Saison 1 de BoJack Horseman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saison 1 de BoJack Horseman
Logo de la série
Logo de la série

Série BoJack Horseman
Genre Série d'animation pour adultes, Dramédie, Satire, Humour noir, Sitcom animée (en)
Production Sampson
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Netflix
Diff. originale
Nb. d'épisodes 12 + 1 spécial
Durée 25 minutes

Chronologie

Cet article présente les différents épisodes de la saison 1 de BoJack Horseman.


Distribution vocale[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : L'Histoire de BoJack, chapitre 1[modifier | modifier le code]

Titre original
BoJack Horseman: The BoJack Horseman Story, Chapter One (trad. litt. : « BoJack Horseman : L'Histoire de BoJack, chapitre 1 »)
Numéro de production
1
Première diffusion
Réalisation
Joel Moser
Scénario
Raphael Bob-Waksberg
Synopsis
Résumé détaillé

C’est un matin ordinaire chez Bojack, à qui Todd, son colocataire parasite, a mangé toutes les viennoiseries. Bojack se rend ensuite à son rendez-vous avec son éditeur à qui il promet une nouvelle fois de lui livrer son autobiographie alors qu’il est incapable d’écrire la moindre ligne à ce sujet depuis un an et demi. Pour ne rien arranger, Bojack se fait plaquer par son amie et agent Carolyn, qui lui reproche son infidélité et son immaturité émotionnelle. Demeurant toutefois son agent, elle le convainc d’assister à un nouveau rendez-vous avec son éditeur qui lui assigne Diane Nguyen comme nègre afin d’avancer enfin sur sa biographie. Bojack accepte quand il apprend qu’elle a écrit la biographie de Secrétariat, un coureur de fond acculé au suicide après avoir été banni de la course professionnelle pour des paris truqués et dont Bojack rêve d’interpréter le rôle. Todd se charge d’inviter Diane à la réception qu’il impose à Bojack afin de se dépêtrer d’une embrouille qui l’a mis en porte à faux avec un petit caïd mexicain qui le menace de mort s’il n’offre pas à sa fille une fête digne de ce nom pour ses 15 ans. Inquiet de ne pas pouvoir livrer un livre assez convaincant pour la critique, Bojack fait une crise de panique et se retrouve à l’hôpital.

Lors de la soirée, Bojack fait la connaissance de Diane à qui il s’ouvre pour admettre qu’il déteste sa vie et son immaturité, lui confiant que son livre est selon lui sa dernière chance d’avoir une carrière artistique potable. Séduite par le cheval, Diane accepte de devenir son nègre avant que Bojack ne se rende compte qu’elle est la petite amie de M. Peanutbutter, un comédien avec qui il partage une rivalité remontant à leurs séries respectives.

Épisode 2 : BoJack crache sur l'armée[modifier | modifier le code]

Titre original
BoJack Hates the Troops (trad. litt. : « BoJack Déteste les Troupes »)
Numéro de production
2
Première diffusion
Réalisation
JC Gonzalez
Scénario
Raphael Bob-Waksberg
Synopsis
Résumé détaillé

Nerveux, Bojack accueille Diane pour son premier jour de travail. Peanutbutter s’incruste et énerve Bo avec son projet de télé-réalité à laquelle il n’est pas invité. S’étant fait voler une nouvelle fois son petit déjeuner, Bo part s’acheter des chaussons et prend par mégarde la boite réservée par un client parti aux toilettes. Refusant de le croire, Bojack achète les gâteaux malgré les protestations du client qu’il méprise publiquement. Todd, lui, est tombé amoureux on-line d’une japonaise qui lui réclame son numéro de carte bancaire.

Diane commence son travail mais Bojack refuse de parler sincèrement de ses parents, traumatisé par leur indifférence. Carolyn avertit alors Bo que les chaines infos font leurs titres sur sa rencontre matinale. Il se rend compte alors que son opposant était un vétéran de la guerre d’Irak et que ce dernier profite de son statut pour se faire plaindre publiquement du comportement de Bojack. Diane déconseille à Bo de répliquer pour éteindre la controverse mais ce dernier ne l’écoute pas et empire la situation en refusant de s’excuser. Diane soupçonne Bojack de cacher des éléments douloureux de son enfance et tente de l’interroger sur le sujet. Mal à l’aise, Bo préfère faire empirer sa situation médiatique plutôt que de reconnaitre la haine qu’il porte à ses parents.

Après trois jours de siège médiatique, Todd propose d’envoyer Bojack au Japon mais il se fait plaquer par sa petite amie quand elle pirate son compte en banque et s’aperçoit qu’il est pauvre. Diane offre de cacher Bojack chez elle mais Peanutbutter fait tourner sa télé-réalité chez lui. Fatigué, Bo est prêt à céder malgré son bon droit. Carolyn a organisé la reddition médiatique de Bojack en achetant de nouveaux gâteaux qu’il doit offrir au soldat en compensation. Gâteaux que Bo a dévoré sans le savoir. Todd part en acheter de nouveaux mais il revient avec des pains à hamburger périmés. Peanutbutter offre son émission pour la rencontre afin de gagner en audience. Bojack s’en sort en comparant le sort des soldats abandonnés par la nation après leur retour avec les pains périmés, jetés et gaspillés sans considérations. Le caractère de Bojack menaçant de tout gâcher, Peanutbutter se coince un seau sur la tête pour détourner l’attention.

La situation étant désamorcée, Bojack s’isole sur le toit pour décompresser et se plaindre de ce que les gens ne veulent pas de la vérité, mais d’une illusion leur apportant la sécurité intérieure. Diane, qui l’a suivi, est d’accord avec lui et comprend que si Bo ne veut qu’une biographie édulcorée et sans intérêt, elle est prête à la lui écrire tout en considérant que Bojack mérite mieux. Bo accepte alors d’être totalement sincère avec elle et de ne rien cacher de son enfance catastrophique.
Scène d'ouverture
Bojack se saoule dans un bar, seul. Après s’être disputé avec Carolyn au téléphone, Bo s’énerve contre une groupie irrespectueuse de son intimité qu’il finit par ramener chez lui pour coucher avec.

Épisode 3 : Muffin à épines[modifier | modifier le code]

Titre original
Prickly-Muffin
Numéro de production
3
Première diffusion
Réalisation
Martin Cendreda
Scénario
Raphael Bob-Waksberg
Synopsis
Résumé détaillé

Parti s’acheter un nouveau lit parce que Todd a détruit le sien, Bo retrouve Sarah Lynn en compagnie de son petit ami Andrew Garfield dans le magasin. Mais Andrew rompt avec Sarah en raison de son statut d'ex enfant star et cette dernière avale une boite d’anxiolytiques en public avant de s’empaler sur une baïonnette rouillée. Bo emmène son ancienne partenaire de tournage en désintoxication mais Sarah s’échappe et se réfugie chez lui. Désireux de retrouver un peu de sa bonne humeur passée, Bo invite Sarah à emménager, espérant retrouver l’ambiance de la série malgré les avertissements de Carolyn. Todd éprouve de la jalousie en voyant Bo offrir sa chambre d’invités à Sarah alors que lui dort sur le canapé depuis 5 ans. L’opinion tranchée de Carolyn change cependant radicalement quand elle apprend que Sarah a viré son agent et elle se précipite chez Bo pour la convaincre de signer avec sa société.

Déprimée, Sarah invite ses amis à la maison et la fête dégénère rapidement, ce qui trouble le travail de Bo sur son livre. Bo admet avoir eu avec Sarah des relations professionnelles quand la jeune fille demandait de l’affection paternelle, ce qui fait comprendre à Diane pourquoi il a accepté l’intrusion de Sarah dans sa vie. La culpabilité de Bo est si intense qu’il ne réagit pas quand Sarah commence à ruiner la maison pour la mettre plus à son goût. Même Todd estime que la jeune fille va trop loin et tente de freiner les ardeurs de la jeune femme.

Bo est convaincu de pouvoir remettre Sarah sur de bons rails et la force à passer une journée avec lui sans ses amis. Sarah apprécie le moment et apprend à Bo que son mentor Herb est atteint d’un cancer, ce qui trouble Bojack. Pour soutenir le moral de son amie, Bo lui offre son trophée gagné grâce à sa série. Sarah le revend immédiatement pour s'acheter de la drogue et il termine dans les mains de Peanutbutter. Bo est furieux et chasse les amis de Sarah qui escomptait s’acheter de la drogue avec l’argent de la revente. Sarah reproche à Bojack de ne pas savoir ce qu’elle vit en ayant perdu sa célébrité, remplacée dans sa carrière de chanteuse par une gamine de 14 ans hyper-sexualisée.

Bo s’énerve contre elle avant que toute leur tension nerveuse ne se dissipe en une relation sexuelle sauvage entre les deux. Todd désapprouve fortement la relation et Diane met en relation ce rapport avec les propres problèmes de Bo qui est conscient que cette relation pourrait détruire le peu de réputation qu’il a toujours. Bo se décide à forcer Sarah à faire une cure de désintoxication malgré ses reproches. Sarah, qui se sent abandonnée une fois de plus, préfère partir plutôt que de se désintoxiquer. malgré tous ses efforts, Carolyn n'arrive pas à faire signer Sarah qui s'adresse à sa rivale, ce que Carolyn semble avoir prévu, mettant en branle un plan à tiroirs pour parvenir tout de même à ses fins.

Diane estime que Bo aurait pu être un meilleur modèle pour elle plus jeune mais elle estime aussi qu’elle doit subir les conséquences de ses propres choix. Bo est heureux de pouvoir s’estimer absous de ses erreurs passées, ignorant que des paparazzis ont photographié ses rapports avec Sarah.
Scène d'ouverture
Alors que Bo donne sur le plateau de tournage de sa série quelques conseils à la petite Sarah, son caractère le fait s’emporter en lui faisant comprendre qu’une carrière professionnelle de star de la télévision la laissera vide et exsangue, la poussant à faire les pires choses pour garder les faveurs d'un public que Bo sait infidèle par nature. Prédiction qui se réalise encore plus rapidement que prévu.

Épisode 4 : Zoe ou Zelda ?[modifier | modifier le code]

Titre original
Zoes and Zeldas (trad. litt. : « Zoes et Zeldas »)
Numéro de production
4
Première diffusion
Réalisation
Amy Winfrey
Scénario
Peter A. Knight
Invités
Synopsis
Résumé détaillé

À une soirée de Gala, Bojack rencontre Wayne, l’ex de Diane qui doit écrire un article sur Peanutbutter pour Buzzfeed. Bo est exaspéré de voir Peanut user de références tirées de sa série qu’il ne comprend pas. Il en profite pour rabaisser Todd encore plus afin de le convaincre de partir un jour de sa maison. Todd confie qu’il commence à percevoir sa vie comme étant ratée en évoquant son opéra rock qu’il n’arrive pas à terminer. Bo est forcé d’écouter le projet dans son entier, ce qui le laisse froid mais conquiert le reste de son auditoire. Diane veut pousser Bo à aider Todd dans son projet, comprenant que Bo a une peur panique de voir Todd partir et de se retrouver seul. Par pur esprit de contradiction, Bo annonce à Todd qu’il compte l’aider dans son projet d’opéra afin de montrer à Diane qu’il n’a pas peur de la solitude.

Todd est content en premier lieu mais il déchante quand Bo aligne les critiques et les reproches sur son œuvre. Todd constate que Bo a tout de même écouté quand il lui fait comprendre les incohérences de son scénario qu’il reprend en totalité. Chez Peanut, Wayne tente de reconquérir Diane en lui présentant Peanut sous un jour très défavorable. Peanut déçoit Diane en annulant à la dernière minute sa venue à une exposition à laquelle elle tenait. Todd confie à Bo que son problème de fainéantise a pour origine un abus d’un jeu vidéo très populaire qui lui a fait perdre sa scolarité, sa petite amie et son emploi. Enthousiaste, Todd veut montrer son projet à un grand producteur. Bo pense que Todd échouera aussi il ne s’oppose pas à la représentation.

Peanut rattrape sa bourde en offrant un séjour à Diane pour aller voir l’exposition donnée dans une autre ville. Malgré les pronostics de Bo, le producteur accepte d’inviter Todd à donner une représentation test devant des investisseurs potentiels. Todd est contraint à travailler d’arrache-pied pour tenir le délai très court mais Bo panique en comprenant que Todd partira si le financement est accepté. La veille de la présentation test, il manque encore un hymne à Todd pour achever son œuvre. Bojack aide son ami en faisant les courses avec lui avant de le laisser travailler la dernière nuit. Todd tombe malheureusement sur un exemplaire bon marché du jeu qui a ruiné sa vie. Hésitant, il l’achète malgré les avertissements de Bo, lui promettant d’y jouer seulement après avoir fini son travail. Todd est incapable de résister à la tentation et passe la nuit entière à jouer.

La représentation est un désastre et Todd perd toute chance de monter son opéra rock un jour. Chez Peanut, Diane comprend que Wayne n’a rien écrit et qu’il s’est introduit chez elle pour l’espionner dans l’espoir de la reconquérir. Diane admet que Wayne est très séduisant mais que sa méchanceté naturelle lui a fait perdre son amitié. Wayne accepte sa défaite et part, jurant à Diane qu’elle comprendra un jour l’erreur qu’elle a fait en se liant avec Peanut. Bo console Todd en lui offrant un placard pour qu’il range ses affaires avant de rendre le jeu au magasin. Todd ne remarque pas sous le canapé le ticket de caisse du jeu prouvant que Bo lui a tendu un piège avec.
Scène d'ouverture
1985. le jeune Bojack s’échine à conquérir le public dans des stand-up minables. Il rencontre un comique reconnu qui décèle un grand potentiel en lui et lui donne quelques conseils. Trente ans après, Bo use de la même rhétorique pour convaincre Todd de ranger ses affaires bien qu’il ne possède pas de placard à lui.

Épisode 5 : On ne choisit pas sa famille[modifier | modifier le code]

Titre original
Live Fast, Diane Nguyen (trad. litt. : « Vis vite, Diane Nguyen »)
Numéro de production
5
Première diffusion
Réalisation
Joel Moser
Scénario
Caroline Williams
Invités
Synopsis
Résumé détaillé

À New York, Bo rencontre son éditeur qui est content de l’avancée du livre. Bo essaye tout de même de faire remplacer Diane, qu’il juge compétente mais trop sage pour lui. L’éditeur refuse et exige que le livre soit prêt pour octobre. Diane apprend la mort de son père, une nouvelle qu’elle accueille avec indifférence à la surprise de Bo, qui accepte de l’accompagner à Boston pour les funérailles. En Californie, Todd a la garde de la maison et malgré les avertissements de Bo, il commence à faire n’importe quoi pour s’amuser. Surprenant un bus de touristes s’étant trompé de rue, Todd fait croire que la maison est celle de David Boreanaz pour contenter les fans, leur faisant payer la visite des lieux.

Diane confesse qu’elle déteste sa famille et qu’elle a quitté la maison dès qu’elle a pu le faire. La rencontre familiale se passe mal, ses frères imbéciles essayant dès son arrivée de l’exploiter et sa mère de lui reprocher son départ. Diane accepte d’aider à l’organisation des funérailles par politesse mais elle découvre rapidement que ses frères n’ont rien fait, le corps de son père reposant même toujours dans le fauteuil où il est mort. Todd poursuit son arnaque aux touristes, ayant collé à la va-vite des têtes de Boreanaz découpées dans des magazines sur les photos de Bo. Carolyn apprend rapidement l’arnaque en cours et s’impose dans le jeu, haussant les tarifs en échange d’une part du butin.

Trouvant le temps long, Bo entre dans la maison et sympathise rapidement avec la famille, fan de sa série et culturellement coincé dans les années 90. Le regret de Bo de n’avoir jamais eu de frère lui fait avaler toutes les avanies des frères de Diane qui ont passé leur vie à l’humilier. Les paparazzis possédant les photos compromettantes de Bo avec Sarah débarquent alors chez lui et repartent, convaincus d’être chez Boreanaz. Todd regrette son arnaque en cours quand Carolyn exige toujours plus de ruses pour se faire plus d’argent. Les funérailles ne peuvent avoir lieu normalement, la famille ayant emmené finalement le corps du père se faire hacher menu et conditionner en baril avec l’intention de le jeter ensuite à la face de son pire ennemi, un joueur des Yankees de New York.

Pour aider Diane, Bo révèle que loin d’avoir une vie de reine, Diane est nègre et vit chez son petit ami faute d’avoir une maison à elle. La famille est impressionnée de voir sa vie plus minable que la leur en fin de compte. Diane explose alors de colère et ruine le bar où ses frères regardaient le match avant de s’emparer du camion de son père et de s’enfuir vers la décharge où elle s’isolait dans son enfance.

Carolyn s’enfuit peu de temps avant l’arrivée de la police qui arrête Todd pour avoir provoqué des attroupements illégaux avec les dizaines de cars de touristes. Diane se confie au téléphone à Peanut quand Bo arrive pour s’excuser. Diane ne lui en veut pas car il n’a fait que dire la vérité au fond. Bo comprend Diane car lui aussi a grandi dans une famille à problèmes. Elle confesse toujours vouloir leur donner une raison d’être fiers d’elle, Bo essayant de lui faire comprendre qu’ils sont trop stupides pour apprécier quoi que ce soit de bien et l’encourage à ne jamais revenir les voir. Sans le vouloir, Bo fait tomber le baril contenant les restes du père de Diane qui dévale la pente, finissant par écraser une vieille dame qui traversait la rue.

En attendant son vol de retour, Bo laisse un message à Herb pour essayer de le revoir. Todd n’arrive pas à le joindre et est envoyé en prison, incapable de payer sa caution.
Scène d'ouverture
À l’aéroport, Bo a du mal à passer le portique de sécurité à cause de sa flasque d’alcool et de son briquet en forme de pistolet qu’il se refuse à quitter. Énervant les agents et les passagers, Bojack y gagne une fouille anale.

Épisode 6 : Une histoire de D[modifier | modifier le code]

Titre original
Our A-Story is a "D" Story (trad. litt. : « Notre meilleure histoire est une histoire de "D" »)
Numéro de production
6
Première diffusion
Réalisation
JC Gonzalez
Scénario
Scott Marder
Invités
Synopsis
Résumé détaillé

Ne voulant pas rester seul à son retour de Bosston, Bo tente de s’incruster pour la soirée avec Diane mais Peanut avait prévu un diner en amoureux. Il se laisse convaincre par son amie de l’inviter tout de même. Peanut offre un bracelet à sa fiancée, ce qui irrite Bojack qui offre une bouteille de luxe au couple. Piqué au vif, Peanut réplique en commandant une bouteille encore plus couteuse. Pour impressionner Diane, Bo offre une tournée générale aux clients du restaurant. Peanut riposte en offrant une console de jeu vidéo à tous. Il surenchérit avec un voyage en hélicoptère. Bojack emporte la partie en achetant le restaurant, offrant le buffet gratuit et en battant Peanut à une série de jeux idiots.

En prison, Todd se fait recruter par un groupe de suprémacistes blancs mais ayant fait perdre à Bo une manche de son combat contre Peanut, il se voit refuser sa caution. Déçu de voir Diane repartir avec Peanut, Bojack se saoule à mort et se réveille le lendemain, découvrant la lettre « D » du panneau Hollywood dans sa piscine alors que la presse recherche le « terroriste » qui a osé s’en prendre à l’enseigne mythique.

Bo tente de s’en sortir en demandant de l’aide à Carolyn qui comprend que Bojack est tombé amoureux de Diane. Peanut débarque alors, en colère de savoir Bo amoureux de son amie, le cheval lui ayant laissé un message en ce sens alors qu’il était complètement ivre. Peanut accepte d’aider Bo à se débarrasser des preuves en échange de ne plus le voir fréquenter Diane en dehors des rendez-vous pour son livre.

Todd accepte d’intégrer un gang latino, ignorant qu’eux et les nazis sont en conflit direct. Bo et Peanut mettent au point un plan pour détourner l’attention des médias. Bojack jette des billets depuis un toit dans l’espoir de provoquer une émeute, mais le public ne s’intéresse pas à lui car il ne jette que des billets d’un dollar. Beyoncé glisse cependant sur un billet et se casse la cheville, provoquant un rush médiatique qui permet à Peanut d’enlever le « D » avec son hélicoptère en toute tranquillité. Alors qu’il devait jeter la lettre dans l’océan, Peanut la rapporte chez lui et convoque la presse pour annoncer être l’auteur du forfait perpétré pour séduire Diane. Le geste romantique impressionne le public et fait renoncer à toute poursuite judiciaire.

Todd, lui, a joint les deux gangs, arborant leurs insignes à tour de rôle tout en faisant croire à chaque groupe qu’il est le seul choisi. Bo est ulcéré d’avoir été roulé par Peanut et s’en plaint à Carolyn qui lui rétorque que Peanut a pu faire un geste d’amour, ce dont Bo est incapable même envers elle. Bo essaye de se déclarer à Diane mais il est stoppé dans son élan quand il s’aperçoit qu’elle l’enregistre pour son livre.

Todd finit par se tromper sur le symbole arboré et déclenche une émeute en prison. Diane accepte la demande en mariage de Peanut alors que Bo lui déclare sa flamme sur sa messagerie. Alors que le « D » allait être remis en place, un des feux d'artifice allumés pour Peanut fait s’écraser l’hélicoptère sur l’enceinte, permettant aux prisonniers et à Todd de fuir.
Scène d'ouverture
De retour de la côte Est, Bo attend Todd qui devait le reprendre à l’aéroport. Mais ce dernier est en prison et Peanut, venu rechercher Diane, accepte de le ramener chez lui. Il demande à moitié inquiet s’il doit s’inquiéter de le voir fréquenter Diane si souvent. Bojack lui dit qu’il n’a pas à s’en faire, détournant le regard.

Épisode 7 : La Grosse Dépression[modifier | modifier le code]

Titre original
Say Anything (trad. litt. : « Dis quelque chose »)
Numéro de production
7
Première diffusion
Réalisation
Martin Cendreda
Scénario
Joe Lawson
Synopsis
Résumé détaillé

Carolyn est satisfaite d’apprendre que son ami producteur a obtenu le réalisateur rêvé pour son projet, un film sur les derniers jours d’Eva Braun, femme d’Hitler, dont le rôle-titre doit être tenu par Cate Blanchett, en contrat avec Carolyn. Sa journée est gâchée par l’annonce de la fusion surprise de l’agence qui l’emploie avec une société concurrente, provoquant l’arrivée de sa rivale Vanessa Gekko dans l’équipe. Elle comprend rapidement qu’il n’y a pas de place pour elles deux et la compétition commence.

Todd avertit Carolyn que BoJack a filé en douce avant le tournage pour une raison inconnue. Le réalisateur de la publicité engage Todd pour le remplacer, Carolyn acceptant à condition que Todd lui reverse tout de même sa part. Bo débarque dans le bureau de Carolyn et tente de séduire son amie à nouveau. Carolyn n’est pas dupe et comprend vite que Bo agit ainsi pour oublier sa peine. Pour compliquer les choses, la fusion provoque un revirement de situation sur son projet de film et Carolyn doit trouver un nouveau réalisateur pendant que BoJack essaye de la draguer lourdement.

Lui ayant déclaré qu’elle ne pouvait plus être sa copine et son agent en même temps, Carolyn se voit évincée en tant qu’agent de Bo par sa rivale Vanessa. Les paparazzis voulant faire chanter Bo arrivent alors et Vanessa s’en débarrasse en leur faisant un chantage judiciaire. Carolyn doit céder son assistante et se contenter du fils du patron, incapable et pistonné pour faire son travail. Todd, saoul à cause du vrai bourbon utilisé par Bojack en douce pour la pub, déraille et elle doit remettre les choses en place, ce qui permet à Vanessa de lui voler son projet sur Eva Braun, engageant Quentin Tarantulino pour faire le film.

Déprimée, Carolyn accepte l’invitation de Bo à diner. Lui ayant volé Cate, Carolyn considère la guerre avec Vanessa déclarée. Bo reçoit un message de Herb l’informant qu’il peut venir le voir, ce qui le laisse désemparé, craignant cette rencontre plus que tout. Il admet à Carolyn ne pas l’aimer, l’utilisant juste pour ne pas se sentir seul et la laisse, plus déprimé que jamais. Elle décide alors de se consacrer tout entière à sa carrière et d’ignorer ses sentiments. Bojack la recontacte le lendemain pour s’excuser encore, ayant décider d’aller voir enfin Herb.

La société comptant se débarrasser de Bo comme client improductif, Carolyn prend sa défense et fait le pari de lui décrocher un rôle dans la journée. Après une journée de travail infructueuse et menacée de chômage, Carolyn ruse en convainquant un jeune réalisateur de faire un film basé sur le livre préféré de Cate, qui saute sur l’occasion et abandonne le film défendu par Vanessa qui se voit licenciée. Carolyn pousse alors le producteur du film annulé à faire une histoire sur le « D » du panneau Hollywood volé peu de temps avant, poussant Bo pour le rôle principal.

Satisfaite, elle avertit Bo de la bonne nouvelle. Ce dernier, en compagnie de Diane dans sa voiture, gêné, semble indifférent à l’annonce. Carolyn devine que la rencontre avec Herb s’est mal passée et reste seule dans son bureau, seule et déprimée le soir de son 40e anniversaire que personne ne lui souhaite à part son téléphone.
Scène d'ouverture
Bo s’éveille sur la pelouse de la société de Carolyn qui lui fait la morale, le cheval étant saoul comme une barrique depuis deux semaines suite aux fiançailles de Diane. Afin de le remotiver et pour s’en débarrasser, elle l’envoie faire une publicité pour un bourbon bon marché.

Épisode 8 : Le Télescope[modifier | modifier le code]

Titre original
The Telescope
Numéro de production
8
Première diffusion
Réalisation
Amy Winfrey
Scénario
Mehar Sethi
Synopsis
Résumé détaillé

1985. Bo rend visite à son ami Herb qui triomphe sur scène et impressionne des cadres d’une grande chaine. Herb est invité à une soirée mondaine et parvient à vendre aux cadres de ABC le concept de comédie qu’il avait en projet, poussant son ami Bo à postuler pour le rôle principal de Horsin’ around. Charlotte, l’amie de Herb, est ravie de la chance donnée à Bo mais elle s’inquiète de le voir changer s’il a du succès. Bo lui promet qu’il restera toujours son ami, quoi qu’il puisse se passer. Malgré les sentiments qu’il éprouve pour elle, Bo doit se résoudre à la laisser partir pour la côte Est, la jeune femme sous-entendant que son départ est provoqué par le fait que Herb ne cherche pas une fille comme elle. Le lendemain, Herb fait promettre à Bo de revenir au Griffin Park qui domine la ville une fois qu’ils l’auront conquise grâce à leurs succès. Herb annonce à Bo qu’il a le rôle principal de son show et l’embrasse, jurant s’être laissé emporté par son élan.

1992. La série est un succès mais la célébrité est montée à la tête de Bo qui critique de plus en plus l’écriture de Herb. Bo apprend avec satisfaction que son rôle rêvé est à sa portée, Val Kilmer restant son seul rival pour jouer Secretariat. Son agent avertit Bo qu’il ne doit cependant plus faire la « une » des tabloïds pour ne pas ruiner ses chances. Bo apprend alors que Herb a été arrêté pour attentant à la pudeur. Herb lui révèle peu après son homosexualité et, sur la sellette, Herb demande le soutien public de Bo qui le lui accorde, n’ayant jamais oublié son amitié et son soutien au début de sa carrière. La direction annonce cependant à Bo que Herb va être licencié en raison de la chute des audiences de la série provoquée par le scandale. Bo essaye de faire du chantage mais la direction lui fait comprendre qu’une carrière artistique réussie implique des choix difficiles et que Bo perdra toute chance de faire du cinéma s’il quitte la série. La mort dans l’âme, Bo laisse tomber Herb.

De retour au temps présent, Bo constate avec amertume qu’il a sacrifié son amitié pour rien, sa série ayant été annulée quelque temps après, le film sur Secretariat ayant connu le même sort.

Au cours de la visite, Herb ne se prive pas de multiplier les remarques acides sur la trahison de Bo au fil de la visite. Todd, qui devait attendre Bo dans la voiture, est pris en otage par deux furies qui ont fui après avoir braqué le placard à vêtements de Kim Kardashian.

Diane essaye d’apaiser les tensions mais n’y parvient pas vraiment. Todd drague ses preneuses d’otage et parvient à les faire tomber amoureuses de lui. Mais une fois en confiance, il se fait braquer par elles à son tour. Bo apprend que Herb a toujours gardé le contact avec Charlotte et semble finalement quitter Bo apaisé. Diane pousse Bo à présenter ses excuses formelles à Herb et il retourne le voir. Herb lui annonce qu’il ne lui pardonnera jamais ses actes passés car il ne veut pas que Bo parte en ayant bonne conscience, lui reprochant non pas d’avoir privilégié sa carrière, mais de l’avoir trahi en tant qu’ami en l’ignorant près de 20 ans. Diane est désolée pour Bo, qui accepte cependant que l’incident soit raconté dans son livre comme promis. Bo embrasse alors Diane par surprise.
Scène d'ouverture
À Boston, Bo demande à Diane de l’accompagner voir Herb afin de ne pas être seul face à l’homme qu’il a autrefois trahi. Diane accepte par amitié et pour alimenter la biographie de Bo.

Épisode 9 : Le Sabotage[modifier | modifier le code]

Titre original
Horse Majeure (trad. litt. : « Cheval Majeure »)
Numéro de production
9
Première diffusion
Réalisation
Joel Moser
Scénario
Peter A. Knight
Synopsis
Résumé détaillé

Persuadé que Diane va se rendre compte de son erreur en épousant Peanut, Bo décide de saboter leur union. Carolyn, furieuse d’avoir écouté BoJack qui l’appelait pour une urgence, décide de profiter du reste de la nuit et rencontre Vincent dont Bo est persuadé qu’il n’est qu’un groupe de trois garçons juchés sur les épaules les uns des autres, leurs corps camouflés sous un grand imperméable. 

Peanut perd son permis après avoir pourchassé une nouvelle fois le facteur avec sa voiture. Diane, trop occupée avec son livre et toujours perturbée par le baiser de Bo, refuse d’être son chauffeur et Peanut doit passer une annonce pour recruter quelqu’un. Bo envoie Todd entrer par effraction dans le bureau de Peanut pour y trouver des informations compromettantes. Todd se fait repérer rapidement et Peanut croit que Todd est là pour l’annonce. Il obtient le poste de chauffeur facilement. 

Bojack est dépité de voir que Carolyn ne le croit pas quand il l’avertit de la véritable nature de Vincent, la jeune femme le pensant juste jaloux et appréciant les qualités d’écoute de Vincent. Bo est satisfait de voir Todd devenu le chauffeur de Peanut, le garçon éprouvant des remords sachant qu’il devra trahir son patron. Diane annonce à Bo qu’elle pense avoir assez de matériel pour l’ écriture du livre et elle lui apprend qu’elle cesse donc de le voir. Sentant Diane nerveuse mais en ignorant la cause, Peanut propose d’avancer la date du mariage, quitte à faire une cérémonie intime. Diane accepte. Todd rapporte tous les faits et gestes de Peanut à Bo qui ne trouve rien d’intéressant pour son plan. Il est même plus en colère d’apprendre l’avancée de la date du mariage. 

Bo décide d’user d’une visite du couple à la banque pour engager une actrice sur le retour afin qu’elle effectue un faux braquage pour montrer à Diane qu’elle ne tient pas tant que cela à Peanut en lui faisant voler sa bague. Mais si Diane accepte de se séparer de la bague, c’est parce qu’elle estime ne pas avoir besoin de symbole pour prouver son amour à Peanut. Elle décide d’avancer l’union au week-end suivant, au grand désespoir de Bo qui offre d’organiser l’union dans son restaurant pour en parfaire le sabotage. Peanut confie alors à Todd qu’il doute être prêt à se marier une troisième fois, et que si Diane partait, il en serait au fond soulagé malgré son amour pour elle. 

Todd tente de garder l’information secrète. Mais apprenant par la télévision l’identité de la femme engagée par Bo pour le faux braquage, il se rend compte qu’elle était dans le magasin le jour où il a acheté le jeu vidéo qui a ruiné son avenir. Trouvant le ticket de caisse, Todd se rend compte péniblement de la manipulation de Bo, ce qui le rend furieux. Obligé de passer deux jours au tribunal en tant que membre du jury, Bo perd l’occasion d’élaborer un plan pour briser les noces de Diane. Il se décide à lui avouer son amour dans l’espoir qu’elle plaquera Peanut. 

Arrivé au restaurant, Todd, toujours furieux, lui fait comprendre qu’elle a déjà fait son choix et qu’il doit s’y conformer. Peanut décide de faire de Todd son assistant. Bo, qui accepte finalement le choix de Diane, comprend que sa jalousie a pour origine ses échecs relationnels multiples et sa certitude qu’il ne peut plus revenir en arrière.
Scène d'ouverture
Peu de temps après avoir embrassé Diane, Bo, gêné, accepte le fait de n’être qu’un ami pour elle. Perturbée, Diane préfère quitter la voiture pendant que Bo retourne à Malibu chercher Todd, toujours évanoui après s’être fait braquer.

Épisode 10 : Un pauvre canasson[modifier | modifier le code]

Titre original
One Trick Pony (trad. litt. : « Un Poney Malicieux »)
Numéro de production
10
Première diffusion
Réalisation
JC Gonzalez
Scénario
Laura Gutin Peterson
Invités
Synopsis
Résumé détaillé

Sur le tournage du film, Bo, qui incarne Peanut, retrouve Diane avec plaisir. Cette dernière lui annonce que le livre est presque achevé et qu’elle est sur le point d’envoyer le manuscrit à l’éditeur, ce qui rend Bo inquiet. Le tournage à domicile rend toutefois Diane nerveuse à cause des multiples confusions apportées par l’exigence du réalisateur Tarantulino qui impose aux acteurs de rester dans leurs personnages hors plateau. Bo incarnant Peanut, sa personne étant incarnée par un acteur sur le retour et endetté, Naomi Watts incarnant Diane, ce qui cause des problèmes de compréhensions alors que Peanut se prend la tête à cause des t-shirts à col rond portés par Bo alors que lui-même ne porte que des t-shirts à col en V.

Diane exprime à Naomi ses craintes quant à une vie quotidienne avec Peanut après son mariage qui l’a comblée. Todd est heureux de travailler pour Peanut, faisant toujours comprendre à Bo sa rancœur envers le cheval qui a saboté sa carrière musicale. Le réalisateur se prend d’amitié pour Todd après que ce dernier a suggéré de donner plus d’importance à Diane pour rendre le film plus plausible. Bo se retrouve avec un rôle pratiquement muet au bénéfice de Watts, ce qu’il prend très mal. Bo tente de se rapprocher de Todd mais chaque tentative ne fait qu’empirer la situation, Todd profitant de son amitié nouvelle pour plomber le rôle de Bo de plus en plus, le scénario dérivant de plus en plus vers de la science-fiction improbable. 

La situation dégénère quand Naomi séduit Bo qui n’en demande pas tant et couche avec elle devant Diane, paniquée à l’idée d’avoir enfin envoyé le manuscrit sachant que Bo n’allait pas y être à son avantage. Bo est ulcéré à la lecture du résultat et fait ses reproches à Diane qui lui rappelle qu’il avait accepté de dire toute la vérité sur son compte. Bo conteste le fait que seuls ses défauts sont pris en compte alors que Diane tente de lui faire comprendre que cela le rendra plus humain et proche des lecteurs. Bo exige que Diane reprenne le manuscrit et le réécrive. Pour montrer qu’elle a raison, Diane fait fuiter des extraits dans la presse en contactant son ex. 

Le tournage du film a tourné au grand n’importe quoi, le réalisateur et Todd décide d’innover et de faire de l’histoire un panier-repas bimensuel pour briser les codes cinématographiques, ce qui fait exulter Tarantulino. Bo tente de sauver sa journée en séduisant Naomi mais cette dernière le plaque, n’ayant couché avec lui que pour parfaire son interprétation de Diane. Pour parfaire le désastre, Bo est humilié par la publication en ligne du premier chapitre. Diane tente de lui faire comprendre que les commentaires lui sont favorables. Bo ne veut rien entendre et renvoie Diane.
Scène d'ouverture
Le tournage du « Casse », le film inspiré par le vol de Bojack de la lettre « D » et revendiqué par Peanut se passe bien, malgré la rancœur de Bo de voir son ami en tirer tous les bénéfices.

Épisode 11 : Une fin déprimante[modifier | modifier le code]

Titre original
Downer Ending
Numéro de production
11
Première diffusion
Réalisation
Amy Winfrey
Scénario
Kate Purdy
Invités
Synopsis
Résumé détaillé

De retour chez lui, Bojack a de grandes difficultés avec son autobiographie. Carolyn tente de le dissuader de la réécrire mais Bo a trop peur que le public ne voie sa véritable personnalité qu’il déteste plus que tout. Malgré ses tentatives, Bo n’arrive pas à se concentrer, la moindre perturbation le distrayant des heures durant. Bo essaye de s’inspirer du manuscrit de Diane mais le rappel de ses parents destructeurs l’incite à jeter son exemplaire. 

En fin de compte, Bo fait venir Sarah Lynn et le médecin qui lui vend sa drogue. Complètement défoncé, Bo fait travailler Sarah et Todd sous amphétamines pour tenir les délais. Sous l’influence de diverses drogues, Todd et Sarah essayent de tuer Bo afin de donner une fin héroïque et cynique au cheval. La consommation de drogues devient frénétique pour les trois participants et Bo commence un bad trip où Diane se transforme en Tetsuo du film Akira. Bo revit ensuite ses pires moments de sa vie et ses pires phobies avant d’avoir un aperçu de l’existence qu’il aurait eu s’il avait suivi Charlotte dans le Maine quand elle a quitté Herb. 

Bo s’éveille de son coma induit par les psychotropes pour découvrir que son livre n’est qu’un ramassis de délires sans queue ni tête complètement impubliable. Bo se rend à une convention de nègres pour s’excuser auprès de Diane, lui avouant qu’il déteste montrer cette facette de sa personnalité. Bo lui supplie de lui dire si oui ou non malgré ses défauts il est quelqu’un de bien au fond. Attristé, Bo se rend compte que Diane est incapable de répondre.
Scène d'ouverture
Chez l’éditeur, Bojack essaye de suspendre la publication du livre. Diane tente de lui faire comprendre que sa vulnérabilité et ses défauts lui ont attiré la sympathie du public alors que Bo a une trop haute opinion de lui-même. L’éditeur donne 5 jours à Bojack pour livrer son propre manuscrit, qui accepte le défi. Blessée par une remarque de Bo, Diane préfère quitter la pièce.

Épisode 12 : Plus tard[modifier | modifier le code]

Titre original
Later
Numéro de production
12
Première diffusion
Réalisation
Martin Cendreda
Scénario
Raphael Bob-Waksberg
Synopsis
Résumé détaillé

Trois mois ont passé depuis la sortie du livre. Bo est surpris de se voir décerner un Golden Globe pour le livre alors que ce n’est même pas un film, mais il accepte le prix quand même. Bo est déçu tout de même de n’avoir pas de nouvelles de Diane qui se voit proposer de couvrir pendant plusieurs mois une opération humanitaire soutenue par un milliardaire médiatique et égocentrique. Voulant se revaloriser et oublier ses sentiments pour Bo, Diane est tentée d’accepter. Carolyn se confie à Bo au sujet de Vincent dont elle doute de la volonté de s’engager sérieusement. 

Bo veut profiter de sa notoriété recouvrée pour faire avancer son projet de film sur Secrétariat. Todd incite Peanut à racheter un magasin afin d’ouvrir une boutique spécialisée en décorations d’ Halloween ouverte en janvier uniquement. Le projet absurde séduit Peanut. Bo se démène au sujet de son film et décroche une audition pour interpréter le rôle-titre, essayant d’ignorer sans succès le délire de Todd et Peanut. Carolyn reproche à Vincent de ne s’intéresser qu’au travail et décide de le quitter. Bo, qui ne se sépare plus de son Golden Globe, passe l’audition et décroche le rôle-titre, sa propre personnalité tourmentée faisant écho au drame vécu par Secrétariat. Mais Andrew Garfield use de sa notoriété pour souffler le rôle à BoJack qui explose de colère. 

Diane doit se décider entre aller en Afrique et rester à Los Angeles comme consultante pour le film sur Secrétariat dont elle avait écrit la biographie. Voyant Bo déprimé, Todd et Peanut tentent de l’impliquer dans une nouvelle idée tordue, les émotions à boire. À la soirée de lancement, Bo aperçoit Diane mais ni l’un ni l’autre n’osent faire le premier pas. Vincent s’incruste et reconquiert Carolyn en lui avouant son amour face à un Bo dépité. Bo retrouve le sourire quand Andrew Garfield se casse les jambes en visitant le magasin inachevé d’Halloween de Todd et Peanut, lui redonnant ainsi le rôle-titre. Bo retrouve Diane sur le toit, laissant paraître son insatisfaction profonde. Diane lui annonce avoir choisi de travailler sur le film, ce qui rassure Bo, ravi de retravailler avec la jeune femme même s’il est désormais convaincu qu’elle ne l’aimera jamais comme lui l’aime.

Les choses semblent se réparer pour tout le monde. Todd et Peanut travaillent sur des projets sans queue ni tête, l’éditeur de Bo a sauvé son entreprise et peut revoir ses enfants. Carolyn et Vincent partent en voyage et Sarah se réconcilie avec Andrew. Bo, en revanche, demeure seul, regardant en boucle sa série TV. Amer, il tient tout de même sa promesse de revenir au Griffin Park après avoir réussi sa vie, sans en ressentir de fierté ou de satisfaction.
Scène d'ouverture
1973. Secrétariat, un cheval de course, nie publiquement avoir parié sur ses propres courses et en fait le serment en écoutant un courrier envoyé par BoJack, alors âgé de 9 ans. Le coureur l’enjoint à réaliser ses rêves quoi qu’il puisse en couter afin de se sentir fier de lui. Confondu par la justice, le cheval se suicide un mois après.

Épisode spécial : Sabrina's Christmas Wish[modifier | modifier le code]

Titre original
Sabrina's Christmas Wish (trad. litt. : « Le Vœu de Noël de Sabrina »)
Numéro de production
13
Première diffusion
Réalisation
Joel Moser
Scénario
Raphael Bob-Waksberg
Synopsis
Résumé détaillé

C’est le premier Noël passé par Bojack avec les trois orphelins adoptés. Bo veut apprendre aux enfants les merveilles de Noël mais il doit aussi gérer ses dossiers en avance pour ne pas avoir à travailler le 25 décembre. Mais son patron ne lui laisse pas le choix si Bo veut devenir associé. Bo veut impressionner Sabrina, la cadette, en faisant venir le Père Noël mais la fillette n’est pas dupe et reconnait le fils du voisin crétin. Sabrina demande alors au Père Noël de faire revenir ses parents morts à la vie. Bo est inquiet car il sait qu’il ne pourra jamais exaucer ce vœu, ce qui brisera la confiance de Sabrina et lui fera perdre la magie de Noël à jamais.

Bo essaye de lui faire comprendre que le vœu est peut-être trop demandé mais il ne fait que renforcer la confiance de Sabrina. Bo tente alors de faire en sorte que Sabrina se comporte mal afin de trouver une raison pour que le vœu ne se réalise pas. Mais tous ses pièges sont des échecs face à détermination sans faille de la fillette. Au matin de Noël, Sabrina prend très mal l’absence de ses parents malgré un mot déposé pour elle lui expliquant que ses parents veilleront à jamais sur elle depuis le paradis mais qu’ils ne peuvent venir sous aucun prétexte. Sabrina s’effondre en larmes.

Bo tente de la consoler en lui rappelant qu’être en famille importe plus que les biens matériels. Sabrina s’énerve encore plus. Bo admet que le Père Noël n’existe pas afin de faire comprendre le vrai sens de l’existence à la fillette. Déçue, Sabrina finit par comprendre l’importance des relations actuelles contre les relations passées et pardonne à Bo. Le cheval, satisfait, annonce à son patron qu’il refuse en fin de compte de travailler le jour de Noël. Impressionné par son courage, le boss lui offre la promotion tant attendue. En discutant avec les enfants, Bo se rend compte que personne n’a écrit la fameuse lettre alors que s'élève en sourdine le rire de satisfaction du Père Noël.

De retour au présent, Bo doit expliquer à Todd certains points d'un scénario écrit sous cocaïne de son propre aveu. Bo accepte finalement de visionner les huit autres épisodes de Noël tout en vidant une bouteille de whisky.
Scène d'ouverture
C’est le matin de Noël. Ivre, Todd s’invite dans la chambre de Bo et l’incite à regarder avec lui le premier épisode de Noël de sa série Horsin’ around. Bo refuse, non parce que la fête de Noël lui rappelle son propre isolement sentimental, mais parce qu’il a toujours estimé les épisodes de Noël comme étant stupides et inutiles. Bo finit par céder quand il se souvient qu’il touche toujours des droits d’auteurs sur ces épisodes.