Traité sur l'interdiction des armes nucléaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Traité sur l’interdiction des armes nucléaires
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte des votants lors de l’adoption du traité le 7 juillet 2017 :

  •      Oui
  •      Non
  •      Abstention
  •      N’a pas voté
Type de traité Maîtrise des armements, désarmement nucléaire
Dépôt Secrétaire général des Nations unies
Langues Arabe, anglais, chinois, espagnol, français et russe
Effet pas en application
(90 jours après que 50 États auront ratifié le traité)
Parties
Partie 1 Partie 2

Wikisource logo Voir le traité sur Wikisource

Le traité sur l’interdiction des armes nucléaires est un traité international des Nations unies visant à interdire l’utilisation d’armes nucléaires. Il a pour objectif de renforcer l’article 6 du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. Le traité est notamment porté par la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires, ensemble d’ONG contre la prolifération nucléaire, fondé en 2007[1]. Son préambule fait référence aux hibakusha ainsi qu’au droit international humanitaire et au droit international des droits de l'homme.

Histoire[modifier | modifier le code]

En décembre 2016, une résolution des Nations unies visant à l’établissement de ce traité est votée par 113 voix pour, 35 voix contre et 13 abstentions[1].

Sa négociation a commencé en mars 2017, avant d’être voté à l’Assemblée générale des Nations unies, le 7 juillet 2017, où 122 pays sur 192 ont approuvé le traité[2].

L’ensemble des puissances nucléaires, ainsi que les pays membres de l’OTAN, plusieurs pays d’Afrique et d’Asie centrale, l’Australie et le Japon entre autre, ont boycotté l’adoption du traité, à l’exception des Pays-Bas qui est le seul pays à s’être opposé au traité formellement[2].

Sa ratification pourra commencer le 20 septembre 2017, et sa mise en application interviendra après que 50 États auront ratifié le traité[2].

Dès le 20 septembre, le traité est ratifié par le Saint-Siège[3].

Ratification[4][modifier | modifier le code]

État Signature Ratification
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Drapeau de l'Algérie Algérie
Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau du Bangladesh Bangladesh
Drapeau du Brésil Brésil
Drapeau du Cap-Vert Cap-Vert
Drapeau du Chili Chili
Drapeau des Comores Comores
Drapeau du Costa Rica Costa Rica
Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Drapeau de Cuba Cuba
Drapeau de l'Équateur Équateur
Drapeau des Fidji Fidji
Drapeau de la Gambie Gambie
Drapeau du Ghana Ghana
Drapeau du Guatemala Guatemala
Drapeau du Guyana Guyana
Drapeau du Honduras Honduras
Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Drapeau de l'Irlande Irlande
Drapeau des Kiribati Kiribati
Drapeau du Laos Laos
Drapeau de la Libye Libye
Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein
Drapeau de Madagascar Madagascar
Drapeau du Malawi Malawi
Drapeau de la Malaisie Malaisie
Drapeau du Mexique Mexique
Drapeau du Népal Népal
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Drapeau du Nicaragua Nicaragua
Drapeau du Nigeria Nigeria
Drapeau des Palaos Palaos
Drapeau de la Palestine Palestine
Drapeau du Panama Panama
Drapeau du Paraguay Paraguay
Drapeau du Pérou Pérou
Drapeau des Philippines Philippines
Drapeau de la République centrafricaine Centrafrique
Drapeau de la République du Congo République du Congo
Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Drapeau du Salvador Salvador
Drapeau des Samoa Samoa
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
Drapeau de Sao Tomé-et-Principe Sao Tomé-et-Principe
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Drapeau du Togo Togo
Drapeau des Tuvalu Tuvalu
Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Drapeau du Vanuatu Vanuatu
Drapeau du Vatican Vatican
Drapeau du Venezuela Venezuela
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Total 53 3

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Michel Cabirol, « Pourquoi la France ne signera pas le traité d’interdiction des armes nucléaires de l’ONU », sur La Tribune, .
  2. a, b et c Nathalie Guibert, « Un traité d’interdiction des armes nucléaires adopté à l’ONU », sur Le Monde, .
  3. (it) [http://www.news.va/fr/news/381691 Firma e ratifica da parte della Santa Sede, anche a nome e per conto dello Stato della Città del Vaticano, del Trattato sulla Proibizione delle Armi Nucleari], news.va, 21 septembre 2017.
  4. Texte du traité et état des ratifications.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]