Svadhishthana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Svādhiṣṭhāna a six pétales et un croissant de lune.

Svadhishthana (sanskrit, Svādhiṣṭhāna selon IAST qui signifie « le Siège du soi »)[1] est le deuxième des sept chakra majeurs du tantrisme hindou et plus particulièrement du Haṭhayoga.

Localisation[modifier | modifier le code]

Svādhiṣṭhāna est placé au début de la colonne vertébrale, au niveau du coccyx. Son kshetram est l'os du pubis.

Représentation[modifier | modifier le code]

Ce chakra est représenté comme une roue ayant six pétales avec un croissant de lune intérieur. Cela est dû à son lien avec Bindu visarga, le « huitième » chakra. Sa couleur peut être le noir, mais le plus souvent l'orange foncé. Deux autres lotus de huit pétales chacun se situent à l'intérieur de svādhiṣṭhāna. Un crocodile est l'animal de ce confluent énergétique.

Bija mantra[modifier | modifier le code]

La bija mantra de ce cakra est « vam ». Six autres syllabes hindous sont associées à chaque pétale de cette roue : bam, bham, mam, yam, ram, lam.

Fonction[modifier | modifier le code]

Svādhiṣṭhāna est relié aux différents saṃskāra, aux différentes émotions que l'on peut vivre, et que véhicule le corps. Le karma, et l'inconscient y sont liés. L'eau est l'élément de cette cakra, le sens attribué est le goût[1] (jihvā associée à rasa).

Swadhisthana chakra avec l'océan de samskara, la Lune rappelant bindu visarga, les étoiles et le ciel de anahata chakra.

Comparaison avec les autres religions[modifier | modifier le code]

  • Dans le bouddhisme tibétain et le Vajrayana, ce cakra est appelé la place secrète. Celui-ci est composé de 32 rayons rouges[2].
  • Dans la kabbale, ce cakra est comparé à Sephira Yesod (en), et sa fonction est de redistribuer les différentes énergies humaines et subtiles.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. Geshe Kelsang Gyatso. Tantric Grounds and Paths

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]