale. Ils ont ensuite informé la tour de contrôle qu'ils étaient prêts pour un décollage en piste 22L. Les pilotes ont ensuite été autorisés à décoller. L’équipage a appliqué un piqué continu pendant la course au décollage, afin d'être certain que l'avion ait suffisamment de vitesse pour ne pas effectuer une rotation trop tôt.

Lorsque l’avion a atteint sa vitesse V1, le commandant de bord a appelé " rotation ". L'assiette est ensuite passée de 0,2 à 5,3 degrés. Á ce moment-là, les pilotes appliquaient toujours un léger mouvement vers l’avant sur le manche (action à piqué), mais pourtant, le nez a continué à se relever. Les données de l'appareil indiquent que l'équipage a ajouté plus de force sur le manche, mais l'assiette a continué d'augmenter passant de 14,5 à 17,4 degrés. L'avion a atteint V2 et a commencé à se soulever.

L'appareil impliqué dans l'accident (N8079U), alors qu'il opérait toujours pour Líneas Aéreas Paraguayas

Immédiatement après le décollage de l'avion, ce dernier prend un virage à gauche et le copilote déclare rapidement que le vol 17 souhaite retourner à Sacramento. Le régime moteur a commencé à diminuer et le vibreur de manche (alarme annonciatrice d'un décrochage) s'active pour la première fois. Le commandant déclare alors une urgence, estimant qu'un déplacement de la charge à bord avait eu lieu. Le DC-8 commence à se déplacer de façon irrégulière et l’angle inclinaison diminue puis augmente brutalement. L'avion commence alors à descendre.

Le commandant de bord a répété la déclaration d'urgence lorsque le régime du moteur a commencé à augmenter. À ce moment-là, l’appareil descendait avec une inclinaison de 11 degrés. L'équipage a alors ajouté de la puissance et l'avion a recommencé à remonter. Au fur et à mesure que l'avion continuait à monter, l'angle d'inclinaison commençait à augmenter vers la gauche. Le commandant de bord a ensuite contacté la tour de contrôle, indiquant que le vol 17 " avait un problème extrême " [7].

L’avion a ensuite continué à voler dans une direction nord-ouest. L’équipage essayait de stabiliser l’appareil alors qu’il se mettait à tanguer à gauche puis à droite. Le système d’avertisseur de proximité avec le sol (GPWS) a alors commencé à retentir. À 19 h 51, l'aile gauche de l'avion rentre en contact avec une colonne de support en béton et en acier attaché à un bâtiment de deux étages. Le DC-8 s’est ensuite écrasé sur un chantier de récupération automobile, frappant des centaines de voitures et a ensuite pris feu. Les trois membres d'équipage à bord ont été tués [8],[9].

Enquête[modifier | modifier le code]

Le NTSB a publié son rapport final en 2003, trois ans après l'accident [3]. Le rapport indiquait que l'accident du vol 17 avait été provoqué par le détachement d'une pièce de commande de la gouverne de profondeur droite [10]. La déconnexion a été causée par l’incapacité de fixer et d’inspecter correctement le boulon de fixation [11].

Le NTSB a ensuite ajouté : " Les problèmes de sécurité évoqués dans ce rapport incluent l'installation et l'utilisation d'un indicateur de position sur la gouverne de profondeur du DC-8, l'adéquation des cartes de travail de maintenance du DC-8 (éléments d'inspection requis) et la conception de certaines pièces de la gouverne du DC-8. Les recommandations de sécurité ont été adressées à la FAA " [3].

Médias[modifier | modifier le code]

L'accident a fait l'objet d'un épisode dans la série télévisée Air Crash nommé « Les rouages de la catastrophe » (saison 18 - épisode 1).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Trois morts dans le crash d'un avion-cargo », sur nouvelobs.com, (consulté le 11 décembre 2019)
  2. (en-US) Miles Corwin & Jenifer Warren, « Cargo Plane Crashes Outside Sacramento, Killing 3 », sur Los Angeles Times, (consulté le 18 octobre 2019)
  3. a b et c (en) NTSB, « Aircraft Accident Report - Emery Worldwide Flight 17 », sur ntsb.gov, (consulté le 11 décembre 2019)
  4. (en) NTSB, « Board Meeting : Emery Worldwide Airlines, Inc., McDonnell Douglas DC-8-71F, N8079U, Rancho Cordova, California, on February 16, 2000 », sur ntsb.gov (consulté le 11 décembre 2019)
  5. (en) Chris Isidore, « Emery Worldwide grounds cargo jets », sur money.cnn.com, (consulté le 18 octobre 2019)
  6. (en) « N8079U Emery Worldwide Airlines Douglas DC-8-60/70 », sur planespotters.net (consulté le 11 décembre 2019)
  7. (en) NTSB, « CVR transcript - Emery Worldwide Flight 17 », sur ntsb.gov, (consulté le 11 décembre 2019)
  8. (en) SFGate writters, « Fiery Cargo Jet Crash Ignites Huge Fire / Crew of 3 killed as DC-8 feared hits auto yard near Sacramento », sur SFGate, (consulté le 18 octobre 2019)
  9. (en-US) « Three Dead In DC-8 Crash », sur cbsnews.com, (consulté le 18 octobre 2019)
  10. (en) Flight Safety Foundation, « Impoper installation of elevator bolt causes DC-8 freighter to pitch up uncontrollably », sur flightsafety.org, (consulté le 11 décembre 2019)
  11. (en) « Bad maintenance caused 2000 Emery crash », sur bizjournals.com, (consulté le 11 décembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]