Rika Nonaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rika Nonaka
Nom original Riku Makino
Alias La Reine des digimon
Naissance
Origine Japon
Sexe Féminin
Cheveux Roux
Yeux Violacés
Entourage Renamon, Henry Wong, Terriermon, Takato Matsuki, Guilmon, Ryo Akiyama, Cyberdramon

Créé par Chiaki J. Konaka
Voix Fumiko Orikasa (JA), Fily Keita (VF)
Première apparition La Naissance de Guilmon (épisode 1)
Dernière apparition Un si doux chagrin (épisode 51)

Rika Nonaka (牧野 留姫, Ruki Makino?) est un personnage de fiction, issu de la franchise japonaise Digimon. Elle est une dompteuse de digimon et l'un des trois personnages principaux protagonistes de la série d'animation Digimon Tamers. Ironiquement, son prénom dans les versions française et américaine, Rika, est d'origine japonaise, alors que son prénom dans la version japonaise, Ruki, est d'origine allemande.

Création et conception[modifier | modifier le code]

Dans ses notes, le concepteur japonais Chiaki J. Konaka explique que « deux garçons et une fille, c'est la formule basique [d'une série], mais la série Digimon est sponsorisée par Bandai et se base sur les jouets de la franchise[1]. » Pour lui, les jouets Digimon et les séries d'animations prouvaient qu'un personnage féminin ne pouvait attirer les jeunes garçons en quête de jouets et figurines[1]. Durant les premiers stades de création du personnage, Konaka révèle avoir observé des personnages féminins comme Trinity du film The Matrix et que son apparence primaire, réalisée par Nakatsuru, s'inspirait entièrement de ce concept[1]. Au final, les concepteurs décident de lui attribuer une « tête d'ananas »[1].

Concernant le caractère du personnage, Konaka explique que « même si un personnage est fort, il n'est pas obligé d'être grossier. J'ai eu du mal à adapter les dialogues pour montrer le côté à la fois fort et incroyablement enfantin de Rika[1]. » Konaka insistera sur le fait que la voix de Rika devait être claire, forte et suggérera alors de faire appel à Fumiko Orikasa, connue pour sa performance dans un film intitulé Near Under Seven[1]. Kotaku félicite le concept du personnage expliquant que « Konaka a réussi à amener un esprit robuste dans un anime shonen[2]. »

Apparence[modifier | modifier le code]

Rika est parmi les trois premiers dompteurs (avec Henry et Takato) à avoir obtenu son digivice. Elle a pour partenaire Renamon, avec qui elle partage une relation plus semblable à celle entre deux humains qu'à celle entre un humain et son digimon. Elle possède un look plutôt garçon manqué, avec un jean surmonté de petites ceintures au niveau de l'une des jambes, un t-shirt vert et blanc marqué d'un cœur brisé sur le torse, des bracelets rouges et un cache-col jaune. Elle a les yeux bleus, voir violacés, et les cheveux roux, habituellement attachés en arrière de façon à partir en pétard (en forme d'ananas[1]). Elle se soucie peu d'étaler son apparence et déteste porter des vêtements féminins comme les robes, ce qui pose problème à sa mère. Elle est âgée de 10 ans dans la version japonaise, et de 13 ans dans la version française.

Rika tranche totalement par rapport aux autres héroïnes de la série par son tempérament cynique, sarcastique, anti-social et renfermé sur elle-même ; elle est fière, rit peu et traite la grande majorité des gens comme ses ennemis. Néanmoins, au fond, elle est sensible et se sent seule, bien qu'elle refuse de l'admettre. En outre, au contact de Takato et d'Henry, elle évolue et prend un tempérament plus positif. En revanche, elle est indéniablement l'une des meilleures dompteuses : elle a remporté le tournoi du jeu de carte digimon, et porte ainsi le titre de « Reine des digimon ». Au combat, elle privilégie les cartes représentant les digimon plutôt que les cartes équipements, afin de permettre à Renamon de lancer de nouvelles attaques.

En raison de son tempérament, Rika ne possède que peu de relations notables avec les autres personnages de la série, et absolument aucune relation amoureuse (on peut juste noter quelques sous-entendus, généralement mal pris par Rika). Elle prend Jeri Katou sous son aile en lui apprenant à se servir des cartes lorsque cette dernière est devenue une dompteuse. Elle en veut à Ryo pour l'avoir vaincu en tournoi, et méprise Kazu et Kenta pour leur immaturité, allant jusqu'à dire que « Même les Devas étaient plus utiles qu'eux » (épisode Pauvre Ryo). En fin de compte, il semblerait que seul Takato et Henry, et, à la limite, Ryo et Jeri, soient pour elle de vrais amis.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Passé[modifier | modifier le code]

La mère de Rika, mannequin, s'est mariée très tôt, et a eu sa fille à dix-huit ans. Peu après, son père est parti (d'où le cœur brisé sur le t-shirt de Rika), et Rika a grandi chez sa grand-mère. Sa mère ne s'est que peu occupé d'elle en raison de son travail, se contentant d'essayer (plutôt en vain) de lui faire porter une robe et de la faire suivre la même carrière qu'elle. Ce passé difficile pourrait expliquer en partie son comportement (bien que, selon les scénaristes, il n'ait en rien influencé la personnalité de Rika). Se sentant incomprise, Rika grandit dans la solitude, refusant même le rapprochement avec sa grand-mère, et développe un intérêt croissant pour le jeu de cartes Digimon, où elle devient rapidement une excellente joueuse. Après une défaite contre un autre joueur du nom de Ryo, puis la disparition de ce dernier, elle remporte le tournoi de cartes et devient la « Reine des digimon ».

Peu après sa victoire au tournoi, elle reçoit une visite inattendue : des dizaines de vrais digimon apparaissent dans sa chambre, réclamant tous de devenir son partenaire. Comme elle répond, stupéfaite mais toujours fière, qu'elle ne voulait prendre que le meilleur d'entre eux, tous se retirent, excepté Renamon, qui s'avance en répondant qu'elle voulait quant à elle le meilleur dompteur. Rika trouve alors parmi ses cartes une étrange carte bleue brillante, et la passa dans son lecteur de cartes, qui se transforme en D-Arc bleu. À partir de ce jour, elle devient la dompteuse de Renamon. S'en suit d'une période où Rika entreprend de rechercher des digimon venus sur Terre, qu'elle détectait grâce à son digivice, de les combattre avec Renamon et de permettre à cette dernière d'absorber leurs données pour devenir plus forte. La relation entre tous deux était alors distante et plutôt froide : Rika considérait les digimon comme de simples données destinées au combat et à rien d'autre, tandis que Renamon estimait que le seul rôle des humains était de permettre aux digimon de se digivolver.

Rencontres et évolutions[modifier | modifier le code]

Puis, dans l'épisode Combattre ou ne pas combattre, elles croisent par hasard Takato et Guilmon dans un parc. Comme à son habitude, Rika envoie Renamon attaquer Guilmon, et, malgré la tentative de Takato pour calmer les choses, un combat commence entre les deux digimon. Le combat est finalement interrompu par Henry[3]. Ils se recroisent un peu plus tard, et, lors d'un second combat entre Guilmon et Renamon, Terriermon se place accidentellement entre les deux combattants au moment où Renamon lançait son attaque, ce qui enclenche sa digivolution en Gargomon. Incontrôlable, Gargomon commence à tout dévaster autour de lui et s'en prend à Rika, mais cette dernière est sauvée de justesse par une intervention de Guilmon[4].

Par la suite, Rika croise à nouveau les deux autres dompteurs à plusieurs reprises, mais les traite au mieux comme de simples spectateurs, au pire comme des rivaux, voir des ennemis, et refuse même leur aide. Dans Un problème d'équipe, lors d'un combat contre Dokugumon, un digimon araignée, Renamon prend des risques insensés pour la sauver, et Rika prend pour la première fois conscience de son attachement pour son digimon. Cela permet à Renamon de se digivolver pour la première fois en Kyubimon et de vaincre Dokugumon[5].

Dans Icemon à l'œuvre, elle attire l'intervention d'un puissant digimon maléfique, IceDevimon, qui tente de la prendre pour tamer, bien qu'elle refuse. Elle est tirée d'affaire par Renamon et Guilmon, mais se met à haïr tous les digimon, et abandonne Renamon, croyant que cette dernière ne la protégeait que pour pouvoir se digivolver[6]. Néanmoins, dans Incompréhension, elle ne peut s'empêcher d'intervenir pour sauver son digimon d'Harpymon, et, au terme du combat, toutes deux redeviennent amies[7]. Par la suite, Rika se rapproche de Takato et Henry, et combat en équipe avec eux dans Montée en puissance. Elle comprend brusquement dans Froid comme un serpent que Renamon est bien plus qu'un simple amas de données, et commence à davantage la traiter comme un être vivant[8]. De même, elle se met à considérer Takato et Henry comme de vrais amis, et passe de plus en plus de temps avec eux. Enfin, elle change radicalement de point de vue, non seulement sur Renamon, mais aussi sur tous les autres digimon : dans Une précieuse victoire, Henry est stupéfait de l'entendre se sentir coupable du sort d'Impmon.

Rika joue un rôle essentiel dans la destruction de Vajramon, le devas vache, en permettant pour la première fois à Renamon de se digivolver au niveau ultime : Taomon[9]. Elle accepte également d'apprendre à Jeri à jouer aux cartes[10]. Après l'enlèvement de Calumon par Makuramon, le devas singe, elle fait partie du groupe qui part à leur poursuite. Peu avant son départ, sa grand-mère découvre l'existence de Renamon, mais le prend bien, avouant qu'elle se doutait de l'existence d'un « ange-gardien » auprès de Rika. Elle accepte le départ de Rika, et demande à Renamon de veiller sur elle. De son côté, Rika, en guise d'au revoir à sa mère, essaye avec succès de lui faire plaisir en se forçant elle-même à porter pour une fois une robe.

Séjour dans le digimonde[modifier | modifier le code]

Durant le voyage dans le digimonde, Rika et Renamon, ainsi que Kazu et Kenta, sont séparés accidentellement du reste du groupe. Ils trouvent refuge lors d'une tempête dans la maison d'un couple de digimon préhistoriques, Jijimon et Babamon. Kazu et Kenta demandent alors à leurs hôtes de devenir leurs digimon, mais, rapidement, cela se retourne en un jeu grotesque ou les soi-disant dompteurs font office de digimon et vice-versa. Rika et Renamon les tirent de cette situation, et tous les quatre repartent à la recherche des autres.

Durant le reste du chemin, Rika s'évertue à retrouver le reste du groupe, mais rate sans cesse à cause de l'immaturité de Kazu et Kenta, qui l'irritent de plus en plus. Ils atterrissent dans une autre région du Digimonde, ou Rika libère accidentellement un Megadramon. Ce dernier tente de tuer Kyubimon pour s'approprier ses données, et ainsi pouvoir entrer dans le monde réel, mais l'intervention inattendue d'un autre dompteur et de son digimon, Cyberdramon, sauve la vie au digimon renard, et le Megadramon est à nouveau emprisonné. Le dompteur de Cyberdramon s'avère alors n'être autre que Ryo, celui ayant vaincu Rika aux cartes Digimon avant de disparaître. Il est accueilli avec admiration par Kazu et Kenta, mais Rika, qui ne lui pardonne pas de l'avoir vaincu au tournoi, se montre plutôt désagréable avec lui. Elle finit par le laisser avec Kazu et Kenta, tandis qu'elle parte de son côté avec Renamon.

Seule avec son digimon, Rika finit par retrouver Calumon, qui avait échappé à Makuramon, et retrouve ensuite les autres. Mais, peu après, Takato, Henry et Terriermon sont à leur tour séparés des autres, tandis que Calumon est capturé une nouvelle fois par Chatsuramon, le devas chien. Rika dirige tant bien que mal ceux qui étaient encore avec elle, jusqu'à ce que Takato, Terriermon et Henry soient finalement retrouvés devant le territoire de Zhuqiaomon, aux prises avec Beelzemon. Elle assiste à la digivolution ratée de WarGrowlmon en Megidramon, et tente de l'arrêter avec Henry, mais fut forcé de faire dé-digivolver Taomon lorsque Beelzemon essaye d'absorber les données de son digimon. Après le combat contre Beelzemon, elle et Renamon accompagnent Takato, Henry, Guilmon et Lopmon pour faire face à Zhuquaimon. Elle sauve en une occasion ses amis de ce dernier grâce à Taomon. Plus tard, lorsque les dompteurs, aidés par Azulongmon et Zhuqiaomon, descendent affronter pour la première fois le D-Reaper, Renamon et Rika se biomélangent pour la première fois et forment Sakuyamon[2], qui sauve Calumon et les autres du virus.

Lutte contre le D-Reaper[modifier | modifier le code]

Après cet affrontement, les dompteurs prennent la direction d'un lieu de rendez-vous, pour prendre une Arche destinée à les ramener dans le monde réel. Mais Renamon sent la présence d'Impmon, et elle et Rika partent à la recherche du digimon. Elles le retrouvent épuisé et dans un état lamentable, mais réussissent à le convaincre de revenir sur Terre avec eux. Malgré leur retard, ils arrivent dans l'Arche juste à temps, et peuvent ainsi rentrer avec les autres.

Après cela, Rika rentre chez elle avec Renamon, dont l'existence était désormais aussi connue de sa mère. Lorsqu'elle apprend par la télévision que le D-Reaper s'était matérialisé dans le monde réel, elle décide de partir le combattre. Juste avant son départ, elle se réconcilie enfin avec sa mère, qui la laisse partir et lui offre un nouveau t-shirt, marqué d'un cœur non-brisé. Rika et Renamon retrouvent sur place Takato et Guilmon, puis Henry et Terriermon, et tous se lancent à l'attaque du D-Reaper. Lors de la bataille finale contre le D-Reaper, Rika et Renamon, après s'être biomélangées en Sakuyamon, partent à l'intérieur du D-Reaper Mère avec Gallantmon, MegaGargomon et Justimon pour sauver Jeri. Elle donne son énergie à Justimon pour essayer de détruire le Cable Reaper, ce qui s'avère vain. Lorsque le D-Reaper est cependant vaincu, Rika et Renamon doivent se défusionner, mais sont sauvés avec les autres par l'arrivée des autres dompteurs. Au terme de la bataille, les effets secondaires forcent les digimon à se dédigivolver et à retourner dans le Digimonde, au grand désespoir de leurs dompteurs, Rika y compris. Cependant, le film Digimon Tamers : Runaway Locomon révèle que les digimons et leurs dompteurs parvinrent à se retrouver plus tard dans le monde réel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Chiaki J. Konaka, « Rika Nonaka - Characters Notes », sur konaka.com (consulté le 1er mai 2018).
  2. a et b (en) Doc Burford, « Why Rika Is The Best Character In Digimon », sur Kotaku (consulté le 1er mai 2018).
  3. Épisode Se battre ou ne pas se battre, troisième épisode de la troisième saison de la série Digimon Tamers. Diffusé pour la première fois le 2004..
  4. Épisode Passage de l'autre côté, quatrième épisode de la troisième saison de la série Digimon Tamers. Diffusé pour la première fois le 2004..
  5. Épisode Un problème d'équipe, sixième épisode de la troisième saison de la série Digimon Tamers. Diffusé pour la première fois le 2004..
  6. Épisode Icemon à l'œuvre, dixième épisode de la troisième saison de la série Digimon Tamers. Diffusé pour la première fois le 2004..
  7. Épisode Incompréhension, douzième épisode de la troisième saison de la série Digimon Tamers. Diffusé pour la première fois le 2004..
  8. Épisode Froid comme un serpent, quinzième épisode de la troisième saison de la série Digimon Tamers. Diffusé pour la première fois le 2004..
  9. Épisode Beauté digital, 18e épisode de la troisième saison de la série Digimon Tamers. Diffusé pour la première fois le 2004..
  10. Épisode Un poids lourd, 22e épisode de la troisième saison de la série Digimon Tamers. Diffusé pour la première fois le 2004..