Robin Bengtsson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robin Bengtsson
Description de cette image, également commentée ci-après
Robin Bengtsson au Melodifestivalen 2017
Informations générales
Surnom B Robin
Nom de naissance Hans Robin Gustav Bengtsson
Naissance (29 ans)
Drapeau : Suède Svenljunga, Suède
Activité principale Chanteur
Genre musical Pop, Electro pop, Dance pop
Années actives Depuis 2008

Robin Bengtsson, né le 27 avril 1990 à Svenljunga en Suède, est un chanteur suédois. En 2017, il remporte le Melodifestivalen avec I Can't Go On [1], chanson avec laquelle il représentera la Suède au Concours Eurovision de la chanson en Ukraine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robin Bengtsson né Hans Robin Gustav Bengtsson le 27 avril 1990 à Svenljunga est un chanteur suédois. En 2008 il participe à la version suédoise de la Nouvelle Star, où il termine en troisième position.[2]

En 2009, il signe avec le label Merion Music et publie le single Another Lover's Gone. Bengtsson a également été l'invité de Katrin Zytomierska dans le programme TV Idol 2008: Eftersnack et le programme de ZTV Sexuellt.

En 2010, Robin participe à la chanson de charité Wake Up World pour Hjälp Haiti avec Karl Martindahl et Daniel "The Moniker" Karlsson. Il a également chanté Long Long Night avec Kim Fransson. Robin Bengtsson a aussi été candidat à la version scandinave de Wipeout, atteignant la finale et terminant second.

En septembre 2013, Bengtsson a sorti son premier single sous son nouveau nom de scène B Robin intitulé I Don't Like to Wait. En janvier 2014 il publie le single Fired avec J-SON comme invité.

Bengtsson a également publié l'EP Sleep On It en 2014 avec des chansons comme I Don't Like to Wait, Fired et Sleep on It.

Participation au Melodifestivalen 2016[modifier | modifier le code]

En 2016, Bengtsson a participé au Melodifestivalen 2016 avec la chanson Constellation Prize. Faisant partie des candidats de la première demi-finale à Göteborg, il se qualifie directement pour la finale à la Friends Arena, Stockholm. Faisant partie des favoris, il a terminé à la cinquième place avec 83 points.

Robin Bengtsson et Ace Wilder, qualifiés directement pour la finale du MF 2016 à Göteborg

Melodifestivalen 2017 et participation à l'Eurovision[modifier | modifier le code]

Le 30 novembre 2016, Bengtsson est annoncé comme participant au Melodifestivalen 2017 avec la chanson I Can't Go On. Il participe à la troisième demi-finale à Växjö où il se qualifie directement pour la finale.

Le 11 mars 2017, il remporte le festival avec 146 points, se classant premier du classement des jurys internationaux et troisième du télévote suédois. Il devance ainsi Nano et représentera donc la Suède au concours Eurovision de la Chanson 2017 à Kiev, Ukraine.

Robin Bengtsson interprétant I Can't Go On au Melodifestivalen 2017

Robin participera à la première demi-finale du concours Eurovision 2017 le mardi 9 mai 2017. A l'issue de la finale du 13 mai 2017, il se classe en cinquième position derrière la Belgique, la Modalvie, la Bulgarie et le grand vainqueur, le Portugal.

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Robin – Another lover's gone
  • 2010 : Robin feat. Kim – Long Long Night
  • 2012 : Byz feat. Kriss & Robin Bengtsson – Tjena, Tjena Tjena
  • 2012 : Robin Bengtsson – Cross the Universe
  • 2013 : B Robin – I don't like to wait
  • 2014 : B Robin – Fired (feat. J-SON)
  • 2014 : B Robin – Sleep on It
  • 2016 : Robin Bengtsson – Constellation Prize (Melodifestivalen 2016)
  • 2017 : Robin Bengtsson – I Can't Go On (Melodifestivalen 2017) (Chanson gagnante)

EP[modifier | modifier le code]

  • 2014 : B Robin - Sleep on It

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sv) Sveriges Television AB, Stockholm, Sweden, « Robin Bengtsson med ”I Can't Go On” är vinnaren av Melodifestivalen 2017 », svt.se,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mars 2017)
  2. (sv) « Robin Bengtsson kom trea i Idol 2008 - nu gör han comeback som B. Robin », Aftonbladet,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mars 2017)