Aitor Garmendia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garmendia.
Aitor Garmendia
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Nom de naissance
Aitor Garmendia ArbillaVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Équipes professionnelles
1990-1995 Banesto
1996-1997 ONCE
1998-2000 Banesto
01.2001-05.2003 Coast
05.2003-12.2003 Bianchi

Aitor Garmendia Arbilla (né le à Itsasondo) est un coureur cycliste espagnol. Professionnel de 1990 à 2003, il a remporté plusieurs courses par étapes espagnoles, dont deux Tours d'Aragon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aitor Garmendia passe professionnel en 1990 dans l'équipe Banesto. Il remporte sa première victoire dès cette année, au GP Llodio. Il reste dans cette équipe jusqu'en 1995 et participe à trois des cinq victoires de Miguel Indurain sur le Tour de France, en 1992, 1993 et 1995. Il se révèle également bon rouleur durant cette période, en remportant le contre-la-montre du Tour de Catalogne, et en finissant deux fois troisième du championnat d'Espagne de la discipline (en 1994 et 1995). Il se place également sur le podium final du Tour de Murcie 1994 et du Tour d'Aragon 1995.

En 1996, Garmendia passe dans l'équipe Once, ayant pour leaders Laurent Jalabert et Alex Zülle, dauphin de Miguel Indurain sur le Tour 1995. Il participe à la victoire de ce dernier sur le Tour d'Espagne 1997. Cette saison s'avérera la plus fructueuse pour Garmendia : il y remporte quatre épreuves contre-la-montre, dont trois lui permettent vaincre au classement final des tours de l'Alentejo, d'Aragon et de Galice. Il est 60e du classement UCI en fin de saison[1].

En 1998, il fait son retour dans l'équipe Banesto. Il épaule à nouveau un vainqueur de grand tour : il s'agit cette fois d'Abraham Olano, qui gagne la Vuelta. L'équipe Banesto domine l'épreuve avec cinq victoires d'étapes, une victoire au classement par équipes et au classement de la montagne avec José María Jiménez, troisième au classement final. Garmendia remporte également à nouveau le Tour d'Aragon, ainsi que le Tour de Castille-et-León ; il est également deuxième de la Bicyclette basque.

Après deux saisons plus difficiles malgré de bonnes places en 2000 aux tours d'Andalousie et d'Aragon, Aitor Garmendia rejoint Team Coast en 2001. Il ne gagne pas cette année-là mais termine sur le podium du championnat d'Espagne, du Tour d'Allemagne et de la Course de la Paix. Il remporte ses deux dernières victoires en 2002, dont le contre-la-montre du Tour de Catalogne. Il se place deuxième de ce tour, ainsi que de la Course de la Paix et du Tour d'Allemagne, et cinquième de Paris-Nice.

En 2003, Team Coast connaît des problèmes financiers et devient en mai Team Bianchi. Avec pour leader l'Allemand Jan Ullrich, Garmendia participe à son dernier Tour au cours duquel il franchit seul en tête le Col d'Izoard. En décembre, faute de trouver une équipe pour la saison 2004, il met fin à sa carrière[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

6 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

8 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Classement UCI 1997, sur le site de l'UCI.
  2. (en) Garmendia retires, Cyclingnews.com, 28 décembre 2003.

Liens externes[modifier | modifier le code]