Myron Timothy Herrick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Myron T. Herrick
Image illustrative de l'article Myron Timothy Herrick
Fonctions
42e Gouverneur de l'Ohio
11 janvier 1904 – 8 janvier 1906
Prédécesseur George K. Nash
Successeur John M. Pattison (en)
Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des États-Unis en France
1912 – 1914
Prédécesseur Robert Bacon
Successeur William Graves Sharp (en)
Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des États-Unis en France
1921 – 1929
Prédécesseur Hugh Campbell Wallace (en)
Successeur Walter E. Edge (en)
Biographie
Nom de naissance Myron Timothy Herrick
Date de naissance 9 octobre 1854
Lieu de naissance Huntington Township (en), Comté de Lorain, Ohio
Date de décès (à 74 ans)
Lieu de décès Paris, France
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain

Myron Timothy Herrick Myron Timothy Herrick
Gouverneurs de l'Ohio
Ambassadeurs des États-Unis en France

Myron Timothy Herrick (9 octobre 1854 - 31 mars 1929) est un politicien républicain de l'Ohio, 42e gouverneur de cet État.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Huntington (en) dans le comté de Lorain (Ohio), il est le fils d'un fermier, Timothy Robinson Herrick. Il effectue des études supérieures à l'Oberlin College et à l'université Wesleyenne de l'Ohio, études terminées sans diplôme[1],[2]. Il épouse Carolyn Parmely, originaire de Dayton (Ohio), le 30 juin 1880. Ils auront un fils, Parmely Webb Herrick[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Myron T. Herrick est gouverneur de 1904 à 1906, puis ambassadeur des États-Unis en France de 1912 à 1914, puis à nouveau de 1921 à 1929, où il meurt d'une attaque cardiaque dans son bureau[3]. Il se présente aux élections sénatoriales américaines en 1916, remportées par Atlee Pomerene (en).

Un buste le représentant, réalisé par le sculpteur Léon-Ernest Drivier, a été inauguré le 12 février 1937[4] dans le square de la place des États-Unis. L'avenue Myron-Herrick, dans le 8e arrondissement de Paris, lui est dédiée depuis 1938. Il est également citoyen d'honneur de la Ville de Paris[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) G. Fredrick Wright, A standard history of Lorain county, Ohio: an authentic narrative ..., vol. 1, Chicago, Lewis Publishing Co,‎ 1916 (lire en ligne), p. 245
  2. a et b (en) Harriet Taylor Upton, History of the Western Reserve, vol. 3, New York, The Lewis Publishing Company,‎ 1910, 1340–1341 p. (lire en ligne)
  3. Son cercueil est rapporté aux États-Unis par le croiseur Tourville; cf. légende de l'avers d'une médaille de Julien Prosper Legastelois émise en hommage à ce diplomate.
  4. Sur le site Institut de Stratégie Comparée, Commission Française d'Histoire Militaire, Institut d'Histoire des Conflits Contemporains
  5. « Avenue Myron-Herrick », mairie de Paris (consulté le 20 janvier 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]