Transport ferroviaire en Mongolie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Transport ferroviaire en Mongolie
Caractéristiques du réseau
Longueur du réseau 1 908 km[1]
dont électrifiés 0 km[réf. nécessaire]
Écartement 1 520

Le transport ferroviaire en Mongolie est un moyens de transport important dans le grand territoire enclavé de la Mongolie, desservis par un modeste réseau routier peu performant. En 2007, le rail supportait 93 % du fret et son bénéfice était issu à 43 % du trafic voyageurs. Le système ferroviaire emploie 12 500 personnes. L'opérateur national est UBTZ (mongol : Улаанбаатар төмөр зам)), traditionnellement connu sous le nom de Chemin de fer mongol (mongol : Монголын төмөр зам, ou en abrégé MTZ). Cela peut être source de confusion, car MTZ désigne, depuis 2008, une compagnie distincte d'UBTZ[2]. Le transport ferroviaire est bon marché[3].


Historique[modifier | modifier le code]

Réseau[modifier | modifier le code]

Le transport ferroviaire en Mongolie est structuré autour de la principale continentale, appuyé d'un réseau non électrifié d'une longueur totale de 1 908 km, pour moitié détenu par les chemins de fer russes[3]. Le Transmongol est connecté au Transibérien depuis l’embranchement d'Oulan Oude en Russie, et continue jusqu'à Pékin en Chine, en passant par la capitale mongole Oulan-Bator. Cette ligne est longue de 1 100 km, sur des rails à écartement russe, qui demandent un changement à la frontière chinoise.

Il existe en parallèle des lignes à vocation industrielle notamment vers Erdenet pour son combinat exploitant le cuivre, ou vers les exploitations de charbon de Sharyngol, Nalayh, et Baganuur, ancienne base soviétique.

Pour le trafic voyageur, des trains relient quotidiennement la capitale Oulan-Bator vers Darkhan, Sukhbaatar, et Erdenet

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

De nombreuses locomotives M62 (en) sont utilisées, complétées par des TEM2, des 2TE116 (en), des DASH-7, et des GE Evolution Series. En octobre 2010, le Chemin de fer mongol a passé commande à Transmashholding de trente-cinq locomotives diesel 2TE116 (en)

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« The World Fact Book - Mongolia », sur cia.gov (consulté le 3 janvier 2014)
  2. Voir http://www.mtz.mn/eng/index.php/2014-03-14-00-50-52/company-introduction
  3. a et b « Conseil aux voyageurs - Mongolie », sur diplomatie.gouv.fr, (consulté le 3 janvier 2014)