Robert Sanderson McCormick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Sanderson McCormick
Robert Sanderson McCormick.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Père
William Sanderson McCormick (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
William Grigsby McCormick (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Autres informations
Parti politique
Distinction

Robert Sanderson McCormick (1849–1919) est un diplomate américain né dans la partie rurale de l'État de Virginie. Il fait partie de la grande famille McCormick (en) devenue influente à Chicago.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Sanderson McCormick naît le dans la plantation familiale de Walnut Grove dans le Comté de Rockbridge en Virginie[1] de William Sanderson McCormick (en) (1815–1865) et de Mary Ann Grigsby (1828–1878) dont la famille possède la plantation Hickory Hill.

Lorsque Robert est encore enfant, sa famille s'installe à Chicago pour se joindre à l'entreprise familiale de machines agricoles McCormick, devenu connue sous le nom International Harvester. Il fréquente l'école préparatoire de l'université de Chicago et le collège de l'université de Virginie.

Mariage et famille[modifier | modifier le code]

Le , il épouse Katherine van Etta "Kate" Medill (1853–1932), fille de Joseph Medill (1823–1899) qui possède et dirige le Chicago Tribune. Ils ont trois enfants[1] :

  1. Joseph Medill McCormick né le , futur sénateur de l'Illinois.
  2. Katrina McCormick née le et morte cette même année le
  3. Robert Rutherford McCormick né le , futur influent rédacteur du Chicago Tribune.

Carrière[modifier | modifier le code]

McCormick forme un partenariat avec son cousin Hugh Leander Adams[2] qu'ils appellent McCormick & Adams pour investir dans un élévateur à grains (en) à Saint-Louis en 1876. Dans le sillage des difficultés économiques nationales qui se poursuivent après la crise bancaire de mai 1873, l'entreprise fait faillite[3]:39

Politiquement actif et important donateur au Parti républicain, en 1889 McCormick est nommé Deuxième secrétaire de la légation américaine à Londres où il sert de 1889 à 1892 sous le ministre Robert Todd Lincoln[4]. Cela lui prmet d'être par la suite nommé représentant officiel pour l'Exposition universelle de 1893 à Chicago.

Sa carrière diplomatique commence lorsque le président William McKinley le nomme ministre auprès de l'Autriche-Hongrie le . McCormick présente ses lettres de créances le et est promu premier ambassadeur des États-Unis auprès de l'Autriche-Hongrie le . Il est rappelé le [5]. Il sert ensuite comme ambassadeur des États-Unis auprès de la Russie impériale en 1905 et se trouve à Saint-Pétersbourg durant les protestations du Dimanche rouge de cette même année. En 1905, il remplace Horace Porter comme ambassadeur des États-Unis en France.

Il se retire en 1907 lorsque sa santé commence à décliner. Il est remplacé par Henry White. Il meurt de pneumonie le dans sa résidence de Hinsdale en Illinois[4]. Il est enterré au cimetière de Graceland[6].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Leander James McCormick (en), Family record and biography, (lire en ligne), p. 308
  2. un fils de Hugh Adams qui épouse Amanda McCormick. Elle est la plus jeune sœur de son père William Sanderson McCormick
  3. Richard Norton Smith, The Colonel: The Life and Legend of Robert R. McCormick, 1880–1955, Northwestern University Press, , 23–25 p. (ISBN 978-0-8101-2039-6, lire en ligne)
  4. a, b et c « R.S. M'Cormick, Ex-Diplomat, Dies; Father of Illinois Senator and of Chicago Tribune Editor a Pneumonia Victim », The New York Times, (consulté le 1er janvier 2011), p. 11
  5. « Former U.S. Ambassadors to Austria », U.S. Embassy in Vienna (consulté le 29 décembre 2010)
  6. (en) « Robert Sanderson McCormick », sur Find a Grave

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]