4:44

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
4:44
Description de l'image 4-44 album cover.png.
Album de Jay-Z
Sortie (Tidal)
(CD[1])
Durée 36:11 (Tidal)
46:14 (CD)
Genre rap
Format téléchargement
Compositeur No I.D., Jay-Z, James Blake, Dominic Maker
Producteur Jay-Z (exéc.), No I.D. (co-exéc.)
Label Roc Nation

Albums de Jay-Z

Singles

  1. 4:44
    Sortie : 11 juillet 2017
  2. Bam
    Sortie : 26 septembre 2017
  3. Smile
    Sortie : 25 janvier 2018

4:44 est le treizième album studio solo du rappeur américain Jay-Z, sorti en 2017.

L'album est certifié disque de platine par la RIAA, quelques jours seulement après sa sortie sur Tidal, le . Sur son compte Twitter, la RIAA commente « 4:44 est certifié platine - le 13e album studio solo de Jay-Z à être platine (ou plus) »[2].

Production et enregistrement[modifier | modifier le code]

No I.D., ici en mars 2008.

No I.D. a révélé que Jay Z l'avait déjà approché pour retravailler avec lui, mais il avait décliné[3]. Il explique qu'il ne se sentait pas inspiré à ce moment-là. Il a ensuite fait des recherches sur le travail de Quincy Jones pour s'inspirer. C'est la première fois que Jay Z collabore avec un seul producteur sur un album entier. Pour son inspiration, No I.D. cite des albums comme What's Going On (1971, Marvin Gaye), Confessions (album) (2004, Usher), The Blueprint (2001, Jay-Z), Illmatic (1994, Nas et My Beautiful Dark Twisted Fantasy (2010, Kanye West, en essayant de ne pas reproduire certaines erreurs[3].

La chanson 4:44 est écrite par Jay Z alors qu'il vient de se réveiller à 4:44 du matin[4]. Il l'enregistre chez lui, avec le micro de Beyoncé[3].

Beaucoup de journalistes remarquent que cet album répond à celui de sa femme Beyoncé, Lemonade (2016), dans lequel elle révélait l'infidélité de Jay Z[5]. Dans sa chanson Sorry, Beyoncé chante notamment « You better call Becky with the good hair » ; dans Family Feud, Jay Z répond « Leave me alone, Becky »[6],[5],[7].

Sortie[modifier | modifier le code]

La sortie de 4:44 est annoncée via plusieurs affiches teaser à New York et Los Angeles et des bannières sur Internet. Une vidéo teaser est diffusée le lors des Finales NBA 2017. La vidéo met en scène Mahershala Ali, Lupita Nyong'o et Danny Glover. Elle s'achève par la mention « 4:44 – 6.30.17, Exclusively on Tidal »[8]. Le , jour de la fête des pères aux États-Unis, une vidéo intitulée Adnis est postée sur la page YouTube de Sprint[9].

Un second teaser est présenté le . Intitulé Kill Jay Z, on y voit un jeune homme portant un t-shirt avec la mention « Stay Black »[10]. Le , un troisième teaser est publié. Il s'agit de MaNyfaCedGod, avec Lupita Nyong'o[10].

L'album est publié le en exclusivité sur le site Tidal, ainsi qu'aux abonnés de Sprint.

Clips[modifier | modifier le code]

Un clip animé de The Story of O.J. est publié sur Tidal, peu après la sortie de l'album[11]. Réalisé par Jay Z et Mark Romanek, il met en scène Jaybo, un personnage inspiré du livre pour enfants The Story of Little Black Sambo de Helen Bannerman[12].

Fin décembre 2017, il dévoile trois clips en même temps. Legacy, avec notamment Susan Sarandon, Ron Perlman, Jesse Williams et Emile Hirsch, parle du système judiciaire américain et de ses failles. Dans le clip de Smile, Jay Z met en vedette sa propre mère, Gloria Carter, avec des flashbacks de ses jeunes années. Marcy Me, dirigé par Joshua et Ben Safdie et mis en lumière par Darius Khondji, met en scène un hélicoptère survole la ville alors qu'un enfant erre en ville[13],[14].

En janvier 2018, le clip de Family Feud est publié. Réalisé par Ava DuVernay, il met en scène Thandie Newton, Jessica Chastain, America Ferrera, Mindy Kaling, Michael B. Jordan, David Oyelowo, Brie Larson, Rosario Dawson, Rashida Jones et Beyoncé[15].

Singles[modifier | modifier le code]

La chanson-titre 4:44 est le premier single, publié le [16]. Jay-Z déclare à propos de cette chanson : « C’est une chanson que j’ai écrite et qui se retrouve au cœur de l'album. Je me suis réveillé littéralement à 4:44 du matin pour écrire ce morceau. C’est devenu le titre de l’album, parce que c’est un son tellement puissant… je pense que c’est l'un des meilleurs titres que j’ai jamais écrits[17]. »

Critiques[modifier | modifier le code]

Critiques presse

Score cumulé
SiteNote
Metacritic84100[18]
Compilation des critiques
PériodiqueNote
The Guardian3/5 stars[19]
NME4/5 stars[20]
The Telegraph5/5 stars[21]

4:44 reçoit des critiques globalement positives. Sur l'agrégateur Metacritic, l'album obtient une note moyenne de 84100, pour 4 critiques, indiquant « Universal Acclaim »[18]. Neil McCormik de The Telegraph donne une note parfaite, en soulignant notamment le caractère humain et les révélations que Jay Z fait sur ses propres défauts[21].

Smile est élue meilleure nouvelle chanson par le site Pitchfork[22]. Brittany Spanos de Rolling Stone décrit l'album comme « une excuse stupéfiante, brute et mûre [...] c'est tant une ode au partenariat et à la famille qu'un exemple de comment la vulnérabilité peut rendre l'art vraiment excellent » et affirme que la chanson 4:44 est la plus touchante de l'album[23].

Dans Le Figaro, Arthur Dubois apprécie que « Jay Z aborde des thèmes qu'il a jusque-là gardés dans sa sphère privée » mais regrette que « ses morceaux n'ont pas une teneur révolutionnaire musicalement » et que « les parties instrumentales sont en effet loin d'être novatrices »[24].

Dans GQ, Sheldon Pearce écrit notamment « Jay n’a pas été aussi précis ou compétent en une décennie, peut-être parce qu’il s’est finalement permis de révéler de vrais morceaux de lui-même ». Le journaliste met cependant davantage en avant les compositions de No I.D. : « Même si Jay prouve qu’il est un MC plus que capable, c’est No I.D. qui a fait la plus grosse prouesse. En produisant les 10 beats de 4:44, le beat-maker de Chicago a construit un sentiment de soul poussiéreuse qui va bien mieux à Jay que la production de Magna Carta qui penchait artificiellement sur le contemporain. Les samples ne sont pas juste esthétiquement beaux mais prennent aussi de la profondeur. Ils parlent quand Jay est silencieux, en disant souvent ce qu’il ne peut pas révéler[25]. »

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Crédits adaptés de Tidal[26]

No TitreAuteurProducteurs Durée
1. Kill Jay ZNo I.D. 2:58
2. The Story of O.J.
No I.D., Jay Z (co) 3:52
3. Smile (featuring Gloria Carter)
No I.D., Jay Z (co) 4:50
4. Caught Their Eyes (featuring Frank Ocean)No I.D., Jay Z (co) 3:26
5. 4:44
  • Carter
  • Wilson
  • Kanan Keeney
No I.D. 4:44
6. Family Feud (featuring Beyoncé)No I.D. 4:11
7. Bam (featuring Damian Marley)No I.D. 3:55
8. MoonlightNo I.D., Jay Z (co) 2:24
9. Marcy Me
No I.D. 2:54
10. Legacy
No I.D., Jay Z (co) 2:57
36:11
Titre bonus édition physique CD
No TitreAuteurProducteurs Durée
11. Adnis
James Blake, No I.D. (add.) 2:26
12. Blue's Freestyle / We Family (featuring Blue Ivy Carter)
  • Carter
  • Wilson
No I.D., Jay Z (co) 4:23
13. MaNyfaCedGod (featuring James Blake)
James Blake, Dominic Maker, No I.D. (add.) 3:18
46:14
Notes

Samples[modifier | modifier le code]

  • Kill Jay Z contient un sample de Don't Let It Show, écrit par Alan Parsons et Eric Woolfson et interprété par The Alan Parsons Project.
  • The Story of O. J. contient un sample de Four Women, écrit et interprété par Nina Simone et de Kool Is Back, écrit par Gene Redd et Jimmy Crosby et interprété par Funk, Inc. (en).
  • Smile contient des éléments de Love's in Need of Love Today, écrit et interprété par Stevie Wonder.
  • Caught Their Eyes contient un sample de Baltimore, écrit par Randy Newman et interprété par Nina Simone.
  • 4:44 contient un sample de Late Nights and Heartbreak, écrit par Kanan Keeney et interprété par Hannah Williams and The Affirmations.
  • Family Feud contient un sample de Ha Ya, écrit par Elbernita Clark et interprété par The Clark Sisters.
  • Bam contient un sample de Bam Bam, écrit par Winston Riley et Ophlin Russell et interprété par Sister Nancy et de Tenement Yard, écrit par Jacob Miller et Roger Lewis et interprété par Jacob Miller.
  • Moonlight contient un sample de Fu-Gee-La, interprété par les Fugees.
  • Marcy Me contient un sample de Todo O Mundo E Ninguém, écrit par José Cid et Tozé Brito et interprété par Quarteto 1111.
  • Legacy contient un sample de Someday We'll All Be Free, écrit par Donny Hathaway, Edward Howard et interprété par Donny Hathaway et des éléments de Glaciers of Ice, écrit par Dennis Coles, Robert Diggs, Elgin Turner et Corey Woods.
  • Blue's Freestyle / We Family contient un sample de La Verdolaga, écrit et interprété par Totó la Momposina.
  • ManyFacedGod contient un sample de Pillow Talk, interprété par Sylvia, et de Going in Circles, interprété par Dwight T. Ross.

Crédits[modifier | modifier le code]

Informations de Tidal[26] et du site de Roc Nation[27]

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Pays et classement (2017) Meilleure
position
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[28] 3
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[29] 11
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop)[30] 14
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop)[31] 63
Drapeau du Canada Canada (Canadian Albums)[32] 1
Drapeau de la République tchèque République tchèque (IFPI)[33] 38
Drapeau du Danemark Danemark (Tracklisten)[34] 18
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[35] 11
Drapeau de la France France (SNEP)[36] 43
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[37] 15
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[38] 8
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[39] 69
Drapeau du Japon Japon (Oricon)[40] 88
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[41] 10
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[42] 11
Drapeau de la Pologne Pologne (ZPAV)[43] 27
Drapeau du Portugal Portugal (AFP)[44] 33
Drapeau de l'Écosse Écosse (OCC)[45] 6
Drapeau de l'Espagne Espagne (Promusicae)[46] 61
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[47] 16
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[48] 5
Drapeau de la Suisse Suisse (Romandie)[49] 1
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[50] 3
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[51] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Top R&B/Hip-Hop Albums)[52] 1

Classements de fin d'année[modifier | modifier le code]

Pays et classement (2017) Position
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[53] 36

Certifications[modifier | modifier le code]

Région Certification Ventes/Streams
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA)[54] Disque de platine 1 × Platine 1 000 000^

*Ventes selon la certification
^Mise en rayon selon la certification
xNon précisé par la certification

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jay Z 4:44 », sur Fnac.com (consulté le 2 juillet 2017).
  2. « L'album 4:44 de Jay-Z déjà certifié disque de platine ! », sur Booska-P, (consulté le 5 juillet 2017)
  3. a b et c (en) Elias Leight, « '4:44' Producer No I.D. Talks Pushing Jay-Z, Creating '500 Ideas' », sur Rolling Stone (consulté le 1er juillet 2017).
  4. (en) Tom Breihan, « Jay-Z '4:44' Review », sur Stereogum, (consulté le 1er juillet 2017).
  5. a et b (en) Roisin O'Connor, « JAY-Z has finally addressed rumours he cheated on Beyonce », sur The Independent, (consulté le 1er juillet 2017).
  6. (en) Madison Vain, « JAY-Z Swears Off Alleged Mistress 'Becky' for Good: 'Let Me Alone' », sur EW.com, (consulté le 30 juin 2017).
  7. (en) Ben Beaumont-Thomas, « Jay-Z addresses Beyoncé infidelity rumours on new album 4:44 », sur The Guardian, .
  8. (en) Peter A. Barry, « Tidal Teases '4:44' Visual Starring Mahershala Ali – XXL », sur XXL Mag (consulté le 19 juin 2017).
  9. (en) « JAY-Z "Adnis" », sur YouTube, (consulté le 19 juin 2017).
  10. a et b (en) Carl Lamarre, « What's Going on With All These JAY-Z '4:44' Commercials? », sur Billboard (consulté le 29 juin 2017).
  11. (en) « The Story of O.J. », sur Tidal (consulté le 30 juin 2017).
  12. (en) « Jay-Z Releases Animated 'The Story of O.J.' Video From '4:44' », sur Rolling Stone (consulté le 29 juin 2017).
  13. « Jay-Z lâche les clips de « Legacy », « Smile » et « Marcy Me » », sur Allociné, (consulté le 30 décembre 2017)
  14. « Les frères Safdie déjà de retour pour… le nouveau clip de Jay Z ! », sur Allociné, (consulté le 30 décembre 2017)
  15. « Jay-Z invite Jessica Chastain, Michael B Jordan et le plein de stars pour le clip de Family Feud », sur Allociné, (consulté le 9 janvier 2017)
  16. (en) « Top 40 Rhythmic Future Releases », All Access (consulté le 8 juillet 2017)
  17. « Jay-Z est back dans le game avec 4:44, son treizième album », sur Konbini, (consulté le 11 juillet 2017)
  18. a et b (en) « Reviews for 4:44 by JAY-Z », Metacritic (consulté le 30 juin 2017).
  19. (en) Andrew Emery, « Jay-Z: 4:44 review – a bracingly honest but conservative confessional », The Guardian, (consulté le 30 juin 2017).
  20. (en) James Milton, « Jay Z – '4:44' Review », New Musical Express, (consulté le 30 juin 2017).
  21. a et b (en) Neil McCormik, « Jay Z has delivered one of the most mature albums in hip hop history – 4:44, review », The Telegraph, (consulté le 30 juin 2017).
  22. (en) « "Smile" », Pitchfork, (consulté le 30 juin 2017).
  23. (en) Brittany Spanos, « How Jay-Z's '4:44' and Beyonce's 'Lemonade' Redefine Black Love, Fame », sur Rolling Stone (consulté le 30 juin 2017).
  24. Arthur Dubois, « Dans 4:44, Jay Z ouvre son cœur mais ferme la porte à la créativité », sur Le Figaro, (consulté le 2 juillet 2017).
  25. Sheldon Pearce, « Que vaut 4:44, le nouvel album de Jay-Z ? », sur GQ.fr, (consulté le 7 juillet 2017).
  26. a et b « 4:44 », sur Tidal.
  27. (en) 4:44 Roc Nation
  28. (en) Australian-charts.com – Jay-Z – 4:44. ARIA Top 50 album. Hung Medien.
  29. (de) Austriancharts.at – Jay-Z – 4:44. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien.
  30. (nl) Ultratop.be – Jay-Z – 4:44. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  31. Ultratop.be – Jay-Z – 4:44. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  32. (en) Jay-Z - Chart history – Billboard. Canadian Albums Chart. Prometheus Global Media.
  33. (cs) ČNS IFPI. Note: Insérer annéesemaine dans la liste déroulante. Hitparáda – Albums Top100 Oficiální. IFPI Czech Republic.
  34. (da) Danishcharts.com – Jay-Z – 4:44. Tracklisten. Hung Medien.
  35. (nl) Dutchcharts.nl – Jay-Z – 4:44. Mega Album Top 100. Hung Medien.
  36. Lescharts.com – Jay-Z – 4:44. SNEP. Hung Medien.
  37. (de) Charts.de – Jay-Z – 4:44. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH.
  38. (en) GfK Chart-Track. Irish Albums Chart. Irish Recorded Music Association.
  39. (it) « Album – Classifica settimanale WK 28 (dal 2017-07-07 al 2017-07-13) », Federazione Industria Musicale Italiana (consulté le 15 juillet 2017)
  40. (ja) « ja:オリコンランキング情報サービス「you大樹」 -CD・ブルーレイ・DVD・書籍・コミック- », Oricon Style, sur Oricon (consulté le 31 juillet 2017)
  41. (en) Charts.org.nz – Jay-Z – 4:44. RIANZ. Hung Medien.
  42. (en) Norwegiancharts.com – Jay-Z – 4:44. VG-lista. Hung Medien.
  43. (pl) [olis.onyx.pl/listy/index.asp?idlisty=1093 Oficjalna lista sprzedaży]. OLIS. ZPAV.
  44. (en) Portuguesecharts.com – Jay-Z – 4:44. AFP. Hung Medien.
  45. (en) Archive Chart. Top 40 Scottish Albums. The Official Charts Company.
  46. (en) Spanishcharts.com – Jay-Z – 4:44. Top 100 álbumes. Hung Medien.
  47. (en) Swedishcharts.com – Jay-Z – 4:44. Sverigetopplistan. Hung Medien.
  48. (en) Swisscharts.com – Jay-Z – 4:44. Schweizer Hitparade. Hung Medien.
  49. [1]
  50. (en) Archive Chart. UK Albums Chart. The Official Charts Company.
  51. (en) Jay-Z - Chart history – Billboard. Billboard 200. Prometheus Global Media.
  52. (en) Jay-Z - Chart history – Billboard. Billboard Top R&B/Hip-Hop Albums. Prometheus Global Media.
  53. « Top Billboard 200 Albums – Year-End 2017 », Billboard (consulté le 12 décembre 2017)
  54. « États-Unis album certifications – Jay-Z – 4:44 », Recording Industry Association of America If necessary, click Advanced, then click Format, then select Album, then click SEARCH

Liens externes[modifier | modifier le code]