Springfield (Les Simpson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Springfield.
Springfield
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Comté Springfield
Maire Joe Quimby (Parti démocrate)
Indicatif(s) téléphonique(s) local (locaux) 636 et 939[note 1]
Démographie
Population 30 720 hab. (2010[1])
Géographie
Altitude 482 m
Divers
Fondation 1796
Devise Un esprit noble « engrandit » le plus petit des hommes (A noble spirit embiggens the smallest man)
Surnom La honte de L'Amérique

Springfield est une ville fictive où se déroule la série animée télévisée Les Simpson. Ville de taille moyenne située aux États-Unis. Elle est un vrai univers complet où chaque personnage doit faire face aux aventures de la société moderne. La géographie de cette ville et de ses environs est flexible : elle change pour s'adapter aux actions et aventures de chaque épisode. Sa localisation est impossible à déterminer, la série reste évasive sur le sujet en fournissant des informations contradictoires selon les épisodes.

La ville[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Springfield a été fondée en 1796 par un groupe mené par Jebediah Springfield, qui, après avoir mal interprété un passage de la Bible, quitta le Maryland pour essayer de trouver une « nouvelle Sodome »[note 2]. Jebediah Springfield refusait de fonder une ville où les hommes seraient libres de se marier avec leurs cousines. Le groupe se sépara en deux et l'autre moitié fonda alors la ville de Shelbyville, en mémoire de son pionnier Manhattan Shelbyville et la rivalité entre ces deux villes persiste encore à ce jour[note 3]. Springfield a atteint son apogée dans le milieu du XXe siècle, cette ville devint le foyer de la première usine de voitures amphibies, la moitié des États-Unis portaient les chaussures de Springfield et les rues de la ville étaient pavées d'or[note 4]. Mais la prospérité de la ville disparut avec le temps : un article en couverture du Time magazine parlant de Springfield était intitulé America's Worst City (« La Pire Ville d'Amérique »)[note 5].

Géographie[modifier | modifier le code]

La géographie de Springfield change avec les besoins particuliers de chaque épisode. Le paysage a inclus des forêts, des prairies, des cordillères, un désert, des gorges, des plages, des badlands, des marécages, des mares et des canaux. Springfield est quelquefois montrée située sur la côte d'un lac bien que, dans certains autres épisodes, les vues panoramiques ne montrent aucun signe de cette grande étendue d'eau. Les principales caractéristiques géographiques nommées incluent les gorges de Springfield, la forêt nationale de Springfield, le mont Springfield, le désert de Springfield Ouest (qui fait « trois fois la taille du Texas ! »)[note 6], les badlands de Springfield[note 7], le gigantesque pic de la Mort, le glacier de Springfield, le mont Utile, le plateau de Springfield et le parc national de Springfield. Springfield est située dans un zone où il pleut beaucoup et neige en abondance. Cependant, la plupart du temps, le ciel est bleu et ensoleillé. Springfield a également été sujette à des vagues de forte chaleur et des tempêtes de neige importantes. Springfield est proche d'une très grande étendue d'eau qui s'ouvre sur l'océan et à côté d'une chaîne de montagne. Elle est aussi située sur un grand fleuve qui a creusé les gorges de Springfield. La ville a fait l'objet d'à peu près toutes sortes de catastrophes naturelles, y compris des avalanches, des tremblements de terre, des pluies acides, des inondations, des ouragans, des orages, des tornades, des éruptions volcaniques et un impact de météore.

Dans l'épisode Vive les éboueurs, Homer Simpson a été élu chef des éboueurs. Après avoir dépensé le budget annuel global dès son premier mois de mandat, il a été contraint de recevoir les poubelles des autres villes, afin de gagner suffisamment d'argent pour payer les éboueurs de la ville. Finalement, les mines (où était stockés les déchets collectés) ont éclaté et ont pollué toute la ville, provoquant des dégâts matériels importants et obligeant Springfield à transférer la ville huit kilomètres plus loin, en abandonnant la décharge massive qu'était devenue la ville.

Springfield abrite aussi le plus grand incinérateur de pneus des États-Unis, qui brûle sans interruption depuis 1966 (ou 1989)[note 8]. Dans Les Simpson, le film, la pollution du lac de Springfield a presque mené à la destruction de la ville par une bombe de l'EPA (Agence de protection de l’environnement des États-Unis). Dans ce même film, la situation géographique précise de la ville est faussée par une affirmation de Ned Flanders, celui-ci affirmant que les quatre États limitrophes de la ville sont l'Ohio, le Nevada, le Maine, et le Kentucky. En réalité, ces quatre États sont très éloignés les uns des autres sur la carte des États-Unis.

Politique[modifier | modifier le code]

En politique, l'actuel maire de Springfield est Joe Quimby (Parti démocrate), tandis que le représentant de la ville au congrès est Krusty le clown (Parti républicain). Mary Bailey (vraisemblablement démocrate car opposée à C.M. Burns) est le gouverneur de l'État de Springfield et a été vue la première fois dans Sous le signe du poisson. Le maire Quimby est à la fois incompétent et immoral en plus d'être un politicien corrompu. Quimby est un sordide coureur de jupons et a eu de multiples liaisons malgré son mariage. Les citoyens de Springfield acceptent la plupart du temps cette conduite irresponsable, sauf sur certaines questions, telles que l'embouteillage causé par Bart Simpson, le plus important dans l'histoire de la ville[note 9].

Dans l'épisode Marge à l'ombre, on peut voir le drapeau de la mairie de Springfield : il représente un aigle chauve qui tient dans ses serres une liasse de billets et un verre à cocktail, avec la devise "Corruptus in Extremis".

Édifices culturels[modifier | modifier le code]

Springfield possède un opéra (très vite inutilisé, vandalisé, puis transformé en prison), un amphithéâtre en plein air, un arboretum, une scène de jazz dynamique et était auparavant considérée comme la capitale du divertissement de son État[note 10]. Les bâtiments de culte religieux à Springfield comprennent la Première Église de Springfield, la Première Église AME (African Methodist Episcopal) et la cathédrale de Springfield. Il y a également un nombre anormalement élevé de musées dont le Springfield Museum (où se trouve le plus grand zircon cubique au monde), le Springfield Knowledgeum, le Springfield Museum of Natural History, le musée de l'Espadon, le Springsonian Museum, et un musée du timbre.

Autres édifices[modifier | modifier le code]

La ville se rapprocherait plus d'une petite ville de province que d'une mégalopole. Cependant, elle est dotée, entre autres, d'une centrale nucléaire, de deux écoles primaires : l'école primaire de Springfield Ouest et l'école primaire principale dont le proviseur est Seymour Skinner, d'un collège, de deux universités, d'un poste de police, d'un zoo, d'un autre parc, d'une supérette (Kwik-E-Mart), d'un centre commercial, d'un aéroport international, d'un port, d'une jetée, d'une avenue remplie de commerces de luxe, d'un grand magasin nommé Costington's, d'au moins quatre restaurants et d'au moins trois bars (dont la Taverne de Moe tenu par Moe Szyslak), ainsi que d'un boulevard de fast-food.

Médias[modifier | modifier le code]

KBBL[modifier | modifier le code]

KBBL est l'indicatif fictif utilisé pour ses stations de radio et de télévision, toutes trois détenues et exploitées par la fictive KBBL Broadcasting Inc. :

  • KBBL-FM dont la fréquence est 102.5 FM ;
  • KBBL-AM qui avait pour fréquence 970 AM et maintenant déplacé à la fréquence 580 AM ;
  • KBBL-TV ou KBBL-DT (dans les épisodes récents), connu sous la marque Channel 6 est la station fictive où passent notamment Kent Brockman, Krusty le clown et Itchy et Scratchy ;
  • KBBL-HDTV est mentionné par Homer dans l'épisode Fiston perdu.

Médias réels[modifier | modifier le code]

Certains réseaux, qui existent aussi dans la réalité, font leur apparition dans des épisodes des Simpson :

  • Il est souvent fait mention de la Fox (et de Fox News), le réseau qui produit et diffuse Les Simpson aux États-Unis. Il s'agit souvent de remarques visant à critiquer la compagnie, sur un ton quelque peu mordant[2] ;
  • CNN ;
  • NBC ;
  • CBS.

Dans l'épisode Le Mariage de Lisa, on peut voir Kent Brockman présenter le journal sur CNBCBS, une division d'ABC, ce qui suggère que les quatre réseaux télévisés des États-Unis se sont unis en un seul.

  • Thames Television, une ancienne chaîne d'ITV.

Presse[modifier | modifier le code]

  • Le Springfield Shopper, journal le plus courant à Springfield. Il existe actuellement un Springfield Shopper à Springfield (Illinois).
  • The Red Dress Press, un journal qui a duré quatre jours, écrit par Lisa Simpson. Lancé dans le dernier épisode de la saison 15 intitulé Le Canard déchaîné (Fraudcast News), dans lequel, après que M. Burns a pris le contrôle de tous les médias à Springfield, Lisa tente de se battre avec ce journal, et réussit à inciter les autres à créer leur propre journal.

Sports[modifier | modifier le code]

La ville abrite les Isotopes de Springfield, une équipe de ligue mineure de baseball. Les matchs à domicile sont joués au Stade « Duff » (les Isotopes de Springfield ont été l'inspiration pour le nouveau nom de la filiale AAA des Dodgers de Los Angeles, Les « Isotopes d'Albuquerque », quand ils ont déménagé à Albuquerque (Nouveau-Mexique)[3]. Dans l'épisode Homer fait la grève de la faim, Homer tente de faire échouer un déménagement prévu par l'équipe d'Albuquerque. Springfield a aussi une salle de Basket-ball et de Hockey sur glace, qui est le foyer des « Ice-O-Topes de Springfield ».

Création[modifier | modifier le code]

Enfant, Matt Groening regardait Papa a raison (Father Knows Best) qui se déroulait à Springfield ; ne réalisant pas encore qu'il s'agissait d'un nom fictif, il s'imagina qu'il s'agissait de la ville du même nom située à côté de Portland (Oregon) sa ville natale. Comme il en existe 34 aux États-Unis, il se dit lors de la création de la série que, de même, les téléspectateurs seraient heureux de penser qu'il s'agit de la ville qu'ils connaissent[4],[5].

Par ailleurs, on peut aussi voir des références à la ville de Portland (Oregon) elle-même comme, par exemple, le nom des rues qui est devenu le nom de certains personnages (Terwilliger, Lovejoy, Flanders…). Concernant ce dernier nom, qui signifie Flandres en anglais, certains plaisantins s'amusent régulièrement à rebaptiser la rue de Portland NE Flanders Street en NED Flanders Street

Localisation de Springfield[modifier | modifier le code]

En raison de nombreuses déclarations contradictoires quant à Springfield, il est impossible pour la ville d'exister dans tel ou tel État américain. Par exemple, dans Les Simpson, le film, Ned Flanders, affirme que l'Ohio, le Nevada, le Maine, et le Kentucky sont tous des États frontaliers de l'État de Springfield. La situation géographique inconnue et inconnaissable de la ville est un des gags récurrents de la série, malgré l'énigme « enveloppé dans une énigme qui est l'emplacement de Springfield »[6]. Dans Aventures au Brésil, Lisa Simpson dit que « C'est une part de mystère, oui. Mais si tu regardes bien les indices, tu peux le comprendre ». Les épisodes sont souvent drôles du fait que l'État où est situé Springfield est identifiable par l'ajout d'autres descriptions contradictoires, occultant une représentation cartographique à l'écran, ou interrompant dès qu'un personnage fait référence au sujet.

Dans Une adresse chic (épisode 19 de la 20e saison), on apprend que la ville de Waverly Hills, une riche municipalité, se trouve dans le comté de Springfield. Waverly Hills fait allusion à la réelle ville de Beverly Hills, voisine de Los Angeles. On peut donc supposer que Springfield se situe en Californie et proche de la mer.

David Silverman a affirmé que Springfield est dans l'État fictif de « Nord Takoma »[7],[8]. Ceci peut être confirmé par les abréviations des États NT et TA utilisées dans la série[8],[note 11]. Toutefois, cela n'a jamais été officiellement confirmé dans un épisode des Simpson ou par un des producteurs des Simpson. Le permis de conduire d'Homer montre que les initiales de l'État sont « NT » et que le code postal est 49007[note 12], qui est celui de Kalamazoo (Michigan), bien que les indicatifs téléphoniques de Springfield ont également été indiqués comme étant 636 (Centre-est du Missouri) et 939 (Porto Rico).

Le drapeau de cet État fictif ainsi que sa devise « not just another state » (« pas seulement un État de plus ») peuvent être aperçus pendant le clip de campagne de Mr. Burns dans l'épisode Sous le signe du poisson. On peut également voir ce drapeau flotter au sommet du Capitole de cet État. Sa capitale est Capital City. Les couleurs du drapeau sont vert, blanc, orange avec une étoile au milieu.

Dans l'épisode Derrière les rires, il sera dit que les Simpson sont originaires du Kentucky. Dans la version originale, le narrateur dit : The Simpson's bitter past was forgotten. And now, the future looks brighter than ever… for this northern Kentucky family. (Le passé amer des Simpson était oublié. Désormais, le futur brille plus que jamais… pour cette famille du nord du Kentucky.)

Afin de promouvoir Les Simpson, le film, différentes villes à travers les États-Unis appelées Springfield sont entrées en compétition pour obtenir l'avant-première du film. La ville de Springfield (Vermont) a été choisie[9].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les Simpson : La Bataille des deux Springfield. Saison 12, épisode 2
  2. Les Simpson : Le Vrai Faux Héros. Saison 7, épisode 16.
  3. Les Simpson : Le Citron de la discorde. Saison 6, épisode 24.
  4. Les Simpson : L'Enfer du jeu. Saison 5, épisode 10.
  5. Les Simpson : La Plus Belle du quartier. Saison 4, épisode 8.
  6. Les Simpson : Proposition à demi-indécente. Saison 13, épisode 10.
  7. Les Simpson : Bombinette Bob. Saison 7, épisode 9.
  8. Les Simpson : Les deux font le père. Saison 17, épisode 10.
  9. Les Simpson : Homer maire !. Saison 17, épisode 6.
  10. Les Simpson : Krusty, le retour. Saison 4, épisode 22.
  11. Les Simpson : Lisa va à Washington. Saison 3, épisode 2.
  12. Les Simpson : Ne lui jetez pas la première bière. Saison 4, épisode 16.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Habitants de Springfield
  2. « 'Simpsons' Mocks Fox News: 'Not Racist, But #1 With Racists' (VIDEO) », sur Huffington Post,‎ 22 novembre 2010 (consulté le 26 décembre 2011)
  3. Site officiel des Isotopes d'Albuquerque.
  4. http://www.smithsonianmag.com/arts-culture/Matt-Groening-Reveals-the-Location-of-the-Real-Springfield.html
  5. http://insidetv.ew.com/2012/04/10/matt-groening-springfield/
  6. Dayton Daily News (en) : Maybe this Springfield is just a state of mind
  7. Time Out : Bill Oakley & David Silverman
  8. a et b The Simpsons The Complete Third Season DVD commentary for the episode "Mr. Lisa Goes to Washington".
  9. http://www.usatoday.com/life/movies/simpsons-contest.htm Concours de USA Today et 20th Century Fox.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]