Jim Jones (rappeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jim Jones.
Jim Jones
Description de cette image, également commentée ci-après

Jim Jones à la 5e édition des Hip-Hop Summit Action Network's Action Awards à New York en février 2008.

Informations générales
Nom de naissance Joseph Guillermo Jones II
Naissance (41 ans)
Bronx, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, rap East Coast, gangsta rap, rap hardcore
Années actives Depuis 1997
Labels Vampire Life (actuel)
Diplomat Records, Roc-a-Fella, Koch, Columbia, E1, ByrdGang, Splash (anciens)
Site officiel capolife.com

Jim Jones, de son vrai nom Joseph Guillermo Jones II, né le à New York, est un rappeur américain. Il est membre fondateur du groupe The Diplomats, également connu sous le nom de Dipset. Il est co-PDG du label de musique Diplomat Records, aux côtés de son ami et rappeur Cam'ron[1],[2].

En 2004, il publie son premier album solo On My Way to Church. La publication de son deuxième album, Harlem: Diary of a Summer s'effectue en 2005. Un an plus tard, il publie son troisième album Hustler's P.O.M.E. (Product of My Environment) en 2006, qui contient son meilleur single en date (2012), We Fly High. La chanson atteint la 5e place du Billboard Hot 100 et est certifié disque de platine par la Recording Industry Association of America (RIAA). En 2006, Jones lance également le groupe hip-hop ByrdGang et le label ByrdGang Records. Le groupe publie un premier album M.O.B.: The Album, en 2008. Jones suit avec un quatrième album solo, Pray IV Reign au label Columbia Records. En avril 2011, Jones publie son cinquième album, Capo[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Jim Jones est né le [4] dans le quartier du Bronx, et a grandi à Harlem. Sa mère, Nancy Jones, est originaire d'Aruba et son père, Joseph Guillermo Jones I, est porto-ricain ; il est élevé par sa grand-mère maternelle[5]. Au magazine Fader, Jones explique que sa mère l'autorisait à le laisser prendre le train entre la 176th Street et Jerome Avenue jusqu'au 110th Street et Lexington Avenue. Dans le DVD Jim Jones' The Come Up vol. 19, il raconte son enfance aux côtés du rappeur Freekey Zekey[6].

On My Way to Church et Harlem: Diary of a Summer (2004–2005)[modifier | modifier le code]

On My Way to Church est le premier album solo de Jones. Il contient deux singles ayant atteint le Billboard Hot R&B/Hip-Hop Songs : Certified Gangstas (en featuring avec Cam'ron, Bezel et The Game), qui atteint la 80e place, et Crunk Muzik (en featuring avec Cam'ron et Juelz Santana), qui atteint la 84e place. L'album atteint la 18e place du Billboard 200, la troisième place des Billboard Independent Albums, et quatrième place des Top R&B/Hip-Hop Albums[7].

Harlem: Diary of a Summer, le deuxième album de Jones, atteint la cinquième place du Billboard 200, et la première place des Top R&B/Hip-Hop Albums et Independent Albums, avec 350 000 exemplaires vendus[8]. Trois de ses singles atteignent les Billboard R&B/Hip-Hop Songs : Baby Girl à la 58e place ; Summer Wit' Miami à la 78e place[9] ; et What You Been Drankin' On? (avec Diddy, Paul Wall, et Jha Jha) à la 106e place[10].

De Hustler's P.O.M.E. àThe Rooftop (2006–2009)[modifier | modifier le code]

Le troisième album de Jones, Hustler's P.O.M.E. (Product of My Environment), fait encore participer les membres de Dipset et Lil Wayne. Il contient le meilleur single de Jones en date (2012) We Fly High. De 2006 à 2008, Jones publie un album collaboratif avec son groupe ByrdGang, intitulé M.O.B.: The Album, qui atteint la 29e place du Billboard 200 et 16 000 ventes en une semaine. Il publie aussi deux compilations spécial Noël : A Dipset X-Mas et A Tribute To Bad Santa Starring Mike Epps, ainsi que plusieurs mixtapes dont Harlem's American Gangster, qui atteint la 19e place du Billboard 200 et contient le single Love Me No More.

Le quatrième album de Jones, Pray IV Reign, est publié le 24 mars 2009, à ses débuts dans une major. L'album atteint la neuvième place du Billboard 200. Le 8 juillet, Jones publie un single promotionnel intitulé The Good Stuff avec NOE[11],[12]. L'album contient Pop Champagne, et fait participer Ron Browz et Juelz Santana. Il contient aussi une chanson bonus, Jackin' Swagga From Us avec Twista, NOE, et Lil Wayne, qui se moquent de T.I. et Jay-Z et de leur chanson Swagga Like Us[13]. Il s'agit de son premier album solo au label Columbia Records. En 2009, Jim Jones devient vice-président d'Urban A&R à Koch Records, désormais E1 Music[14]. Le 11 juin, Jim Jones apparaît dans l'émission 106 and Park sur la chaîne américaine BET avec DJ Webstar, et annonce avec lui un album collaboratif intitulé The Rooftop[15]. Il annonce aussi un documentaire, This Is Jim Jones, pour le 30 juin 2009. Le premier single extrait de l'album s'intitule Dancin on Me avec Juelz Santana. Il est publié sur iTunes le 28 avril. Le 22 septembre, le site RapRuckus, annonce l'album pour le 6 octobre 2009. Le second single est intitulé She Can Get It[16]. En fin 2009, Jones quitte Columbia. Selon le magazine XXL, Jones a signé un contrat avec le label E1 pour un prochain albu met une prochaine mixtape[17].

Capo, réunion des Dipset et série Vampire Life (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

La mixtape, intitulée The Ghost of Rich Porter, est publiée le 23 mars 2010. En avril 2010, Cam'ron et Jim Jones annoncent la fin de leur rivalité[18]. Le 26 juin 2010 Jones se réunit avec Cam'ron et Juelz Santana pour une chanson, Salute, marquant le retour du groupe The Diplomats[19]. Ils se lancent ensemble dans un nouvel album, et annoncent travailler aux côtés de Dr. Dre[20]. En 2010, Jones confirme le lancement d'un nouveau label avec Damon Dash appelé Splash Records. Le 5 avril 2011, le cinquième album de Jones, Capo, est publié au label E1[3]. Le 3 novembre 2011, Jones publie une mixtape, Capo Life, pour la promotion de son album et pour célébrer le lancement de son nouveau site web, capolife.com[21]. Le single principal extrait de Capo, Perfect Day en featuring avec Chink Santana et LOGiC, est publié sur iTunes le 7 décembre 2010[22]. L'album fait participer Cam'ron depuis Hustler's P.O.M.E. (Product of My Environment), et Game, Lloyd Banks, Prodigy, Raekwon, Rell et Ashanti.

En été 2011, il participe au Party Tonight de Randyn Julius avec Teyana Taylor et Cam'ron[23]. Le 30 octobre 2011, pour la période d'Halloween, Jones publie une mixtape intitulée Vampire Life: We Own the Night. La tape contient 24 chansons, des freestyles et fait participer Meek Mill, J.R. Writer, Chink Santana, 2 Chainz, Maino, Yo Gotti, Jadakiss et Danny![24], entre autres[25],[26].

le 1er mai 2012, Jones publie le deuxième opus de sa série Vampire Life, Vampire Life 2, téléchargé plus de 300 000 fois sur DatPiff[27],[28]. Le 11 mars 2013, Jones annonce travailler sur deux nouvelles mixtapes, V3 (Vampire Life 3) et The Ghost Of Rich Porter 2[29]. Vampire Life 3 est publié le 13 août 2013[30]. Le 3 décembre 2013, Jim Jones publie un extended play (EP), intitulé We Own the Night. L'EP contient le single Nasty Girl avec Jeremih. Le 24 juin 2014, Jones publie un single intitulé Wit the Shit avec Trey Songz[31]. En juillet 2014, Jones révèle un nouvel EP, We Own The Night Pt. 2: Memoirs of a Hustler, publéi le 9 septembre la même année[32],[33].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2004 : On My Way to Church
  • 2005 : Harlem: Diary of a Summer
  • 2006 : Hustler's P.O.M.E.
  • 2009 : Pray IV Reign
  • 2011 : Capo

EPs[modifier | modifier le code]

  • 2013 : We Own the Night
  • 2014 : We Own the Night Pt. 2: Memoirs of a Hustler

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Ryder Muzik
  • 2004 : Ambitionz of a Gangsta
  • 2006 : The City of God
  • 2006 : The Seven Day Theory
  • 2007 : The Jim Jones Chronicles
  • 2008 : Harlem's American Gangster
  • 2008 : Street Religion (Love Me No More Special Edition)
  • 2009 : Jockin' Jim Jones
  • 2009 : Pray IV Reign: The Mixtape
  • 2009 : Street Religion (Heron 3:16)
  • 2010 : The Ghost of Rich Porter
  • 2010 : Capo Life
  • 2011 : Vampire Life: We Own the Night
  • 2012 : Vampire Life 2: F.E.A.S.T. The Last Supper
  • 2013 : Vampire Life 3
  • 2015 : Miami Vampin
  • 2016 : The Kitchen

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Diplomatic Immunity (avec The Diplomats)
  • 2004 : Diplomatic Immunity 2 (avec The Diplomats)
  • 2008 : M.O.B.: The Album (avec ByrdGang)
  • 2009 : The Rooftop (avec DJ Webstar)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2006 : A Dipset X-Mas
  • 2008 : A Tribute to Bad Santa Starring Mike Epps (avec Skull Gang)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Goias, Matt. Capo for a Day. Mass Appeal Magazine, (consulté le 20 juin 2012).
  2. (en) Kwak, Donnie (13 août 2004). Jim Jones – Gotham City Hustler + 'Certified Gangsta' Video. Vibe Magazine, (consulté le 20 juin 2012).
  3. a et b (en) Capo: Jim Jones: Music. Amazon.com, (consulté le 25 mars 2011).
  4. « Forest Whitaker, 37, tops today's list of celebrity birthdays », Orange County Register,‎ (lire en ligne).
  5. (en) Donnie Kwak, « Jim Jones: Gotham City Suburb Trapin », Vibe, , p. 81.
  6. (en) Jim Jones, « Jimmy eat world: Jim Jones across 110th street », The Fader, .
  7. « On My Way to Church > Charts & Awards > Billboard Singles », AllMusic (consulté le 26 mars 2009).
  8. (en) « Jim Jones > Charts & Awards > Billboard Albums », allmusic (consulté le 26 mars 2009).
  9. (en) « Jim Jones > Charts & Awards > Billboard Singles », allmusic (consulté le 26 mars 2009).
  10. (en) « What You Been Drankin' On », Bubbling Under R&B/Hip-Hop Singles, Billboard, (consulté le 26 mars 2009).
  11. (en) Jim Jones preps Beck 2 Back, defsound.com.
  12. (en) The Good Stuff, Amazon.com.
  13. (en) Jim Jones Explains his Swagger Like Us Response, Complex, 3 octobre 2008, (consulté le 28 mars 2011).
  14. (en) [Jim Jones Accepts VP of Urban A&R Job at Koch Records].
  15. (en) Video: Jim Jones & DJ Webstar on 106 & Park. Nahright.com, 11 juin 2006, (consulté le 11 juin 2012).
  16. (en) Jim Jones collaborates with DJ Webstar to drop The Rooftop. Hiphopruckus.com, (consulté le 22 mars 2011).
  17. (en) Kuperstein, Slava. (3 décembre 2009), Jim Jones Leaves Columbia For E1. HipHopDX, (consulté le 25 mars 2012).
  18. (en) Miss Info Exclusive: Cam’ron and Jim Jones rebuild friendship, Jimmy issues public apology. Missinfo.tv, 19 avril 2009, (consulté le 29 novembre 2012).
  19. (en) Koroma, Salima. 22 septembre 2010, The Diplomats Reunite On Jim Jones' Next Album | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales. HipHopDX, (consulté le 11 novembre 2012).
  20. (en) J-23, « Dr. Dre Working with Dipset | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX, (consulté le 27 février 2011).
  21. (en) Jim Jones – CapoLife (Mixtape). 3 novembre 2010, 2dopeboyz.com, (consulté le 11 novembre 2012).
  22. (en) iTunes – Music – Perfect Day (feat. Chink Santana & Logic) – Single by Jim Jones. itunes.apple.com, 7 décembre 2012, (consulté le 11 novembre 2013).
  23. (en) Jim Jones Party Tonight produced by Duane Darock. hotnewhiphop.com, (consulté le 25 décembre 2013).
  24. (en) http://dannyswain.tumblr.com/post/33538595723/megamix-in-celebration-of-this-super-based
  25. (en) Hillary Crosley, « Jim Jones releases 'Vampire Life' mixtape », BET, (consulté le 1er novembre 2011).
  26. (en) « Jim Jones – Vampire Life (Mixtape) », 2DopeBoyz, (consulté le 1er novembre 2011).
  27. (en) « Jim Jones - Vampire Life 2 », DatPiff (consulté le 11 mars 2015).
  28. (en) DJ Ill Will, « Jim Jones - Vampire Life 2 », HotNewHipHop (consulté le 11 mars 2015).
  29. (en) HipHopDX, « Jim Jones Announces The Ghost Of Rich Porter 2 & V3 Mixtapes », HipHopDX, (consulté le 11 mars 2015).
  30. « Mixtape Not Found », DatPiff (consulté le 11 mars 2015).
  31. (en) « iTunes - Music - Wit the Sh!t (feat. Trey Songz) - Single by Jim Jones », iTunes (consulté le 11 mars 2015).
  32. (en) http://www.xxlmag.com/news/2014/07/jim-jones-new-ep-july/
  33. (en) « Amazon.com: We Own The Night Pt. 2: Memoirs Of A Hustler [Explicit]: Jim Jones: MP3 Downloads » (consulté le 11 mars 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]