Jamie McCourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jamie McCourt
Illustration.
Fonctions
Ambassadrice des États-Unis en France et à Monaco
En fonction depuis le
Président Donald Trump
Prédécesseur Jane D. Hartley
Brent Hardt (intérim)
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Baltimore (Maryland, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Conjoint Frank McCourt (1979-2011)
Diplômée de Sloan School of Management
Université de Georgetown
Faculté des lettres de Paris
Profession Femme d'affaires
Avocate

Jamie McCourt, née le 15 décembre 1953 à Baltimore (Maryland), est une femme d'affaires et avocate américaine. Membre du Parti républicain, elle est ambassadrice des États-Unis en France et à Monaco depuis 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jamie McCourt et le président américain Donald Trump en décembre 2017.
Jamie McCourt et le secrétaire d'État Rex Tillerson en janvier 2018.

Diplômée de l'université de Georgetown et de la faculté des lettres de Paris, elle a vécu et étudié à Aix-en-Provence. Elle possède 200 hectares de vignes dans la Napa Valley[1],[2]. Fondatrice et présidente-directrice générale de Jamie Enterprises, elle est avocate en droit international et valeurs mobilières à New York ainsi qu'en droit des sociétés, droit immobilier et droit de la famille à Boston[3].

Elle est la co-propriétaire avec Frank McCourt (qu'elle épouse le à New York[4]) du club de base-ball des Dodgers de Los Angeles, jusqu'en 2011, date de son divorce[1]. Elle a notamment été la femme la plus haut placée de la Ligue majeure de baseball, en tant que vice-présidente des Dodgers en 2004, présidente en 2005 puis présidente-directrice générale en 2009. Pendant dix ans, elle est par ailleurs vice-présidente et avocate générale de la McCourt Co[3].

Lors de la campagne présidentielle américaine de 2016, elle soutient le candidat républicain Donald Trump, connu grâce à l'intermédiaire Steven Mnuchin, avec qui elle siège dans le conseil d'administration d'une fondation pour l'art[2]. Selon le Los Angeles Times, elle verse plus de 400 000 dollars au fond « Trump Victory ». Initialement désignée début août 2017 pour devenir ambassadrice des États-Unis en Belgique, elle est finalement choisie pour devenir ambassadrice en France. Sa nomination est approuvée par le Sénat le 2 novembre 2017 et elle prête serment le 11 décembre de la même année[1]. Les lettres de créances sont signées par le président français Emmanuel Macron le 18 décembre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Jamie McCourt nommée ambassadrice des Etats-Unis en France par Donald Trump », sur parismatch.com, 3 août 2017.
  2. a et b Jamie McCourt, interviewée par Olivier Royant et Régis Le Sommier, « Jamie McCourt, l'atout cœur de Trump à Paris », Paris Match, semaine du 5 au 11 juillet 2018, p. 76-79.
  3. a et b « Ambassadeur Jamie D. McCourt », usembassy.gov, consulté le 18 décembre 2017.
  4. (en) Frank and Jamie McCourt timeline, Fox Sports, 20 avril 2011.