Point cardinal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Points cardinaux)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Point cardinal (homonymie).

En géographie et en astronomie, un point cardinal est un point de l’horizon servant à se diriger, à s’orienter. Sur une boussole ou sur un plan, on trouve généralement quatre points cardinaux : nord, est, sud et ouest.

Rose des vents[modifier | modifier le code]

Rose des vents

Les points cardinaux sont représentés sur les cartes géographiques par une rose des vents ; le nord est généralement mis en évidence, par exemple en allongeant ou en colorant différemment la pointe de la rose qui l'indique. Le plus couramment, le haut d'une carte indique le nord, le bas le sud, la droite l'est et la gauche l'ouest.

En plus des quatre points cardinaux, il est possible de construire des points intermédiaires, appelé points collatéraux ou points intercardinaux :

Abréviation Point Azimut Radians
N. nord 0
N.N.E. nord-nord-est 22,5° π/8
N.E. nord-est 45° π/4
E.N.E. est-nord-est 67,5° 3π/8
E. est 90° π/2
E.S.E. est-sud-est 112,5° 5π/8
S.E. sud-est 135° 3π/4
S.S.E. sud-sud-est 157,5° 7π/8
S. sud 180° π
S.S.O. ou S.S.W. sud-sud-ouest 202,5° 9π/8
S.O. ou S.W. sud-ouest 225° 5π/4
O.S.O. ou W.S.W. ouest-sud-ouest 247,5° 11π/8
O. ou W. ouest 270° 3π/2
O.N.O. ou W.N.W. ouest-nord-ouest 292,5° 13π/8
N.O. ou N.W. nord-ouest 315° 7π/4
N.N.O. ou N.N.W. nord-nord-ouest 337,5° 15π/8
N. nord 360°

Synonymes[modifier | modifier le code]

Les huit principaux points cardinaux sont désignés par divers synonymes et les quatre majeurs possèdent des adjectifs :

  • nord, septentrion ; adjectifs : nordique, septentrional, boréal, arctique ;
  • ouest, couchant, ponant, occident ; adjectif : occidental ;
  • sud, midi, méridien ; adjectifs : méridional, antarctique ;
  • est, levant, orient ; adjectif : oriental ;
  • nord-ouest, noroît ;
  • sud-ouest, suroît ;
  • sud-est, suet ;
  • nord-est, nordet.

Nordiste et sudiste ne peuvent désigner que des personnes (et Nordiste et Sudiste avec majuscule, désignent respectivement un partisan des camps fédéré et confédéré lors de la guerre de Sécession américaine).

Arctique et Antarctique, avec majuscule, désignent respectivement les deux régions polaires.

L'Orient et l'Occident, avec majuscule, désignent pour le premier, l'Asie, d'un point de vue européen, et pour le second, l'ensemble du monde de culture européenne ou issu de l'Europe, y compris en termes politiques, c'est-à-dire l'Europe, les États-Unis, le Canada, l'Australie, et autres états du Commonwealth.

Éléments culturels[modifier | modifier le code]

Les quatre vents au mah-jong : Est (, dōng), Sud (, nán), Ouest (西, ), et Nord (, běi).

Dans les cultures traditionnelles chinoises, d'Extrême-Orient ou certaines cultures d'Asie centrale, le centre — ou le milieu — est considéré comme un cinquième point cardinal. À chaque direction est souvent associée une couleur et des toponymes peuvent faire référence à cette couleur plutôt qu'au nom de la direction correspondante[1],[2](le noir et l'eau pour le nord, le vert et le bois pour l'est, le rouge et le feu pour le sud, le blanc et le métal pour l'ouest et le jaune et la terre pour le centre).

En Amérique, certaines cultures incluent également le centre parmi les points cardinaux ; d'autres en comptent jusqu'à sept : nord, sud, est, ouest, ciel (équivalent du zénith), terre (équivalent du nadir), et milieu. L'axe du monde (axis mundi) est le cinquième point cardinal d'après les cultures chamaniques, c'est le lien entre les deux mondes : la Terre et le Ciel, le monde des vivants et le monde des esprits. Il peut être représenté par un escalier, une suite de flèches, une échelle, un arbre, un serpent… Chez les Aztèques, Quetzalcoatl, le serpent à plumes représente bien le lien entre la Terre et le Ciel : le serpent rampant sur la terre, et l'oiseau volant dans les airs.

D'autres cultures font usage d'autres points de références, comme vers la mer ou les montagnes (Hawaii, Bali), ou vers l'aval ou l'amont (Yurok, Karok).

Si le nord, actuellement, est généralement indiqué par le haut d'une carte, il n'en a pas forcément été ainsi de façon systématique. Certaines cartes anciennes indiquent le nord vers le bas de la carte ; dans les pays chrétiens, le haut de la carte était orienté vers l'est, plus exactement vers Jérusalem, qui est la ville sainte du christianisme. Actuellement, des cartes inversées sont utilisés dans certains pays de l'hémisphère sud.

De même, en Chine impériale, le haut de la carte était souvent (mais pas systématiquement) orienté vers le sud afin de refléter ce que voit quelqu’un se tournant « naturellement » dans cette direction afin d’avoir toute la course du soleil dans son champ de vision et le nord, symbole de froid et donc de mort, dans le dos. Cela se retrouve d’ailleurs dans le sinogramme de « dos » () qui indique qu’il s’agit de la partie du corps ( en graphisme simplifié) tournée vers le nord ().

Dans la mythologie nordique, nord, sud, est et ouest (nordi, sudi, osten et westen) sont les quatre nains chargés de soutenir les coins du firmament. L'orientation marine de bâbord et tribord nous vient aussi des Vikings.

Décalages[modifier | modifier le code]

Les boussoles traditionnelles indiquent les points cardinaux magnétiques, c'est-à-dire par rapport à la direction mesurée du pôle nord magnétique. Chaque point de la Terre a sa propre quantité de différence entre les points cardinaux magnétiques et les points cardinaux géographiques, et cette divergence varie légèrement avec les années. On appelle déclinaison magnétique l'angle de la rotation nécessaire à la conversion. Les cartes géographiques sont faites en fonction des pôles géographiques, basés sur la rotation de la Terre (et donc les mouvements apparents du soleil).

Certaines villes utilisent des points cardinaux modifiés dans leurs appellation des rues. C'est notamment le cas d'une grande partie du Québec, où l'aval du fleuve Saint-Laurent est souvent appelé est bien qu'en moyenne il soit orienté vers le nord-est. Par conséquent, l'amont de ce fleuve est désigné par le mot ouest et ainsi de suite. Ça peut aller jusqu'au point où il aurait été plus simple qu'une rue nord s'appelle ouest, puisqu'au-delà de 45° de déclinaison (urbaine), un autre des 4 points cardinaux géographiques simples est plus proche. Par exemple, à Montréal, de nombreuses portions de quartiers sont à 57° de déclinaison, et d'autres sont même à 67° (ce qui fait de Jarry Ouest une rue géographiquement sud-sud-ouest, à 0,5° près). Par contre, dans la Ville de Québec, les déclinaisons typiques des rues est-ouest sont moindres : 25°, 33° et 40°[3].

Typographie[modifier | modifier le code]

Les points cardinaux font l'objet de règles typographiques particulières. Ils prennent une minuscule s'ils désignent une direction (vers l'ouest) mais une majuscule lorsqu'ils forment un toponyme (l'Amérique du Sud) ou désignent une région (la cuisine du Sud-Ouest).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chinese Cosmogony Man-Nature Synthesis
  2. Chinese Tradition
  3. Les déclinaisons de rues sont faciles à mesurer en tournant une image d'une carte en projection Mercator jusqu'à ce qu'une rue Est devienne horizontale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]