Edward Follansbee Noyes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Edward Follansbee Noyes
Edward Follansbee Noyes at statehouse.jpg
Edward Follansbee Noyes à statehouse
Fonctions
Gouverneur de l'Ohio
-
Ambassadeur des États-Unis en France
Ambassadeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
CincinnatiVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière de Spring Grove (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Dartmouth College
Faculté de droit de l'université de Cincinnati (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Parti politique
Arme
Conflit

Edward Follansbee Noyes, - , est un homme politique américain de l'Ohio, membre du Parti républicain, 30e gouverneur de l'Ohio.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Haverhill (Massachusetts), Noyes est orphelin à l'âge de trois ans et élevé dans le New Hampshire par son grand-père et un tuteur. À l'âge de 13 ans, il est apprenti chez l'imprimeur du The Morning Star, journal religieux publié à Dover (New Hampshire). Il reste apprenti pendant plus de quatre ans jusqu'à ce qu'il démissionne pour entrer dans une académie à Kingston (New Hampshire). Il est diplômé du Dartmouth College en 1857 (4e dans une classe de 57 étudiants) puis s'installe à Cincinnati dans l'Ohio et fréquente l'école de droit de l'université de Cincinnati (en).

Noyes sert dans l'armée de l'Union durant la guerre civile. Il aide à l'organisation du 39e régiment d'infanterie de l'Ohio (en) et en est récompensé par sa nomination comme premier major le . Pendant quelques mois, il est colonel du régiment. Il est gravement blessé à la cheville lors d'une escarmouche au Moulin de Ruff le pendant la campagne d'Atlanta et en conséquence doit être amputé de la jambe gauche. Trois mois plus tard, le Major General Joseph Hooker affecte Noyes, toujours convalescent et qui utilise des béquilles, au commandement du camp Dennison (en) près de Cincinnati, et le nomme brigadier général. Noyes commande le poste jusqu'au quand il démissionne pour devenir avocat en ville.

Il est élu en octobre 1866 probate judge (en) du comté de Hamilton.

Il est élu au poste de gouverneur en 1871, battant un autre ancien officier de l'armée de l'Union, le colonel George Wythe McCook (en) de plus de vingt mille voix. Il occupe un mandat de deux ans entre 1872 à 1874, renforçant les lois d'inspection des mines de charbon et faisant la promotion de la conservation du poisson. Il perd sa réélection en 1873 par 817 votes, 50,1 % - 49,9 %.

En 1874, il est nommé commissaire de l'Ohio pour l'exposition du centenaire à Philadelphie[1]

Il est plus tard nommé Ambassadeur des États-Unis en France de 1877 à 1881 par le président Rutherford B. Hayes, récompense de mécénat pour son ferme soutien à son compagnon d'armes Buckeye pendant la campagne présidentielle de Hayes.

Il est enterré au Spring Grove Cemetery (en) à Cincinnati.

Noyes épouse Margaret W. Proctor à Kingston, New Hampshire en février 1863 alors qu'il est en permission[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gilkey 1901 : 770
  2. A Portrait and Biographical Record of Mercer and Van Wert Counties, Ohio..., A W Bowen & Co, (lire en ligne), p. 155

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source de la traduction[modifier | modifier le code]