Transport ferroviaire en Arabie saoudite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le transport ferroviaire en Arabie saoudite est constitué de trois réseaux non connectés entre eux. Il est géré par deux compagnies publiques, la Saudi Railways Organization (SRO), créée en 1949 et la Saudi Railway Company (SAR) créée en 2006. Le réseau comporte environ 3 700 km de lignes, toute à écartement standard.

Réseau existant et projets.

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

Train de voyageurs sur la ligne de Dammam à Riyad.

Le réseau est constitué de trois groupes de lignes non connectées entre elles.

  • La ligne de Dammam à Riyad : Exploitée par la SRO, elle est en fait constituée de deux lignes, l'une (la ligne 1) affectée au transport de voyageurs longue de 449 km[1] et l'autre (la ligne 2) affectée au fret, longue de 556 km[2]. Ces deux lignes sont non électrifiées (traction diesel). Elle sont parfois installées sur la même plate-forme, mais restent chacune dédiée à leur trafic. La ligne dédiée au fret a été inaugurée le par le roi Ibn Séoud[3],[4] et celle pour les voyageurs fonctionne depuis 1981.
  • La ligne de Riyad à Gurayat et la ligne nord sud : Exploitées par la SAR, elles sont en service depuis 2013 pour le fret et depuis 2017[5] pour le transport de voyageurs entre Riyad et la gare de Al-Jouf (située à 50 km au sud-ouest de Sakaka). La ligne destinée aux voyageurs est longue de 421 km. Les différentes lignes et antennes pour le fret cumulent 1 805 km. Elle relient les mines de bauxite et de phosphate, au nord, et la côte du Golfe Arabique, au sud-est[6]. Cette ligne est équipée intégralement du système de sécurité ferroviaire ETCS dans sa deuxième version, ce qui en fait la plus longue ligne équipée de ce système au monde[7].
  • La LGV Haramain, ligne électrifiée à grande vitesse longue de 449 km, relie La Mecque et Médine via Djeddah. Elle a été mise en service en 2018 et est exploitée par la SRO.

Historique[modifier | modifier le code]

Chemin de fer du Hedjaz[modifier | modifier le code]

Le Chemin de fer du Hedjaz reliait Damas en Syrie à Médine. La ligne fut mise en service en 1908 et endommagée pendant la Première Guerre mondiale (lors de la Révolte arabe, à laquelle participa Laurence d'Arabie). Après l'éclatement de l'empire ottoman, le chemin de fer du Hedjaz ne fut jamais remis en exploitation en Arabie saoudite.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1949 : Création des Saudi Railways Organization (SRO), entreprise publique nationale
  • 1951 : Ouverture de la ligne fret de Dammam à Riyad
  • 1981 : Ouverture de la ligne affectée au transport de voyageurs de Dammam et Riyad
  • 2006 : Création de la Saudi Railway Company (SAR) entreprise publique nationale
  • 2011 : ouverture des lignes fret de la SAR
  • 2017 : ouverture au trafic voyageur de la ligne Riyad - Al-Jouf

Projets[modifier | modifier le code]

  • Il existe un projet de ligne à voie unique principalement destinée au fret, mais utilisée également par des trains de voyageurs, et reliant Riyad et Djeddah, pour une longueur de 950 km, le Saudi Landbridge Project.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Plus précisément 449,110 km d'après Informations technique de la ligne
  2. Plus précisément 555,951 km d'après Informations technique de la ligne
  3. (en) Mohammed Rasooldeen, « Railway expansion will link major cities », sur arabnews.com, Arab News, (consulté le 2 septembre 2019).
  4. (en) John C. Henry, « American railroad on the Arabian Desert », Popular Mechanics, vol. 97, no 4,‎ , p. 107-110 (lire en ligne).
  5. « Arabie Saoudite : premiers services commerciaux passagers pour la Ligne Nord-Sud », sur systra.com, Systra, (consulté le 2 septembre 2019).
  6. « Arabie Saoudite – Ligne Nord-Sud », sur systra.com, Systra (consulté le 2 septembre 2019).
  7. [PDF] Thales remporte le contrat pour la ligne Nord-Sud en Arabie saoudite, la plus longue ligne ETCS au monde
  8. (en) « Gulf Railway could start next year », sur www.railwaygazette.com, Railway Gazette, (consulté le 2 septembre 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]