Tancarville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Seine-Maritime
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Seine-Maritime.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Tancarville
Image illustrative de l'article Tancarville
Blason de Tancarville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime      Blason département fr Seine-Maritime.svg
Arrondissement Le Havre
Canton Bolbec
Intercommunalité Caux-Vallée de Seine
Maire
Mandat
David Sablin
2014-2020
Code postal 76430
Code commune 76684
Démographie
Gentilé Tancarvillaises, Tancarvillais
Population
municipale
1 325 hab. (2014)
Densité 179 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 29′ 16″ nord, 0° 27′ 16″ est
Altitude Min. 0 m – Max. 117 m
Superficie 7,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Tancarville

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Tancarville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tancarville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tancarville

Tancarville est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Située sur la Seine, elle est connue pour son pont suspendu ouvert à la circulation en 1959 et son château féodal.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle fait partie du Parc naturel régional des Boucles de la Seine normande.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté au début du XIIe siècle sous la forme Tancardi Villa (cf. Ordéric Vital, Hist. eccl., t. III). Il s'agit d'un toponyme en -ville au sens ancien de « domaine rural » (cf. villa), précédé d'un anthroponyme d'origine germanique, Tancrède (Tancredus) ou Tancard[1] (Tanc(h)ardus), et signifiant « Domaine de Tancrède (ou Tancard) ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Tancarville

Les armes de la commune de Tancarville se blasonnent ainsi :
De gueules, à un écusson d'argent accompagné de huit angemnes d'or en orle[2]
ou
de gueules à l'écusson d'or chargé d'un chêne de sinople, accompagné de six angennes d'argent ordonnées en orle.[3]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790   Nicolas Levasseur   Laboureur
1804   Pierre Lebreton   Laboureur-propriétaire
juillet 1814 avril 1815 Louis Jacques Bouévin   Cultivateur-propriétaire
21 mai 1815   Nicolas Maillard    
1817 12 mai 1826 Louis Jacques Bouévin   Cultivateur-propriétaire
1833   Charles François Baudouin   Cultivateur-propriétaire
mai 1848   Constant Fortuné Désiré Galle   Capitaine des douanes en retraite
16 juin 1855   François Baudouin   Cultivateur-propriétaire
19 août 1865   Jean Louis Hède   Conducteur des Ponts et Chaussées
4 mars 1867   Emile Henry Lefrançois   Cultivateur
18 mai 1884   Théophile Placide Lenud   Restaurateur
20 mai 1888   Charles Vasse   Propriétaire
24 mars 1895   Barnabet Drouet   Herbager
20 mai 1900   Henry Verdier   Conducteur des Ponts et Chaussées
15 mai 1904   Charles Dupray   Epicier, propriétaire
17 mai 1908   Henry Verdier   Conducteur des Ponts et Chaussées
11 mai 1923   Fernand Nicolas   Ingénieur des ponts et chaussées
12 février 1932   Ferdinand Prat   Propriétaire
18 août 1932   Albert Délogé   Surveillant aux Ponts et Chaussées
13 juin 1944   Fernand Nicolas   Ingénieur des travaux publics de l'État
11 décembre 1944   Charles Lejeune   Chef de chantier
29 octobre 1947   Paul Montaigne   Directeur d'école
7 mai 1953   Fernand Boulven   Chef magasinier au Port Autonome de Rouen
4 décembre 1961   Gilbert Gibault   Assistant technique des Travaux Publics
23 mars 1965   Fernand Boulven   Chef magasinier au Port Autonome de Rouen
18 mars 1983   Lucien Duval[4]   Chef opérateur
24 mars 1989 mars 2008 Bruno Marescot   Responsable d'établissement de la Poste
mars 2008 juillet 2012 Céline Turquetille DVD  
juillet 2012 en cours David Sablin SE  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 325 habitants, en augmentation de 0,45 % par rapport à 2009 (Seine-Maritime : 0,48 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
394 400 406 413 378 316 348 325 351
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
363 401 445 401 386 472 567 575 581
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
887 617 703 733 671 563 626 684 775
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
938 921 1 026 1 139 1 326 1 234 1 233 1 346 1 325
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006 [8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vocabulaire[modifier | modifier le code]

  • Mot dérivé, par référence à ses nombreux haubans, Tancarville se dit d'une forme complexe, à plusieurs étages, par exemple d'étendoir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cet anthroponyme fut notamment porté par un abbé de Jumièges.
  2. http://www.blason-armoiries.org/heraldique/a/angemme.htm
  3. http://www.labanquedublason2.com/lecture_fiche_commune.php3?page=f76684
  4. Tancarville : un château, un canal, un pont, toute une histoire..., Rouen, PTC Éditions des Falaises, , 296 p. (ISBN 978-2-84811-071-4)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]