Fabrezan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fabrezan
Fabrezan
Vue depuis la rive de l'Orbieu.
Blason de Fabrezan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Narbonne
Intercommunalité Communauté de communes de la Région Lézignanaise, Corbières et Minervois
Maire
Mandat
Isabelle Géa-Péris
2020-2026
Code postal 11200
Code commune 11132
Démographie
Gentilé Fabrezanais
Population
municipale
1 256 hab. (2019 en diminution de 2,48 % par rapport à 2013)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 08′ 11″ nord, 2° 41′ 52″ est
Altitude 68 m
Min. 54 m
Max. 274 m
Superficie 28,62 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Narbonne
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton des Corbières
(bureau centralisateur)
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie
City locator 14.svg
Fabrezan
Géolocalisation sur la carte : Aude
Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Fabrezan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fabrezan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fabrezan
Liens
Site web www.fabrezan.fr
Fabrezan [fabʁəzɑ̃] Écouter est une commune française, située dans le nord du département de l'Aude en région Occitanie. Elle s'écrit Fabresàn en occitan.

Sur le plan historique et culturel, la commune fait partie du massif des Corbières, un chaos calcaire formant la transition entre le Massif central et les Pyrénées. Exposée à un climat méditerranéen, elle est drainée par l'Orbieu, la Nielle, le ruisseau du Rabet, le ruisseau de la Peyrouse, le ruisseau de la Prade et par divers autres petits cours d'eau. La commune possède un patrimoine naturel remarquable : deux sites Natura 2000 (les « Corbières occidentales » et la « vallée de l'Orbieu ») et quatre zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique.

Fabrezan est une commune rurale qui compte 1 256 habitants en 2019, après avoir connu une forte hausse de la population depuis 1975. Elle fait partie de l'aire d'attraction de Narbonne. Ses habitants sont appelés les Fabrezanais ou Fabrezanaises.

Le patrimoine architectural de la commune comprend trois immeubles protégés au titre des monuments historiques : l'église Saint-Étienne, classé en 1982, la tour de Fabrezan, inscrite en 1951, et le monument aux morts de Fabrezan, inscrit en 2018.




Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune située dans les Corbières, au confluent de l'Orbieu et de la Nielle. Fabrezan est entourée de jolies vignes, encore en activité, comme la plupart des villages des Corbières.

Fabrezan se situe au cœur des Corbières, aux portes du Minervois, à 7 km au sud de Lézignan-Corbières et 10 km à l'ouest de Lagrasse. Fabrezan se situe, sur la carte de l'Aude, entre Narbonne et Carcassonne, à 25 km de Narbonne et 30 de Carcassonne. Le village est à 1 h 30 environ de la frontière espagnole.

Le village est accessible via la sortie 25 Lézignan-Corbières de autoroute A61.


Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Fabrezan se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est au confluent de l'Orbieu et de la Nielle. L'Orbieu, cours d'eau long de 84 km, qui prend sa source à Fourtou, traverse entre autres Mouthoumet et Lagrasse, avant d'arriver à Fabrezan, et de continuer sa route, pour se jeter dans l'Aude à Saint-Nazaire-d'Aude. La Nielle, cours d'eau long de 15 km, qui prend sa source à Talairan, traverse les communes de Jonquières et Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse avant de se jeter dans l'Orbieu à Fabrezan[3].


Climat[modifier | modifier le code]

Fabrezan a un climat méditerranéen, avec en été les températures atteignent parfois les 40 °C. Le vent y est très fréquent, et il pleut environ quatre jours par mois.

Les étés sont chauds et secs. Les hivers sont doux, parfois rigoureux et pluvieux, les températures passent assez souvent en dessous de 0 °C. La neige est très rare. Le dernier épisode neigeux date de l'hiver 2010.

Fabrezan ne possède pas de station météorologique, la plus proche est à Ferrals-les-Corbières. Le climat, lui, reste proche de celui de Carcassonne.

Depuis 2010, la région est souvent victime d'épisodes pluvieux (plutôt appelés épisodes cévenols), ce qui impacte l'Orbieu, provoquant des crues importantes sur les parties basses du village. Fabrezan subit plusieurs inondations : en 1966, novembre 1999, et 2014 pour les plus importantes.

Selon les relevés, l'ensoleillement est d'environ 2 190 h/an.

Relevé météorologique de Carcassonne
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2,7 3,7 4,9 7,4 10,5 13,8 16,3 16,1 13,9 10,7 6,1 3,5 9,1
Température moyenne (°C) 5,9 7,2 9,1 11,7 15,3 19,1 22,1 21,5 19 14,8 9,6 6,7 13,5
Température maximale moyenne (°C) 9,2 10,8 13,3 16,1 20 24,4 27,9 26,9 24,1 19 13 9,8 17,9
Record de froid (°C)
date du record
−12,5
16/01/1985
−18,7
15/02/1956
−7,5
01/03/2005
−1,6
08/04/1956
0,9
04/05/2010
6
01/06/1949
8,4
04/07/1948
8,2
30/08/1986
2,9
27/09/1972
−2
29/10/1949
−6,8
22/11/1998
−12
28/12/1962
−15,2
04/02/1963
Record de chaleur (°C)
date du record
21,1
15/01/1955
23,6
15/02/1998
27,3
21/03/1990
31
13/04/1949
35,2
30/05/2001
39,8
21/06/2003
40,2
06/07/1982
41,9
13/08/2003
36,4
07/09/1988
31
10/10/1967
26,2
13/11/1948
22,4
18/12/1989
41,9
13/08/2003
Nombre de jours avec gel 7,6 5,1 2,7 0,1 0 0 0 0 0 0 2,5 6,5 24,5
Ensoleillement (h) 97 120 173 188 215 240 275 260 213 145 102 92 2 120
Record de vent (km/h)
date du record
133
23/01/2009
130
08/02/1996
104
07/03/1988
112
07/04/1994
94
28/05/1999
86
13/06/1982
108
28/07/1990
119
16/08/1983
97
26/09/1992
97
11/10/2006
101
07/11/1982
140
27/12/1999
140
27/12/1999
Précipitations (mm) 67,3 67,7 64,8 71,5 62,3 43 29,1 43,2 46,1 74 56,7 69,4 695,1
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
77,2
29/01/2006
86,4
12/02/1990
60,6
04/03/1969
81,6
27/04/1993
74,3
18/05/1977
67,6
05/06/1963
90,4
28/07/1990
107,4
26/08/1990
79,9
13/09/1963
151,3
11/10/1970
168,6
12/11/1999
113,6
03/12/2003
168,6
12/11/1999
Nombre de jours avec précipitations 10 9,4 9,6 9,7 8,5 5,9 4,5 5,4 5,6 7,5 8,5 9,3 93,9
dont nombre de jours avec précipitations ≥ 5 mm 4,3 4,5 4,1 4,4 3,9 2,7 1,8 2,4 2,6 3,3 3 4,2 41,2
Humidité relative (%) 82 79 74 74 72 69 64 68 73 80 82 84 75,08
Nombre de jours avec neige 2,1 2,1 0,9 0,3 0 0 0 0 0 0 0,6 1,4 7,4
Nombre de jours d'orage 0,3 0,3 0,8 1,5 2,2 2,9 3,8 3,8 2,1 1,1 0,1 0,2 19,1
Nombre de jours avec brouillard 2,8 1,6 0,9 0,5 0,4 0,2 0,3 0,3 0,9 1,9 2,1 2,2 14,1
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
9,2
2,7
67,3
 
 
 
10,8
3,7
67,7
 
 
 
13,3
4,9
64,8
 
 
 
16,1
7,4
71,5
 
 
 
20
10,5
62,3
 
 
 
24,4
13,8
43
 
 
 
27,9
16,3
29,1
 
 
 
26,9
16,1
43,2
 
 
 
24,1
13,9
46,1
 
 
 
19
10,7
74
 
 
 
13
6,1
56,7
 
 
 
9,8
3,5
69,4
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm
Le Pont de la RD611 quasiment submergé par les eaux de l'Orbieu en Octobre 2018.
Événements météorologiques
  • L'Inondation d'octobre 2018 affecte fortement le village, il est coupé du monde, les routes étant submergées. Il s'agit de l'inondation la plus importante après celle de novembre 1999, l'eau n'étant pas loin de submerger le pont de la RD611. Le bassin écrêteur de la Founintrouze a permis d'éviter une inondation totale dans le cœur du village.
  • Au début de l'année 2012, le clocher de Fabrezan ne sonnait plus l'heure. Les précédents orages concentrés sur le village de Fabrezan, la foudre est tombée aux alentours du clocher et a provoqué une panne des cloches. Elles ont été remplacées depuis.
  • Le , la tempête Klaus frappe le village, ainsi que tout le département de l'Aude, la France et plusieurs autres pays. Mais le village n'est pas épargné. Le cimetière de Fabrezan, côté route direction Lagrasse (en sortant du village) : la tempête a balayé beaucoup d'arbres, en particulier les cyprès. Depuis, le personnel de la mairie a replanté plusieurs arbres.
  • Les tempêtes et les inondations de 1999 sont passées par Fabrezan. Le pont en allant vers Saint-Laurent a été balayé par les eaux et a été reconstruit en cinq ans.
  • La tornade de 1966 était au rendez-vous. Des inondations l'accompagnent. Une habitante du village, l'année suivante, a déclaré : « On avait de l'eau jusqu'au cou. L'orage était très violent. J'avais peur. L'eau arrivait par la rivière Orbieu et par l'Alaric. De plus, la tornade n'a pas arrangé les choses. »


Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Réseau Natura 2000[modifier | modifier le code]

Site Natura 2000 sur le territoire communal.

Le réseau Natura 2000 est un réseau écologique européen de sites naturels d'intérêt écologique élaboré à partir des directives habitats et oiseaux, constitué de zones spéciales de conservation (ZSC) et de zones de protection spéciale (ZPS)[Note 1]. Un site Natura 2000 a été défini sur la commune au titre de la directive habitats[5] :

et un au titre de la directive oiseaux[5] :

Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique[modifier | modifier le code]

L’inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire. Une ZNIEFF de type 1[Note 2] est recensée sur la commune[8] : le « bois de la Pinède de Boutenac » (1 079 ha), couvrant 5 communes du département[9] et trois ZNIEFF de type 2[Note 3],[8] :

  • les « Corbières centrales » (68 810 ha), couvrant 56 communes dont 54 dans l'Aude et 2 dans les Pyrénées-Orientales[10] ;
  • le « massif d'Alaric » (8 316 ha), couvrant 15 communes du département[11] ;
  • la « vallée aval de l'Orbieu » (445 ha), couvrant 12 communes du département[12].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Fabrezan est une commune rurale[Note 4],[13]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[I 1],[14].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Narbonne, dont elle est une commune de la couronne[Note 5]. Cette aire, qui regroupe 71 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[I 2],[I 3].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (64,1 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (66,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : cultures permanentes (60,6 %), forêts (26,5 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (5,8 %), zones urbanisées (3,7 %), zones agricoles hétérogènes (3,5 %)[15].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Villa gallo-romaine : villa Fabriciana (du nom de Fabricius, soldat de la 10e légion de César)

  • 947 : In villa Fabriciano
  • 988 : Fabresa
  • 1007 : Fabrezanum
  • 1161 : Fabreza
  • 1222 : Castrum de Fabrezano
  • 1351 : Ecclesia de Fabrezano
  • 1521 : Fabresanus
  • 1595 : Fabresan

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur la commune de Fabrezan se tient un hameau du nom de Villerouge-la-Crémade (sus-nommé Villerouge-la-Panouse auparavant, Villa Rubia à l'époque romaine). Ce pays faisait partie de la florissante province Narbonnaise. L'on peut y voir, selon les légendes populaires, une statue d'une vierge en argent, ainsi qu'une église du IXe siècle où subsistent des fresques.

Situé au seuil des Corbières sur la rive gauche de l'Orbieu, au pied de la montagne de l'Alaric, Fabrezan est un village circulaire aux ruelles étroites. La commune est entourée des vestiges des remparts érigés en 974.

Ce hameau possède aussi un palais du Moyen Âge, dont il ne subsiste à ce jour qu'un demi-mur et une meurtrière.
Il est à noter que l'appellation "la Crémade" provient d'une voie de fait : un bûcher dressé à l'intention de cathares (Villerouge-Termenès où fut brulé le dernier cathare, Guilhem Bélibaste n'est pas très éloigné) se rappelle à la mémoire populaire ou plus certainement à la couleur, jaune, ocre et rouge des terres. Ce château a, très certainement, été détruit lors de la chevauchée du Prince Noir.

De plus, dans les archives de la ville, l'on peut découvrir l'existence du comte de Fabrezan et seigneur de Villerouge, au XVIIe siècle.

Il faut également rappeler que Fabrezan est un ancien village fortifié, on peut encore apercevoir des remparts à l'impasse Nego-Saumo.

À proximité de Fabrezan, les textes signalent un autre site, Villerouge, avec son église Villa Ruvia cum ecclesia sancti saturnini (an 859).

Au Moyen Âge, avant la croisade contre les Albigeois, la seigneurie de Fabrezan appartenait à la vicomté de Narbonne.

À partir du XIVe siècle, quand le vicomte de Narbonne accusa les consuls de la ville de Fabrezan de rébellion envers le roi (an 1381), il décida du punir les Narbonnais. Ces derniers ripostèrent en attaquant et en prenant le donjon de Fabrezan, refuge de la famille du vicomte.

En 1508, la vicomté de Narbonne se trouve rattachée au domaine royal. L'histoire féodale se terminait. Les nouveaux seigneurs de Fabrezan  se chargent de percevoir les redevances féodales.

Début du XVIIe siècle, fin de l'histoire féodale. En 1633, Jean de Seigneuret, seigneur de Fabrezan, fut reçu en remplacement du baron de Castrie. Ainsi venait d'être créée la baronnie de Fabrezan.

Fin XIXe siècle, destruction des remparts et création de deux quartiers (Saint-Marc et les Plantiers.) En 1889, Fabrezan devient le premier relais de transport de l'électricité. En 1900, le village bénéficie d'un éclairage public à l'électricité.

En 1907, le village était éclairé, et possédait son bureau de poste avec télégraphe et téléphone. Il y avait trois abonnés au téléphone.[réf. nécessaire]

Vue sur Fabrezan, depuis le lieu-dit la Serre, sur les parties hautes du village.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Fabrezan est membre de la communauté de communes de la Région Lézignanaise, Corbières et Minervois[16], un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Lézignan-Corbières. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[17].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Narbonne, au département de l'Aude, en tant que circonscription administrative de l'État, et à la région Occitanie[16].

Sur le plan électoral, elle dépend du canton des Corbières pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[16], et de la première circonscription de l'Aude pour les élections législatives, depuis le redécoupage électoral de 2010[18].

Canton des Corbières[modifier | modifier le code]

Le canton des Corbières, précédemment nommé le Canton de Fabrezan, est une division administrative française du département de l'Aude créée par le décret du 21 février 2014 et entrant en vigueur lors des élections départementales de 2015.

Ce canton regroupe 54 communes du département de l'Aude, pour comptabiliser 16 098 habitants. La superficie est de plus de 1 000 km², ce qui en fait l'un des plus grands cantons du département.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Hervé Baro   PS Maire de Termes
2015 en cours Isabelle Géa-Péris   PS Maire de Fabrezan

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

La mairie.

Politiquement, Fabrezan est restée une commune avec un vote majoritairement de gauche, durant les présidentielles de 1995, 2002, 2007 et 2012. Dans l'ordre des élections présidentielles, lors des 1ers tour, le PS a récolté 29,53 % en 1995 (Lionel Jospin), 14,85 % en 2002 (Lionel Jospin), 27,55 % en 2007 (Ségolène Royal), et 29,51 % en 2012 (François Hollande). Au second tour de la présidentielle de 2012, Fabrezan vote majoritairement pour le PS, avec plus de 60 % des voix.

C'est lors du premier tour de l'Élection présidentielle de 2017 que la donne a changé, avec seulement 6,33 % pour le PS, donnant la majorité, à une voix près, au Front national (26,43 %), suivi de la France insoumise (26,30 %). Au second tour, le FN n'a pas la majorité et obtient 44,48 % des votes, face à Emmanuel Macron, 55,52 %.

Au référendum sur le traité constitutionnel pour l’Europe du 29 mai 2005, les Fabrezanais ont largement voté contre la Constitution européenne, avec 67,18 % de Non contre 32,82 % de Oui, avec un taux d’abstention de 25,64 %. (Source : ministère de l'Intérieur)

Pendant près de 37 ans, Fabrezan a été dirigée par un maire du Parti communiste français, jusqu'en 2014 où la liste de gauche arrive en tête avec 57,63 %.

Lors du premier tour de l'Élection présidentielle de 2022, la commune vote a 26,04% pour le Rassemblement national, et 23,23% pour le candidat de La France insoumise. Les électeurs, qui ont toujours voté à gauche, ont délaissé le Parti socialiste, n'y donnant que 2,69% des suffrages. Concernant le second tour, la candidate RN obtient 51,51% des voix.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs depuis 1874
Période Identité Étiquette Qualité
1874 1884 Lubin FRANC    
1884 1896 Louis POUJADE    
1896 1904 Georges BERLIOZ    
1904 1908 Eugène GONIN    
1908 1919 Philippe BERGES    
1919 1925 Jacques ILLAC    
1925 1935 André BORIES    
1935 1940 Joseph ALEGRET    
1940 1941 Jacques ILLAC    
1941 1944 Etienne ROGER    
1944 1945 Joseph ALEGRET    
1949 1977 Ghislain BOUFFET    
1977 2014 Maurice SÉGUIER PCF  
2014 2015 Fabrice VAREILLES SE  
2015 en cours Isabelle GÉA PS conseillère départementale
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La commune possède des points de collecte de déchets recyclables, ainsi que plusieurs bacs servant à déposer des cartons.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Au , Fabrezan n'est jumelé à aucune autre commune.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[20]. En 2019, la commune comptait 1 256 habitants[Note 6], en diminution de 2,48 % par rapport à 2013 (Aude : +2,52 %, France hors Mayotte : +2,17 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8909561 1631 0831 1701 1741 2391 2571 287
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3301 3101 5371 5291 8522 2982 1442 0311 829
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 9121 8371 7611 7911 7041 6291 6081 3031 267
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 1861 1371 0249911 0461 0861 1861 2211 252
2014 2019 - - - - - - -
1 3011 256-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Fabrezan possède une école publique Victor-Hugo, située derrière la mairie du village et compte actuellement[Quand ?] plus de 100 enfants scolarisés, avec un ramassage scolaire dans le village et des villages voisins.[réf. nécessaire]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

À Fabrezan, en été, selon les animations, il y a habituellement deux festivals :

  • Le festival Son MiRé³, qui est en rapport avec Charles Cros, né à Fabrezan.
  • Le festival de Musique Charles Cros qui a pour but de promouvoir la pratique de la musique, valoriser le travail des élèves devant leurs proches comme devant un public et encourager les gens à fréquenter les concerts.
  • Chaque année, fin août, comme tous les autres villages alentour dans l'Aude une autre période, a lieu la fête locale à Fabrezan. Des manèges, bars, snacks et autres machines à sous sont tous installés sur l'avenue de l'Ancienne-Gare. Il y a aussi des orchestres et autres concerts pour mettre un peu d'ambiance dans cette fête. En 2013, elle a lieu les 30, et 1er septembre.

Santé[modifier | modifier le code]

  • Un dentiste
  • Une pharmacie de garde
  • Un centre médical
  • Une caserne de pompiers

Sports[modifier | modifier le code]

Le FRJEP[Quoi ?] propose plusieurs clubs de sports, tels que le tennis, le tir à l'arc et la randonnée.

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus[modifier | modifier le code]

En 2018 (données Insee publiées en ), la commune compte 581 ménages fiscaux[Note 7], regroupant 1 282 personnes. La médiane du revenu disponible par unité de consommation est de 19 280 [I 4] (19 240  dans le département[I 5]).

Emploi[modifier | modifier le code]

Taux de chômage
Division 2008 2013 2018
Commune[I 6] 9,2 % 10,5 % 10,4 %
Département[I 7] 10,2 % 12,8 % 12,6 %
France entière[I 8] 8,3 % 10 % 10 %

En 2018, la population âgée de 15 à 64 ans s'élève à 695 personnes, parmi lesquelles on compte 76,8 % d'actifs (66,5 % ayant un emploi et 10,4 % de chômeurs) et 23,2 % d'inactifs[Note 8],[I 6]. Depuis 2008, le taux de chômage communal (au sens du recensement) des 15-64 ans est inférieur à celui du département, mais supérieur à celui de la France.

La commune fait partie de la couronne de l'aire d'attraction de Narbonne, du fait qu'au moins 15 % des actifs travaillent dans le pôle[Carte 2],[I 9]. Elle compte 229 emplois en 2018, contre 257 en 2013 et 245 en 2008. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la commune est de 476, soit un indicateur de concentration d'emploi de 48,1 % et un taux d'activité parmi les 15 ans ou plus de 50,8 %[I 10].

Sur ces 476 actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi, 153 travaillent dans la commune, soit 32 % des habitants[I 11]. Pour se rendre au travail, 86,4 % des habitants utilisent un véhicule personnel ou de fonction à quatre roues, 1,5 % les transports en commun, 9,8 % s'y rendent en deux-roues, à vélo ou à pied et 2,3 % n'ont pas besoin de transport (travail au domicile)[I 12].

Activités hors agriculture[modifier | modifier le code]

Secteurs d'activités[modifier | modifier le code]

122 établissements[Note 9] sont implantés à Fabrezan au . Le tableau ci-dessous en détaille le nombre par secteur d'activité et compare les ratios avec ceux du département[Note 10],[I 13].

Secteur d'activité Commune Département
Nombre % %
Ensemble 122 100 % (100 %)
Industrie manufacturière,
industries extractives et autres
5 4,1 % (8,8 %)
Construction 24 19,7 % (14 %)
Commerce de gros et de détail,
transports, hébergement et restauration
38 31,1 % (32,3 %)
Information et communication 1 0,8 % (1,6 %)
Activités financières et d'assurance 1 0,8 % (2,7 %)
Activités immobilières 9 7,4 % (5,2 %)
Activités spécialisées, scientifiques et techniques
et activités de services administratifs et de soutien
19 15,6 % (13,3 %)
Administration publique, enseignement,
santé humaine et action sociale
15 12,3 % (13,2 %)
Autres activités de services 10 8,2 % (8,8 %)

Le secteur du commerce de gros et de détail, des transports, de l'hébergement et de la restauration est prépondérant sur la commune puisqu'il représente 31,1 % du nombre total d'établissements de la commune (38 sur les 122 entreprises implantées à Fabrezan), contre 32,3 % au niveau départemental[I 14].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Les cinq entreprises ayant leur siège social sur le territoire communal qui génèrent le plus de chiffre d'affaires en 2020 sont[23] :

  • Les Fabuleux Festins, restauration traditionnelle (221 k€)
  • Agence Les Oliviers, agences immobilières (82 k€)
  • Charles Cros, commerce de gros (commerce interentreprises) de boissons (79 k€)
  • SARL Le Grand Cafe, restauration traditionnelle (38 k€)
  • 2Tae, services administratifs combinés de bureau (17 k€)
Église Saint-Étienne de Villerouge-la-Crémade

Agriculture[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la petite région agricole dénommée « Région viticole »[24]. En 2010, l'orientation technico-économique de l'agriculture[Note 11] sur la commune est la viticulture (appellation et autre)[25].

Le nombre d'exploitations agricoles en activité et ayant leur siège dans la commune est passé de 111 lors du recensement agricole[Note 12] de 1988 à 90 en 2000 puis à 69 en 2010[25], soit une baisse de 38 % en 22 ans. Le même mouvement est observé à l'échelle du département qui a perdu pendant cette période 52 % de ses exploitations[27]. La surface agricole utilisée sur la commune a également diminué, passant de 1 654 ha en 1988 à 1 264 ha en 2010. Parallèlement la surface agricole utilisée moyenne par exploitation a augmenté, passant de 15 à 18 ha[25].

1988 2000 2010
Exploitations 111 90 69
Superficie agricole utilisée (ha) 1 654 1705 1264

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Aux environs, on peut y trouver la forêt communale ; "Notre Dame de Consolation" et des vignes. Dans le village même, plusieurs édifices religieux et vestiges sont présents.

Édifices religieux
  • La chapelle de Notre-Dame-de-Consolation de Fabrezan

En 1650, le peuple ayant peur de la peste décide de construire la chapelle Notre-Dame-de-la-Consolation à la demande de la baronne, veuve de messire Jan de Seigneuret. Le sanctuaire fut bâti sur le Pech Montredon.

L'édifice échappe de peu aux flammes de l'incendie de l'Alaric du 24 juillet 2021.

Le Sanctuaire Notre Dame de la Consolation et ses abords sont inscrits au titre des sites naturels depuis 1943[30].

  • L'église Saint-Vincent de Fabrezan

L'église Saint-Vincent forme un ensemble des XIIIe et XIVe siècles de 40 mètres de long sur 20 mètres de large. L'architecture est gothique à nef unique. Les chapelles latérales non voûtées datent des XVIIe et XIXe siècles. Le matériau principal est la pierre à bâtir des carrières de Fabrezan dites " pierre de Ferrals ". L'ensemble est orienté nord-est.

  • L'église de Villerouge la Crémade

Cette église mentionnée dès le IXe siècle, figure comme église paroissiale, dans les registres du Vatican du XIVe siècle. Cette paroisse a subsisté jusqu'à la Révolution. Les peintures murales ont été classées Monument Historique le .

Vestiges
  • La tour fortifiée

Pour se protéger des multiples attaques, le seigneur du village fit construire le château dont ont voir encore la tour, aujourd'hui en partie par les habitations. Haute de plus de 30 mètres, cette tour est assemblée en 70 lits de pierre. Elle date du XIIe siècle. Ancien donjon du château, elle fut démantelée dans sa partie supérieure, en 1628, pendant la Fronde.

Simple villa au Xe siècle, Fabrezan dépendait alors du monastère de Lagrasse, également seigneur de Ferrals. Par la suite, cette seigneurie devint le chef-lieu d'une baronnie, avec des seigneurs particuliers et des coseigneurs. Le "castrum" de Fabrezan est mentionné à partir de 1222. La tour est en partie enclavée dans les habitations. De plan barlong, elle présente à la base des assises en grès du pays. Au-dessus, assises en turret (tuf lacustre). De rares archères sont pratiquées dans les murs. A l'ouest, porte murée en arc plein cintre composé de treize claveaux dont une clé. L'encadrement intérieur est sculpté en cavet. Cet arc est constitué par des claveaux de teintes alternées (grès rouge foncé veiné ; grès jaune paille). Une série de parements à bossages est visible à la partie supérieure de la tour. Il en existe aussi à la base de l'arête sud. Il s'agit vraisemblablement de reprises du XIIIe siècle.

  • Le moulin

Le moulin à vent date du XIXe siècle. Il n'a jamais été achevé. Cependant, il a servi par la suite de refuge pour les pauvres.

  • Le château de Villerouge la Crémade

La date de naissance du château reste encore inconnue. Sa vie est tout aussi mystérieuse que les causes de son état. Mais, ce que l'on sait, est qu'au XIIe siècle le château est ruiné. Il ne reste qu'un mur et quelques vestiges des enceintes extérieures.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Fabrezan

Son blasonnement est : D'or à la lettre F minuscule cursive de gueules, au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Dans les sites Natura 2000, les États membres s'engagent à maintenir dans un état de conservation favorable les types d'habitats et d'espèces concernés, par le biais de mesures réglementaires, administratives ou contractuelles[4].
  2. Les ZNIEFF de type 1 sont des secteurs d’une superficie en général limitée, caractérisés par la présence d’espèces, d’association d’espèces ou de milieux rares, remarquables, ou caractéristiques du milieu du patrimoine naturel régional ou national.
  3. Les ZNIEFF de type 2 sont de grands ensembles naturels riches, ou peu modifiés, qui offrent des potentialités biologiques importantes.
  4. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  5. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  6. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.
  7. Un ménage fiscal est constitué par le regroupement des foyers fiscaux répertoriés dans un même logement. Son existence, une année donnée, tient au fait que coïncident au moins une déclaration indépendante de revenus et l’occupation d’un logement connu à la taxe d’habitation.
  8. Les inactifs regroupent, au sens de l'Insee, les élèves, les étudiants, les stagiaires non rémunérés, les pré-retraités, les retraités et les autres inactifs.
  9. L'établissement, au sens de l’Insee, est une unité de production géographiquement individualisée, mais juridiquement dépendante de l'unité légale. Il produit des biens ou des services.
  10. Le champ de ce tableau couvre les activités marchandes hors agriculture.
  11. L'orientation technico-économique est la production dominante de l'exploitation, déterminée selon la contribution de chaque surface ou cheptel à la production brute standard.
  12. Le recensement agricole est une opération décennale européenne et obligatoire qui a pour objectif d'actualiser les données sur l'agriculture française et de mesurer son poids dans l'agriculture européenne[26].
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le )
  2. Agence nationale de la cohésion des territoires, « Carte de la commune dans le zonage des aires d'attraction de villes. », sur l'observatoire des territoires (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

Site de l'Insee[modifier | modifier le code]

  1. « Commune urbaine-définition » (consulté le ).
  2. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », (consulté le ).
  3. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », (consulté le ).
  4. « REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2018 à Fabrezan » (consulté le ).
  5. « REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2018 dans la Aude » (consulté le ).
  6. a et b « Emp T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité en 2018 à Fabrezan » (consulté le ).
  7. « Emp T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité en 2018 dans l'Aude » (consulté le ).
  8. « Emp T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité en 2018 dans la France entière » (consulté le ).
  9. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur site de l'Insee (consulté le ).
  10. « Emp T5 - Emploi et activité en 2018 à Fabrezan » (consulté le ).
  11. « ACT T4 - Lieu de travail des actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi qui résident dans la commune en 2018 » (consulté le ).
  12. « ACT G2 - Part des moyens de transport utilisés pour se rendre au travail en 2018 » (consulté le ).
  13. « DEN T5 - Nombre d'établissements par secteur d'activité au 31 décembre 2019 à Fabrezan » (consulté le ).
  14. « DEN T5 - Nombre d'établissements par secteur d'activité au 31 décembre 2019 dans l'Aude » (consulté le ).

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Plan séisme
  3. « Sandre » (consulté le )
  4. Réseau européen Natura 2000, Ministère de la transition écologique et solidaire
  5. a et b « Liste des zones Natura 2000 de la commune de Fabrezan », sur le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  6. « site Natura 2000 FR9101489 - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  7. « site Natura 2000 FR9112027 - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  8. a et b « Liste des ZNIEFF de la commune de Fabrezan », sur le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  9. « ZNIEFF le « bois de la Pinède de Boutenac » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  10. « ZNIEFF les « Corbières centrales » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  11. « ZNIEFF le « massif d'Alaric » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  12. « ZNIEFF la « vallée aval de l'Orbieu » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  13. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  14. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  15. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  16. a b et c « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Fabrezan », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  17. « communauté de communes de la Région Lézignanaise, Corbières et Minervois - fiche descriptive au  », sur la Base nationale sur l'intercommunalité (consulté le ).
  18. « Découpage électoral de l'Aude (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le ).
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  23. « Entreprises à Fabrezan », sur entreprises.lefigaro.fr (consulté le ).
  24. « Les régions agricoles (RA), petites régions agricoles(PRA) - Année de référence : 2017 », sur agreste.agriculture.gouv.fr (consulté le ).
  25. a b et c « Fiche de recensement agricole - Exploitations ayant leur siège dans la commune de Fabrezan - Données générales », sur recensement-agricole.agriculture.gouv.fr (consulté le ).
  26. Présentation des premiers résultats du recensement agricole 2020, Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, 10 décembre 2021
  27. « Fiche de recensement agricole - Exploitations ayant leur siège dans le département de l'Aude » (consulté le ).
  28. « Eglise Saint-Etienne de Villerouge-la-Crémade », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le )
  29. « Monument aux morts de la guerre de 1914-1918 », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  30. « Sanctuaire Notre Dame de la Consolation et ses abords », sur Système d'Information sur les sites et Territoires d'Exception