Tournissan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tournissan
Image illustrative de l'article Tournissan
Blason de Tournissan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Narbonne
Canton Fabrezan
Intercommunalité Communauté de communes de la Région Lézignanaise, Corbières et Minervois
Maire
Mandat
Marilyse Rivière
2014-2020
Code postal 11220
Code commune 11392
Démographie
Gentilé Tournissanais
Population
municipale
280 hab. (2015 en augmentation de 3,32 % par rapport à 2010)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 04′ 56″ nord, 2° 39′ 54″ est
Altitude 133 m
Min. 119 m
Max. 310 m
Superficie 11,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte administrative de l'Aude
City locator 14.svg
Tournissan

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Tournissan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tournissan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tournissan

Tournissan est une commune française située dans le département de l'Aude, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans les Corbières, produisant des vins du même nom.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Tournissan[1]
Ribaute Camplong-d'Aude
(par un quadripoint)
Fabrezan
Lagrasse Tournissan Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse
Talairan

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Tournissan Blason Palé d’azur et d’argent de quatre pièces.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Louis Balmigere    
    Eugène Salvayre    
  1982 Albert Gimenez    
1982 mars 1989 Daniel Martin    
mars 1989 mars 2001 Gilbert Vergnes PCF  
mars 2001 septembre 2008 Michel Bailly    
novembre 2008 janvier 2013 Michel Gérard    
février 2013 en cours Marilyse Rivière[2]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 280 habitants[Note 1], en augmentation de 3,32 % par rapport à 2010 (Aude : +2,94 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
184 183 201 326 253 258 270 270 261
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
271 253 304 327 392 469 414 365 356
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
383 394 332 400 404 421 423 328 327
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
329 319 259 219 209 215 252 257 277
2015 - - - - - - - -
280 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture : Corbières (AOC)

Céréales

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Allée de platanes
  • À la sortie du village en direction de Lagrasse la route est bordée de platanes sur environ 3 km.
  • Sur la route de Tournissan à Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse se dresse un petit menhir de 1,50 mètre de haut, le menhir Pèira Dreta de Tournissan, appelé dans le pays Pierre de Charlemagne[7]
  • Fontaine romaine
  • Sentier pédestre créé par Francis Lastenouse

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Anna et Jean Puget, instituteurs de Tournissan, dont les élèves ont écrit : "Les écoliers de Tournissan 1939-1945".

Notes et références[modifier | modifier le code]

TOPONYMIE[modifier | modifier le code]

Première forme connue du nom de lieu : Tornissarnum (1119). L'étymon *Turnicius est à écarter. La forme originelle est généralement décomposée en torn--issarnum. Le premier membre signifierait "Tour" par une confusion entre Torn- issu du grec τόρνος "tour de potier", latin tornus, et les dérivés de turris. La terminaison -num suggère la présence au deuxième membre d'un patronyme de type -issar(n). L'Aude regorge de noms patronymiques en -an ; ainsi Lagrasse issu de Crassanus. Mais ici, les noms gallo-romains possibles font défaut. Par contre, dans toute cette région, la surabondance des noms wisigothiques a été solidement établie (*). Dès lors, un bon candidat serait Isarnus. En ce cas, Tornissarnum = "tour d'Isarnus". D'où les Tornexarnum, Tornissar ultérieurs, précédant Tournissan (chute de "r"). (*) R.Aymard de la S.F.O., Prieurés de l'Aude, Uzos (64110), 2002.

Notes[modifier | modifier le code]

"Les Ecoliers de Tournissan 1939-1945" pendant la guerre et l'occupation les enfants d'un village Audois racontent la vie de tous les jours, Ed. Privat & FAOL de l'Aude, 1978, I.S.B.N:2-7089-2364-1

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. http://www.midilibre.fr/2013/03/24/une-nouvelle-equipe-municipale-est-en-place,665416.php
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. Germain Sicard, Essai sur les Monuments mégalithiques du département de l'Aude, in Bulletin de la Société préhistorique française, Année 1929 26-10 pp. 499-509

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :