Svala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Svala
Description de cette image, également commentée ci-après
Svala (à droite) avec le groupe Steed Lord
Informations générales
Surnom Kali
Nom de naissance Svala Björgvinsdóttir
Naissance (42 ans)
Reykjavík, Drapeau de l'Islande Islande
Activité principale
  • Chanteuse
  • Auteur-compositeur
Genre musical
Années actives 1984 – aujourd'hui
Labels

Svala Björgvinsdóttir (née le 8 février 1977), aussi connue sous le nom de Svala, Svala Björgvins, ou Kali, est une chanteuse et auteur-compositeur islandaise.

Elle est surtout connue pour son titre The Real Me, sorti en 2001 et extrait de l'album éponyme, ainsi que pour sa participation au Concours Eurovision de la chanson 2017 où elle a représenté l'Islande. Elle a pris le nom de scène « Kali », après avoir rejoint le groupe de house Steed Lord.

Enfance[modifier | modifier le code]

Svala est la fille du chanteur islandais Björgvin Halldórsson[1],[2],[3]. Elle a commencé à chanter et enregistrer à un âge très précoce. A l'âge de 7 ans, elle participe comme choriste sur un des albums de son père. Elle connait son premier succès à l'âge de 9 ans, avec une chanson de Noël en duo avec son père, appelée « Fyrir Jól ». Elle obtient un deuxième succès à 11 ans, avec une autre chanson de Noël appelée « Ég hlakka svo til ». Elle serait également connue pour d'autres chansons de ce registre devenues des hits en Islande[4].

Elle étudie le ballet pendant 7 ans au Icelandic National Theatre Ballet. Dans le même temps, elle écrit de la musique avec son groupe de lycée.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

A 16 ans, elle forme le groupe Scope[3] avec deux DJ islandais et un producteur. Groupe très influencé par le house et le disco britannique, il reprend au milieu des années 1990 le titre Was That All It Was de la chanteuse Jean Carne[4], qui se classe numéro 1 en Islande. Par la suite Svala signe avec Skifan Record, l’un des plus gros labels d’Islande, et rejoint le groupe Bubbleflies[3]. Ils écrivent quelques chansons ensemble et font des tournées à travers l’Islande, en reprenant notamment sur un style soul et funk des chansons de Stevie Wonder et de Sly and The Family Stone. Parmi les titres du groupe, on trouve notamment I Betcha, qui tournera sur les radios islandaises.

Carrière solo[modifier | modifier le code]

A 18 ans, Svala s’inscrit à l’université, mais commence en parallèle à écrire et à enregistrer avec le producteur écossais Ian Morrow. Elle suit ses études en Islande, mais voyage souvent à Londres et Glasgow pour l’écriture de son premier album solo. En 1999, elle signe un contrat avec EMI et le label Priority Records en Amérique du Nord, pour 6 albums, soit l’un des plus gros contrats jamais signé avec un artiste islandais[2]. Elle part à Los Angeles en 2000, et l’année suivante, en 2001, elle sort son premier album The Real Me. Le single éponyme qui en est extrait se classe au Billboard Hot 100 Singles[5],[6], et est certifié disque de platine en Islande. Il est également bien accueilli en Allemagne, en Espagne, et au Japon.

Elle retourne en Islande et entame l’écriture de son prochain album The Bird of Freedom, en collaboration avec des auteurs-compositeurs britanniques et allemands. L’album qu’elle a produit avec son père, sort en 2005. Il est certifié disque d’or en Islande.

Steed Lord[modifier | modifier le code]

Le 8 février 2006, elle forme avec son futur mari Einar « M.E.G.A. » Egilsson et son petit frère Edvard « Demo » Egilsson, le groupe Steed Lord, et prend le nom de scène de « Kali »[7]. Après avoir participé à quelques shows et fait le buzz sur MySpace, le groupe entame une tournée en Europe et en Amérique du Nord. Le groupe est reconnu pour sa musique dance rythmée et profonde, ainsi que pour le style travaillé de sa chanteuse. Dans le même temps, Steed Lord rejoint les WeActivist de la marque de vêtements streetwear suédoise WeSC, qui devient leur sponsor.

En 2007, Svala est approchée par H&M pour concevoir une ligne de vêtements[2],[7] qui sera vendue dans plus d’une centaine de pays dans le monde.

Le 9 avril 2008, la voiture conduite par le père de Svala, et qui doit conduire le groupe à l’aéroport pour une tournée en Scandinavie, est percutée par une autre voiture arrivant en face. Le conducteur de cette dernière a perdu le contrôle à cause du verglas. Blessée, Svala souffre de fractures et de lésions internes. Après sa rémission, Steed Lord rejoint le groupe Chromeo pour une tournée à travers les États-Unis et au Canada[8].

Durant l’été 2009, Steed Lord déménage à Los Angeles[7], tandis que leurs titres sont entendus de nombreuses fois à la télévision, comme dans les émissions So You Think Can Dance et L'Incroyable Famille Kardashian. Le groupe est également approché par des marques telles que The Standard Hotel et Universal Music Australia.

Quelques années après, Svala fait une pause dans sa carrière et retourne avec Einar en Islande.

The Voice et le Concours Eurovision de la chanson 2017[modifier | modifier le code]

Svala, sur le tapis rouge du Concours Eurovision de la Chanson 2017 à Kiev.

En 2015, Svala rejoint le jury de la franchise islandaise de The Voice[2],[3]. Soixante chanteurs seront sélectionnés pour participer à l'émission. Celle-ci sera diffusée à l'automne 2015 et rassemblera près de 30 % des islandais pour son lancement[9]. The Voice est l'une des compétitions de nouveaux talents les plus populaires dans le monde, avec plus de 500 millions de téléspectateurs.

En 2016, après la séparation du groupe Steed Lord, elle forme le duo Blissful avec Einar Egilsson[10]. Leur premier single intitulé Elevate sera écouté 230 000 fois sur Spotify.

En 2017, il a été annoncé que Svala concourrait pour représenter l'Islande au Concours Eurovision de la chanson 2017 à Kiev, avec la chanson Paper. Le 11 mars 2017, elle remporte la sélection nationale islandaise[11],[3]. Lors de la 1re demi-finale du concours le 9 mai 2017, elle termine à la 15e place[2] sur 18 avec 60 points, échouant à se qualifier en finale.

En juillet 2018, elle apparaît sur le morceau Ekkert Drama avec le groupe islandais Reykjavíkurdætur.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En 2012, Svala réalise sa première ligne de vêtements « Kali », vendue exclusivement sur la boutique en ligne Lastashop.

Le , Svala a épousé Einar Egilsson dans l'église de Landakot à Reykjavik[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • The Real Me (2001)
  • Birds Of Freedom (2005)[13]

Singles[modifier | modifier le code]

  • The Real Me (2001)
  • Ég veit það (2017)
  • Paper (2017)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kristin Kristjans, « ICELAND: RUV ANNOUNCES 12 FINALISTS FOR SÖNGVAKEPPNIN 2017 », sur wiwibloggs.com (consulté le 21 janvier 2017)
  2. a b c d et e (en) « Svala », sur eurovsion.tv (consulté le 13 août 2017)
  3. a b c d et e « Eurovision 2017 : l’Islande mise sur l’expérience de Svala », sur lefigaro.fr, (consulté le 13 août 2017)
  4. a et b (en) « Svala », sur allmusic.com (consulté le 13 août 2017)
  5. (en) « Billboard HOT 100 Singles Sales », Billboard, vol. 113, no 35,‎ (lire en ligne)
  6. (en) « Svala Björgvinsdóttir - About artist », sur icelandicmusic.com (consulté le 3 septembre 2017)
  7. a b et c (en) « Steed Lord », sur icelandmusic.is (consulté le 14 août 2017)
  8. (en) « Steed Lord Rip Up North America », sur icelandmusic.is, (consulté le 3 septembre 2017)
  9. (en) « Iceland's The Voice becomes an instant hit », sur mbl.is, (consulté le 13 août 2017)
  10. (is) « Svala og Einar eru nú Blissful », sur visir.is, (consulté le 3 septembre 2017)
  11. (en) « Svala wins Iceland's ticket to Kyiv », sur eurovision.tv, (consulté le 11 mars 2017)
  12. (is) « Steed Lord brúðkaup Svölu og Einars », sur mbl.is, (consulté le 3 septembre 2017)
  13. (en) « Svala Björgvinsdóttir - Albums », sur icelandicmusic.com (consulté le 13 août 2017)